Paix-Pain-Liberté avant Travail-Famille-Patrie

02-05-2016 SOCIETE LIBRE
On dit que l'Histoire n'est jamais aussi belle que lorsqu'elle libère les hommes de l'injustice. Etre enfin debout, de jour comme de nuit... Des milliers de poitrines qui hurlent que plus rien ne sera comme avant, que l'espoir est permis car flambeau 100 fois repris par ces mains ouvertes et ces yeux en larmes... Après avoir toujours plié en silence, être debout est l'éternelle espérance des Hommes qui n'ont plus rien à perdre.

En ce temps là, la France était plongée dans une crise économique profonde et durable. La misère du plus grand nombre se heurtait à l'indifférence des plus nantis. Les usines fermaient, les familles éclataient, les enfants traînaient dans les rues sans espoir. Je vous parle d'un autre temps...

En 1936, sous le soleil de mai, une jeune fille descend de Ménilmuche, les cheveux au vent, un sourire de victoire sur les lèvres. Elle n'a pas le droit de voter, mais d'un pas décidé, elle va soutenir les copains des fortifs qui eux, vont glisser dans l'urne le bulletin de la libération. Elle en est sûre, ils vont gagner.

Mais quel combat ! Depuis la journée d'émeutes du 6 février 1934, les partis de gauche ont enfin décidé de s'unir. Le danger fasciste était trop évident pour maintenir la guerre entre socialistes et communistes. L'Action française, les Jeunesses patriotes, les Phalanges universitaires, les Camelots du roi, les Croix-de-feu et tous les journaux qui les soutiennent comme la Liberté, l'Ami du peuple, l'Intransigeant, l'Echo de Paris, le Petit Parisien, autant d'appels à manifester contre la mutation du préfet Jean Chiappe (1) et tenter d'établir en France un régime dictatorial équivalent à l'Italie fasciste.

Le 6 février 1934, place de la Concorde, la manifestation tourna à l'émeute et la police tira, laissant 31 morts sur les pavés et plus de 2000 blessés. Cette crise provoqua la chute du cabinet Daladier. Car sur la place de la Concorde, il y avait certes des réactionnaires et des fascistes. Mais il y avait aussi une foule énorme de braves gens qui n'avaient pas d'opinion politique, mais qui manifestaient "contre les saligauds qui déshonorent la République".

Plus d'un an après, le 14 juillet 1935, pour la première fois, militants et chefs radicaux, socialistes et communistes défilent de concert aux côtés des syndicats (CGT, CGTU, CVIA, etc.) et des associations (Ligue des Droits de l'homme, Grand Orient, etc.) dans une manifestation qui réunira près de 500 000 personnes. Cela entraînera, dans la foulée, la constitution d'un comité national pour le rassemblement populaire, chargé d'élaborer un programme commun de gouvernement dans la perspective des élections du printemps 1936.

Les 26 avril et 3 mai 1936, rassemblant environ 57 % des suffrages exprimés, les électeurs envoient 386 députés sur 608 siéger à la Chambre des députés au nom du Front populaire. Léon Blum est nommé président du Conseil par le Président de la République Albert Lebrun, le 4 juin 1936.

De Léo Lagrange, nommé aux Sports et aux Loisirs à Jean Zay à l'Education en passant (pour la première fois) par des femmes comme Suzanne Lacore, Irène Joliot-Curie et Cécile Brunschvicg, le gouvernement Blum est en ordre de bataille.

Les usines sont occupées pour faire "plier les patrons". A partir du 2 juin, des corporations entières entrent en grève : la chimie, l'alimentation, le textile, l'ameublement, le pétrole, la métallurgie, les vendeurs de journaux, les tenanciers de kiosques, les employés des salles de spectacles, les commis, les garçons de café, les coiffeurs, des ouvriers agricoles, etc.

Des bals sont donnés dans les usines, des compagnies de théâtre comme le groupe Octobre de Jacques Prévert, y jouent des pièces. On compte alors 12 000 grèves en France, dont 9 000 avec occupation, entraînant environ 2 millions de grévistes. Du jamais vu ! Les accords de Matignon sont signés dans la nuit du 7 au 8 juin en échange de l'évacuation des usines.

Le droit syndical, une hausse des salaires de plus de 15 %, les premiers congés payés (15 jours), la semaine de travail de 40 heures, la scolarité obligatoire jusqu'à quatorze ans, les nationalisations dont la création de la SNCF, la création du CNRS, le droit d'auteur, les conventions collectives, etc. Le Front populaire était en route et sera balayé 1 an plus tard par la démission de Blum. Edouard Daladier le remplaça et revint sur plusieurs réformes dont la semaine de 40 heures. Les grèves reprirent. Elles furent matées par une répression sauvage avec licenciements massifs et nombreuses arrestations (dont les députés PC).

La guerre, la défaite (qui fut attribuée par Pétain au Front Populaire), le Travail, la Famille, la Patrie et la honte d'une collaboration avec le régime nazi, l'arrestation de Blum et sa déportation à Buchenwald le 31 mars 1943... Mais dans les yeux des enfants et des pères et des mères brille encore, brille toujours ce que Blum appelait : "une embellie dans les vies difficiles".

En savoir plus
(1) Le 3 février 1934, Paris apprend que son préfet de police, Jean Chiappe, est muté au Maroc. Le chef du gouvernement, Edouard Daladier applique une série de mutations-promotions-sanctions pour éloigner les hommes éclaboussés par l'affaire Stavisky. Or le Préfet de Police est haï de la gauche, dont il entrave sans violence les manifestations depuis 7 ans, mais très aimé de la droite et de l'extrême-droite, pour lesquelles il manifeste une grande indulgence...



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Le contrat à durée déterminée est assoupli

03-08-2020

Assouplir un contrat de travail qui est déjà une dérogation au contrat de travail dit à durée indéterminée est un étrange objectif. C'est pourtant le cas dans une loi fourre-tout

La Cour de justice de l'UE consacre la liberté d'association

03-08-2020

Dans un arrêt du 18 juin 2020, la Cour de justice de l'Union Européenne (CJUE) a consacré, pour la première fois, la liberté d'association. C'est un pas très important, car la

Tout savoir sur le dispositif de soutien aux petites associations sportives

03-08-2020

Le Cosmos (Conseil social du mouvement sportif) a publié en avril 2020, les résultats de ses deux enquêtes (1) menées auprès des acteurs du sport (associations, entreprises et

Une association peut-elle signer une reconnaissance de dette ?

27-07-2020

Une reconnaissance de dette est un document attestant la nature d'un prêt entre deux particuliers. C'est un acte à travers lequel un individu s'engage à confirmer le fait qu'il

Responsabilité d'une association en cas de dégradation d'un bien

27-07-2020

La responsabilité pénale des associations (et autres personnes morales) a été instaurée à partir de 1994 dans l'article L 121-2 du code pénal (1). Mais cette responsabilité ne

Bien choisir le modèle économique de son association

27-07-2020

En France, les associations sont reconnues comme des acteurs majeurs dans toutes les actions qui relèvent de l'intérêt général. Mais la pérennité d'une structure ne peut s'appuyer

S'ennuyer à mourir au travail

20-07-2020

La Haute Autorité de Santé donne du burn-out, la définition suivante : syndrome d'épuisement professionnel qui se caractérise par "un état d'épuisement physique, émotionnel et

Les conséquences de la réforme du mécénat d'entreprises sur les dons

20-07-2020

A la fin de l'année 2019, l'Assemblée nationale a voté (malgré l'opposition du Sénat) l'article 50 du Projet de loi de Finances 2020. Un article qui vise à baisser la réduction

Quel avenir pour la formation des bénévoles associatifs ?

20-07-2020

La nécessité de structurer de renforcer et d'organiser des moyens publics pour ouvrir au plus grand nombre la formation des bénévoles des associations est une évidence. Et

Vie statutaire de l'association : le quorum

15-07-2020

En droit, le quorum ne concerne que la validité de la délibération d'une assemblée générale, selon le pourcentage du nombre minimum de participants requis prévu par les statuts.

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

We want sex equality et après on verra pour le reste

28-07-2020

En 2011, est sorti en France, un film réalisé par l'Anglais Nigel Cole : "We want sex equality". Ce film traite de la première grève des ouvrières de l'usine automobile Ford à

Des nouvelles d'ici et d'ailleurs

21-07-2020

Cette semaine, l'envie est à l'écrémage. Vous livrer une succession de petites nouvelles aérées, mais pas forcément fraîches, façon purée en sachet plutôt que l'article parfois

Tchekhov cherche Mouettes désespérément

15-07-2020

La Mouette a été jouée pour la première fois le 17 octobre 1896 au théâtre Alexandrinski de Saint-Pétersbourg. Ce fut un échec total. Tchekhov, qui s'y attendait, eut cette phrase

Comme un itinéraire que l'on emprunte sans se hâter

07-07-2020

En ces temps de remaniements ministériels où la communication l'emporte sur le politique, il faut se faire du bien. Voici, exhumée des limbes du temps, une lettre qu'un président

La sangsue : une petite bête qui monte qui monte

30-06-2020

Depuis plus de 2000 ans, l'hirudothérapie est une approche thérapeutique qui utilise des sangsues en médecine. Ces petites bêtes sont une sous-classe de l'embranchement des

Du réchauffement climatique à l'épistémé

23-06-2020

Personne ne connaissait le village russe de Verkhoïansk, il y a encore une semaine. Depuis, cette commune située au nord-est de la Sibérie, sur le fleuve Iana, près du Cercle

Une histoire au doigt mouillé

15-06-2020

Alors que le confinement pèse encore sur nos esprits chagrins et que le déconfinement peine à nous remplir de joie, voici une petite histoire propre à vous faire rire un peu.

Quand Camus est utilisé pour penser le post-confinement

02-06-2020

Albert Camus est l'auteur de "La Peste". Ce qui lui vaut d'être présenté, voire utilisé, par certains penseurs comme étant aujourd'hui l'homme de la situation. Ce roman publié en

Quand des associations proposent un plan de sortie de crise

26-05-2020

Cela fait des mois que des débats profonds agitent organisations associatives, syndicales et ONG. Des mois que l'idée de changer de système économique et social circule sans pour

Après le manque de masques, le manque de tests Covid19 : pourquoi ?

19-05-2020

Après l'Arlésienne des masques, voici la fable des tests sérologiques du Covid19. Souvenez-vous de notre premier ministre qui annonçait fièrement que dès le 11 mai, la France

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

La place des seniors dans les associations

03-08-2020

On ne peut que constater, aujourd'hui, une augmentation du nombre de jeunes retraités qui sortent du monde du travail avec devant eux une longue espérance de vie en assez bonne

Le grand retour des contrats aidés

27-07-2020

La ministre du travail, Muriel Pénicaud, précisait en 2017 que les contrats aidés étaient le dispositif le moins efficace de toutes les politiques de l'emploi. Trois ans plus

La crise sanitaire vécue par les associations et vue par le HCVA

20-07-2020

Le Haut Conseil à la Vie associative (HCVA) a été créé en décembre 2009, suite à la deuxième conférence de la vie associative qui était un espace unique de dialogues, de

La vie associative a été oubliée dans le nouveau gouvernement

15-07-2020

C'est maintenant une habitude avec le président Macron. Déjà, dans le premier gouvernement d'Edouard Philippe la vie associative était la grande absente de la start-up nation. Et

Voler en grand et restituer en petit, c'est la philanthropie

06-07-2020

Nous empruntons ce titre à une citation de Paul Lafargue qui, bien que né à Santiago de Cuba en 1842, était un homme politique français. Mais il savait aussi écrire et son essai

Dix mesures urgentes pour sauver les associations

29-06-2020

Nous avons publié, la semaine dernière, un article intitulé : "L'après Covid19 : comment vont les associations ?" (1). Il s'agissait d'une analyse de la deuxième grande enquête

L'après Covid19 : comment vont les associations ?

22-06-2020

Réalisée du 18 mai au 15 juin 2020, la seconde enquête (1) du Mouvement associatif et du Réseau national des maisons des associations a recueilli 13 500 réponses, ce qui prouve

Connaissez-vous Les Licoornes ?

15-06-2020

Il y a la licorne, créature légendaire à corne unique, et Les Licoornes qui sont des sociétés coopératives d'intérêt collectif opérant sur un marché de masse. L'objectif affiché

Pour une extension rapide du dispositif territoire zéro chômeur de longue durée

08-06-2020

Depuis la parution de l'Arrêté du 11 février 2020 (1) qui fixe le montant de la participation de l'Etat à l'expérimentation du dispositif territoire zéro chômeur de longue durée,

ESS : En Marche pour une économie du bien commun ?

01-06-2020

Christophe Itier est Haut-Commissaire à l'Economie Sociale et Solidaire et à l'Innovation Sociale. Ceci pour ceux qui ne connaîtraient pas l'homme. Placé auprès du ministre

Découvrir 10 autres articles