Les associations : les oubliées du Grand Débat National

14-01-2019 SOCIETE LIBRE
C'est une constante chez le président de la République, sa difficulté à appréhender les corps intermédiaires dont les associations sont partie intégrante. La lecture de sa "Lettre ouverte aux Français" est, à ce titre, édifiante. Le mot "association" n'est pas cité une seule fois. Oublier un corps intermédiaire qui représente, en pourcentage de la population française, 25% de bénévoles actifs et 38% intéressés par le bénévolat, est pour le moins étonnant.

L'association des maires ruraux de France, autre corps intermédiaire ignoré, a déclaré : "On organise pas le grand débat. On met des moyens matériels à disposition. On est facilitateurs, sans ingérence politique ou idéologique".

Parce que le président avait boudé le 101ème Congrès des Maires de France fin 2018, André Laignel, vice-président de l'AMF a été encore plus explicite : "C'est une manoeuvre d'enfumage. Vous conviendrez que les maires de France ne se sentent en aucun cas engagés par ce débat et ne sauraient être à quelque niveau que ce soit co-organisateurs [...] C'est une totale incohérence et c'est surtout une volonté de communication, de campagne et non pas un véritable débat sérieux sur lequel quelque chose pourrait déboucher." (FranceInfo du 10-01).

Les associations oubliées, les maires révoltés, les Gilets Jaunes opposés, le "Grand Débat National" serait-il mort-né ? Sans prédire de l'avenir, il semble que les Français ne soient pas dupes. Ils sentent parfaitement que c'est un moyen, pour le président, de reprendre la main sur un mouvement social qui lui a dicté de force des "concessions financières" (prime d'activité, heures supplémentaires, etc.) qu'il n'avait absolument pas l'intention de faire.

Plus troublant est le rôle que l'exécutif semble vouloir faire jouer au débat. Alors que les Gilets Jaunes demandent une augmentation du SMIC, le président dans sa lettre leur répond "Laïcité". Alors que la rue réclame un "Référendum d'initiative citoyenne", la lettre propose "Immigration". Last but not least, la demande du "rétablissement de l'ISF" reçoit un curieux "Suppression de services publics". Trois thèmes qui n'ont jamais été traités par les Gilets Jaunes.

La pédagogie du président sur l'impôt est un modèle du genre. Alors que pour ne pas augmenter le SMIC, il défiscalise les heures supplémentaires, la prime exceptionnelle (ce qui représente un manque à gagner certain pour l'Etat), il nous explique que "L'impôt est au coeur de notre solidarité nationale. C'est lui qui finance nos services publics". Merci monsieur le professeur. Puis il rajoute l'air de rien : "Quels impôts faut-il à vos yeux baisser en priorité ?". Quelle gentillesse.

Cette question est destinée à amorcer le coeur de sa philosophie : "Nous ne pouvons, quoi qu'il en soit, poursuivre les baisses d'impôt sans baisser le niveau global de notre dépense publique". Et de poursuivre finaud : "Quelles sont les économies qui vous semblent prioritaires à faire ? Faut-il supprimer certains services publics qui seraient dépassés ou trop chers par rapport à leur utilité ?"

La santé, l'Education, les aides sociales coûtent effectivement un "pognon de dingue". Le président l'a dit et répété. Avec cette lettre, voici le message subliminal qu'il nous adresse : "seule une privatisation de certains services publics permettrait une baisse d'impôts". Hélas pour lui, les Français ont de la mémoire. De nombreux services, qui étaient auparavant publics, ont déjà été vendus au privé : la privatisation des autoroutes par exemple. Nos impôts ont-ils baissé pour autant ?

Quant à la promesse exprimée par le président de prendre en compte les propositions des Français, il ne faut se faire aucune illusion. Comment pourra-t-il faire la synthèse entre toutes les propositions qui seront forcément contraires ? En faisant du "en même temps" ? Ne pas oublier que ce président fraîchement élu, en 2017, avait promis zéro SDF à la fin de cette même année. L'association "Collectif Les Morts de la Rue" nous annonce déjà 15 décès de SDF depuis le 1er janvier 2019 et 422 en 2018.

Les 35 questions que le président de la République pose aux Français montrent une réalité que l'homme avait cherché à cacher avec sa posture jupitérienne. Il ne sait pas. Il ne sait rien. Il est perdu. Il demande à son peuple une direction qu'il est dans l'incapacité de prendre depuis que son bréviaire néolibéral ne fonctionne plus. En fait, dès le départ, il ne savait pas où emmener la France et les Français. Il n'a jamais su. Il déroulait simplement, avec talent, le programme économique européen.

Alors, il faut le dire, ce grand débat n'a pas d'autre objectif que d'endormir la rue en proposant des thèmes (immigration, laïcité, etc.) dont personne ou presque ne parle mais qui auront l'avantage de diviser, de cliver et de faire monter l'extrême droite pour se présenter en rempart de celle-ci lors des élections européennes. Cette attitude est irresponsable dans une France aussi divisée. Elle est indigne d'un chef d'Etat d'un pays comme le nôtre.

En savoir plus
Lettre aux Français



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Le RGPD dans le domaine du recrutement

18-10-2021

La Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) est en train de se réveiller sur un aspect peu connu du Règlement Général sur la Protection des Données de l'Union

Investir dans les associations employeuses : un bon plan ?

18-10-2021

Ainsi, le gouvernement souhaite, par l'entremise de sa secrétaire d'Etat à l'Economie Sociale et Solidaire, pour renforcer les fonds propres des associations, relancer

La trésorerie des associations en voie d'amélioration ?

18-10-2021

Le 5 juillet 2021, nous avons publier un article qui faisait une première analyse de la loi 2021-875 du 1er juillet 2021. Cette loi vise des objectifs ambitieux : accompagner le

1 jeune 1 solution : la partie associative du plan Jeune

11-10-2021

Lancé à l'été 2020, le plan "1 jeune, 1 solution", vise à offrir une solution à chaque jeune. L'investissement est important : plus de 9 milliards d'euros avec pour objectif de ne

Associations : panorama juridique et social suite

11-10-2021

L'inflation législative se poursuit. De nouveaux textes font leur apparition. Certains recadrent les précédents comme ceux qui concernent le nouveau régime de l'activité

Le Service civique et l'Economie Sociale et Solidaire

11-10-2021

Le service civique, créé en 2010, permet chaque année de mobiliser des milliers de jeunes au service de l'intérêt général et renforce la cohésion ainsi que la mixité sociale. Le

Panorama juridique et sanitaire pour les associations - suite

04-10-2021

Nous poursuivons, de nouveau, notre travail d'information et d'analyse des nouveaux textes législatifs. Et ils sont encore nombreux. Depuis le 5 août 2021, ce sont plus de 75

Insuffisance d'actif suite : faute de gestion ou négligence ?

04-10-2021

La situation que traversent les associations depuis la crise sanitaire nous oblige à nous pencher sur le délicat problème de l'insuffisance d'actif. En effet, de nombreuses

Associations : Le couple société / association est une source de conflits d'intérêts

04-10-2021

Lorsqu'un chef d'entreprise crée une association en annexe de ses activités lucratives, ou bien lorsqu'une association se rapproche d'une société pour mener à bien des activités

Panorama fiscal et comptable pour la rentrée 2021 des associations

27-09-2021

Les modifications fiscales et comptables en direction des associations sont rares. Raison de plus pour analyser celles qui sont intervenues durant l'été. Dans cet horizon, on

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Comment vont les associations en 2021 ?

18-10-2021

Dans sa 19ème étude sur "la France associative en mouvement", l'association Recherches & Solidarités propose les derniers chiffres récents ainsi que des analyses détaillées. Dans

Le constat alarmant de la pauvreté et de la précarité

11-10-2021

Alors que les ministres se succèdent sur les plateaux de télévision pour vanter le bilan social du quinquennat du président de la République, les chiffres tombent les uns après

Boire ou fumer, il faut choisir

05-10-2021

La première fois que j'ai réagi, c'est lorsque les autorités américaines demandèrent la suppression de la cigarette dans les albums de Lucky Luke à partir de 1984. Voir le héros

Prendre un train en marche

27-09-2021

En ce moment, une campagne de publicité vante les mérites des personnels de la SNCF à bord des TGV INOUI. Loin de moi l'idée de penser que les publicitaires ont exagéré. Mais nous

L'archéologie expérimentale reconstruit le passé

20-09-2021

On pense souvent que l'archéologie expérimentale est une discipline récente. Or, l'un des pionniers en la matière est Napoléon III. Il ordonne ainsi la construction et

Un tube de l'été

13-09-2021

Un tube de l'été, c'est une chanson que tout le monde connaît. Même ceux qui n'étaient pas nés à sa sortie. Par exemple, Joe Dassin avec son Eté indien, Christophe et ses Mots

Etre l'ami d'Amy

06-09-2021

Elle était une petite fille de la classe moyenne londonienne. Son père était crooner à ses heures perdues et sa grand-mère fut une figure connue dans le Londres des années 1940.

Le musée numérique de la Sacem fête ses trois ans

30-08-2021

Le musée numérique de la Sacem offre de nombreux avantages aux visiteurs. En premier lieu, il est gratuit ce qui est important. Il n'exige pas de Pass Sanitaire (et pour cause) et

Sur les rives du lac Karachaï

24-08-2021

Dans l'extrême sud de l'Oural, aux confins des steppes du Kazakhstan, régnaient des hivers rigoureux. La neige s'infiltrait de partout, un peu comme le sable du désert. C'est

Actualisation de la charte pour les PTCE

26-07-2021

Les Pôles Territoriaux de Coopération Economique sont des outils pour développer des projets coopératifs économiques innovants et solidaires à l'échelle d'un territoire. Reconnu

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Bilan de la période 2019-2020 de la vie associative par le HCVA

18-10-2021

Le Haut Conseil à la vie associative (HCVA) est une instance de consultation présidée par le Premier ministre. Créée par le décret du 28 juin 2011, elle a été introduite dans la

Le rapport du HCVA pointe l'impact négatif de la concurrence lucrative

11-10-2021

Le Haut Conseil à la vie associative s'est beaucoup penché sur le modèle économique des associations confronté à la concurrence lucrative. Ce que nous dénoncions en 2012 est

Le financement public des Think Tanks en question

04-10-2021

L'activité principale d'un think tank (laboratoire d'idées) est de produire des études et d'élaborer des propositions, le plus souvent dans le domaine des politiques publiques.

UrgencESS : moins de 5000 petites associations aidées

27-09-2021

Au mois de janvier 2021, la secrétaire d'État auprès du ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance, en charge de l'Économie sociale, solidaire et responsable, Olivia

Mon asso, je l'adore alors j'y adhère !

20-09-2021

Parce que cette crise sanitaire est inédite, il faut y répondre de façon inédite également. Ainsi, pour la première fois, l'ensemble des réseaux associatifs se mobilisent pour

La participation des jeunes dans la vie associative

13-09-2021

L'Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire (Injep) a publié, pendant l'été, une enquête sur la participation des jeunes dans la vie associative française. Une

Un moteur de recherche d'activités associatives signé HelloAsso

06-09-2021

La crise sanitaire a touché de plein fouet de très nombreuses associations. L'arrivée du Pass Sanitaire n'arrange rien. Mais, en cette rentrée 2021 particulière, il faut maintenir

Les fiches du kit régionalESS : une très bonne idée

30-08-2021

Le Réseau des collectivités Territoriales pour une Economie Solidaire (RTES) réunit certaines collectivités territoriales qui s'engagent pour le développement de l'Économie

Libertés associatives : un guide pour défendre nos droits

23-08-2021

La loi confortant le respect des principes de la République dite loi contre le séparatisme a été définitivement adoptée par l'assemblée nationale le 23 juillet 2021. Le Conseil

Associations : la loi confortant le respect des principes de la République

26-07-2021

La loi confortant le respect des principes de la République dite loi contre le séparatisme a été définitivement adoptée par l'assemblée nationale le 23 juillet 2021. Suite à une

Découvrir 10 autres articles
Abonnez-vous à Lettrasso+