Le roi de la pédale et sa petite reine

08-08-2016 SOCIETE LIBRE
Un baron allemand dénommé Drais inventa, en 1817, la Draisienne, sorte de poutre en bois reliant deux roues sur laquelle, par action de ses pieds sur le sol, l'homme parcouru plus de 14 km en une heure. La France, toujours aussi cartésienne, nomma l'engin vélocipède pour véloce et pied, autrement dit "marcher à grande vitesse". Naturellement, jaloux du voisin germanique, notre pays ne laissa à aucun autre le soin de rajouter les pédales en la personne d'un monsieur Michaux, serrurier de son état.

Et c'est ainsi que le deux roues devint bicyclette (cycle pour roue, donc engin composé de deux roues alignées) en passant par le grand bi et autres inventions étranges que l'Histoire ne retint guère.

Certes, le rajout de la chaîne, du dérailleur, des pneumatiques et autres systèmes de freinage firent de l'antique Draisienne un vélo beaucoup plus acceptable. Et même si les américains ont tenté de nous le refourguer en changeant son nom (Bike et autres VTT), un vélo reste le vélo. Et ce d'autant plus que notre pays, non content d'en être le réel inventeur, lui donna ses lettres de noblesse avec la compétition.

Dès 1891, est lancée la première grande course classique Paris Brest Paris sans étape, gagnée par un certain Charles Terront qui possédait le premier vélo monté avec des pneumatiques démontables signés Michelin ! Pour être honnête (mais qu'est-ce que c'est dur...), c'est un écossais (un certain Dunlop, je ne sais pas si cela vous dit quelque chose) qui avait inventé le tube creux de caoutchouc gonflé d'air en remplacement du bandage plein utilisé jusqu'alors. Bon d'accord, mais c'est Michelin qui... bref passons.

Des géants aux forçats de la route
"Du geste large et puissant que Zola dans La Terre donne à son laboureur, L'Auto, journal d'idées et d'action, va lancer à travers la France, aujourd'hui, les inconscients et rudes semeurs d'énergie que sont nos grands routiers professionnels." C'est par ces mots que monsieur Henri Desgrange, coureur cycliste, dirigeant sportif et journaliste lancera en 1903 la plus célèbre course du monde : le Tour ! Souvent imitée, jamais égalée, cette compétition est une légende.

Bien sûr, les exploits sportifs sont à la base de la réussite du Tour. Mais, c'est aussi la rencontre entre le sport et la littérature qui a forgé la légende. On lisait la course, ce qui supposait des journalistes de plume, sachant faire durer le suspens et titiller l'imagination des lecteurs. L'un des meilleurs fut Albert Londres qui inventa l'expression "Les forçats de la route" et qui savait comme personne accentuer le côté dramatique de l'épreuve et transformer un champion en personnage de la mythologie. Mais n'oublions pas Antoine Blondin qui d'une phrase transformait l'exploit en fait d'armes.

Et si pour de nombreux français, il est impossible de donner la liste de tous les présidents de la République, ils pourront sans problème, selon leur âge, vous parler pendant des heures des exploits de Bartali (Gino le Pieux), Robic, Lazaridès, Vietto, Bobet (Louison), Gaul, Coppi, Darrigade (le Landais bondissant), Bahamontes (l'Aigle de Tolède), Anquetil, Poulidor (poupou), Merckx (le cannibale), Thévenet, Hinault (le blaireau), etc.

Nous avons tous une histoire avec le Tour. La mienne date de 1971. Cette année-là, pour la première fois, le cannibale (Merckx) a un adversaire à sa hauteur : Luis Ocana, le catalan ! Et la course tient ses promesses. L'espagnol gagne à Orcières-Merlette après une échappée (une chevauchée solitaire) qui lui permit de prendre le maillot jaune avec plus de 8 minutes d'avance sur Eddy Merckx. Enfin le belge était vaincu. Mais, la poisse collait au maillot du fier hidalgo et par un orage dantesque, dans la descente du col de Menté dans les Pyrénées, il tombe lourdement puis il est heurté par Zoetemelk. Ocana est contraint à l'abandon, cage thoracique enfoncée, côtes brisées et espoirs envolés : "Un jour de juillet, le maillot jaune m'est entré dans la peau" dira-t-il plus tard. Le lendemain, dans les colonnes de L'Equipe, Antoine Blondin écrira : "Luis Ocana n'était peut-être pas intrinsèquement le meilleur de la course, mais il en était le soleil."

L'oreille collée à mon petit transistor, j'écoutais tétanisé cette terrible nouvelle à la fois concise, explosive et sidérante : Chute du maillot jaune !... J'avais 14 ans. Une voix lointaine et grésillante décrivait le maillot troué et boueux de mon héros, son habit de lumière en haillons, ses larmes et l'hélicoptère qui le conduisait à l'hôpital. Je n'ai jamais aussi bien vu ce que mes oreilles entendaient. On ne voit bien qu'avec le coeur disait le petit Prince...



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Que se passe-t-il avec l'Office National des Forêts ?

De très nombreuses associations de défense de l'environnement ou de groupements forestiers ou même d'organisations syndicales des personnels de l'ONF se mobilisent depuis de longs

Le point sur les obligations de sécurité pour les associations sportives

Avec le retour de l'été, les associations sportives sont soumises à rude épreuve. Outre l'accueil de nombre d'adolescents et la gestion des camps de vacances, la question de la

Quel avenir pour les associations d'aide aux familles de personnes disparues ?

Depuis quelques années, le nombre de personnes disparues a tendance à augmenter dangereusement en France. Plus de 68 000 en 2017, dont 49 422 disparitions d'enfants (1), sachant

Chronique d'une mort annoncée : les prud'hommes

Créés le 18 mars 1806 par Napoléon 1er, les conseils de prud'hommes vont-ils disparaître ? Les juges prud'homaux ont le blues. Ils sont en effet convaincus de la "mort programmée"

La refonte du FEAD : quel impact sur les associations ?

Alors qu'elle était encore la ministre des affaires européennes, Nathalie Loiseau avait fait une réponse plutôt positive quant à l'avenir du fonds européen d'aide aux plus

Vers une modification des modalités de dissolution d'une association mise en sommeil ?

Une association n'ayant plus aucune activité est qualifiée d'association mise "en sommeil", alors même que ce terme n'a aucune véritable valeur juridique. De fait, la seule

Les associations sont-elles concernées pas la nouvelle organisation territoriale ?

Le 12 juin 2019, la circulaire relative à la mise en oeuvre de la réforme de l'organisation territoriale de l'Etat a été publiée par le Premier ministre (1). Elle fait suite à

Associations : quels types de dons sont autorisés ?

Recevoir un don est, pour une association, suffisamment rare pour être apprécié à sa juste valeur. Et la suppression de l'ISF n'a certes pas aidé à encourager les éventuels

Associations : le point sur la taxe sur les salaires

En principe, les associations bénéficient d'un abattement (20 835 euros pour la taxe due au titre de 2019) qui permet à de nombreuses structures de ne pas devoir acquitter la taxe

Exclure un membre d'une association : toute la jurisprudence

Il y a plusieurs façons d'exclure un membre d'une association. Mais même pour des raisons graves et légitimes, ce qui peut constituer une mesure d'urgence, la procédure à mettre

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Le CETA : la mondialisation débridée

Le CETA, est l'accord commercial global signé entre le Canada et l'Union Européenne, et qui en anglais se traduit par Canada-EU Trade Agreement. Négocié en douce depuis 2009, il a

Le Guide de défense du journaliste

J'arrive à un âge, qui sans être déjà canonique, me permet d'avoir le recul nécessaire sur la société française. J'ai vu passé quelques présidents, quelques partis politiques et

CyberHaine : un étrange projet de loi

De très nombreuses associations dont La Quadrature du Net et même le Conseil national du numérique (CNNum) s'inquiètent de la dangereuse dérive que porte en elle la proposition de

La défaite de la musique

La fête de la musique est née le 21 juin 1982, jour symbolique du solstice d'été, le plus long de l'année dans l'hémisphère Nord. Maurice Fleuret, directeur de la musique et de la

Vente des Aéroports de Paris : comme un avion sans aile

De très nombreuses associations nous ont demandé de nous prononcer sur la proposition de loi référendaire intitulée : "Proposition de loi visant à affirmer le caractère de service

Elles ferment sans crier gare

Au début, parce qu'il y a toujours un début à tout, les trains ne s'arrêtent presque plus. Un au petit matin, parfois encore un à midi et puis celui du soir. Difficile alors d'y

Les lapsus des femmes et des hommes politiques

En ce printemps étrangement agité, il est peut-être temps de faire une pause en se penchant sur les lapsus de nos politiques. Le mot d'abord, qui nous vient du latin Labor qui

Quand le nom de ma commune fait rire

Quand on arrive à Vatan (36 150), on peut craindre un accueil polaire. Mais est-ce que la vie est plus drôle à Marans (17 230), plus sexy à Corps Nuds (35 150), plus tendre à

L'Eurovision : une vision de l'Europe ?

J'ai l'âge d'avoir assisté à la retransmission du Grand Prix de l'Eurovision qui a vu la française Marie Myriam l'emporter avec sa chanson "L'oiseau et l'enfant" en 1977. Et je

Pourquoi - petit à petit - la solidarité remplace-t-elle la fraternité ?

Pourquoi - petit à petit - la solidarité remplace-t-elle la fraternité ? La question mérite d'être posée. La fraternité n'est-elle pas l'une des trois composantes de la devise de

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Comment lutter contre la déshumanisation des services publics ?

Le Défenseur des droits, Jacques Toubon, a souligné dans son rapport annuel (1) un fait étonnant : sur 140 000 réclamations reçues, 94 % portaient sur la relation des usagers avec

La bonne image des associations auprès des Français

On s'en doutait et les remontées de terrain nous assuraient d'une large adhésion. Mais le lire dans les résultats d'un grand sondage (1) fait du bien. Oui, les Français ont une

Service National Universel : premiers pas et premiers doutes

Dès l'année 2018, de très nombreuses organisations de jeunesse (Fage, Unef, JOC, Animafac, etc.) (1) ont pris position contre le Service National Universel (SNU). Pour ces

Lutte contre l'illettrisme : une urgence absolue dans une société de plus en plus numérique

De l'illettrisme, qui est l'incapacité pour un individu de déchiffrer un texte simple, à l'illectronisme qui désigne les personnes qui sont dans l'incapacité d'utiliser les outils

Quand les assemblées générales deviennent généreuses

Depuis 2009, le site HelloAsso s'est imposé peu à peu dans le paysage associatif français. De la gestion des billetteries à celles des adhésions en passant par le financement

En route vers un coopérativisme de plateforme ?

Comment répondre à la déshumanisation de nos échanges ? Comment contrer les visions destructrices de l'avenir ? Comment échapper au "tous contre tous" pour le profit de quelques

Le Haut-commissaire à l'ESS qui n'aime pas les associations

Il y a visiblement une constante avec les membres de ce gouvernement. Ils n'aiment pas celles et ceux qui osent résister. C'est actuellement le cas avec les enseignants qui ont

Le bénévolat : évolution et tendances fortes 2010 2019

Depuis l'année 2010, France bénévolat (1) nous propose son baromètre de l'évolution du bénévolat (pour les années 2010, 2013, 2016 et 2019). Une réalisation confiée à l'IFOP avec

Et la Nef va : une coopérative qui fait du bien à l'Economie Sociale et Solidaire

Alors que la gouvernance d'une mutuelle comme la Macif pose question (1) tant les rémunérations des dirigeants et administrateurs du groupe ont explosées, il y a des coopératives

Vers une remise en cause des frais bancaires appliqués par les banques ?

Au mois de février dernier, une étude menée par l'association 60 millions de consommateurs et par l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF), a révélé la mise en place

Découvrir 10 autres articles