17-09-2013   LIBRE

Le Panthéon a une place de libre

Certes cela n'aidera pas à juguler la crise du logement d'autant plus que cette place libre est réservée à un défunt. Mais il semble que la République souhaite associer le peuple à la réflexion qui pourrait conduire à un nouvel hommage. Quel homme ou quelle femme à qui la Nation reconnaissante ouvrira les portes de l'éternité ? Il faut savoir que sous la 5ème République, la décision de rendre un hommage au Panthéon revient au Président de la République.

Mais celui-ci souhaite consulter les français sur le sujet. Je crois savoir que ceux-ci auraient sans aucun doute préféré une consultation sur les retraites ou la conduite de la politique économique du pays. Mais nous devrons nous contenter d'un avis "consultatif" sur cet hommage à rendre.

Alors qui et pour quoi ? Car c'est bien le sujet. A quoi sert le Panthéon, ce grand monument au style néoclassique pompeux situé place du Panthéon sur la montagne Sainte-Geneviève, dans le 5ème arrondissement de Paris ?

Une église catholique non consacrée à l'origine
La France a voulu imiter l'Angleterre qui réunissait depuis longtemps les tombes des grands hommes dans Westminster. Il nous fallait aussi un monument. Dans un premier temps, c'est la Rotonde de la Villette qui avait les faveurs des députés en 1791. Mais après bien des débats, c'est le Panthéon (édifice qui venait d'être achevé et pas encore consacré comme église) qui est choisi. La République avait enfin trouvé sa nécropole aux personnalités exceptionnelles...

Pas pour longtemps car la destination finale de ce monument changera plusieurs fois au gré des pouvoirs (restauration, empire, etc.) qui vont se succéder pendant plus d'un siècle.

Une anecdote amusante qui concerne les tombes de Voltaire et de Rousseau
Celles-ci ont été déplacées lorsque le Panthéon redevint une église en 1821 pour ne plus être visibles des fidèles. Louis XVIII qui était interrogé sur le bien-fondé de la présence de la dépouille de l'anticlérical Voltaire dans une église, répondit : "Laissez-le donc, il est bien assez puni d'avoir à entendre la messe tous les jours...".

Il faudra attendre 1885 pour que l'église Sainte-Geneviève disparaisse au profit du Panthéon. Et c'est Victor Hugo qui inaugura le lieu lors de son inhumation. La République a gagné.

Le Panthéon, c'est aussi une vision de l'Histoire...
Il y a aujourd'hui 71 personnalités honorées dont une seule femme : Marie Curie. En fait, il y en a 2. Mais la seconde n'a rien fait de notable. Il s'agit de Sophie Berthelot (femme du chimiste Marcellin Berthelot, homme honorable et honoré). Elle est simplement enterrée avec son mari qui est mort de chagrin une heure après son épouse.

Vision de l'Histoire en effet, car on peut être "honoré", puis retiré du Panthéon. C'est le cas de Mirabeau et de Marat. On peut aussi être "honoré" et jamais enterré comme Descartes. On peut enfin perdre un corps comme celui du général Beaurepaire...

Vous pouvez donc donner votre avis sur le ou la futur(e) "honoré(e)"
Le Centre des Monuments Nationaux a ouvert un site Internet pour permettre cette "consultation". Après une série de questions, il vous sera demandé votre liste de "Panthéonisables". Philippe Bélaval, le président du Centre des monuments nationaux précise sur le site Internet : "Les résultats de cette consultation n'ont valeur ni de référendum, ni de sondage, mais ils éclaireront les conclusions du rapport que je suis amené à rendre au Président de la République et, sans doute, le moment venu, sa décision. Aussi votre participation – et celle de vos proches – est-elle importante."

Qu'en termes galants, ces choses là sont dites.

De toute façon, quelque soit l'heureux(se) élu(e), l'honneur qui lui sera rendu n'atteindra jamais celui que Malraux (1), alors ministre de la Culture, rendit à un certain Jean Moulin. Ironie de l'Histoire, les cendres de Jean Moulin sont "présumées" car son corps n'a jamais été identifié avec certitude...

En savoir plus
Le site du Centre des Monuments Nationaux pour la consultation

(1) Ce discours composé et prononcé par André Malraux fait partie des plus grands discours de la République française. Extraits :
"Comme Leclerc entra aux Invalides, avec son cortège d'exaltation dans le soleil d'Afrique, entre ici, Jean Moulin, avec ton terrible cortège. Avec ceux qui sont morts dans les caves sans avoir parlé, comme toi ; et même, ce qui est peut-être plus atroce, en ayant parlé ; avec tous les rayés et tous les tondus des camps de concentration, avec le dernier corps trébuchant des affreuses files de Nuit et Brouillard, enfin tombé sous les crosses ; avec les huit mille Françaises qui ne sont pas revenues des bagnes, avec la dernière femme morte à Ravensbrück pour avoir donné asile à l'un des nôtres.

Entre, avec le peuple né de l'ombre et disparu avec elle — nos frères dans l'ordre de la Nuit… [...] C'est la marche funèbre des cendres que voici. À côté de celles de Carnot avec les soldats de l'an II, de celles de Victor Hugo avec les Misérables, de celles de Jaurès veillées par la Justice, qu'elles reposent avec leur long cortège d'ombres défigurées. Aujourd'hui, jeunesse, puisses-tu penser à cet homme comme tu aurais approché tes mains de sa pauvre face informe du dernier jour, de ses lèvres qui n'avaient pas parlé ; ce jour-là, elle était le visage de la France...
"

Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller sans transformation dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Le Panthéon a une place de libre 
Certes cela n'aidera pas à juguler la crise du logement d'autant plus que cette place libre est réservée à un défunt. Mais il semble que la République souhaite associer le peuple à la réflexion qui pourrait conduire à ...  <a href="https://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=2081" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

Découvrir 10 autres articles



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Exclusion d'un membre d'une association : le doute se cache dans les détails

Au mois d'octobre 2019, nous avons traité ici de l'exigence d'impartialité (1) qui doit être prise en compte lors de l'exclusion d'un membre d'une association en confrontant

Quel statut pour les bénévoles occasionnels : responsabilités et risques juridiques

Ces dernières années, il y a eu un changement important au sein des associations : l'arrivée des bénévoles occasionnels. Si nos bénévoles sont encore 45% à s'investir

La mort est un marché très lucratif

C'est encore une association (1) qui révèle un curieux commerce, dont personnellement, j'ignorais tout. Comment imaginer que certains puissent gagner de l'argent (entre 500 000 et

Assiste-t-on à une baisse significative du budget alloué au Service Civique ?

Visiblement, l'articulation budgétaire entre le Service Civique et le Service National Universel (SNU) semble se dérouler au détriment du premier. Alors même que le SNU n'a pas

Remboursement des frais : les bénévoles sont-ils tous égaux ?

Nous le savons tous, le bénévole qui effectue une dépense pour le compte d'une association peut, et c'est bien normal, demander à cette dernière le remboursement des frais

Panorama législatif des associations pour 2020

Le panorama législatif des associations pour 2020 a-t-il beaucoup changé ? Bien sûr, il y a les augmentations de différents plafonds (sécurité sociale, forfaits divers, etc.).

Associations : attention aux faits reprochés utilisés pour justifier un licenciement

Le licenciement d'un salarié, surtout au sein d'une association de petite taille, n'est pas sans conséquences sur le fonctionnement de la structure. D'autant plus si les faits qui

Travailleurs handicapés : le point sur les nouvelles règles d'embauche

Depuis le 1er janvier 2020, la réforme portée par la loi de septembre 2018 (1) apporte des modifications profondes sur l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés (OETH). Si

Le point sur le développement des monnaies locales complémentaires

Les monnaies locales complémentaires et citoyennes (MLCC) sont reconnues par l'autorité de contrôle prudentiel de la Banque de France et par la loi 2014-856 du 31 juillet 2014

Droit au compte bancaire pour les associations et droit de gestion pour les présidents

Les banques sont aujourd'hui toutes puissantes et de très nombreuses associations ont du mal à en trouver une qui accepte de gérer "un compte sans intérêt" comme il a été répondu

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Le Sénat lance un site de pétitions en ligne

On a de la peine à imaginer M. Gérard Larcher, président du Sénat, en surfeur. Son embonpoint ne lui permettant pas de tâter de la vague ni de trouver une planche à sa mesure. Et

Le droit de manifester est-il toujours garanti en France ?

Des journaux comme Le Monde ou encore Libération, Le Parisien, etc. commencent à s'interroger : "Le droit de manifester est-il toujours garanti en France ?" Et cette question

Au secours, mon robot de cuisine a été piraté

Ce qui est bien avec mes concitoyens, c'est qu'il y a toujours matière à sourire. Même si parfois, ce sourire bienveillant se transforme en rire jaune. Vous souvenez-vous du

Loi de finances 2020 : quoi de neuf pour les associations ?

Le Mouvement associatif (1) avait, dès la parution du projet de loi de finances pour 2020, tenté de proposer des mesures en faveur des associations. Une demande qui ne pouvait que

Casser le thermomètre ne fait pas baisser la fièvre

Le Registre des Malformations en Rhône-Alpes (REMERA) est une association qui mène une double mission : de santé publique en décrivant l'incidence des malformations congénitales

Quand la ruche dit oui

La ruche qui dit oui est une entreprise commerciale française (Equanum SAS avec un agrément ESUS) issue de l'Économie collaborative au même titre que Uber, Rn&B et autres

Les Sentinelles de la Nature

L'idée est toute simple, encore fallait-il y penser. Nous avons presque tous un smartphone. Nous aimons tous nous promener dans la nature. Et nous sommes tous accablés de

Le baromètre de la fraternité en forte hausse

Les inondations dans le sud de la France nous font découvrir des images de désolation. Entre ceux qui ont tout perdu sauf la vie et ceux qui pleurent un proche disparu, les images

Le coeur des soignants

L'enfant pleure, allongé sur un brancard, dans le couloir neutre du CHU de Rennes. Dans quelques minutes, il sera endormi puis opéré. Ses parents n'ont pas pu l'accompagner

Le projet de Terminal 4 à l'aéroport de Roissy

Lors du sommet climat le 24 septembre 2019 à l'assemblée générale de l'ONU, le président de la République a fait un discours remarquable et remarqué sur les moyens de lutter

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Municipales 2020 : élection importante pour les associations

S'il y a une élection qui concerne les associations au premier chef, c'est bien l'élection municipale. En effet, le financement qu'apporte les communes représente 11,3% des

Que serait la France sans ses associations ?

La première qualité du secteur associatif, c'est sa pérennité, qu'il doit à son statut plus que centenaire (119 ans). Une qualité trop souvent moquée ou ringardisée dans une

Le CDD multi-remplacement : pourquoi faire ?

Le 18 décembre 2019 a été publié, au Journal Officiel, le décret n° 2019-1388 chargé de lister les secteurs d'activité autorisés à mettre en oeuvre l'expérimentation du CDD

La campagne 2020 du Fonds pour le développement de la vie associative est lancée

Depuis le décret 2018-460 du 8 juin 2018 relatif au fonds pour le développement de la vie associative, le FDVA se voit confier deux modalités de financement distinctes : le

Les Mutuelles de France appellent à manifester le 17 décembre

La Fédération des Mutuelles de France est née le 31 janvier 1986 d'une scission entre la Fédération Nationale des Mutuelles de Travailleurs et la Fédération Nationale de la

Le rôle des retraités dans les instances dirigeantes des associations

Alors que la réforme des retraites s'avance à pas de loup depuis que la contestation gagne du terrain, il est utile de s'intéresser au rôle des retraités dans les instances

La réforme des retraites : c'est François Fillon qui en parle le mieux

Vous vous demandez sans doute ce que vient faire François Fillon dans la réforme actuelle des retraites. Réforme qui risque bien de mettre des millions de Français dans la rue.

Mesurer l'Impact Social d'une association : une évaluation malaisée et malhonnête

Selon l'Avise, grande papesse du concept d'impact social, "Evaluer son impact social permet de démontrer que son activité est utile pour la société, d'affirmer son identité,

Service civique : les premiers chiffres de la grande enquête d'ampleur 2017-2018

C'est sous l'impulsion de l'Agence du Service Civique que l'INJEP (Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire) a mené la première enquête statistique

BénévaLibre : le logiciel libre et gratuit pour faciliter la gestion des bénévoles

Quelle est la principale ressource d'une association ? Ce sont ses bénévoles naturellement. Et plus ils sont actifs en son sein, et mieux se porte la structure. Le bénévolat, par

Découvrir 10 autres articles