Smart City : le rêve de Big Brother qui se réalise avec notre consentement

17-09-2019 SOCIETE LIBRE
De la Quadrature du Net, association bien connue de nos lecteurs, à la Ligue des droits de l'Homme et la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE), l'inquiétude est de mise (1). Ces structures s'opposent à ce que de nombreuses municipalités tentent de mettre en place pour "surveiller" (le mot est faible) leur population. Nommée la "Smart City policière", cette politique vise à mettre sous surveillance la totalité de l'espace urbain à des fins de contrôle.

De Toulouse à Nice, de Valenciennes à Saint-Étienne en passant par Strasbourg ou Paris, la Smart City policière tisse sa toile. Une surveillance massive qui s'ancre dans l'urbanité.

Le projet "Smart City" est fort bien vendu par ses promoteurs. On parle de villes intelligentes, d'amélioration de la qualité des services urbains, de réduire les coûts par l'utilisation massive des technologies de l'information et de la communication (TIC), bref du beau, du bon, du bobo. Bien sûr, ça et là, on entend bien parler un peu de surveillance, mais c'est pour la sécurité de tous. Et puis, selon l'adage bien connu : "ceux qui n'ont rien à se reprocher n'ont rien à craindre." Mais oui mon bon Monsieur.

Du côté des opposants à la ville intelligente, le discours n'est pas le même. Là sont démontrés les objectifs cachés par tant d'intelligence : reconnaissance faciale, police prédictive, surveillance en temps réel des réseaux sociaux, écoute téléphonique à la volée, etc. Tout cela est rendu possible par l'inconséquence de très nombreux maires, qui ne voient là qu'un argument électoral porteur, pour le plus grand bonheur des industriels de la sécurité, ravis de pouvoir tester et déployer leurs supers gadgets sécuritaires.

Prenons l'exemple de Nice où le maire, Christian Estrosi, est un enragé de l'intelligence en ville. Il a lancé un test grandeur nature en février 2019, pendant le Carnaval, de reconnaissance faciale. Depuis la loi dite RGPD (Règlement général sur la protection des données), la CNIL n'a plus à donner son accord pour de tels projets. Tout juste peut-elle donner un avis dont on se demande bien ce qui en sera fait.

L'expérimentation niçoise reposait par conséquent sur le consentement "libre" et "éclairé" des personnes volontaires (RGPD). Une belle salade, comme seule Nice sait en préparer puisque par nature, il est impossible de demander le consentement à une foule d'anonymes en goguette sur la promenade des Anglais. Enfin, la directive Police-Justice se charge d'évacuer le problème : "le consentement des personnes ne peut constituer une base juridique pour le traitement des données." Autrement dit, le traitement n'est pas légal, mais la donnée elle...

Le 16 septembre 2019, La Quadrature du Net a lancé un appel à rejoindre la campagne "Technopolice" pour s'opposer aux "Smart City" policières. L'objectif de la plateforme Technopolice sera double : "documenter de la manière la plus rigoureuse possible le déploiement de ces projets de surveillance à travers le pays, et construire ensemble des outils et des stratégies de mobilisation capables de les tenir en échec." L'enjeu, c'est de parvenir à organiser des résistances locales en les fédérant afin qu'elles puissent se nourrir les unes les autres.

Les responsables de la plateforme en conviennent : seuls ils ne pourront pas grand-chose. Il faut donc réunir un maximum de gens pour faire vivre cette campagne, en particulier au niveau local chaque fois qu'un projet de Smart City sécuritaire verra le jour. Un forum forum.technopolice.fr vient juste d'être mis en ligne avec pour mission de réunir les bonnes volontés et contributions. Enfin, la création d'une base documentaire consacrée aux projets de Safe City en France et au cadre juridique afférant fonctionne et recense déjà plus de 117 projets "smart cities".

Nous ne pouvons que nous sentir concernés par l'avenir qui se dessine. De l'Etat aux municipalités, c'est tout un arsenal répressif qui se met en place à l'insu de notre plein gré selon la méthode éprouvée dite de la grenouille : si on plonge une grenouille dans l'eau chaude, elle s'échappe d'un bond. Mais dans une eau froide portée doucement à ébullition, la grenouille s'engourdit et finit ébouillantée. C'est exactement ce qui risque de nous arriver.

En savoir plus
(1) La Quadrature du Net,
La Ligue des droits de l'Homme,
Fédération des conseils de parents d'élèves,
CGT Educ'action



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Contrôle et audit d'une association subventionnée

La reconnaissance du rôle des associations dans la société passe nécessairement par une exigence de transparence, aussi bien pour la gestion interne de la structure que pour

Tout savoir sur les services de transport d'utilité sociale

La loi Grandguillaume du 29 décembre 2016 (1) prévoyait, dans son article 7, la création de "services de transport d'utilité sociale" assurés par des associations. Un service au

Le point sur la situation des accompagnants des élèves en situation de handicap

Anciennement appelés auxiliaires de vie scolaire (AVS), les accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH) assurent des missions d'aide à ces élèves. Ils sont sous la

Vers une extension du permis de détention aux animaux de compagnie ?

Les associations qui viennent en aide aux animaux abandonnés le demandent depuis longtemps. Et il semble bien que l'idée fasse son chemin. L'article L. 211-14 du code rural et de

Une association est-elle un professionnel, un consommateur ou les deux ?

En droit français, le consommateur bénéficie d'une législation plus protectrice que le professionnel. Le droit de la consommation donne une définition précise de ce qu'est un

Le point sur la situation fiscale des associations de radioamateurs

Le radioamateur est une personne qui a reçu l'autorisation officielle de communiquer par radio, avec d'autres personnes, elles aussi légalement autorisées. Les associations de

Exclusion d'un membre d'une association : le doute se cache dans les détails

Au mois d'octobre 2019, nous avons traité ici de l'exigence d'impartialité (1) qui doit être prise en compte lors de l'exclusion d'un membre d'une association en confrontant

Quel statut pour les bénévoles occasionnels : responsabilités et risques juridiques

Ces dernières années, il y a eu un changement important au sein des associations : l'arrivée des bénévoles occasionnels. Si nos bénévoles sont encore 45% à s'investir

La mort est un marché très lucratif

C'est encore une association (1) qui révèle un curieux commerce, dont personnellement, j'ignorais tout. Comment imaginer que certains puissent gagner de l'argent (entre 500 000 et

Assiste-t-on à une baisse significative du budget alloué au Service Civique ?

Visiblement, l'articulation budgétaire entre le Service Civique et le Service National Universel (SNU) semble se dérouler au détriment du premier. Alors même que le SNU n'a pas

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Qu'est-ce qui se cache derrière la Cour multilatérale d'investissement ?

A partir du moment où un pays signe un accord commercial avec un autre pays, il faut, pour arbitrer un éventuel conflit entre les deux parties, une Cour spécifique dédiée au

Recrutement 2020 pour le Service National Universel

Selon la définition du dictionnaire, le mot universel se dit de ce qui peut s'appliquer à toutes et tous, qui peut être reconnu par le monde entier comme utilisable. Par exemple :

Le Sénat lance un site de pétitions en ligne

On a de la peine à imaginer M. Gérard Larcher, président du Sénat, en surfeur. Son embonpoint ne lui permettant pas de tâter de la vague ni de trouver une planche à sa mesure. Et

Le droit de manifester est-il toujours garanti en France ?

Des journaux comme Le Monde ou encore Libération, Le Parisien, etc. commencent à s'interroger : "Le droit de manifester est-il toujours garanti en France ?" Et cette question

Au secours, mon robot de cuisine a été piraté

Ce qui est bien avec mes concitoyens, c'est qu'il y a toujours matière à sourire. Même si parfois, ce sourire bienveillant se transforme en rire jaune. Vous souvenez-vous du

Loi de finances 2020 : quoi de neuf pour les associations ?

Le Mouvement associatif (1) avait, dès la parution du projet de loi de finances pour 2020, tenté de proposer des mesures en faveur des associations. Une demande qui ne pouvait que

Casser le thermomètre ne fait pas baisser la fièvre

Le Registre des Malformations en Rhône-Alpes (REMERA) est une association qui mène une double mission : de santé publique en décrivant l'incidence des malformations congénitales

Quand la ruche dit oui

La ruche qui dit oui est une entreprise commerciale française (Equanum SAS avec un agrément ESUS) issue de l'Économie collaborative au même titre que Uber, Rn&B et autres

Les Sentinelles de la Nature

L'idée est toute simple, encore fallait-il y penser. Nous avons presque tous un smartphone. Nous aimons tous nous promener dans la nature. Et nous sommes tous accablés de

Le baromètre de la fraternité en forte hausse

Les inondations dans le sud de la France nous font découvrir des images de désolation. Entre ceux qui ont tout perdu sauf la vie et ceux qui pleurent un proche disparu, les images

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Quel avenir pour l'allocation d'adulte handicapé ?

Le 4 février dernier, le journal Libération faisait paraître une tribune d'un certain nombre d'associations qui dénoncent, de façon assez virulente, le semblant de concertation

Pour une lucrativité associative assumée ?

Selon une enquête Ifop réalisée durant le mois de janvier pour le Mouvement associatif, neuf Français sur dix considèrent les associations comme des acteurs importants de la vie

Municipales 2020 : élection importante pour les associations

S'il y a une élection qui concerne les associations au premier chef, c'est bien l'élection municipale. En effet, le financement qu'apporte les communes représente 11,3% des

Que serait la France sans ses associations ?

La première qualité du secteur associatif, c'est sa pérennité, qu'il doit à son statut plus que centenaire (119 ans). Une qualité trop souvent moquée ou ringardisée dans une

Le CDD multi-remplacement : pourquoi faire ?

Le 18 décembre 2019 a été publié, au Journal Officiel, le décret n° 2019-1388 chargé de lister les secteurs d'activité autorisés à mettre en oeuvre l'expérimentation du CDD

La campagne 2020 du Fonds pour le développement de la vie associative est lancée

Depuis le décret 2018-460 du 8 juin 2018 relatif au fonds pour le développement de la vie associative, le FDVA se voit confier deux modalités de financement distinctes : le

Les Mutuelles de France appellent à manifester le 17 décembre

La Fédération des Mutuelles de France est née le 31 janvier 1986 d'une scission entre la Fédération Nationale des Mutuelles de Travailleurs et la Fédération Nationale de la

Le rôle des retraités dans les instances dirigeantes des associations

Alors que la réforme des retraites s'avance à pas de loup depuis que la contestation gagne du terrain, il est utile de s'intéresser au rôle des retraités dans les instances

La réforme des retraites : c'est François Fillon qui en parle le mieux

Vous vous demandez sans doute ce que vient faire François Fillon dans la réforme actuelle des retraites. Réforme qui risque bien de mettre des millions de Français dans la rue.

Mesurer l'Impact Social d'une association : une évaluation malaisée et malhonnête

Selon l'Avise, grande papesse du concept d'impact social, "Evaluer son impact social permet de démontrer que son activité est utile pour la société, d'affirmer son identité,

Découvrir 10 autres articles