Les Cloches de Notre Dame de Paris

16-04-2019 SOCIETE LIBRE
Comme tout le monde, j'ai beaucoup pleuré hier au soir devant l'inimaginable spectacle d'une forêt qui brûle. Celle-ci avait poussé sous une toiture de plomb faite de 1326 tables de 5 mm d'épaisseur pesant 210 tonnes. Le tout reposant sur une dentelle de pierres qui affiche 850 ans au compteur. Pour ne pas tomber dans les superlatifs encombrants, disons simplement que la vieille dame est encore très belle. Et qu'elle berce dans ses bras clochers, tous les amoureux de la terre.

La France attendait un président et ses solutions, elle a eu un dramatique incendie. Un augure, chargé d'observer certains signes, en tirerait quels présages ?

Hier au soir, profitant de notre abattement, les chaînes de télévision versaient dans un émotionnel de pacotille jusqu'à poser des questions à des gens en larmes exprimant simplement une vraie douleur qui, comme il se doit, était muette. Alors, à la recherche du bon client qui dira combien il est triste (ce que nous savons tous), une jeune journaliste est tombée sur l'oiseau rare.

Elle portait des lunettes d'écailles, une espèce de peignoir informe et étalait devant elle 5 panières à chats pleines de chats. La journaliste, avide d'émotions fortes, posa la question essentielle en pareil moment : "Que ressentez-vous madame ?" La matrone ne ressentait pas grand chose. Elle avait été priée de quitter son appartement dare-dare car il jouxtait la Cathédrale en flammes.

"Que ressentez-vous madame ?" Accrochée à sa question comme une moule à un rocher, la journaliste commençait à paniquer. La bonne cliente passait du carrosse à la citrouille et nous étions loin de minuit. "J'ai dû quitter précipitamment mon appartement et je n'ai eu que le temps de prendre mes chats". "Vous êtes triste de voir Notre Dame en feux madame ?" La dame en question n'avait pas l'air triste du tout.

"Je ne sais pas combien de temps cela va durer et je n'ai rien pour nourrir mes petits." Perdant pied, la journaliste insistait cependant : "Vous devez être bien triste devant ce spectacle madame ?" "Je suis surtout triste pour mes petits, qu'allons nous devenir si elle s'écroule ?" Sentant s'éloigner la plage, la journaliste affûtait ses rames prête pour une longue traversée en direct.

Et la dame aux chats de planter son regard dans la caméra et de demander à un responsable invisible : "Vous croyez que cela va durer longtemps ? C'est que je n'ai pas que ça à faire moi. Et eux (montrant ses "petits"), que vont-ils devenir ?" Désespérée, la journaliste planta son micro sous le nez d'un brave type qui enfin lui apporta la bonne réponse : "Oui, je suis triste, très triste. Le monde entier est triste. Notre Dame, c'est un peu le clocher du monde". Et la journaliste de respirer enfin.

Depuis ce matin, nos évadés fiscaux notoires se donnent le beau rôle en faisant des dons pour le patrimoine. Moi je file 100 briques ! Moi 200 ! 200 à ma gauche, allez, qui dit mieux ? Bolloré vous montez à 300 ? Et vous Drahi, combien ? Cette course aux dons, de la part de ces indélicats milliardaires, me donne envie de vomir. Comment leur dire, à ces pauvres gens, que les pompiers qui se sont battus pour sauver Notre dame sont payés grâce à l'impôt ?

Quelle indécence de la part d'un Pinault, qui a fraudé le fisc de 2,5 milliards d'euros, de venir proposer 100 millions. Pire, si comme il en est question, Notre Dame est classée "Trésor national", ce triste sire pourra récupérer 90% du montant du don, dans la limite de 50% de l'IS dû. Et les autres itou.

Alors je déclare solennellement que je ne participerai pas à la souscription nationale pour Notre Dame. Je paie mes impôts. Je ne fraude pas. Je n'optimise pas et je ne m'évade pas fiscalement. Si tout le monde agissait ainsi, il y aurait 100 milliards d'euros en plus dans les caisses de l'Etat, de quoi payer les travaux de Notre Dame, des hôpitaux, des écoles, des routes et bien d'autres choses. A bon entendeur.

En savoir plus
Le titre de l'article est emprunté à une chanson de Léo Ferré. Petit texte court qui résonne étrangement aujourd'hui.
Cloches de Notre Dame à Paris
Qui sonnez les glas et les carillons
Qui sonnez la joie et la peine
Cloches de Notre Dame à Paris
Vous êtes vieilles comme le monde
Vous êtes pauvres comme la Seine
Vous êtes tendres comme le bronze
Cloches de notre Dame à Paris
Cessez vos glas et vos carillons
Et penchez vous un peu du côté d'Aubervilliers ou des Lillas
Et chantez le bonheur de ceux qui n'en auront jamais
Cloches de Notre Dame à Paris
Qui sonnez chaque mort d'évêque
Sonnez un jour une nuit au hasard comme ça toutes seules
Ça mettras les gens en bas de leur lits
De leur lits douillets à Paris
Et ça fera peut-être peur
Aux imbéciles.




Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Le Livret de Développement est Durable mais pas vraiment Solidaire

06-07-2020

En 1983 était créé le Codevi, un produit d'épargne totalement défiscalisé. En 2007, il est remplacé par le Livret de Développement Durable (LDD) avec comme objectif le financement

Licenciement : l'obligation de reclassement pour une association

06-07-2020

Il faut le répéter encore et encore : les associations, en matière de droit du travail, et quel que soit leur objet, sont soumises aux mêmes règles qu'une entreprise commerciale

Gestion d'une association : le président est solidairement comptable de fait

06-07-2020

La définition d'une gestion de fait se traduit comme le maniement non autorisé de deniers publics ou assimilés. En d'autres termes, toute personne, qui n'a pas la qualité de

Covid19 : Le point sur les subventions publiques

29-06-2020

Depuis la circulaire du 6 mai 2020, les doutes qui subsistaient autour du maintien ou pas des subventions publiques ont été levés. En revanche, les conditions d'exécution de

Liquidation judiciaire : procédure dangereuse en pleine crise sanitaire

29-06-2020

Bien qu'étant personne morale, l'association est responsable de ses engagements financiers. Et comme ceux-ci n'ont pu être pris que par ses représentants légaux, les dirigeants

Covid19 : Pour une reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle

29-06-2020

Alors que la crise économique remplace petit à petit la crise sanitaire et que les associations comme les entreprises doivent y faire face, la Fédération française des assureurs

Déficit et subvention : mariage possible ?

22-06-2020

Oscar Wilde estimait que "Quelque grief qu'on ait contre le mariage, on ne saurait lui refuser d'être une expérience." Peut-on marier le déficit budgétaire d'une association avec

Covid19 : Mise à jour du panorama juridique du déconfinement pour les associations

22-06-2020

Toujours pour faire face aux conséquences de la propagation de l'épidémie de Covid19, le gouvernement continue, par voie d'ordonnance, à légiférer. Une pratique qui devra, du

L'honorabilité devra être la règle dans les associations sportives

22-06-2020

Le 11 mai 2020, nous avions publié un article intitulé : "Les violences sexuelles dans le sport amateur : comment les combattre ?" (1). Suite aux révélations des scandales

Changement de majorité municipale : quid du renouvellement des subventions ?

15-06-2020

Alors que le deuxième tour des élections municipales se profile à l'horizon, de nombreuses associations découvrent que les conseils municipaux, élus dès le premier tour,

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Comme un itinéraire que l'on emprunte sans se hâter

07-07-2020

En ces temps de remaniements ministériels où la communication l'emporte sur le politique, il faut se faire du bien. Voici, exhumée des limbes du temps, une lettre qu'un président

La sangsue : une petite bête qui monte qui monte

30-06-2020

Depuis plus de 2000 ans, l'hirudothérapie est une approche thérapeutique qui utilise des sangsues en médecine. Ces petites bêtes sont une sous-classe de l'embranchement des

Du réchauffement climatique à l'épistémé

23-06-2020

Personne ne connaissait le village russe de Verkhoïansk, il y a encore une semaine. Depuis, cette commune située au nord-est de la Sibérie, sur le fleuve Iana, près du Cercle

Une histoire au doigt mouillé

15-06-2020

Alors que le confinement pèse encore sur nos esprits chagrins et que le déconfinement peine à nous remplir de joie, voici une petite histoire propre à vous faire rire un peu.

Quand Camus est utilisé pour penser le post-confinement

02-06-2020

Albert Camus est l'auteur de "La Peste". Ce qui lui vaut d'être présenté, voire utilisé, par certains penseurs comme étant aujourd'hui l'homme de la situation. Ce roman publié en

Quand des associations proposent un plan de sortie de crise

26-05-2020

Cela fait des mois que des débats profonds agitent organisations associatives, syndicales et ONG. Des mois que l'idée de changer de système économique et social circule sans pour

Après le manque de masques, le manque de tests Covid19 : pourquoi ?

19-05-2020

Après l'Arlésienne des masques, voici la fable des tests sérologiques du Covid19. Souvenez-vous de notre premier ministre qui annonçait fièrement que dès le 11 mai, la France

Quatre guides pour aider à la reprise des activités physiques post-confinement

12-05-2020

Alors que s'ouvre une première phase de déconfinement depuis le 11 mai, les Français peuvent-ils à nouveau pratiquer des activités physiques et sportives ? Oui, répond le

Quand chante le coeur des soignants

05-05-2020

Ils ont été méprisés par la ministre de la Santé et battus par les CRS lors de leurs manifestations. Depuis le début du mois de mars, ils sont devenus des héros. Ils n'en

StopCovid : les apprentis sorciers de nos libertés

28-04-2020

Pour lutter contre la pandémie, le gouvernement a pris de très nombreuses mesures dont beaucoup ont eu pour effet de favoriser de graves entorses au Code du Travail, au bénéfice

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Voler en grand et restituer en petit, c'est la philanthropie

06-07-2020

Nous empruntons ce titre à une citation de Paul Lafargue qui, bien que né à Santiago de Cuba en 1842, était un homme politique français. Mais il savait aussi écrire et son essai

Dix mesures urgentes pour sauver les associations

29-06-2020

Nous avons publié, la semaine dernière, un article intitulé : "L'après Covid19 : comment vont les associations ?" (1). Il s'agissait d'une analyse de la deuxième grande enquête

L'après Covid19 : comment vont les associations ?

22-06-2020

Réalisée du 18 mai au 15 juin 2020, la seconde enquête (1) du Mouvement associatif et du Réseau national des maisons des associations a recueilli 13 500 réponses, ce qui prouve

Connaissez-vous Les Licoornes ?

15-06-2020

Il y a la licorne, créature légendaire à corne unique, et Les Licoornes qui sont des sociétés coopératives d'intérêt collectif opérant sur un marché de masse. L'objectif affiché

Pour une extension rapide du dispositif territoire zéro chômeur de longue durée

08-06-2020

Depuis la parution de l'Arrêté du 11 février 2020 (1) qui fixe le montant de la participation de l'Etat à l'expérimentation du dispositif territoire zéro chômeur de longue durée,

ESS : En Marche pour une économie du bien commun ?

01-06-2020

Christophe Itier est Haut-Commissaire à l'Economie Sociale et Solidaire et à l'Innovation Sociale. Ceci pour ceux qui ne connaîtraient pas l'homme. Placé auprès du ministre

Déconfinement : où en sont les associations ?

25-05-2020

Après le succès de la première enquête "COVID19 : Quels impacts sur votre association" (1) à laquelle plus de 20 000 associations ont répondu, voici la deuxième édition,

Covid19 : le secteur associatif français est-il en danger ?

18-05-2020

Poser la question, c'est hélas y répondre en grande partie. Le tissu associatif, qui n'était déjà pas au mieux de sa forme avant la pandémie, risque de payer un lourd tribu

Circulaire sur les mesures d'adaptation des subventions publiques

11-05-2020

Elle était attendue cette circulaire sur les mesures d'adaptation des règles de procédures et d'exécution des subventions publiques. Nous arrive-t-elle avec tous les espoirs que

Covid19 : Quel avenir pour les subventions accordées par l'Etat aux associations ?

04-05-2020

Le mardi 21 avril 2020, a eu lieu à l'assemblée nationale la séance des questions orales au gouvernement. Confinement oblige, le nombre de députés présents était volontairement

Découvrir 10 autres articles