lettrasso-plus.php


07-03-2016  SOCIETE LIBRE

Du rasoir d'Ockham à l'an pire des sens

Le rasoir d'Ockham ou rasoir d'Occam est un raisonnement philosophique qui repose sur le principe de simplicité que l'on pourrait résumer par : pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple. Appliqué à la situation politique de notre beau pays, cette théorie démontre que l'art de faire simple n'est pas donné à tout le monde. Nos représentants, notamment, prouvent chaque jour que faire simple leur semble bien compliqué. Sans doute la perte du sens des mots n'est-elle pas étrangère à une situation qui renverse la table à chaque fois que le couvert est mis.

Et sous le fil du rasoir d'Ockham, posons un regard distancié sur l'état de la laïcité en France et celui encore moins enviable du PS.

1. La laïcité, ou comment perdre le sens des mots
En ce moment, les sociologues sont interrogés à toutes les sauces. Ils viennent gloser, ces grands penseurs, aussi bien de nos terreurs que de nos erreurs. Mais, lorsqu'on leur demande de nous expliquer pourquoi une (petite) partie de la jeunesse bascule dans le djhad, la réponse obtenue fait froid dans le dos :
- "Les gouvernements, au nom d'une laïcité discriminante ont tout fait pour. Le musulman a remplacé l'immigré dans l'image des stigmatisations. Les jeunes des classes populaires se sentent méprisés, rabaissés, insultés."
Alain Bertho dans l'Humanité dimanche du 28 février 2016
Ainsi dit, on comprend bien que l'ennemi, ce n'est pas l'islamisme mais la laïcité.

On peut rajouter à cette errance intellectuelle, le sort réservé au journaliste algérien Kamel Daoud par les penseurs de Libération, des Inrocks et autres grands esprits. Pire qu'une fatwa, l'homme a été accusé "d'islamophobie". Accusation terrible qui est aujourd'hui le degré 7 sur l'échelle de la perte des sens. Qu'avait donc dit ce journaliste pourtant connu et reconnu pour ses analyses sans concession d'une société qu'il connait bien pour y être né ?
Petit florilège d'une pensée jugée fausse parce que dérangeante :
- "... / ... L'univers douloureux et affreux que sont la misère sexuelle dans le monde arabo-musulman, le rapport malade à la femme, au corps et au désir...",
- "Avec les derniers flux d'immigrés du Moyen-Orient et d'Afrique, le rapport pathologique que certains pays du monde arabe entretiennent avec la femme fait irruption en Europe." (article écrit à propos du pogrom sexuel de Cologne du 31-12-2015).

Or, de son vivant, l'anthropologue Germaine Tillion (1) disait de même sur "le malheur des femmes musulmanes interdites d'espace public et soumises à l'empire de mâles adulés dès leur plus jeune âge".

De même, l'islamologue Bernard Lewis (2) a toujours soutenu que le "sexisme musulman" était une explication des difficultés du Moyen-Orient : "La relégation des femmes à un statut d'infériorité non seulement prive le monde musulman des talents et des énergies de la moitié de sa population, mais encore confie l'éducation, à un âge crucial, de l'autre moitié à des mères analphabètes et opprimées. Une telle éducation produit des individus arrogants ou soumis, inaptes à la vie dans une société libre et ouverte".

Alors pourquoi cette bronca contre le journaliste algérien Kamel Daoud ? Tout simplement parce que cet homme commet l'un des crimes les plus atroces qui soit : "défendre les valeurs européennes, voire françaises." Alors on pétitionne contre le criminel, on s'empresse d'occuper tous les médias pour jeter opprobre et discrédit et semer très vite le doute. Il en va de l'avenir du multiculturalisme cher à ces penseurs de gargouilles.

En effet, demander aux immigrés de respecter les femmes relève pour eux d'un "projet disciplinaire scandaleux du fait de l'insupportable routine de la mission civilisatrice et de la supériorité des valeurs occidentales qu'il évoque". Rien que ça ! Ils vont même jusqu'à le traiter, insulte suprême, "d'intellectuel laïque minoritaire".

En fait, ces universitaires français réputés, ne supportent pas que l'Algérien Kamel Daoud puisse adouber la laïcité pour ce qu'elle est : un rempart contre le moyen âge. Ils en font donc un traître à ses origines sans le dire formellement. Un racisme à l'envers en quelque sorte.

2. Daniel Cohn-Bendit illustre parfaitement la perte de sens de la gauche française. Rien de compliqué pourtant avec cet homme qui continue, plus de 40 ans après, à être surnommé le "diable rouge" par certains médias. Diable, je ne sais pas, mais rouge sûrement pas. Daniel Cohn-Bendit, c'est l'homme qui co-signe la tribune de Martine Aubry, pense comme Macron et finira par voter Juppé.

Il représente à lui seul le glissement politique et sémantique de cette gauche française "de gouvernement" qui n'a pas "perdu ses repères", mais qui prouve au grand jour qu'elle n'en a jamais eu. Ainsi, le roi est nu !

De la déchéance de nationalité à la loi El Khomri, ou comment casser l'unité nationale avec la première et désorganiser le travail avec la seconde, on assiste médusé à un petit voyage dans les limbes malades d'un socialisme de posture qui pousse ses derniers feux.

Ainsi, du "Tout est possible" de Léon Blum au "Rien n'est possible" de Manuel Valls, il n'y a pas un gouffre mais une perte : celle des ouvriers qui sont allés voter ailleurs. Alors, pour punir ces traîtres d'une cause à laquelle, depuis Mitterrand, ils ne comprennent plus rien, on va au bout d'une logique du rien pour rien.

Et l'on tente de leur prouver qu'il est possible d'arriver à moins que rien en s'attaquant au dernier "marqueur" de gauche, cette ultime barrière avant la jungle du néolibéralisme. Et l'absurde triomphe, ce qui est bien le propre des temps de déraison.

Si François Hollande souhaitait pousser les derniers récalcitrants dans les bras de l'extrême droite, il ne s'y prendrait pas autrement. D'ailleurs, c'est ce qu'il cherche. Comment espérer autrement sa réélection, sinon en aidant Marine Lepen à accéder au second tour ? Et pour ce faire, il faut éliminer le candidat de droite en siphonnant par avance son programme électoral. Que restera-t-il à Juppé ou à un autre pour se différencier du PS ? Plus de sécurité ? Le FN l'incarne tellement mieux !

Le souci, c'est que ce calcul compliqué risque de se heurter au raisonnement simple et souvent juste des électeurs... Et 2017 sera notre défaite à tous.

En savoir plus
(1) Germaine Tillion, née le 30 mai 1907 à Allègre (Haute-Loire) et morte le 19 avril 2008 à Saint-Mandé (Val-de-Marne). Elle est une résistante et une ethnologue française. Titulaire de nombreuses décorations pour ses actes héroïques durant la Seconde Guerre mondiale, elle est la deuxième femme à devenir Grand-croix de la Légion d'Honneur après Geneviève de Gaulle-Anthonioz. Un hommage de la Nation lui a été rendu au Panthéon le 27 mai 2015, où elle est entrée en même temps que Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Jean Zay et Pierre Brossolette.

(2) Bernard Lewis, né le 31 mai 1916 est un historien, professeur émérite des études sur le Moyen-Orient à l'université de Princeton, spécialiste de la Turquie, du monde musulman et des interactions entre l'Occident et l'Islam. Il est l'auteur de nombreux ouvrages de référence sur le sujet.

Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller sans transformation dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Du rasoir d'Ockham à l'an pire des sens 
Le rasoir d'Ockham ou rasoir d'Occam est un raisonnement philosophique qui repose sur le principe de simplicité que l'on pourrait résumer par : pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple. Appliqué à la ...  <a href="https://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=2361" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

Découvrir 10 autres articles



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Associations et impôt sur les sociétés : la frontière est floue

28-06-2022

Une association avec une gestion réellement désintéressée qui commercialise des produits ou services qui n'entrent pas en concurrence avec les mêmes produits ou services

Panorama associatif numéro 43 : été 2022

28-06-2022

Au sommaire de ce Panorama associatif numéro 43, nous allons détailler le double jugement de la Cour de cassation qui met fin aux débats qui concernaient le plafonnement des

Rupture d'une convention par une collectivité : droit et devoirs

28-06-2022

Une collectivité peut-elle rompre unilatéralement une convention d'objectifs et de moyens qui se révèle à l'usage préjudiciable pour les deniers publics sans verser d'indemnité au

Faux et usage de faux au sein d'une association

21-06-2022

Fabriquer et utiliser un faux document est un délit de faux et d'usage de faux puni par la loi. La détention de faux documents (sans utilisation), la rédaction de fausses

Les pouvoirs du président d'une association doivent-ils être précisés ?

21-06-2022

Bien que la loi du 1er juillet 1901 ne le précise pas, il est généralement admis que les dirigeants d'une association soient les mandataires du groupement. A ce titre, ils

Recherche en responsabilité entre une commune et une association

21-06-2022

Lorsqu'une association organise une manifestation sportive sur le territoire d'une commune et qu'un accident survient, qui est responsable ? L'organisateur ? La victime ? La

Panorama associatif numéro 42 : juin 2022

14-06-2022

Au sommaire de ce Panorama associatif numéro 42, nous allons détailler un décret qui concerne les entreprises adaptées, la surveillance de grands événements qui rassemblent plus

Subventions : est-il possible de devoir les rembourser ?

14-06-2022

Une subvention est un montant fourni par un organisme public sans aucune obligation de remboursement. Pour autant, une subvention n'est pas une opération "gratuite". Pour

Comblement de passif : une nouvelle jurisprudence intéressante

14-06-2022

L'action en comblement de passif engage la responsabilité des dirigeants de personnes morales (entreprises ou associations) ayant fait l'objet d'une liquidation judiciaire pour

Panorama associatif numéro 41 : juin 2022

07-06-2022

Au sommaire de ce Panorama numéro 41, nous allons détailler l'intérêt à agir des associations de protection de l'environnement après un arrêt du Conseil d'État. Nous vous

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Dis moi où tu vis je te dirai comment tu vas

28-06-2022

Nous savons tous que les pesticides empoisonnent notre environnement. Mais ce que nous ignorons, c'est à quel point. Or, de cette mesure là dépend notre santé et celle de nos

Parcoursup : une génération sacrifiée ?

21-06-2022

L'une des raisons qui peut expliquer la défaite cinglante de Jean Michel Blanquer (éliminé dès le 1er tour) dans la 4ème circonscription du Loiret est sans nul doute ParcourSup.

Canal 16 : le podcast de la SNSM

14-06-2022

La Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) est une association régie par la Loi de 1901, reconnue d'utilité publique par décret du 30 avril 1970 et assumant une mission de

Piqure de rappel : Le congé d'engagement associatif

07-06-2022

Je vous rassure, pour cette piqure de rappel, aucune dose obligatoire ne vous sera exigée. Nous souhaitons simplement faire remonter à la surface un droit octroyé aux bénévoles

La gloire de l'incertitude

31-05-2022

Et maintenant ? C'est, je crois, la question que notre société se pose après une crise sanitaire qui a bouleversé le monde, la guerre en Ukraine et les nombreuses incertitudes

Sept engagements pour un député exemplaire

24-05-2022

L'association Anticor propose aux candidats à la députation un engagement en sept points pour exercer un mandat de député exemplaire. Et Anticor sait de quoi elle parle en la

L'électricité verte comme une pastèque

17-05-2022

L'objectif d'une pastèque est, outre d'être délicieuse, de tromper son monde. Oh, bien malgré elle. Mais Citrullus lanatus (son petit nom), une espèce de plantes herbacées de la

Les racines du ciel italien

10-05-2022

Les Racines du ciel est un roman de Romain Gary qui a été publié en 1956 aux éditions Gallimard. Ce roman obtint le prix Goncourt la même année. L'histoire raconte la lutte du

La VAE en REVA-t-elle ?

03-05-2022

La VAE pour Validation des acquis de l'expérience a fêté ses 20 ans le 17 janvier 2022. Une belle idée qui permet à une personne de prétendre à la VAE, quel que soit son âge, sa

Le temps de cerveau humain disponible

26-04-2022

En 2004, Patrick Le Lay était président-directeur général du groupe TF1. Pressé par un journaliste qui lui demandait quel était le rôle exact de sa chaîne de télévision, il

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

L'apport de l'ESS à la société française

28-06-2022

Le lundi 4 juillet 2022, Le Mouvement associatif organise un événement important : Droit de Cité (1), à la cité internationale universitaire de Paris. Une grande journée pour

Au secours, un de mes salariés a été élu député

21-06-2022

On savait que ces législatives allaient proposer à la société civile une ouverture encore plus grande que les précédentes (2017). Du coup, de nombreuses associations ont vu

Construire ou modifier le projet associatif de votre association sportive

14-06-2022

L'environnement structurel du sport est de plus en plus complexe. De fait, les associations sportives sont dans l'obligation de s'adapter plus vite, de se structurer pour se

Rupture conventionnelle : attention au vice du consentement

07-06-2022

Une rupture conventionnelle individuelle permet à un employeur et son salarié en CDI, de convenir d'un commun accord des conditions de la rupture du contrat de travail qui les

La France bénévole en 2022 : perspectives et évolutions

31-05-2022

Après deux années de pandémie et l'arrêt forcées des associations, il était temps de faire un point sur la situation du bénévolat dans le secteur associatif. L'étude présentée

Gouvernement Elisabeth Borne : où sont les associations ?

24-05-2022

Conformément à la tradition, le secrétaire général de l'Élysée Alexis Kohler a dévoilé, le vendredi 20 mai, depuis le perron de l'Élysée, la composition du Gouvernement

4ème étude nationale sur la situation des associations et le numérique

17-05-2022

L'association Recherches & Solidarités, en partenariat avec le Mouvement Associatif et le Dispositif Local d'Accompagnement (DLA), lancent la 4ème étude nationale sur la situation

Droit au compte et frais bancaires pour les petites associations

10-05-2022

Avec la situation très difficile que traverse le pays, les petites associations se retrouvent confrontées à des difficultés financières qui vont bien au-delà des crises

Evaluation des actions associatives : l'impact social caché

03-05-2022

C'est la Secrétaire d'État chargée de la Jeunesse et de l'Engagement, Sarah El Haïry, qui est à l'origine de ce rapport sur l'évaluation des actions associatives. Ce rapport veut

Associations cherchent bénévoles désespérément

26-04-2022

Personne ne peut nier l'impact de la crise sanitaire sur le bénévolat dans le secteur associatif courant (sports, loisirs, culture, etc.). Mais les chiffres, plus encore, nous

Découvrir 10 autres articles
Abonnez-vous à Lettrasso+