La défaite de la musique

25-06-2019 SOCIETE LIBRE
La fête de la musique est née le 21 juin 1982, jour symbolique du solstice d'été, le plus long de l'année dans l'hémisphère Nord. Maurice Fleuret, directeur de la musique et de la danse au ministère de la Culture, pose les fondements d'une nouvelle conception : "La musique sera partout et le concert nulle part, ce sera une libération sonore, une ivresse, un vertige qui sont plus authentiques, plus intimes, plus éloquents que l'art".

J'ai l'âge d'avoir pu participer à la première et à de nombreuses autres. Une fête de liberté et de plaisir que même les moins mélomanes appréciaient.

Une fête de rencontres aussi, celle de son voisin de palier avec un accordéon qui écorchait la "Foule" de Piaf avec un entrain qui donnait le sourire. Fête bon enfant et du bonheur simple, celui qui permet de flâner, nez au vent et oreilles en écoute dans un débordement de musiques toutes plus débridées, les unes que les autres. Que de bons souvenirs.

Et chaque année, la jeunesse s'en empare. Bien sûr, l'esprit a un peu changé, mais pas le plaisir de se retrouver, ni celui de faire sa fête à la "fête". Si les "DJ" ont pris le pas sur les joueurs de flûtes à bec, l'envie d'être ensemble dans la liberté d'une première nuit d'été est toujours là. Et même les petits villages voient fleurir sur les places, des bouquets de notes.

Il en était ainsi à Nantes, ce vendredi 21 juin, sur les bords d'un bras de la Loire le long du quai Président-Wilson situé sur la rive sud de l'Ile de Nantes. Ils étaient jeunes et dansaient au son des "sound systems". La musique devait être arrêtée à 4h du matin. Pourquoi 4h ? Mystère. Sans doute pour permettre aux seules grues présentes de dormir enfin ? La police est arrivée à 4h30. Elle a demandé, sans façon, l'arrêt immédiat provoquant, on s'en doute, une petite bronca de la part des danseurs.

Mais ils ont "obtempéré" et la musique s'est tue. Toute ? Non. Pour remercier les danseurs, un DJ a remonté légèrement le son et une chanson a fusé des enceintes, vite reprise en choeur par les jeunes encore présents. Provocation inacceptable un soir de fête de la musique. En France, en 2019, on ne plaisante pas avec ça. Alors, la police a fait usage de bombes lacrymogènes pour disperser ces horribles délinquants.

Naturellement, quelques bouteilles ont été jetées en réponse. La riposte des forces de l'ordre a été tout à fait proportionnée à la menace : chiens sans muselières, tir de lanceurs de balles, grenades de désencerclement (qui contiennent du TNT) et matraquage en règle. Une panique monstrueuse s'est alors emparée des jeunes et certains, n'ayant d'autres choix pour fuir cet enfer, ont préféré se jeter dans la Loire plutôt que d'affronter ce que l'on peut appeler sobrement "comme un léger débordement policier".

Ainsi ce sont 14 jeunes gens qui se retrouvent nageant dans une Loire noire et nappée de gaz lacrymogène. Heureusement, les pompiers et la SNSM sont rapidement intervenus et ils ont pu les repêcher. Toutes ? Non, un jeune homme de 24 ans manque à l'appel : Steve. Il faut dire qu'il ne sait pas nager. Grave erreur quand on n'obtempère pas immédiatement à une injonction policière en 2019, en France, sur les bords d'un fleuve aux forts courants nombreux à cet endroit.

Une jeune fille, Isabelle, a vécu la charge policière et la panique qui a saisi les danseurs : "On était tous là et d'un coup il y a eu des fumées, des gaz lacrymogène, ça pétait partout. Je n'arrive pas à comprendre les raisons qui ont poussé les flics à employer des grenades de désencerclement. J'ai compté une quinzaine de grenades, dont une qui est tombée à deux mètres de moi. C'était la grosse panique. Je n'ai jamais vu ça, tout le monde était stressé, tout le monde criait, on ne voyait plus rien."

Le long du quai Président-Wilson, situé sur la rive sud de l'Ile de Nantes, quelques jeunes gens qui étaient présents à la fête de la musique, s'évertuent à scruter l'eau boueuse de la Loire. Steve est-il tombé dans le fleuve sans être vu ? C'est la question déchirante que se posent ses proches et sa famille. Une jeune fille, en pleurant, lâche : "On a repéré que le courant allait vers Basse Indre. Une amie m'a dit que des corps avaient déjà été retrouvés dans ce coin là, donc on va y aller". Cela se passe en France, en 2019.

En savoir plus
Le syndicat de police SGP-FO a réagi, ce mardi 25 juin, et "pointe la responsabilité d'un chef de service. Intervenir sans tenir compte du rapport de force, à 15 contre plusieurs milliers de personnes, qui, à 4 h 30 du matin, sont forcément dans un état éthylique et/ou stup avancé, dans l'incapacité de raisonner ou comprendre l'intervention de la police un soir de fête de la musique : c'était la confrontation assurée !" Le syndicat insiste et évoque "une faute grave de discernement, un ordre aberrant, mettant d'abord nos collègues en danger, et les usagers. Ce n'était pas des casseurs mettant Nantes à sac nécessitant donc d'intervenir immédiatement. Il s'agissait de fêtards". Il rappelle également que "le quai de Loire est sans protection, l'endroit par définition où il ne faut pas charger".

De son côté, le ministre de l'intérieur assure avoir demandé une enquête de l'IGPN, dont on connait la célérité à faire la lumière sur les violences policières. Pas un mot pour la famille du jeune homme.

Communiqué de presse des associations Freeform et Média'son
L'association Freeform travaille auprès des jeunes organisateurs de rassemblements festifs au niveau national. Basée à Toulouse, elle propose des solutions aux acteurs du secteur et aux pouvoirs publics afin que les fêtes organisées par les jeunes puissent se dérouler dans de bonnes conditions en privilégiant la concertation et la co-construction.

L'association Média'son est une association nantaise. Elle a pour objectif d'aider les sound systems des pays de Loire dans leur projets. Elle organise des événements pour soutenir les causes nationales et met en place des services et des actions pour aider les collectifs de la région.



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Le Livret de Développement est Durable mais pas vraiment Solidaire

06-07-2020

En 1983 était créé le Codevi, un produit d'épargne totalement défiscalisé. En 2007, il est remplacé par le Livret de Développement Durable (LDD) avec comme objectif le financement

Licenciement : l'obligation de reclassement pour une association

06-07-2020

Il faut le répéter encore et encore : les associations, en matière de droit du travail, et quel que soit leur objet, sont soumises aux mêmes règles qu'une entreprise commerciale

Gestion d'une association : le président est solidairement comptable de fait

06-07-2020

La définition d'une gestion de fait se traduit comme le maniement non autorisé de deniers publics ou assimilés. En d'autres termes, toute personne, qui n'a pas la qualité de

Covid19 : Le point sur les subventions publiques

29-06-2020

Depuis la circulaire du 6 mai 2020, les doutes qui subsistaient autour du maintien ou pas des subventions publiques ont été levés. En revanche, les conditions d'exécution de

Liquidation judiciaire : procédure dangereuse en pleine crise sanitaire

29-06-2020

Bien qu'étant personne morale, l'association est responsable de ses engagements financiers. Et comme ceux-ci n'ont pu être pris que par ses représentants légaux, les dirigeants

Covid19 : Pour une reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle

29-06-2020

Alors que la crise économique remplace petit à petit la crise sanitaire et que les associations comme les entreprises doivent y faire face, la Fédération française des assureurs

Déficit et subvention : mariage possible ?

22-06-2020

Oscar Wilde estimait que "Quelque grief qu'on ait contre le mariage, on ne saurait lui refuser d'être une expérience." Peut-on marier le déficit budgétaire d'une association avec

Covid19 : Mise à jour du panorama juridique du déconfinement pour les associations

22-06-2020

Toujours pour faire face aux conséquences de la propagation de l'épidémie de Covid19, le gouvernement continue, par voie d'ordonnance, à légiférer. Une pratique qui devra, du

L'honorabilité devra être la règle dans les associations sportives

22-06-2020

Le 11 mai 2020, nous avions publié un article intitulé : "Les violences sexuelles dans le sport amateur : comment les combattre ?" (1). Suite aux révélations des scandales

Changement de majorité municipale : quid du renouvellement des subventions ?

15-06-2020

Alors que le deuxième tour des élections municipales se profile à l'horizon, de nombreuses associations découvrent que les conseils municipaux, élus dès le premier tour,

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Comme un itinéraire que l'on emprunte sans se hâter

07-07-2020

En ces temps de remaniements ministériels où la communication l'emporte sur le politique, il faut se faire du bien. Voici, exhumée des limbes du temps, une lettre qu'un président

La sangsue : une petite bête qui monte qui monte

30-06-2020

Depuis plus de 2000 ans, l'hirudothérapie est une approche thérapeutique qui utilise des sangsues en médecine. Ces petites bêtes sont une sous-classe de l'embranchement des

Du réchauffement climatique à l'épistémé

23-06-2020

Personne ne connaissait le village russe de Verkhoïansk, il y a encore une semaine. Depuis, cette commune située au nord-est de la Sibérie, sur le fleuve Iana, près du Cercle

Une histoire au doigt mouillé

15-06-2020

Alors que le confinement pèse encore sur nos esprits chagrins et que le déconfinement peine à nous remplir de joie, voici une petite histoire propre à vous faire rire un peu.

Quand Camus est utilisé pour penser le post-confinement

02-06-2020

Albert Camus est l'auteur de "La Peste". Ce qui lui vaut d'être présenté, voire utilisé, par certains penseurs comme étant aujourd'hui l'homme de la situation. Ce roman publié en

Quand des associations proposent un plan de sortie de crise

26-05-2020

Cela fait des mois que des débats profonds agitent organisations associatives, syndicales et ONG. Des mois que l'idée de changer de système économique et social circule sans pour

Après le manque de masques, le manque de tests Covid19 : pourquoi ?

19-05-2020

Après l'Arlésienne des masques, voici la fable des tests sérologiques du Covid19. Souvenez-vous de notre premier ministre qui annonçait fièrement que dès le 11 mai, la France

Quatre guides pour aider à la reprise des activités physiques post-confinement

12-05-2020

Alors que s'ouvre une première phase de déconfinement depuis le 11 mai, les Français peuvent-ils à nouveau pratiquer des activités physiques et sportives ? Oui, répond le

Quand chante le coeur des soignants

05-05-2020

Ils ont été méprisés par la ministre de la Santé et battus par les CRS lors de leurs manifestations. Depuis le début du mois de mars, ils sont devenus des héros. Ils n'en

StopCovid : les apprentis sorciers de nos libertés

28-04-2020

Pour lutter contre la pandémie, le gouvernement a pris de très nombreuses mesures dont beaucoup ont eu pour effet de favoriser de graves entorses au Code du Travail, au bénéfice

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Voler en grand et restituer en petit, c'est la philanthropie

06-07-2020

Nous empruntons ce titre à une citation de Paul Lafargue qui, bien que né à Santiago de Cuba en 1842, était un homme politique français. Mais il savait aussi écrire et son essai

Dix mesures urgentes pour sauver les associations

29-06-2020

Nous avons publié, la semaine dernière, un article intitulé : "L'après Covid19 : comment vont les associations ?" (1). Il s'agissait d'une analyse de la deuxième grande enquête

L'après Covid19 : comment vont les associations ?

22-06-2020

Réalisée du 18 mai au 15 juin 2020, la seconde enquête (1) du Mouvement associatif et du Réseau national des maisons des associations a recueilli 13 500 réponses, ce qui prouve

Connaissez-vous Les Licoornes ?

15-06-2020

Il y a la licorne, créature légendaire à corne unique, et Les Licoornes qui sont des sociétés coopératives d'intérêt collectif opérant sur un marché de masse. L'objectif affiché

Pour une extension rapide du dispositif territoire zéro chômeur de longue durée

08-06-2020

Depuis la parution de l'Arrêté du 11 février 2020 (1) qui fixe le montant de la participation de l'Etat à l'expérimentation du dispositif territoire zéro chômeur de longue durée,

ESS : En Marche pour une économie du bien commun ?

01-06-2020

Christophe Itier est Haut-Commissaire à l'Economie Sociale et Solidaire et à l'Innovation Sociale. Ceci pour ceux qui ne connaîtraient pas l'homme. Placé auprès du ministre

Déconfinement : où en sont les associations ?

25-05-2020

Après le succès de la première enquête "COVID19 : Quels impacts sur votre association" (1) à laquelle plus de 20 000 associations ont répondu, voici la deuxième édition,

Covid19 : le secteur associatif français est-il en danger ?

18-05-2020

Poser la question, c'est hélas y répondre en grande partie. Le tissu associatif, qui n'était déjà pas au mieux de sa forme avant la pandémie, risque de payer un lourd tribu

Circulaire sur les mesures d'adaptation des subventions publiques

11-05-2020

Elle était attendue cette circulaire sur les mesures d'adaptation des règles de procédures et d'exécution des subventions publiques. Nous arrive-t-elle avec tous les espoirs que

Covid19 : Quel avenir pour les subventions accordées par l'Etat aux associations ?

04-05-2020

Le mardi 21 avril 2020, a eu lieu à l'assemblée nationale la séance des questions orales au gouvernement. Confinement oblige, le nombre de députés présents était volontairement

Découvrir 10 autres articles