Pour réfuter l'accusation, il faut détruire l'accusateur

13-02-2017 SOCIETE LIBRE
En 2016, Le Canard enchaîné a fêté dignement ses 100 ans d'existence. Qui mieux que ce journal connaît la vie politique française ? Le général de Gaulle réclamait chaque semaine son volatile. Il savait, lui, que les politiques n'auront jamais aucune prise sur les journalistes du "Canard". Il faut dire qu'ils sont totalement indépendants et qu'ils ne vivent que des ventes sans aucune publicité. Inutile d'essayer d'intimider quelqu'un qui n'a pas peur.

Le seul recours contre les articles du "Canard" reste le procès en diffamation. Un outil à manier avec précaution car non seulement le volatile les gagne à 99%, mais la publicité faite autour de l'affaire risque d'aggraver encore le mal.

Alors que l'ensemble de la presse est dans une situation financière catastrophique, le "Canard" est bénéficiaire depuis les années 1960, ce qui en fait sans conteste, l'Ovni de la presse française. Son prix de vente (1.20 euros en France métropolitaine) est le même depuis 1991. Son slogan est une belle illustration de l'idée que se font ses journalistes de leur métier : "La liberté de la presse ne s'use que quand on ne s'en sert pas."

Le "Journal satirique paraissant le mercredi" est à l'origine de la révélation de 90% des affaires sorties en France. Depuis ses origines, le "Canard enchaîné" est considéré comme un journal politiquement indépendant. Il n'a jamais hésité à dénoncer toutes les dérives quel que soit leur couleur politique. Cette double indépendance, financière et politique, fait du "Canard" une forme alternative de presse qui n'a aucun équivalent dans le monde.

Alors, quand un candidat à la présidentielle est accusé par le "Canard" d'avoir détourné près d'un million d'euros d'argent public en "employant" son épouse "à l'insu de son plein gré", la France de droite et de gauche commence par se "gondoler". Le Français est bonne pâte sur l'honnêteté de ses dirigeants...

Mais, lorsque le "Canard" sort l'affaire "2F Conseil", la société du candidat, le lecteur ne rit plus et découvre stupéfait, les implications possibles dans le programme politique voulu par le candidat en question. Candidat qui se disait près à remettre en cause la sécurité sociale pour "apurer" les comptes...

Bien sûr, le candidat en question est victime d'une tentative d'assassinat politique doublée d'un lynchage médiatique le tout orchestré par des officines vouées à sa perte et dont les ramifications mèneront jusqu'à la CIA et la Corée du Nord en passant par Daech et Al qaida... Et on le découvrira quand la justice fera enfin son travail plutôt que de perdre son temps à lui chercher des poux dans les sourcils.

En attendant ce jour béni entre tous mais oh combien hypothétique, le candidat et ses soutiens tentent de décrédibiliser les journalistes et les juges. Tout comme un certain Trump dans un autre monde...

La justice enquête ? On la récuse. La presse informe ? On la fait siffler dans les meetings. Le "Canard" devient même un journal grassement subventionné et donc aux ordres du financeur. Heureusement, le volatile a su expliquer en détail, dans son numéro du mercredi 8 février 2017, qu'en guise de subventions, il s'agissait simplement du dégrèvement postal auquel toute la presse à droit.

Le candidat se sent acculé, à juste titre, alors pour unique défense, il brandit le vote populaire exprimé lors de la primaire, face auquel les enquêtes journalistiques et judiciaires ne pèsent rien. Qu'attend donc ce candidat pour reprendre à son compte les arguties de Trump sur les "faits alternatifs" ? (1)

En savoir plus
Le Canard enchaîné : 100 ans : un siècle d'articles et de dessins. Le roman du Canard

Le site du Canard enchaîné

D'où vient le nom du Canard ?
Fondé en 1913, L'Homme libre puis L'Homme enchaîné fut le journal de Georges Clemenceau, qui critiquait ouvertement le gouvernement de l'époque. En français familier, journal se dit Canard. Les deux journalistes fondateurs, Maurice et Jeanne Maréchal, décidèrent alors d'appeler leur journal : Le Canard enchaîné en "hommage" au vieux tigre.

Les faits alternatifs (AlternativeFact) ou comment la vérité devient une option.
(1) Kellyanne Conway, directrice de la campagne devenue conseillère de Donald Trump, a marqué les esprits en appelant les mensonges du porte-parole de la présidence de "faits alternatifs". Celui-ci avait assuré que plus de personnes avaient assisté à l'investiture de Donald Trump que pour n'importe quel autre président. Et ce malgré photos et vidéos qui démontraient le contraire.



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Les adhérents non dirigeants peuvent-ils consulter des documents internes à l'association ?

Le culte du secret est souvent l'art de dissimuler. Dans certaines associations, le simple fait qu'un membre ose demander la communication d'un document comptable devient un crime

Les nouvelles procédures à suivre pour obtenir votre SIREN SIRET NAF et RNA

Il s'agit ici d'une mise à jour de l'article paru le 17-04-2017. Oui, comme le temps passe et emporte avec lui anciennes procédures et vieux Cerfa usagés... En revanche les

Exclusion pour non paiement de la cotisation : que dit la loi ?

Dans une association, lorsque l'appel à cotisation est lancé, il y a trois types de membres. Celui qui paie immédiatement sans barguigner, celui qu'il faut relancer au moins une

Quelle est la véritable situation juridique des salariés payés avec le chèque emploi associatif ?

Le chèque emploi-associatif a été une évolution majeure pour faciliter la gestion de nos associations. De plus, grâce à sa simplicité d'utilisation, il a favorisé l'emploi et

Maintient ou pas de l'exonération à la TVA pour les associations d'insertion par l'économie ?

Les associations d'insertion par l'économie (AIE) bénéficient d'une exonération de TVA depuis la loi 87-39 du 27 janvier 1987 (1) lorsque leur gestion est désintéressée. Ces

Associations : les salles mises à disposition par les communes doivent être conformes

Dans certaines communes, les salles mises à disposition des associations frisent le taudis insalubre, voire dangereux. Certes, il ne faut surtout pas généraliser et en règle

Les associations et le service national universel

Obligation puis volontariat, voilà comment le Service national universel se décomposera dans les 13 départements (1) qui vont expérimenter le dispositif à partir du 16 juin 2019.

La date de clôture pour un exercice comptable associatif est-elle libre ?

Que dit exactement la loi ? Quelles sont les obligations et contraintes à respecter ? Faut-il, par exemple, obligatoirement baser l'exercice comptable d'une association sur une

La réforme des règles comptables relatives aux associations : les CVN

C'est la quatrième édition de notre analyse du nouveau règlement comptable des associations qui entrera en vigueur à compter du 1er janvier 2020. Dans un premier article, nous

Le Fonds européen d'aide aux plus démunis dans l'expectative

Le 19 novembre 2018, nous avons publié un article au titre prémonitoire : "Quel avenir pour le Fonds européen d'aide aux plus démunis ?" (1). Nos dernières informations en la

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Une vieille dame indigne de...compassion

Le samedi 16 mars, le restaurant Le Fouquet's était en feu sur les Champs Elysées. Les plateaux de télévision virent alors une kyrielle de bonnes âmes s'offusquer d'une telle

L'étrange obstination à vouloir vendre nos bijoux de famille

Le grand débat vient à peine de se terminer. Notre pays a donc débattu. On pouvait, naïvement, imaginer qu'une trêve législative aurait lieu pendant ce temps d'échanges, puisque

La paire de lunettes de trop

Que se passe-t-il dans la tête d'un homme qui a passé son samedi à arrêter, taper, cogner, éborgner, mutiler des gens qui lui ressemblent en bien des points, à commencer par la

Une lettre de Paris

En mai 68, le Préfet de police de Paris, Maurice Grimaud, a décidé que le maintien de l'ordre ne devait pas anéantir des vies. Il succédait à ce poste à un certain Maurice Papon

Des armes silencieuses pour des guerres sans bruits

Nous empruntons le titre de cet article à M. Lyle Hartford Van Dyke (1), auteur américain plutôt controversé, voire sulfureux. Peu importe, l'objet ici, n'est pas de rendre

Ne laissez personne dénaturer ce que vous êtes

Lettrasso m'a demandé un article à leur remettre avant lundi midi. Et nous sommes dimanche. Et bien sûr, je n'ai pas ou peu d'idées. Faire le point sur les attentes des

Street Medic : le bénévolat de tous les dangers

Le journaliste américain, qui écrit en France sous le pseudo de "Mon Oncle d'Amérique" (1) nous a envoyé un article sur le rôle indispensable des "Street Medic" (2) dans les

Du pouvoir sans visage au visage sans pouvoir

En 2012, au Bourget, le candidat François Hollande déclarait : "mon véritable adversaire n'a pas de nom, pas de visage, pas de parti, il ne présentera jamais sa candidature, il ne

Le revenu universel d'activité ou comment rendre illégitime un concept

Lors de notre veille au service des associations, nous avons vu passer un décret intéressant. Il porte le joli nom de "décret instituant un rapporteur général à la réforme du

Va-t-on vers la fin des enquêtes d'utilité publique dans le domaine environnemental ?

Simplifier, c'est le maître mot. La loi dite Confiance ou Essoc, publiée définitivement le 11 août 2018, a introduit nombre de simplifications en droit de l'urbanisme et de

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Fraude fiscale : on achève bien les enquêteurs

Selon un rapport du syndicat Solidaires-Finances publiques (1), le montant total de l'évasion fiscale s'élève à 100 milliards d'euros par an. Le ministre de l'Economie et des

Lutte contre l'obsolescence programmée : une association en première ligne

Nos associations sont partout et de tous les combats. Il semble donc naturel d'en trouver une qui fait de la lutte contre l'obsolescence programmée, un objectif de première

15 millions d'euros supplémentaires pour les associations en 2019 ?

C'est le 15 février dernier que le ministre de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, a fait cette annonce. Nous avons attendu presque un mois avant de la relayer afin de

Terre de liens : une association qui a les pieds bien sur terre

Née en 2003, de la convergence de différents réseaux liés à l'éducation populaire, à la finance éthique, à l'économie solidaire, à l'agriculture biologique et biodynamique et au

Pour le collectif ALERTE, les aides sociales ne doivent pas faire l'objet de contreparties

Créé en 1994, le collectif ALERTE (1) n'est pas né du hasard, mais d'un travail de terrain où les associations ont appris à réfléchir ensemble et à agir pour une cause commune qui

Lettre ouverte d'un président à un autre président

Le président de la fédération APAJH (Association pour Adultes et Jeunes Handicapés), M. Jean-Louis Garcia, a choisi d'adresser une lettre ouverte au président de la République.

Premier point sur la feuille de route Vie associative du gouvernement

Le 29 novembre 2018, le secrétaire d'Etat à la vie associative, Gabriel Attal, (1) a présenté la feuille de route (ce qui fait un peu jargon militaire) du gouvernement pour le

2018 : année noire pour les dons aux associations ?

Pour l'année 2017, selon les chiffres de l'association Recherches et Solidarités dans sa 23 ème édition de son enquête "La générosité des Français" (1), le nombre de foyers

Associations : chiffres et mesures utiles pour 2019

En cette fin du mois de janvier, il est utile de recenser toutes les dernières informations qui peuvent être utiles aux associations. Que ce soit la hausse du SMIC, le montant des

La maraude de l'association Le Barreau des Rues

L'association Le Barreau des Rues est née en novembre 2017. C'est sous l'impulsion de l'avocate Anne-Sophie Laguens que l'idée s'est transformée en réalité. Une jeune mère, qui

Découvrir 10 autres articles