Veilleur de vie

06-07-2015 ACTUASSO LIBRE
Tel le gardien de phare au milieu des tempêtes, quand sa lentille de lumière guide le bateau vers la terre protectrice, il existe dans notre pays des veilleurs de vie. Quel beau nom que celui-ci. Veilleur de vie. On devrait rajouter le pluriel tant est singulier le fait de veiller la vie. De quelles vies s'agit-il ? Qui sont ces veilleurs qui peuvent donner 48h de leur temps pour une vie dont ils ignorent tout ? Comment comprendre à ce point le désintéressement quand il n'y a rien à gagner ?

Quand on a épuisé les médicaments, quand la radiothérapie, puis la chimiothérapie ne donnent plus aucun résultat, il reste encore un espoir : la greffe de moelle osseuse.

La moelle osseuse est indispensable à la vie. Elle assure la production des cellules souches, c'est-à-dire des cellules qui sont à l'origine des cellules sanguines. Différentes pathologies peuvent nécessiter à un moment donné le recours à un don de moelle osseuse. Mais cette dernière est principalement utilisée dans les cas de leucémie, d'aplasie médullaire ou d'anémie.

Le veilleur de vie est un volontaire du don de moelle osseuse
Tout le monde peut devenir volontaire au don et décider de donner une chance supplémentaire à un malade de guérir. Mais, s'il faut avoir plus de 18 ans et moins de 51 ans lors de l'inscription, les conditions d'acceptation sont drastiques. En effet, l'inscription n'est possible que si le futur volontaire est exempt d'affections cardiaques, d'hypertension artérielle, d'affections respiratoires, de maladies du système nerveux, d'antécédents de cancers, de surcharge pondérale importante et de façon plus générale, de toute prise de médicament à long terme. Bref, il faut être en bonne santé !

Il s'agit en fait de prendre le plus de précautions possibles, pour le donneur et pour la personne potentiellement greffée, pour que le don de moelle osseuse reste un geste bien vécu et efficace.
Trois principes fondamentaux régissent le don de moelle osseuse en France :
- l'anonymat (Le donneur accepte donc de donner pour n'importe quel patient en France comme à l'étranger),
- le libre consentement, (le donneur doit se rendre au Tribunal de Grande Instance de son domicile afin de confirmer son consentement au don de moelle osseuse),
- la gratuité (aucune rémunération n'est versée au donneur, son don est gratuit).

Les personnes inscrites sur le registre France Greffe de Moelle (1), donneurs volontaires de moelle osseuse, s'engagent donc dans un acte accepté, anonyme et désintéressé.
Il existe deux modes de prélèvement de moelle osseuse : le prélèvement dans les os postérieurs du bassin et le prélèvement dans le sang par aphérèse. En s'inscrivant, chaque volontaire au don donne son accord pour ces deux types de prélèvements.

Pour le prélèvement par aphérèse, le donneur reçoit au préalable pendant quelques jours, par injection sous-cutanée, un médicament qui est identique à ce qui est fabriqué naturellement par le corps pour réguler le taux de cellules de la moelle osseuse. Il stimule leur production et les fait passer des os vers le sang où elles seront récupérées. Le prélèvement par aphérèse permet de recueillir les cellules souches en grande quantité.

Le prélèvement par ponction dans les os postérieurs du bassin est plus délicat. Même si l'acte est simple, il nécessite tout de même 48 h d'hospitalisation car il se déroule en bloc opératoire sous anesthésie générale. Il n'y a aucun risque pour le donneur et il faut savoir que les cellules de la moelle osseuse se reconstituent très rapidement. En revanche, on ne peut pas choisir son mode de prélèvement.

La moelle osseuse prélevée ne se conserve pas longtemps, c'est pourquoi elle est transférée du donneur au patient dans les meilleurs délais (entre 12 et 36 heures). Au bout de cette chaîne, une vie a peut-être été sauvée...
Le suivi post-don est indispensable et trois questionnaires de suivi seront remis au donneur par le centre médical. Il est parfois nécessaire de prévoir un arrêt de travail dont la durée est déterminée par le médecin ainsi qu'une prescription de médicaments selon les cas.

Comme on peut s'en rendre compte, le don de moelle osseuse n'est pas un geste anodin. Beaucoup plus contraignant que le don du sang, il demande un véritable engagement et un sens profond de la générosité. Le donneur mérite bien le titre de Veilleur de vie.

En savoir plus
Le mur Facebook des veilleurs de vie

La liste des associations

(1) Le Registre France Greffe de Moelle (RFGM) a été créé en 1986 par les professeurs Jean Dausset et Jean Bernard pour venir en aide aux patients ne bénéficiant pas d'un frère ou d'une sœur compatible, le registre France Greffe de Moelle recense à ce jour un peu plus de 230 000 donneurs et environ 16 000 unités de sang de cordon, dont les caractéristiques sont inscrites dans sa base de données.

Agence de la biomédecine et le site du don de moelle osseuse



Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 065 associations inscrites

L'annuaire des 29 065 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 262 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]