lettrasso-plus.php


04-05-2015  SOCIETE LIBRE

5000 euros pour installer une prise électrique, vive le PPP

Avec 40 000 euros de frais de taxis et 125 000 euros de rénovation de bureaux, Agnès Saal et Mathieu Gallet, qui n'hésitent pourtant pas à dépenser plus, sont largement dépassés par cette dernière information. 5000 euros pour installer 2 malheureuses petites prises de courant en plastique blanc comme on en trouve pour moins de 4 euros dans n'importe quel bricoducoin. L'électricien n'est pas un artisan lambda, mais Bouygues et il ne s'agit pas d'une arnaque mais d'un tarif tout à fait légal. C'est le désormais célèbre PPP ou partenariat-public-privé qu'il faut remercier.

C'est à partir de 2002 que cette belle invention à grever les finances de l'Etat a vu le jour en France. Il faut dire que ce type de montage est chaudement recommandé par la Banque mondiale, par l'OCDE (1) sans oublier la sympathique Banque européenne d'investissement. C'est, selon ces nobles organismes, une élégante façon de camoufler la dette publique par étalement des dépenses (2). C'est plus sûrement, un bon moyen d'imposer l'idéologie du tout privé sans pour autant privatiser tout en privatisant de fait. Pire, c'est essentiellement favoriser l'endettement public en transférant l'initiative au privé et aux banques.

Mais revenons à nos prises de courant. Le précédent président de la république, un certain Nicolas S. voulait absolument son Pentagone (ministère des armées US) à la française. Las, nos finances ne permettaient même pas d'imaginer le projet sur plan. Qu'à cela ne tienne, "lançons un partenariat public-privé, cela fera encore plus ricain". Ce fut chose faite et le groupe Bouygues remporta l'appel d'offre.

C'est à Balard, dans le 15ème arrondissement de Paris, sur l'ancien terrain qui abritait la Direction générale de l'Armement (DGA), que le Pentagone français a vu le jour fin 2014 pour la modique somme de 3.5 milliards d'euros payable, durant 26 ans, par un loyer annuel d'un montant de 130 millions d'euros.

Le groupe Bouygues, par contrat, s'est vu confier la gestion de toutes les modifications apportées au bâtiment, même les plus insignifiantes comme la pose de 2 petites prises de courant. A ce titre, il peut donc pratiquer les tarifs qu'il souhaite, puisqu'il ne souffre d'aucune concurrence. Et nos braves militaires, de se retrouver avec un devis de 5000 euros pour 2 prises. A combien le changement d'ampoules ?

Le détail du devis est intéressant :
- pose et fourniture : 1162.28 euros HT
- intervention en zones sensibles, (le secrétariat des généraux) : 402,92 euros HT
- frais de pilotage, coordination et vérification : 240 euros HT
- maintenance préventive : 120,52 euros par an (donc à multiplier par 26 ans).
On arrive à un total de 5468,02 euros.

Ce qui est sidérant, c'est que ces tarifs figurent dans le contrat signé par l'Etat. Ce n'est donc pas une surprise, ni une arnaque, juste une incompréhension de notre part devant l'incompétence crasse des signataires.

On se rend compte que le PPP est surtout au service des entreprises privées qui s'achètent une rente à bon prix. Les contrats sont préparés par une armées d'avocats et se dédire coûte plus cher que d'aller au bout du projet. Et ce n'est pas la société Ecomouv', à qui l'Etat doit 839 millions d'euros pour rupture de contrat, qui nous contredira.

On peut simplement et légitimement se poser une question : comment se fait-il que l'Etat, lorsqu'il s'engage sur ce genre de contrat puisse se "faire rouler dans la farine" à ce point là. Comment est-il possible qu'il ne soit pas capable de faire lire et relire les contrats afin de signer un engagement qui sans être à son avantage, soit au moins équitable. Nous sommes nombreux à nous interroger...

En savoir plus
(1) OCDE, l'Organisation de Coopération et de Développement Économiques a pour mission de promouvoir les politiques qui amélioreront le bien-être économique et social partout dans le monde.

(2) Selon la décision d'Eurostat en 2004, les actifs liés à un PPP sont à considérer comme actifs non publics et ne sont donc pas enregistrés dans le bilan des administrations publiques (ni n'entrent en ligne de compte en matière de déficit ou de dette publique).

Le cas de l'Hôpital d'Evry :
Le Centre hospitalier sud-francilien (CHSF), construit en PPP, vient d'entreprendre la résiliation du bail qui le lie au groupe de BTP Eiffage. La sortie négociée de ce bail permettra de générer pour la puissance publique une économie nette de 600 à 700 millions d'euros par rapport à une poursuite du contrat prévue jusqu'en 2041. Par ailleurs, la sortie de ce contrat, apportera à l'hôpital les bénéfices suivants :
- récupération de la propriété du bâtiment ;
- récupération de la maîtrise d'ouvrage sur toute la maintenance,
- souplesse de gestion quotidienne de l'établissement ainsi que de son développement ;
- économies importantes sur les coûts d'exploitation, etc.
Il en coûtera tout de même 80 millions d'euros à l'hôpital...

Ordonnance n° 2004-559 du 17 juin 2004 sur les contrats de partenariat

La commission des lois du Sénat a publié le 16 juillet 2014 un rapport soulignant les dangers des PPP :
- "Les PPP présentent plusieurs effets néfastes, notamment pour les générations futures et constituent une bombe à retardement budgétaire souvent ignorée par des arbitrages de court terme. Ils risquent de rigidifier la dépense publique, en imposant des loyers sur sa durée, provoquant un effet d'éviction sur les autres dépenses de fonctionnement, parfois pour des projets en maîtrise d'ouvrage publique. De surcroît, au gré de l'exécution du contrat, le coût final du projet peut évoluer, malgré l'évaluation préalable. En concentrant la maîtrise d'ouvrage et la maîtrise d'œuvre entre les mains du partenaire privé, ils conduisent d'une certaine manière à un renoncement par la personne publique à sa compétence de maîtrise d'ouvrage.".

Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller sans transformation dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
5000 euros pour installer une prise électrique, vive le PPP 
Avec 40 000 euros de frais de taxis et 125 000 euros de rénovation de bureaux, Agnès Saal et Mathieu Gallet, qui n'hésitent pourtant pas à dépenser plus, sont largement dépassés par cette dernière information. 5000 ...  <a href="https://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=2289" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

Découvrir 10 autres articles



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Exclusion d'un membre : toute la jurisprudence

26-07-2022

Il y a plusieurs façons d'exclure un membre d'une association. Mais même pour des raisons graves et légitimes, ce qui peut constituer une mesure d'urgence, la procédure à mettre

Association non déclarée : attention à la responsabilité du dirigeant de fait

26-07-2022

Une association "non déclarée" est un groupement de personnes (physiques ou morales) qui n'a pas souhaité accomplir les formalités de déclaration. De ce fait, elle ne bénéficie

Relation salariée : délai de prescription pour la requalification

26-07-2022

Certains indépendants (nombreux) travaillent auprès d'associations. Il est de plus en plus fréquent, pour les tribunaux, qu'il s'agit en fait d'un salariat déguisé. Il est de

Peut-on transformer une association en société commerciale ?

19-07-2022

La transformation d'une association en société commerciale n'est prévue par aucun texte. L'article 251-18 du code de commerce (1) et la loi du 31 juillet 2014 (2) prévoient la

Panorama associatif numéro 44 : été 2022

19-07-2022

Au sommaire de ce Panorama associatif numéro 44, nous allons détailler le droits des stagiaires qui, n'ayant pas le statut de salariés, se voient appliquer des règles spécifiques

Que se passe-t-il si les statuts n'encadrent pas le rôle du président ?

19-07-2022

Le Forum Juridique du site permet aux utilisateurs d'obtenir des conseils sur des points de droit qui concernent le fonctionnement de leur association. La question la plus souvent

Associations de consommateurs : quel droit d'agir ?

12-07-2022

Les associations de consommateurs sont indépendantes des pouvoirs publics et leurs ressources proviennent en premier lieu des cotisations des adhérents, de ressources propres

Jurisprudence : Responsabilité en cas d'accident lors d'une compétition

12-07-2022

Depuis un arrêt du 16 Mai 2006 de la Cour de Cassation (1), l'organisateur d'une manifestation sportive a une obligation de "prudence et de diligence" allant au-delà du strict

Associations sportives : ce que va changer le contrat d'engagement républicain

12-07-2022

Le 10 juin 2022, un décret précisant les conditions d'attribution et de retrait de l'agrément des associations sportives a été publié. Son objet : impliquer les associations

Comment contrer le manque d'agrément pour une association ?

05-07-2022

Le droit des associations d'agir en justice afin d'assurer la défense d'un intérêt collectif a déjà une longue histoire. En effet pendant longtemps, sans doute en raison de la

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Associations : pourquoi ne pas opter pour le conseil personnalisé ?

26-07-2022

Pour une association, avec des services administratifs de plus en plus tatillons, le conseil personnalisé qui était encore hier, réservé aux structures moyennes et grandes,

La France est un pays INOUI

19-07-2022

En ce moment, une campagne de publicité vante les mérites des personnels de la SNCF à bord des TGV INOUI. Loin de moi l'idée de penser que les publicitaires ont exagéré. Mais nous

Se mobiliser contre le Contrat d'Engagement Républicain

12-07-2022

Le Contrat d'Engagement Républicain est entré en vigueur au 1er janvier 2022. Dénoncé par l'immense majorité des associations comme établissant un déséquilibre nouveau entre les

Zéro chômeur : l'agir en commun fonctionne

05-07-2022

Le dispositif Territoire zéro chômeur de longue durée a été porté dans sa phase de démarrage par ATD Quart Monde en partenariat avec le Secours catholique, Emmaüs France, Le Pacte

Dis moi où tu vis je te dirai comment tu vas

28-06-2022

Nous savons tous que les pesticides empoisonnent notre environnement. Mais ce que nous ignorons, c'est à quel point. Or, de cette mesure là dépend notre santé et celle de nos

Parcoursup : une génération sacrifiée ?

21-06-2022

L'une des raisons qui peut expliquer la défaite cinglante de Jean Michel Blanquer (éliminé dès le 1er tour) dans la 4ème circonscription du Loiret est sans nul doute ParcourSup.

Canal 16 : le podcast de la SNSM

14-06-2022

La Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) est une association régie par la Loi de 1901, reconnue d'utilité publique par décret du 30 avril 1970 et assumant une mission de

Piqure de rappel : Le congé d'engagement associatif

07-06-2022

Je vous rassure, pour cette piqure de rappel, aucune dose obligatoire ne vous sera exigée. Nous souhaitons simplement faire remonter à la surface un droit octroyé aux bénévoles

La gloire de l'incertitude

31-05-2022

Et maintenant ? C'est, je crois, la question que notre société se pose après une crise sanitaire qui a bouleversé le monde, la guerre en Ukraine et les nombreuses incertitudes

Sept engagements pour un député exemplaire

24-05-2022

L'association Anticor propose aux candidats à la députation un engagement en sept points pour exercer un mandat de député exemplaire. Et Anticor sait de quoi elle parle en la

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Rembrandt se sent bien au Mas

26-07-2022

La camionnette de location est venue doucement se garer devant la collégiale. Et comme libérés, de rue en rue, de l'écluse à l'auberge, du chemin de halage au lavoir de la

La crise sanitaire a-t-elle eu un impact sur le mécénat ?

19-07-2022

Les associations ont besoin des entreprises. Elles sont l'un des leviers de leur développement et de l'évolution de leurs modèles socio-économique. Mais les entreprises ont-elles

Pour quelles causes les français sont-ils généreux ?

12-07-2022

Le réseau social de l'association Altruwe (1) a fait appel au pôle Media & Digital pour réaliser une étude sur la situation actuelle et son impact sur l'engagement des français.

Marlène Schiappa est nommée secrétaire d'Etat chargée de l'ESS et vie associative

05-07-2022

Le Président de la République a été reconduit pour un deuxième mandat le soir du dimanche 24 Avril 2022. Il a semblé être conscient que la majorité des voix portées sur sa

L'apport de l'ESS à la société française

28-06-2022

Le lundi 4 juillet 2022, Le Mouvement associatif organise un événement important : Droit de Cité (1), à la cité internationale universitaire de Paris. Une grande journée pour

Au secours, un de mes salariés a été élu député

21-06-2022

On savait que ces législatives allaient proposer à la société civile une ouverture encore plus grande que les précédentes (2017). Du coup, de nombreuses associations ont vu

Construire ou modifier le projet associatif de votre association sportive

14-06-2022

L'environnement structurel du sport est de plus en plus complexe. De fait, les associations sportives sont dans l'obligation de s'adapter plus vite, de se structurer pour se

Rupture conventionnelle : attention au vice du consentement

07-06-2022

Une rupture conventionnelle individuelle permet à un employeur et son salarié en CDI, de convenir d'un commun accord des conditions de la rupture du contrat de travail qui les

La France bénévole en 2022 : perspectives et évolutions

31-05-2022

Après deux années de pandémie et l'arrêt forcées des associations, il était temps de faire un point sur la situation du bénévolat dans le secteur associatif. L'étude présentée

Gouvernement Elisabeth Borne : où sont les associations ?

24-05-2022

Conformément à la tradition, le secrétaire général de l'Élysée Alexis Kohler a dévoilé, le vendredi 20 mai, depuis le perron de l'Élysée, la composition du Gouvernement

Découvrir 10 autres articles
Abonnez-vous à Lettrasso+