Le paradoxe de Condorcet

15-03-2022 SOCIETE LIBRE
Dans moins d'un mois aura lieu l'élection présidentielle, moment politique le plus important de notre pays. C'est la raison pour laquelle j'ai choisi de vous parler du paradoxe de Condorcet. Cette loi mathématique appliquée au vote, révèle que la préférence collective contredit les préférences individuelles agrégées avec une probabilité proche de 9%. Il manque bien sûr quelques ingrédients à cette recette qui peut paraître tarabiscotée, mais qui ne l'est pas.

Il s'agit d'un problème logique qui se révèle aujourd'hui éclairant pour penser une dimension de la "crise de la représentation", celle de l'importance du mode d'expression des préférences.

Nicolas de Condorcet (1) a énoncé cette loi en 1785, dans son "Essai sur l'application de l'analyse à la probabilité des décisions rendues à la pluralité des voix". Cette méthode s'applique dès lors qu'il y a un nombre de votants supérieur à 10 et qu'ils se ventilent de manière purement probabiliste entre trois options ou plus. Autrement dit, on a une intransitivité possible de la majorité (aucun lien entre les termes), la majorité arithmétique ne traduit pas effectivement la volonté générale.

Nicolas de Condorcet considérait que demander aux électeurs de choisir un candidat n'était pas une opération satisfaisante. Selon lui, il fallait demander plus d'informations aux électeurs pour mettre en oeuvre une méthode de vote qui produise un résultat qui ait du sens. Une conclusion qui l'a conduit à une évidence (à ses yeux) : il ne faut pas demander aux électeurs de choisir un candidat, mais de les classer entre eux.

Ainsi il est demandé à chaque électeur de dresser une liste de préférences qui comporte les noms des candidats, dans un ordre décroissant du préféré au déprécié. Mais c'est surtout au moment d'agréger les informations fournies par l'électeur que la méthode de Condorcet devient originale. En effet, elle vise à exploiter toute l'information fournie par l'ensemble des listes de préférences de tous les électeurs.

Puisqu'une liste permet de savoir si un électeur préfère un candidat à un autre, l'ensemble des listes détache une majorité d'électeurs qui préfèrent le candidat A au candidat B, ou au contraire une majorité d'électeurs préférant le candidat B au candidat A. L'application de la méthode de Condorcet consiste donc à procéder à toutes les comparaisons possibles entre paires de candidats.

Pour Condorcet, si un candidat bat tous ses concurrents, c'est que ce candidat mérite de gagner et devient alors le "gagnant de Condorcet". Et c'est là que le paradoxe intervient. Quel que soit le mode de scrutin utilisé pour désigner le vainqueur, il y aura toujours une majorité de la population qui sera prête à le changer pour un autre.

Aucun vainqueur n'est indiscutable car une élection ne dépend absolument pas du mode de scrutin, juste des préférences respectives des uns et des autres. Une première analyse pourrait nous laisser penser que le paradoxe de Condorcet n'est pas un paradoxe de la démocratie. Il provient uniquement du fait que l'on analyse les candidats qu'en termes de préférence relative, l'un par rapport à l'autre.

Prenons l'exemple du football. Si dans une poule de championnat du monde, la France bat l'Allemagne qui à son tour bat le Brésil qui de son côté bat l'Italie qui in fine bat la France, qui est qualifié ? On doit donc aller plus loin et considérer par exemple, pour départager les équipes, le nombre de buts marqués par chaque équipe. Mais, ce complément permet-il réellement de désigner la meilleure équipe ?

Ceci correspond exactement au paradoxe de Condorcet : n'importe lequel des candidats aurait pu être élu, ou aucun, puisqu'il n'est pas possible de trancher d'une manière qui respecte les préférences exprimées par les électeurs. Ainsi, si on appliquait son raisonnement en France, le scrutin uninominal majoritaire à deux tours pourrait faire arriver seulement en troisième place un candidat qui pourtant battrait en duel les deux qualifiés du second tour.

En savoir plus
Des mathématiques pour améliorer la démocratie - Etude du paradoxe de Condorcet par Normale Sup

(1) Nicolas de Caritat, marquis de Condorcet

Le théorème d'impossibilité de Kenneth Arrow
Kenneth Arrow (1921-2017), récompensé pour sa carrière par le prix Nobel d'économie en 1972, est l'un des principaux contributeurs à la théorie du choix social. En 1951, il démontre qu'il ne peut pas exister de système de vote qui donne des résultats cohérents si on demande aux électeurs de comparer les candidats. Or, choisir un candidat suppose de comparer les candidats entre eux. Le scrutin uninominal, que nous utilisons, tombe donc sous le coup de ce théorème d'impossibilité. C'est chose préoccupante, car ces incohérences portent à conséquence : les résultats des élections ne suivent pas les opinions des électeurs, et peuvent être manipulés, y compris par les candidats eux-mêmes.
Kenneth Arrow - Son théorème d'impossibilité



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Requalification d'un CDD en CDI : nouvelle jurisprudence

09-07-2024

Selon l'article L 1242-12 du Code du Travail (1), un contrat de travail à durée déterminée (CDD) doit être établi par écrit, faute de quoi il est réputé conclu pour une durée

Réduction d'impôt pour dons : la protection animale en question

09-07-2024

L'objet social d'une association ne suffit pas à lui conférer le statut d'organisme à caractère philanthropique. En d'autres termes, même si ses activités peuvent se concevoir

Action de groupe : nouvelle jurisprudence

09-07-2024

L'action de groupe est une procédure de poursuite collective qui permet aux victimes d'un préjudice identique, de la part d'une même entreprise, de se regrouper devant les

Une nouvelle jurisprudence pour les pièces comptables communicables

02-07-2024

La communication des documents relatifs aux comptes et aux subventions accordées aux associations se réfère à l'article 10 de la loi du 12 avril 2000 (1), et pour les documents

Pourquoi et comment valoriser le bénévolat ?

02-07-2024

Près de 13 millions de personnes ont eu des activités bénévoles en 2023, soit presque un ­Français sur quatre. Cette générosité dans le don de temps libre semble importante. Mais

Associations : comment agir devant le juge administratif ?

02-07-2024

Comment déterminer si une association peut ou ne peut pas saisir le juge administratif ? Ce n'est pas qu'une question de droit. Il faut remplir plusieurs conditions pour avoir une

Urgence absolue pour révoquer un président : comment la caractériser ?

25-06-2024

Comment caractériser une urgence absolue ? Prenons un exemple concret : une association dont le président donne des cours de théâtre à de jeunes enfants, reçoit des plaintes de

Chèque emploi associatif et temps partiel : du nouveau

25-06-2024

Au mois d'octobre 2023, nous avons publié un article intitulé "Le chèque emploi associatif et la gestion du temps partiel" (1). Il apportait un éclairage nouveau grâce à l'arrêt

Droit du travail, salariat, association et engagement religieux

25-06-2024

Les associations cultuelles sont soumises aux mêmes règles qui sont appliquées aux associations loi de 1901. De plus, elles doivent également se plier à des dispositions

Reconnaissance de dette pour une association : que dit la loi ?

18-06-2024

Une reconnaissance de dette est un document attestant la nature d'un prêt entre deux particuliers. C'est un acte à travers lequel un individu s'engage à confirmer le fait qu'il

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

La Joconde est définitivement Française

09-07-2024

Par les temps qui courent, posséder la nationalité française peut aider. Alors qu'être double-national n'offre pas des garanties suffisantes, être porteur de notre carte

Descendre à une gare qui n'existe pas

02-07-2024

Il y a parfois, dans la vie, des petits plaisirs qui ne se refusent pas. L'été est enfin là. Un été pas encore trop chaud mais avec parfois quelques gouttes qui viennent nous

Elections législatives : Les acteurs de l'ESS lancent un cri d'alerte

25-06-2024

Fait rarissime, les acteurs de l'Economie Sociale et Solidaire, unanimes, lancent un cri d'alerte face à la menace que fait peser sur l'organisation de la vie civile, la montée de

Peut-on encore s'inscrire sur les listes électorales pour les législatives 2024 ?

18-06-2024

Les 30 juin et 7 juillet prochain auront lieu les élections législatives. Le délai extrêmement court entre la parution du décret 2024-527 du 9 juin 2024 portant convocation des

La dite solution d'une dissolution

11-06-2024

Nous recevons beaucoup de courriers de nos lecteurs. Souvent, il faut bien le reconnaître, c'est pour nous morigéner sur certaines de nos prises de position. Parfois, on nous

1 an de nettoyage social avant les Jeux Olympiques de Paris 2024

04-06-2024

Le 31 octobre 2023, nous avons publié un article intitulé : "Le revers de la médaille". Il s'agissait alors de relayer le cri d'alarme lancé par Médecins du Monde et plus de 70

Dérives sectaires : le renforcement du rôle des associations

28-05-2024

La loi n° 2024-420 du 10 mai 2024 (1) visant à renforcer la lutte contre les dérives sectaires et à améliorer l'accompagnement des victimes, a été publiée au Journal Officiel le

C'est pour la bonne cause

21-05-2024

Le sociologue Simon Cottin-Marx a publié, en septembre 2021, un livre au titre évocateur : "C'est pour la bonne cause" (1). Un ouvrage destiné à penser le travail associatif avec

Protection de l'enfance : hébergement, mentorat, parrainage et mensonges

14-05-2024

Depuis l'entrée en vigueur de la loi du 7 février 2022, dite loi "Taquet", le parrainage et le mentorat sont enfin reconnus et font maintenant partie intégrante du dispositif de

Transition écologique : le HCVA s'adresse aux associations

07-05-2024

Le Haut Conseil à la vie associative (HCVA) est une instance de consultation placée auprès du Premier ministre. Il est saisi de tous les projets de lois et de décrets concernant

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Contexte économique et générosité

09-07-2024

Pour les associations et fondations, c'est la saison des premiers bilans. Quid de la générosité de vos donateurs ? Selon le Baromètre 2024 de la générosité Novos-France

Vive la 19ème édition de La France bénévole

02-07-2024

L'édition 2024 de La France bénévole est présentée, pour la 1ère fois, sous une forme synthétique illustrée. Cette nouvelle étude s'appuie sur les résultats des 2 baromètres qui

La 22ème édition du Baromètre de la finance solidaire

25-06-2024

Le 19 juin 2024, l'association FAIR (1) a publié son 22ème baromètre de la finance solidaire. Et c'est une bonne surprise. En effet, l'épargne solidaire poursuit sa progression et

Cautionnement associatif : les recours possibles

18-06-2024

Une association peut-elle se porter caution ? Oui, une personne morale peut aussi se porter caution. Par exemple, une association d'aide aux locataires peut se porter garant en

Financement des associations : le cri d'alarme du CESE

11-06-2024

Le 28 mai 2024, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a adopté à l'unanimité un avis qui alerte (c'est un euphémisme) sur la situation critique des associations.

Certificat de formation à la gestion associative : l'indispensable Sésame

04-06-2024

C'est en 2005, que l'ex Conseil National de la Jeunesse devenu aujourd'hui Conseil d'orientation des politiques de jeunesse (COJ) a souhaité mettre en place une formation

Association syndicale libre : le respect des statuts avant tout

28-05-2024

Bien qu'elles répondent aux mêmes objets que les autres associations syndicales de propriétaires, les associations syndicales libres (ASL) ont un régime de déclaration très proche

La finance solidaire au service des associations

21-05-2024

Qu'est-ce que c'est que la "Finance Solidaire" ? La finance solidaire relie les épargnants qui cherchent à donner du sens à leur argent à des entreprises et associations dont

Faut-il partager la valeur dans les structures de l'ESS ?

14-05-2024

La loi 2023-1107 du 29 novembre 2023 transpose l'accord national interprofessionnel (ANI) sur le partage de la valeur en entreprise (conclu en février 2023 entre les syndicats et

Un guide mécénat pour prévenir les risques de corruption

07-05-2024

L'Agence française anticorruption (AFA) est un service à compétence nationale créé par la loi du 9 décembre 2016 relative à la transparence, à la lutte contre la corruption et à

Découvrir 10 autres articles
Abonnez-vous à Lettrasso+