Tous nos meilleurs voeux pour 2019

Veille en cours


25-06-2018  ESS LIBRE

Ils vont privatiser nos barrages hydroélectriques

Nous avons reçu, la semaine dernière, un courriel étonnant. Il nous vient d'un membre de la prestigieuse association : "Le Comité Français des Barrages et Réservoirs" (1). Souhaitant conserver l'anonymat, cette personne (nous l'appellerons M. X.) nous a précisé, document à l'appui, comment le gouvernement français envisage la privatisation de nos barrages. On les a construit et financé à 100%. Ils rapportent 1,2 milliard d'euros par an et ils vont être vendus.

Cela fait maintenant dix ans que la Commission européenne exige de la France qu'elle ouvre son secteur hydroélectrique selon les règles de la concurrence libre et non faussée.

Après avoir remis en question les monopoles de France Télécom, de Gaz de France, d'Air France, de La Poste, des autoroutes et de la SNCF, elle entend "ouvrir à la concurrence" le marché de la production d'électricité hydraulique. Nous ne rentrerons pas ici dans le détail des tractations entre l'Etat français et la commission européenne, ce n'est pas (plus) le sujet.

Dans son mail, M. X. nous précise que "le gouvernement a annoncé ouvrir 150 concessions de barrages à la concurrence dans un deal stupide et dangereux. Ainsi, même si l'opérateur national, EDF, formule une offre plus sûre, moins chère et plus efficace que ses concurrents, il ne pourra remporter plus de 60% des lots mis en concurrence. Une façon pour la Commission de régler ses comptes avec EDF. Comme il est impossible d'exiger la privatisation des centrales nucléaires françaises qui relèvent des activités d'importance vitale, c'est sur l'hydraulique, notre deuxième source de production électrique du pays, que la commissaire européenne à la concurrence, Margrethe Vestager, a jeté son dévolu."

M. X. poursuit son inventaire des conneries à venir en insistant sur l'importance vitale des barrages français dans le réseau électrique national. "Les barrages sont une pièce maîtresse dans le maillage électrique français, car ils répondent très rapidement aux pics de consommation. Les privatiser, c'est défaire la cohérence d'une gestion centralisée avec une menace sur l'augmentation des factures et bien sûr, un risque certain pour la sûreté du territoire national."

En France, les barrages fournissent 12.5% de l'électricité et 70% des énergies renouvelables. Ils nous offrent l'électricité la moins chère à 20 ou 30 euros le MWh alors que le prix moyen, qui est indexé sur le prix du nucléaire, se situe entre 33 et 46 euros le MWh. M. X. nous indique : "Pensez-vous qu'un opérateur privé se gênera pour maintenir les valves du barrage fermées afin d'attendre que le pic de consommation fasse frôler la pénurie générale d'électricité pour négocier les prix à la hausse ? Sur le plan juridique, rien ne l'empêchera."

Le dernier point soulevé par M.X. est encore plus inquiétant. "Les barrages ont de nombreuses autres missions dans notre pays. En premier lieu, ils retiennent de l'eau pour les cultures ou pour livrer les villes. Comment imaginer qu'un opérateur privé va accepter de relâcher de l'eau gratuitement ? Comment oser nous prendre à ce point pour des cons ? Et si ce qui était la norme devient un service payant, alors l'eau n'est définitivement plus un bien commun et son prix va très sérieusement augmenter. Et par simple effet de domino, les agriculteurs iront encore prélever davantage dans les nappes phréatiques qui n'ont vraiment pas besoin de ça."

"Si vous pensez que cette information peut intéresser vos lecteurs, vous pouvez utiliser ces quelques réflexions dans un article. Je ne peux donner mon nom car, comme vous le constaterez en vous rendant sur le site de notre association, nous ne prenons (hélas) pas position sur l'avenir de nos barrages, eux qui sont pourtant la raison d'être de notre action." C'est fait M. X. et nous vous en remercions.

En savoir plus
(1) Le Comité Français des Barrages et Réservoirs

Audition de M. Nicolas Hulot, ministre d'État, ministre de la Transition écologique et solidaire par la commission des affaires économiques du Sénat

Libération, Barrages : un coup de privé dans l'eau

Le rapport d'information déposé par la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale en application de l'article 145 du règlement sur l'hydroélectricité

L'hydraulique en France : le rapport d'EDF

Synthèse publique de l'étude des coûts de référence de la production électrique

Contre l'ouverture à la concurrence des ouvrages hydroélectriques - Pétition en ligne

Brève en copie partielle autorisée
Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Ils vont privatiser nos barrages hydroélectriques 
Nous avons reçu, la semaine dernière, un courriel étonnant. Il nous vient d'un membre de la prestigieuse association : "Le Comité Français des Barrages et Réservoirs" (1). Souhaitant conserver l'anonymat, cette personne <a href="https://www.loi1901.com/breves_associatives.php?moteur1=1271" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

Découvrir 10 autres articles



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Action de groupe et associations : du nouveau peut-être ?

C'est la loi du 17 mars 2014 relative à la consommation (1) qui a institué l'action de groupe en France. Cela a constitué une avancée incontestable pour le respect des droits des

L'avenir controversé de la taxe sur les salaires pour les associations employeurs

Au mois d'octobre 2018, la Cour des comptes a dénoncé, dans un référé (1), la vétusté des règles de la taxe sur les salaires qui affecte les activités à but non lucratif pour les

Associations, taxe foncière et bail emphytéotique

L'emphytéose est un droit de jouissance sur le bien d'autrui, accordé par un bail de longue durée - de 18 à 99 ans - moyennant le paiement d'une faible redevance. Un bail

Prime exceptionnelle défiscalisée : conditions et versements au sein d'une association

Autant la nouvelle prime d'activité, en place depuis le début du mois de janvier, ne concerne pas les employeurs associatifs (c'est la Caisse d'allocations familiales qui en a la

Associations : votre CA peut-il rendre ses décisions par email ou par téléphone ?

Le fonctionnement du Conseil d'administration d'une association est soumis au principe de liberté contractuelle. Cela autorise une association à décider elle-même, dans ses

Réaffectation d'une partie des excédents d'une association au bénéfice d'un tiers : est-ce possible ?

On sait déjà, suite à une décision du Conseil constitutionnel (1), qu'une personne publique ne peut céder un bien à une association, même chargée d'une mission de service public,

Une association déficitaire peut-elle être subventionnée ?

La réponse à cette bonne question pourrait être tout à fait normande : peut-être bien que oui, peut-être bien que non. En fait, la réponse est beaucoup plus complexe qu'il n'y

Vide-grenier, brocante, marché aux puces : les droits d'une association face à sa commune

Vide-grenier, brocante, marché aux puces sont, lorsqu'ils sont organisés par une association, considérés comme une vente au déballage. De ce fait, la manifestation doit faire

Associations : les risques du cofinancement de projets

Pour le dirigeant d'une association, obtenir le cofinancement d'un projet est souvent mission difficile, voire impossible. Surtout si la commune, le département et la région ne

Est-il possible de dénoncer son président auprès de la justice ?

Que faire en cas de découvertes de malversations de la part du président de son association ? Ne rien dire ? Difficile et dangereux. Les dénoncer ? Oui, mais comment ? Déposer

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Va-t-on vers la fin des enquêtes d'utilité publique dans le domaine environnemental ?

Simplifier, c'est le maître mot. La loi dite Confiance ou Essoc, publiée définitivement le 11 août 2018, a introduit nombre de simplifications en droit de l'urbanisme et de

Les associations : les oubliées du Grand Débat National

C'est une constante chez le président de la République, sa difficulté à appréhender les corps intermédiaires dont les associations sont partie intégrante. La lecture de sa "Lettre

Le glissement sémantique du politiquement correct des voeux pour 2019

Nous avons des lecteurs formidables. Nous avons reçu, le 2 janvier 2019, un email qu'un abonné nous a envoyé pour nous souhaiter ses meilleurs voeux pour la nouvelle année. Nous

La pétition l'Affaire du Siècle est elle une si bonne affaire ?

Lancer une pétition sur une plateforme spécialisée comme change.org, ou d'autres comme MesOpinions.com, Avaaz.org, etc, permet au pétitionnaire d'assurer à ses signataires la

Qui croire en 2018 ?

Selon la dernière enquête (1), les médias sont l'institution envers laquelle le public international a le plus de défiance. Et c'est bien dommage, car la démocratie ne peut vivre

Dire que tout a commencé avec une promotion sur le Nutella

Au début de l'année 2018, les journaux télévisés ouvraient tous sur des échauffourées, des bousculades et autres mouvements de foule, occasionnés par une promotion sur les pots de

Jaune jaune jaune le gilet, jaune jaune jaune il est

La cinquième République a pris l'habitude de laisser aux manifestations populaires, un triangle compris entre Bastille, Nation et République. Une façon de parquer la colère dans

Pour sept minutes de terreur

Ce lundi 26 novembre à 20 heures 54, la Nasa va essayer de poser l'atterrisseur InSight dans la plaine d'Elysium sur la planète Mars. La descente à travers l'atmosphère durera six

L'effet papillon ou la théorie du chaos

L'effet papillon est une théorie, développée par le météorologue Edward Lorenz, selon laquelle un battement d'ailes de papillon au Brésil peut provoquer une tempête au Texas. En

La mystérieuse disparition de Majorana

Étienne Klein est un philosophe des sciences. Il est aussi directeur du laboratoire de recherche sur les sciences de la matière du Commissariat à l'énergie atomique. Il est

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

La maraude de l'association Le Barreau des Rues

L'association Le Barreau des Rues est née en novembre 2017. C'est sous l'impulsion de l'avocate Anne-Sophie Laguens que l'idée s'est transformée en réalité. Une jeune mère, qui

Formation des bénévoles : lancement de la campagne nationale FDVA 2019

Comme chaque année depuis 2011, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) lance l'appel à projets national au titre de la formation des bénévoles tournée vers le

Le compte personnel de formation comptabilisé en euros depuis le 1er janvier 2019

Vous êtes salarié dans une association ou une entreprise ? Alors vous avez sans aucun doute un CPF (compte personnel de formation). Il remplace le DIF (droit individuel à la

La commande publique : bientôt le seul financeur des associations ?

Le 1er avril 2019 entrera en vigueur le nouveau code de la commande publique afin de simplifier et moderniser cette dernière. Basé sur quelques 30 textes utilisés quotidiennement

Le Jaune Budgétaire 2019 en faveur des associations est sorti

Déposées par le Gouvernement auprès du Parlement, et en complément du projet de loi de finances, les annexes générales destinées à l'information et à l'action de contrôle du

Pacte de croissance de l'ESS : des mesurettes pour les associations

Ils sont venus, ils sont tous là pour libérer les énergies des entreprises de l'ESS. François de Rugy, ministre de la Transition écologique et son ombre, Christophe Itier,

Illettrisme et illectronisme, le revers de la médaille d'une société numérique

Si l'illettrisme est l'incapacité de déchiffrer un texte simple, l'illectronisme désigne les personnes qui sont dans l'incapacité d'utiliser les outils numériques. En France,

Gabriel Attal : un Bébé Cadum au chevet des associations

D'un côté, une vieille dame indigne de 117 ans, bougonne et râleuse, mais encore bon pied bon oeil, la loi de 1901. De l'autre côté, un jeune homme de 29 ans, véritable publicité

La vie associative dans les départements

Chaque année, depuis 2015, le Ministère de l'Education Nationale et l'association Recherches et Solidarités publient les principales données chiffrées sur la vie associative de

Mettre en place un mécénat de compétences : le guide

Le mécénat de compétences consiste à mettre à disposition des associations, des collaborateurs sur leur temps de travail pour réaliser des actions d'intérêt général. Un

Découvrir 10 autres articles

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]