16-07-2018  ESS LIBRE

Le Pass Culture est en expérimentation

Pensé comme un nouveau réseau social et conçu comme une application pour téléphone, le Pass Culture est une véritable innovation, à la fois culturellement et technologiquement. Le lancement de son expérimentation dans cinq départements (le Bas-Rhin, le Guyane, l'Hérault, la Seine-Saint-Denis et le Finistère) va permettre de tester la véritable portée du concept : une autre façon d'accéder à la Culture et de l'appréhender.

Pour assurer le lancement du projet, la communication du ministère de la Culture s'est axée sur les 500 euros offerts aux jeunes de 18 ans.

Du coup, les Français ont pensé que c'était un gaspillage d'argent public pour que nos jeunes consomment une Culture "sans intérêt" et souvent américaine. La réalité est bien différente. Le Pass Culture n'est pas réservé aux jeunes, mais ouvert à tous. Pour attirer la jeunesse vers l'application, une mesure spécifique a été mise en place : un "cadeau" de 500 euros pour les premières dépenses culturelles.

Vaincre la peur culturelle d'une classe d'âge en lui proposant toutes les offres culturelles possibles dans son environnement : une séance de cinéma, un cours de hip-hop ou de théâtre, une exposition, une visite guidée, un livre, un concert, une semaine d'archéologie ou la découverte d'un métier d'art et même un abonnement à la presse numérique. Bref, l'offre est globale et chaque proposition sera commentée afin d'enrichir le choix, mais dans une totale liberté.

Pour l'expérimentation, ce sont plus de 400 jeunes (répartis dans les 5 départements ci-dessus), qui pourront tester l'ergonomie de l'application tout l'été. Dès septembre, ils seront au moins 10 000 à expérimenter à leur tour le Pass Culture avec une centaine d'offres et un crédit de 250 euros. Par la suite, ce seront quelque 800 000 jeunes qui franchissent le cap des 18 ans chaque année, qui auront accès à l'application.

Le Pass Culture possède "deux entrées". L'une réservée au consommateur de l'offre culturelle et l'autre aux acteurs culturels (directeurs de théâtre, producteurs, libraires, etc.) qui pourront, dans un "back-office" réservé, saisir leurs offres culturelles.

L'application est développée par une Startup d'Etat (service public sans personnalité juridique propre), constituée d'une petite équipe totalement autonome. Elle est financée par le ministère de la Culture qui lui garantit un espace de liberté pour innover.

A ce jour, plus de 63 Startups d'Etat tentent de résoudre, grâce à un service numérique, des problèmes rencontrés par des citoyens ou des agents publics dans tous les domaines de la vie publique.

En savoir plus
Selon le Canard Enchaîné, le budget accordé au Pass Culture par l'Etat serait de 80 millions d'euros, soit 20% de la facture totale qui est de 400 millions d'euros. Les 320 millions d'euros seraient apportés par les éditeurs, auteurs et producteurs. Pourquoi pas... Sauf qu'il y a visiblement un grain de sable qui s'est glissé dans le montage financier. Visiblement, la gratuité proposée par le "partenaire" ne sera pas affichée. C'est au contraire le tarif en vigueur du produit culturel qui sera présenté. Ni remise, ni gratuité même de façade. Et pourtant, habituellement, on enlève le prix du cadeau que l'on offre...

Le Pass Culture, une innovation dans l'univers de l'offre culturelle

La présentation des 63 Startups d'Etat sur le site beta.gouv.fr

Plateforme EAC : l'éducation artistique et culturelle à portée de main

Brève en copie partielle autorisée
Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Le Pass Culture est en expérimentation 
Pensé comme un nouveau réseau social et conçu comme une application pour téléphone, le Pass Culture est une véritable innovation, à la fois culturellement et technologiquement. Le lancement de son expérimentation dans <a href="https://www.loi1901.com/breves_associatives.php?moteur1=1282" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

D'autres articles de la rubrique : ESS

Les associations axonaises dans le bas de l'Aisne

L'Aisne est un beau département français qui tire son nom de la rivière qui le traverse. C'est également l'un des départements les plus endettés de France. Alors naturellement le président du conseil départemental, Nicolas Fricoteaux, sabre dans les dépenses. Et les premières victimes sont les associations dont le rôle est jugé facultatif par l'édile axonais. Un mauvais signal

Lire la suite...

La 11ème édition du Forum Mondial Convergences les 3 et 4 septembre à Paris

Depuis sa création en 2008, le Forum Mondial Convergences rassemble chaque année 5000 représentants du monde politique, associatif, économique, académique et bien sûr médiatique pour échanger sur les solutions innovantes de lutte contre la pauvreté et la précarité dans le monde. On peut reprocher, à ce genre de raout, un côté "Dame patronnesse hi tech". Mais il faut sans doute en

Lire la suite...
Si les brèves suivantes ne s'affichent pas, veuillez rafraîchir la page en cliquant sur Rafraîchir la page

Depuis 1999 au service des associations

Communic'Asso : pour communiquer auprès des associations

Logiciel comptable pour associations : Comptasso-win TXA

Votre site internet complet à un prix associatif

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]