Oziorsk et les riverains de la Tetcha

26-09-2016 SOCIETE LIBRE
Dans l'extrême sud de l'Oural, aux confins des steppes du Kazakhstan, règne un hiver rigoureux. La neige s'infiltre de partout, un peu comme le sable du désert. Paysage de forêts et de lacs, la beauté qu'offre la nature se conjugue avec cette sensation de pureté de l'air dont seuls les grands froids sont capables. Dans cet immense paradis glacé, coule une rivière la Tetcha qui mouille les pieds des rares ponts de la ville de Oziorsk.

Créée en 1945, la ville est connue jusqu'en 1994 sous le nom de Tcheliabinsk-65. Les chiffres accolés sont ceux du code postal de la grande ville la plus proche. Elle ne devient Oziorsk qu'en 1994, c'est à dire après la fin de l'Union Soviétique.

L'URSS avait pour habitude de créer des villes secrètes qui portaient donc des "noms de code". Oziorsk en faisait partie. Construite pour loger les travailleurs du complexe nucléaire Maïak, elle n'avait pas vocation à devenir une véritable ville, juste un grand hôtel à ciel ouvert. Lancée dans une compétition effrénée avec les USA pour la maîtrise de l'arme nucléaire, la priorité soviétique était ailleurs.

Le complexe Maïak a été construit afin de fabriquer et raffiner le plutonium pour les têtes nucléaires. Le premier réacteur plutonigène a vu le jour en janvier 1947 et le premier essai nucléaire se déroula en septembre 1949, soit moins de trois ans plus tard : le retard était rattrapé. Cinq réacteurs nucléaires à vocation plutonigène seront construits sur le site qui deviendra à partir des années 60 une usine de traitement du combustible usé des réacteurs.

L'écologie n'a jamais été une priorité de l'URSS. Par exemple, le complexe Maïak ne stockait pas les déchets liquides hautement radioactifs générés, mais les rejetait dans un cours d'eau situé à proximité : la rivière Tetcha. Elle-même se déverse dans la rivière Ob qui finit sa course dans l'océan Arctique. Lorsque les physiciens ne trouveront plus d'emplacement de stockage à proximité, le lac Karachaï sera utilisé comme lieu d'entreposage à l'air libre. Il est aujourd'hui le lieu le plus radioactif du monde capable de tuer un homme en moins d'une heure de présence.

En 1953, l'idée d'enterrer les déchets arriva dans le cerveau des scientifiques comme le papillon se pose sur une fleur. Aussitôt dit, aussitôt fait. D'immenses réservoirs en acier enveloppés de béton sont enterrés à plus de 8 mètres de profondeur et les rejets sont bien au chaud à l'intérieur. Bien au chaud est l'expression exacte. En effet, à cause du taux élevé de radiations, les déchets ont une température élevée qui est provoquée par la chaleur de la désintégration. Bien sûr, le projet de construire un système de refroidissement était à l'étude, mais vous connaissez les lenteurs de l'administration...

Dans la nuit du 29 septembre 1957, une formidable explosion secoua le complexe Maïak avec des secousses ressenties jusqu'aux montagnes de l'Oural, à plus de 150 kilomètres de là.

Dans les 10 à 11 heures suivantes, un nuage radioactif se déplaça vers le nord-est jusqu'à une distance de 300 à 350 kilomètres du lieu de l'explosion créant une zone hautement contaminée (césium 137 et strontium 90) d'une superficie de 800 km².

Cet accident nucléaire est classé, sur l'échelle internationale des événements nucléaires, comme l'un des plus graves jamais connus, bien au-dessus de Tchernobyl et Fukushima. L'évacuation de la ville de Oziorsk (10 000 personnes) ne fut décidée qu'une semaine plus tard sans qu'aucune raison officielle ne soit donnée. Et pourtant, les habitants depuis l'explosion, perdaient la peau de leur visage, de leurs mains et d'autres parties exposées.

Il faudra attendre 1990 pour que le gouvernement soviétique déclassifie les documents relatifs au désastre. Cerise sur le gâteau : la CIA était au courant depuis 1957 de l'explosion, mais avait tenu secrètes ces informations dans le but de prévenir des conséquences fâcheuses à l'industrie nucléaire américaine naissante...

Aujourd'hui, l'endroit est toujours habité (81 023 habitants en 2013) et l'usine produit toujours des déchets hautement radioactifs. Arte a diffusé un reportage de Sebastian Mez qui donne la parole à ceux qui vivent dans cette zone éminemment dangereuse où la radioactivité est par endroit 10 000 fois supérieure à la norme autorisée.

En savoir plus
Métamorphoses : un film de Sebastian Mez



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Assiste-t-on à une baisse significative du budget alloué au Service Civique ?

Visiblement, l'articulation budgétaire entre le Service Civique et le Service National Universel (SNU) semble se dérouler au détriment du premier. Alors même que le SNU n'a pas

Remboursement des frais : les bénévoles sont-ils tous égaux ?

Nous le savons tous, le bénévole qui effectue une dépense pour le compte d'une association peut, et c'est bien normal, demander à cette dernière le remboursement des frais

Panorama législatif des associations pour 2020

Le panorama législatif des associations pour 2020 a-t-il beaucoup changé ? Bien sûr, il y a les augmentations de différents plafonds (sécurité sociale, forfaits divers, etc.).

Associations : attention aux faits reprochés utilisés pour justifier un licenciement

Le licenciement d'un salarié, surtout au sein d'une association de petite taille, n'est pas sans conséquences sur le fonctionnement de la structure. D'autant plus si les faits qui

Travailleurs handicapés : le point sur les nouvelles règles d'embauche

Depuis le 1er janvier 2020, la réforme portée par la loi de septembre 2018 (1) apporte des modifications profondes sur l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés (OETH). Si

Le point sur le développement des monnaies locales complémentaires

Les monnaies locales complémentaires et citoyennes (MLCC) sont reconnues par l'autorité de contrôle prudentiel de la Banque de France et par la loi 2014-856 du 31 juillet 2014

Droit au compte bancaire pour les associations et droit de gestion pour les présidents

Les banques sont aujourd'hui toutes puissantes et de très nombreuses associations ont du mal à en trouver une qui accepte de gérer "un compte sans intérêt" comme il a été répondu

Fiscalité des dons : mise au point ministérielle pour 2020

Selon une étude IPSOS pour la fondation des apprentis d'Auteuil, le don moyen pour les foyers assujettis à l'IFI est passé pour la première fois sous la barre des 2 000 euros par

Que se passe-t-il avec la médaille de la jeunesse des sports et de l'engagement associatif ?

C'est par le décret du 18 décembre 2013 (1) que la Médaille de la Jeunesse et des Sports est élargie à l'Engagement Bénévole en faveur de l'intérêt général. Elle est ressentie, à

Présidents d'associations : la mésentente peut entraîner une faute personnelle

Quand la discorde s'installe au sein d'une association, les distensions entre les membres du bureau peuvent déboucher sur des problèmes encore plus graves. Non seulement la

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Le droit de manifester est-il toujours garanti en France ?

Des journaux comme Le Monde ou encore Libération, Le Parisien, etc. commencent à s'interroger : "Le droit de manifester est-il toujours garanti en France ?" Et cette question

Au secours, mon robot de cuisine a été piraté

Ce qui est bien avec mes concitoyens, c'est qu'il y a toujours matière à sourire. Même si parfois, ce sourire bienveillant se transforme en rire jaune. Vous souvenez-vous du

Loi de finances 2020 : quoi de neuf pour les associations ?

Le Mouvement associatif (1) avait, dès la parution du projet de loi de finances pour 2020, tenté de proposer des mesures en faveur des associations. Une demande qui ne pouvait que

Casser le thermomètre ne fait pas baisser la fièvre

Le Registre des Malformations en Rhône-Alpes (REMERA) est une association qui mène une double mission : de santé publique en décrivant l'incidence des malformations congénitales

Quand la ruche dit oui

La ruche qui dit oui est une entreprise commerciale française (Equanum SAS avec un agrément ESUS) issue de l'Économie collaborative au même titre que Uber, Rn&B et autres

Les Sentinelles de la Nature

L'idée est toute simple, encore fallait-il y penser. Nous avons presque tous un smartphone. Nous aimons tous nous promener dans la nature. Et nous sommes tous accablés de

Le baromètre de la fraternité en forte hausse

Les inondations dans le sud de la France nous font découvrir des images de désolation. Entre ceux qui ont tout perdu sauf la vie et ceux qui pleurent un proche disparu, les images

Le coeur des soignants

L'enfant pleure, allongé sur un brancard, dans le couloir neutre du CHU de Rennes. Dans quelques minutes, il sera endormi puis opéré. Ses parents n'ont pas pu l'accompagner

Le projet de Terminal 4 à l'aéroport de Roissy

Lors du sommet climat le 24 septembre 2019 à l'assemblée générale de l'ONU, le président de la République a fait un discours remarquable et remarqué sur les moyens de lutter

Mise au point du ministère de l'intérieur sur l'état du site RIPADP

Avec seulement 900 000 signatures à 128 jours de la date butoir fixée au 12 mars 2020, le Référendum d'initiative partagée peine à faire le plein. Est-ce un signe du désintérêt

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Que serait la France sans ses associations ?

La première qualité du secteur associatif, c'est sa pérennité, qu'il doit à son statut plus que centenaire (119 ans). Une qualité trop souvent moquée ou ringardisée dans une

Le CDD multi-remplacement : pourquoi faire ?

Le 18 décembre 2019 a été publié, au Journal Officiel, le décret n° 2019-1388 chargé de lister les secteurs d'activité autorisés à mettre en oeuvre l'expérimentation du CDD

La campagne 2020 du Fonds pour le développement de la vie associative est lancée

Depuis le décret 2018-460 du 8 juin 2018 relatif au fonds pour le développement de la vie associative, le FDVA se voit confier deux modalités de financement distinctes : le

Les Mutuelles de France appellent à manifester le 17 décembre

La Fédération des Mutuelles de France est née le 31 janvier 1986 d'une scission entre la Fédération Nationale des Mutuelles de Travailleurs et la Fédération Nationale de la

Le rôle des retraités dans les instances dirigeantes des associations

Alors que la réforme des retraites s'avance à pas de loup depuis que la contestation gagne du terrain, il est utile de s'intéresser au rôle des retraités dans les instances

La réforme des retraites : c'est François Fillon qui en parle le mieux

Vous vous demandez sans doute ce que vient faire François Fillon dans la réforme actuelle des retraites. Réforme qui risque bien de mettre des millions de Français dans la rue.

Mesurer l'Impact Social d'une association : une évaluation malaisée et malhonnête

Selon l'Avise, grande papesse du concept d'impact social, "Evaluer son impact social permet de démontrer que son activité est utile pour la société, d'affirmer son identité,

Service civique : les premiers chiffres de la grande enquête d'ampleur 2017-2018

C'est sous l'impulsion de l'Agence du Service Civique que l'INJEP (Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire) a mené la première enquête statistique

BénévaLibre : le logiciel libre et gratuit pour faciliter la gestion des bénévoles

Quelle est la principale ressource d'une association ? Ce sont ses bénévoles naturellement. Et plus ils sont actifs en son sein, et mieux se porte la structure. Le bénévolat, par

Associations : voici une vraie vision décomplexée du malheur des autres

Il y a des jours où la lassitude nous gagne (on devrait dire nous perd) sans que l'on sache exactement pourquoi. La pluie trop forte ou un froid trop vif, une panne de voiture

Découvrir 10 autres articles