26-03-2018  ESS LIBRE

L'Association contre les Violences faites aux Femmes au Travail manque de moyens

L'AVFT a annoncé le 31 janvier 2018 la fermeture temporaire de son standard téléphonique. Dans le même temps, la révélation massive du harcèlement sexuel dans tous les secteurs professionnels inondait les réseaux sociaux. Aucun lien de cause à effet, mais une mise en perspective des déclarations politiques d'une part et des baisses drastiques des subventions d'autre part.

L'AVFT n'a plus l'argent nécessaire pour apporter le conseil et le suivi personnalisé des demandes qui lui sont soumises. Depuis treize ans, cette association fonctionne sans augmentation et, donc, sans effectif supplémentaire.

La fermeture soudaine du standard de l'AVFT inquiète les nombreux acteurs associatifs du secteur. Du coup, de très nombreux députés ont harcelé le Secrétariat d'Etat chargé de l'Egalité entre les femmes et les hommes dirigé par Marlène Schiappa, à propos des difficultés rencontrées par l'AVFT. Face à l'urgence et sans doute également pour éviter le scandale, la ministre a répondu en moins d'un mois. Sa réponse est faite du bois dont on fait les langues.

Concernant le financement de cette association, il est pris en charge de manière constante par le ministère chargé des droits des femmes : sa convention pluriannuelle d'objectifs de 3 ans a d'ailleurs été renouvelée en 2017 avec 235 000 euros par an.

Nous travaillons à un plan national de formation auprès des professionnels relais dans les régions, en particuliers ouverts aux avocats, aux représentants des syndicats, aux CHSCT, aux services RH des employeurs, aux branches professionnelles, aux représentants du défenseur des Droits et bien entendu aux corps d'inspection et de contrôle du ministère du Travail.

Tous ces professionnels ont un rôle fondamental à jouer en termes de prévention et de traitement des cas de harcèlement sexuel au travail. Seule une approche systémique, transversale et interministérielle pourra venir à bout du harcèlement sexuel au travail, impliquant les partenaires et les victimes elles-mêmes qui doivent mieux connaître leurs droits et les défendre.

Ce qui implique qu'elles soient informées et que soient formés les services chargés des ressources humaines, les syndicats, l'inspection du travail, les managers.

Une grande campagne sera lancée dès 2018 qui complétera les mesures annoncées par le Président de la République le 25 novembre et les outils des Directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS), de la Mission pour la protection des femmes victimes de violences (MIPROF), du Conseil supérieur de l'égalité professionnelles, du Défenseur des Droits et des partenaires.


Que répondre à cette réponse... J'ai personnellement connu, dans les années 80, le cas de caissières de supérettes qui devaient coucher pour ne pas être assises à la caisse en face de la porte d'entrée en plein hiver.

Alors faire mine de découvrir le harcèlement sexuel en 2018, parce que les réseaux sociaux balancent du porc à tout va est absolument con...sternant.

Enfiler des perles sur les formations des personnels et l'information des plaignantes est affligeant.

Prévoir une GRANDE campagne qui coûtera une fortune (toujours ça de moins en subventions), qui ne servira à rien d'autre qu'à permettre à Marlène Schiappa de faire tous les plateaux télé afin d'expliquer combien la cause des femmes lui tient à coeur est révoltant.

En savoir plus
Soutenir financièrement l’AVFT

Brève en copie partielle autorisée
Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
L'Association contre les Violences faites aux Femmes au Travail manque de moyens 
L'AVFT a annoncé le 31 janvier 2018 la fermeture temporaire de son standard téléphonique. Dans le même temps, la révélation massive du harcèlement sexuel dans tous les secteurs professionnels inondait les réseaux <a href="https://www.loi1901.com/breves_associatives.php?moteur1=1207" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

D'autres articles de la rubrique : ESS

Démocratie participative : une plateforme citoyenne pour interroger le gouvernement

Les questions au gouvernement, qu'elles soient orales et écrites, sont les instruments de contrôle de l’activité du Gouvernement à la disposition des parlementaires depuis la Constitution de 1958. Procédure renforcée par les révisions constitutionnelles de 1995 et de 2008. Depuis le lancement de la modernisation de l'Assemblée nationale en 2017, les citoyens peuvent à leur

Lire la suite...

Les petites nouveautés numériques au service des associations

Elles ne sont pas très nombreuses, mais elles ont le mérite d'exister. Pas de révolution donc, mais une résolution marquée de simplifier les rapports entre l'administration et les associations. Sous la férule du SIVA (Systèmes d'information de la vie associative), les développeurs ont planché sur la création de services qui apporteront un plus dans la compréhension du secteur

Lire la suite...
Si les brèves suivantes ne s'affichent pas, veuillez rafraîchir la page en cliquant sur Rafraîchir la page

Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 059 associations inscrites

L'annuaire des 29 059 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 260 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations

Please enable / Bitte aktiviere JavaScript!
Veuillez activer / Por favor activa el Javascript! [ ? ]