01-10-2018  ESS LIBRE

25 000 associations de moins en 2017

C'est une première en France. Le nombre d’associations, en constante progression depuis plus de 10 ans, stagne autour de 1,3 million. Comme l'explique l'association Recherches&Solidarités, à l'initiative de l'enquête, "La proportion des associations en grande difficulté a diminué. Sans risque d'erreur, cela traduit la disparition de bon nombre d'entre elles, de l'ordre de 25 000". Une litote qui pourrait faire sourire si la situation n'était pas si inquiétante.

Selon l'enquête (1), entre 2012-2016, 10 800 associations, en moyenne annuelle, ont cessé d'employer des salariés contre 12 500 en 2017.

Comme toujours dans ses enquêtes, l'association Recherches & Solidarités fait preuve d'optimisme. Pourquoi pas, ce n'est pas en hurlant avec les loups que la situation s'arrangera. Mais les chiffres sont têtus et les enquêteurs le savent bien. Ainsi, le moral des responsables associatifs marque le pas au sujet des finances de leur association (46% contre 41% en 2017), et sur le plan de l'emploi avec des effectifs en légère régression en 2017 (- 0,1%), ce qui tranche avec une évolution plus favorable de l'ensemble du secteur privé (+ 0,9%).

Dans la conclusion de sa présentation, Recherches & Solidarités estime qu'en "dépit de la suppression de nombreux contrats aidés, les effectifs salariés se sont maintenus dans les associations et ils représentent toujours près d'un emploi privé sur dix". C'est sûrement vrai pour les grosses associations, mais certainement pas pour les plus petites.

Dans ce panorama en demi-teinte, deux secteurs souffrent davantage : la culture (2) et l'aide à domicile. Pour le premier, la raréfaction des subventions et le peu d'intérêt que les mécènes éprouvent pour les petites manifestations culturelles expliquent la situation. Dans le second cas, la raison est à trouver du côté de la concurrence féroce que les structures commerciales mène contre les associations.

En revanche, nous partageons l'avis de Recherches & Solidarités sur le désir des responsables associatifs d'avancer malgré tout. L'enquête nous apprend qu'ils sont plus de 60% à avoir des projets et à envisager de nouvelles activités. Le nombre de créations d'associations (supérieur à 70 000, entre septembre 2017 et août 2018), démontre que la morosité du contexte ne décourage pas les initiatives. Et c'est effectivement un très bon signe.

En savoir plus
(1) La France associative en mouvement 16ème édition de septembre 2018

(2) La culture est en péril. Ce secteur a enregistré une baisse importante de ses effectifs (-3,3 %, soit 1 800 salariés de moins). Depuis 2014, les associations culturelles ont subi un retrait particulièrement douloureux, correspondant à la perte de plus de 6 600 salariés et 2 400 employeurs. Un grand plan de licenciement silencieux.

Brève en copie partielle autorisée
Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
25 000 associations de moins en 2017 
C'est une première en France. Le nombre d’associations, en constante progression depuis plus de 10 ans, stagne autour de 1,3 million. Comme l'explique l'association Recherches&Solidarités, à l'initiative de <a href="https://www.loi1901.com/breves_associatives.php?moteur1=1326" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

Découvrir 10 autres articles



Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 067 associations inscrites

L'annuaire des 29 067 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 260 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]