24-09-2018  ESS LIBRE

Le sport compte...les signatures

La nouvelle répartition des financements accordés par le Centre national pour le développement du sport vise à favoriser les comités régionaux. L'objectif affiché est de réduire les inégalités d'accès au sport. Hélas, cela se fait la plupart du temps aux dépens des petites associations, souvent rurales, qui n'ont ni les moyens ni les bénévoles pour développer ce type d'actions. Pourtant, elles mènent d'autres missions aussi importantes au quotidien et contribuent au dynamisme et à l'émulation sportive des territoires.

Cette vision très verticale du "sport pour tous" est-elle un moyen de masquer les coupes budgétaires ? Avec un budget de 481 millions d'euros en 2018 contre 521 millions en 2017, l'enveloppe dédiée au sport est en baisse de 40 millions.

En 2017, le CNDS pouvait compter sur 260 millions d'euros, c'est à dire la moitié du budget. En 2018, l'enveloppe ne contient plus que 133 millions d'euros. Certes, on pouvait reprocher au CNDS une propension à aider généreusement les grands événements sportifs ainsi que les grands équipements. Ce qui dévoyait une grande partie de sa mission. Mais le recentrage semble être surtout un cache misère.

Il est utile, pour bien comprendre la situation de donner quelques chiffres. En 2017, la part en faveur des associations et structures territoriales des fédérations se montait à 136,5 millions d'euros. La part "équipements" recevait quant à elle, 10 millions pour la construction d'équipements de proximité (pour les JO 2024). Encore 10 millions pour le plan de rattrapage des équipements en Corse et en outre-mer, et encore 25 millions au titre des équipements et structures au niveau local.

De fait, l'enveloppe globale que recevait le "sport pour tous" s'élevait à 181,5 millions d'euros, soit 48,5 millions d'euros de plus que la totalité de la part 2018 du CNDS. Ce n'est plus un "budget de transformation", mais un "budget d'essorage." Si on rajoute à cette situation le fait que 80,4% de ce budget provient de prélèvements sur les mises de la Française des jeux (FDJ), les rumeurs sur sa possible privatisation font craindre le pire pour l'avenir du "Sport pour tous".

En savoir plus
Signez la pétition "Sport pour tous, tous pour le sport !"
Nous, sportifs, dirigeants de clubs, bénévoles, passionnés, citoyens, nous demandons que le sport bénéficie de moyens à hauteur de ses apports humains, économiques et sociétaux. Pour que le sport compte, je signe.

Brève en copie partielle autorisée
Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Le sport compte...les signatures 
La nouvelle répartition des financements accordés par le Centre national pour le développement du sport vise à favoriser les comités régionaux. L'objectif affiché est de réduire les inégalités d'accès au sport. Hélas, <a href="https://www.loi1901.com/breves_associatives.php?moteur1=1321" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

Découvrir 10 autres articles



Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 067 associations inscrites

L'annuaire des 29 067 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 260 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]