25-04-2023  ESS LIBRE

Le rapport 2023 de la défenseure des droits

Le suffrage universel permet à tous les citoyens d'élire des représentants chargés d'exprimer la volonté générale dans une démocratie représentative. Mais, cela ne suffit pas. En effet, la démocratie repose également sur des droits et libertés, tels que les libertés d'association, d'expression, de réunion, de manifestation, etc. La défenseure des droits s'alarme sur de nombreux points dont la nette remise en cause de la liberté d'association.

"Toute atteinte portée contre les droits et libertés, qui constituent l'un des piliers de la démocratie, peut conduire à fragiliser l'édifice." Claire Hédon, Défenseure des droits.

La Convention européenne de sauvegarde des droits de l'Homme et des libertés fondamentales et la Constitution de la cinquième République protègent la liberté d'association, qui est un des principes fondamentaux d'une société démocratique au même titre que la liberté de communication, de réunion et de manifestation. Une association permet l'expression dans l'espace public de la pluralité des opinions et des intérêts collectifs au sein de la société.

Dans la plupart des cas, une association est la voix des sans voix. Par son action, elle rend visible des problèmes ignorés (ou niés) par les institutions. Nombre d'entre elles se sont structurées pour défendre et rendre audibles celles et ceux dont la voix est généralement trop faible pour être entendue. Rapport après rapport, la Défenseure des droits dénonce "un affaiblissement de cette liberté qui se manifeste de différentes manières, plus ou moins insidieuses."

1 L'intimidation des associations qui viennent en aide aux précaires

Depuis 2018, l'institution déplore l'encouragement de pratiques d'intimidation des forces de l'ordre à l'encontre des associations de défense des plus précaires présentes sur le terrain. Intimidations qui se manifestent, souvent avec violence, notamment lors des opérations d'expulsion des campements d'exilés.

La volonté d'instituer un "délit d'aide aux migrants" en autorisant par exemple, la fouille des voitures des bénévoles car il existerait "une ou plusieurs raisons plausibles de soupçonner que celui-ci transporte une personne ayant commis ou tenté de commettre une infraction relative à l'entrée et au séjour des étrangers en France" est un pas important vers la diabolisation de la solidarité.

2 Le contrat d'engagement républicain

L'adoption de la loi confortant le respect des principes de la République est une remise en cause explicite de la liberté d'association selon la Défenseure des droits. Conditionner l'attribution de subventions à la signature d'un "contrat d'engagement républicain" n'est pas digne d'une démocratie qui respecte la Convention européenne de sauvegarde des droits de l'Homme et des libertés.

En effet, ce contrat n'exige plus seulement des associations qu'elles ne commettent pas d'infraction, mais aussi qu'elles "s'engagent positivement et explicitement, dans leurs finalités comme dans leur organisation, sur des principes qui sont ceux de la puissance publique." Il s'agit ni plus ni moins que d'un renversement du droit qui dénature en partie le statut des associations (qui sont des structures privées) et autorise, de fait, un contrôle très poussé de l'État sur le secteur associatif.

Le rapport cite différentes (et nombreuses) affaires dont la plus emblématique voit un préfet demander un rappel de subventions versées à l'organisateur d'un festival pour le motif que s'y serait tenu un atelier relatif à la désobéissance civile. Gandhi a dû se retourner dans sa tombe. Cette même loi qui facilite grandement la dissolution d'associations "en permettant de leur attribuer la responsabilité d'agissements commis par un de leurs membres agissant en cette qualité, si elles en ont connaissance et se sont abstenues de les faire cesser."

Un dispositif qui fait peser une obligation de contrôle de ses membres particulièrement lourde pour une association petite et peu structurée. Une stigmatisation qui ne dit pas son nom et qui a pourtant été condamnée par la Cour européenne des droits de l'homme en juin 2022 sans que cela fasse bouger le gouvernement.

3 Haro sur la Ligue des Droits de l'Homme
Les récentes accusations lancées par le ministre de l'intérieur à l'égard de la Ligue des droits de l'homme inquiètent profondément la Défenseure des droits.

Dans un État de droit, toute décision publique doit pouvoir être contestée devant des juridictions. Qu'un ministre de l'intérieur puisse estimer qu'une association de défense des libertés publiques, telle que la LDH, menace la sécurité "revient à la faire basculer dans le champ des associations contre lesquelles des mesures coercitives peuvent être déclenchées." Ce qui est très inquiétant pour une association comme la LDH qui est née en défense du capitaine Dreyfus.

La Défenseure des droits constate, à travers les réclamations qu'elle reçoit, "une intensification des risques d'atteintes à la liberté d'association. Une telle évolution est hautement problématique dans un État démocratique." Sans commentaire...

En savoir plus
Le rapport 2023 de la défenseure des droits

Le Défenseur des droits peut être saisi par une personne physique ou une personne morale, comme une association, ayant fait l'objet d'une mesure défavorable pour s'assurer, au moyen de ses pouvoirs d'instruction, que les règles de droit et les procédures ont bien été respectées.
Saisir la Défenseure des droits

Alerte sur les libertés associatives - Le Mouvement associatif

Le décret autorisant l'usage des drones par les forces de l'ordre publié au "Journal officiel"

Brève en copie partielle autorisée
Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Le rapport 2023 de la défenseure des droits 
Le suffrage universel permet à tous les citoyens d'élire des représentants chargés d'exprimer la volonté générale dans une démocratie représentative. Mais, cela ne suffit pas. En effet, la démocratie repose également <a href="https://www.loi1901.com/breves_associatives.php?moteur1=2215" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

Découvrir 10 autres articles



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Le caractère lucratif ou non-lucratif d'une association : mise à jour

23-04-2024

Le Conseil d'Etat avait, par plusieurs décisions, précisé que c'était le critère du public auquel s'adressait l'association qui impliquait le caractère lucratif ou non-lucratif

Surveillance des informations sur internet : nouvelle jurisprudence

23-04-2024

Pour lutter contre "la haine en ligne", les "complotistes", les "fakes news" et autres outrages au président, les lois se multiplient dans notre démocratie qui se durcit. Et les

Panorama associatif numéro 99 : fin avril 2024

23-04-2024

Le Panorama associatif de Loi1901 a pour objectif de vous détailler plusieurs mesures qui ne peuvent pas faire l'objet d'un article complet, à l'unité, car trop courtes. Au

Obligation de reclassement dans les associations

16-04-2024

Embauche et rédaction du contrat, durée du travail et contrôle du temps de travail, et, bien évidemment rupture du contrat de travail sont soumis à la législation du travail,

Panorama associatif numéro 98 : avril 2024

16-04-2024

Le Panorama associatif de Loi1901 a pour objectif de vous détailler plusieurs mesures qui ne peuvent pas faire l'objet d'un article complet, à l'unité, car trop courtes. Au

Educateurs sportifs : soyez honorables

16-04-2024

Afin de mieux protéger les enfants des violences sexuelles dans le sport, la loi du 8 mars 2024 renforce le dispositif de contrôle de l'honorabilité des éducateurs sportifs. Elle

L'intérêt public local d'une association pour obtenir une subvention

09-04-2024

L'intérêt public local fonde la compétence des collectivités territoriales pour disposer d'une habilitation générale à prendre en charge les intérêts de leur population (clause

Panorama associatif numéro 97 : avril 2024

09-04-2024

Le Panorama associatif de Loi1901 a pour objectif de vous détailler plusieurs mesures qui ne peuvent pas faire l'objet d'un article complet, à l'unité, car trop courtes. Au

Management nocif au sein d'une association

09-04-2024

Beaucoup de salariés pensent qu'au sein d'une association, le management est plus respectueux des subordonnés. Il y a peut-être moins de pression, encore que cela doit être

Déséquilibre budgétaire d'une association et sa demande de subvention

02-04-2024

Est-il possible de présenter un dossier de demande de subvention alors que les comptes présentés sont excédentaires ? Oui, une association recevant une subvention peut dégager un

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

La Défenseure des droits est inquiète de l'état de notre démocratie

23-04-2024

Dans son rapport annuel (1) d'activité 2023, la Défenseure des droits se montre très inquiète de la banalisation des atteintes aux droits et libertés. Elle constate une hausse

Pour faire des économies, allez au bistrot

16-04-2024

Faire des économies en allant au comptoir de votre bistrot préféré ? C'est possible grâce au concept du club-épargne en Moselle. Le club d'épargne est une association régie par

Pour le Sénat, la loi séparatisme doit encore prouver son utilité

09-04-2024

Cette loi est connue sous plusieurs noms. Pour le grand public et les associations, c'est la loi "séparatisme". Dans les administrations, on trouve de plus en plus souvent

La vie associative face à une action publique atone

02-04-2024

Depuis les années 1980, et plus encore à partir de la moitié des années 1990, le soutien à la vie associative est devenu un enjeu central pour l'État et pour les collectivités

Se payer sur la bête

26-03-2024

L'expression "Se payer sur la bête" veut dire, selon le Larousse : "en parlant d'un créancier, se faire payer en prenant directement sur le salaire, les revenus de son débiteur."

Comment se constituer partie civile quand on est une association ?

19-03-2024

Se constituer partie civile quand on est une association, n'est pas aussi difficile qu'il n'y parait à priori. Tout d'abord, il faut savoir qu'il n'y a que quelques cas pour

La réserve civique : le rapport du HCVA

12-03-2024

Créée en 2017 par la loi "Egalité et Citoyenneté" (1), la Réserve Civique visait à encourager l'engagement citoyen pour contribuer à développer la fraternité, la cohésion sociale

Observatoire de la confiance dans les associations

05-03-2024

Le Don en Confiance est un organisme à but non lucratif ouvert à toutes les causes d'intérêt général. Il a été créé en 1989 par de grandes associations et fondations sociales et

ASSociations et TERritoires : le projet ASSTER

27-02-2024

L'Institut français du Monde associatif est né à Lyon en janvier 2019 avec pour ambition première de faire reconnaître le plus largement possible la contribution des associations

Après l'insuccès du SNU, le refus de l'uniforme ?

20-02-2024

Décidément, les mesures gadgets des gouvernements successifs depuis 2017 se heurtent au réalisme de la jeunesse, des parents et du monde enseignant. Le Service national universel

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Une nouvelle loi sur la vie associative en toute discrétion

23-04-2024

Au mois de décembre 2022 avait été mise en ligne une plateforme chargée de recueillir les doléances des responsables associatifs dans le cadre d'une "Grande consultation

Panorama de l'accès à l'emploi en France

16-04-2024

Selon l'INSEE, les personnes en emploi au sens du Bureau international du travail (BIT) (actifs occupés) sont celles âgées de 15 ans ou plus ayant travaillé (ne serait‑ce

Service civique et chômage des jeunes : des variations entre départements

09-04-2024

Le service civique joue un rôle important dans le dispositif de l'insertion professionnelle. Qui l'eût cru ? Une nouvelle étude de l'Institut national de la jeunesse et de

Économie sociale et solidaire : et si l'avenir était européen ?

02-04-2024

"L'Economie Sociale au coeur des transitions" est une rencontre initiée par les trois régions belges, Wallonie, Flandre et Bruxelles les 12 et 13 février 2024 à Liège sous la

Le Conseil d'État précise l'intérêt à agir des associations

26-03-2024

En matière administrative, les différents recours juridictionnels ne sont recevables que si ceux qui les exercent ont intérêt à contester l'acte attaqué. C'est une définition qui

Fiscalité : quel est le statut des dons des cagnottes en ligne

19-03-2024

Depuis quelques années, les plateformes offrant des services de diffusion de cagnottes en ligne fleurissent comme les pâquerettes au printemps. Nous sommes tous invités, à

Contrat d'Engagement Républicain : la culpabilité en avant toute

12-03-2024

Le secrétariat général du comité de prévention de la délinquance et de la radicalisation, à l'origine du scandale du fonds Marianne, vient d'être sévèrement épinglé (1) par la

Obtenir l'agrément d'entreprise solidaire à utilité sociale

05-03-2024

Les "entreprises" de l'économie sociale et solidaire (ESS) peuvent bénéficier d'aides et de financements spécifiques grâce à l'agrément "Entreprise solidaire d'utilité sociale"

La PPL visant à simplifier la vie associative est adoptée par les députés

27-02-2024

Déposée le 20 juillet 2023, la proposition de loi visant à soutenir l'engagement bénévole et à simplifier la vie associative a été définitivement adoptée à l'unanimité par les

Note de conjoncture de l'ESS à la fin du premier semestre 2023

20-02-2024

Créée en 2014, la Chambre française de l'Economie Sociale et Solidaire, dénommée ESS France, assure, au plan national, la représentation et la promotion de l'économie sociale et

Découvrir 10 autres articles
Abonnez-vous à Lettrasso+