25-04-2016  SOCIETE LIBRE

Quand la mémoire fait défaut, l'Histoire s'affole

La mémoire... Il n'est question que de cela aujourd'hui. Entre le devoir de mémoire et le travail de mémoire, elle est partout et en même temps, elle s'assèche. On parle toujours de ce qui nous manque le plus. Et quand la chose fait défaut, le mot fait florès. Sans mémoire, il n'y a pas de ligne : rien n'est vrai, rien n'est faux, tout se confond. Du moment que ça rapporte...

En 3 petits cas, faisons le tour de ce qui tourneboule notre pays. Trois petits cas de rien du tout, de ceux qui passent inaperçus, qui ne font pas le buzz sur Twitter et aucune ouverture de JT. Trois glissements qui ouvrent pourtant devant nous, un gouffre d'incertitude...

1. A Sciences-po, le voile a le vent en poupe
Au sein de cette vénérable institution, véritable moule à fabriquer nos élites, un groupe d'étudiants inspirés par les thèses des "Indigènes de la République" (1) a eu l'idée étrange de créer une "Journée de découverte du hijab". On attend avec impatience la "Journée de la lapidation"... En attendant ce jour béni, le "Hijab Day" (c'est tout de même mieux en anglais) a invité les femmes à se recouvrir d'un voile afin de démontrer qu'elles "disposent de leur corps comme elles l'entendent".

Musulmanes ou pas, les femmes étaient invitées à tester le grand frisson, dernier tabou à la mode dans les têtes vides. Etrangement, les hommes ne pouvaient pas se voiler. Sans doute ne sont-ils pas propriétaires de leur corps. Du coup, indisponibles à la joie de s'affubler d'un attribut religieux conçu pour rappeler aux porteuses, le statut enviable d'une position sociale de l'ombre, ils se sont contentés de faire les affiches... A Sciences-po, on enfonce les portes ouvertes pour faire croire qu'elles sont fermées...

2. L'UEFA prévoit d'encaisser 1,9 milliard d'euros
Pour offrir au public le bonheur de voir des hommes en short courir après un ballon, que ne ferait-on pas. L'Euro2016 va débarquer sur nos stades et nos écrans. La France est le pays accueillant et accueillant, il l'est. L'UEFA est une association à but non lucratif dont le siège social est basé en Suisse, pays européen comme chacun le sait. Cette association pratique le chantage comme personne. Il faut dire que c'est elle qui décide dans quel pays l'Euro de football se jouera. Alors, pour amadouer la belle, les gouvernements européens se livrent à une terrible guerre du "mieux-disant fiscal". Et c'est la France qui a gagné !

Patrick Kanner notre inénarrable ministre des sports etc. est l'homme du dossier : "Dans un contexte de concurrence très vive entre les nations, la France doit se doter des meilleurs atouts pour renforcer sa compétitivité et ainsi obtenir l'organisation de compétitions sportives internationales".

En un mois de compétition, la petite association Suisse va encaisser 1,9 milliard d'euros dont 1 milliard de droits télévisés, 500 millions de billetterie et 400 millions de sponsors, tout ça royalement défiscalisé sans doute pour ne pas faire peur au côté "à but non lucratif" de cette structure désintéressée.

Le Kanner ministre ne s'est pas arrêté en si bon chemin... On ne change pas une équipe qui perd autant. Cerise sur le gâteau, le sinistre des sports a rajouté dans la balance 6500 "volontaires" (bénévoles en langage associatif suisse ou pas). En échange, l'UEFA devrait (conditionnel de rigueur) verser une compensation de 20 millions d'euros. On en pleure de rage...

Naturellement, tout, vraiment tout (sécurité, réfection des stades, etc.) est à la charge du pays accueillant. Selon le journal Sud-ouest, la facture totale pour le Trésor public sera d'environ 2,5 milliards d'euros dont 350 millions pour la seule ville de Bordeaux.

3. Le programme de la droite affole les associations
Sur Internet, quand c'est gratuit, c'est que le visiteur du site est Le produit. Cet axiome va servir de base à notre petite histoire. Dans son programme économique, la droite prévoit de supprimer l'ISF. C'est, comme on dit, un marqueur de droite comme le "cancer de l'assistanat", la "baisse des impôts pour les plus riches" et "la fin des 35 heures". Il faut bien se différencier de la gauche... Ce qui est de moins en moins facile par ces temps de "macronite aiguë".

Cette droite de posture a donc choisi de supprimer l'ISF. L'impôt de solidarité sur la fortune a succédé à l'impôt sur les grandes fortunes (IGF) créé en 1982 par le gouvernement Mauroy sous François Mitterrand. Impôt créé à l'époque pour financer le revenu minimum d'insertion (RMI). Comme tout cela semble loin...

Signe des temps, ce ne sont pas les travailleurs qui descendent dans la rue pour hurler à l'imposture, mais les associations. Que viennent donc faire ces structures de l'impossible dans cette galère ? Chaque année, les plus grosses (Croix-rouge, Secours populaire, etc.) perçoivent environ 200 millions d'euros de dons de la part des contribuables assujettis à l'ISF qui voient ainsi leur impôts diminué de 75% des sommes "données" si généreusement. On ne peut que s'étonner de penser que les associations crèvent de trouille à l'idée de l'abandon de l'ISF. Comme si la générosité des donateurs ne pouvait s'expliquer que par l'optimisation fiscale qui en découle. C'est vraiment faire fi des valeurs humanistes qui les animent...

Et la boucle est bouclée...
Mitterrand aura mis deux ans pour "trahir" le programme sur lequel il avait été élu. Au moins aura-t-il essayé... Hollande n'a même pas eu cette ambition. La gauche a définitivement perdu le peuple. Ironie de l'Histoire, c'est dans une salle François Mitterrand que Marine Lepen a réuni ses troupes, il y a quelques mois, pour préparer les régionales...

En savoir plus
(1) Indigènes de la République est le nom générique d'un appel, d'une association puis d'un mouvement politique, apparus en 2005 en France, qui se définit comme un mouvement de protestation anti-colonialiste. Ses fondateurs affirment avoir comme objectif la lutte contre les discriminations, en particulier fondées sur la religion, et se déclarent "antisionistes". Leurs actions et leurs propos ont suscité des controverses et des reproches de racisme et de communautarisme. Les Indigènes de la République

Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller sans transformation dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Quand la mémoire fait défaut, l'Histoire s'affole 
La mémoire... Il n'est question que de cela aujourd'hui. Entre le devoir de mémoire et le travail de mémoire, elle est partout et en même temps, elle s'assèche. On parle toujours de ce qui nous manque le plus. Et quand ...  <a href="https://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=2368" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

Découvrir 10 autres articles



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Collectif ou association : différences et points communs avant de se lancer

Se regrouper pour mieux se faire entendre est sans doute une réponse à la surdité des temps. Mais quelle est exactement la forme juridique que doit prendre le groupement :

Le document unique : cette obligation peu connue des petites associations employeurs

Recenser le nombre d'obligations fiscales, sociales, comptables, juridiques, etc. qu'un dirigeant associatif se doit de connaître ressemble aujourd'hui, dans le mille feuilles

Encadrement, par une association, d'un groupe de jeunes en dehors du cercle familial

Que ce soit en colonie de vacances ou en activités extrascolaires, l'association qui prend en charge un groupe de jeunes enfants se doit d'assumer les lourdes responsabilités qui

Le véritable impact du service civique sur la précarisation de l'emploi

L'Etat, depuis 2015, a réaffirmé le développement massif du service civique pour permettre aux jeunes de s'engager pleinement dans la citoyenneté tout en développant une

Subventions : le financement public des associations est discrétionnaire

La définition de l'adjectif discrétionnaire est : "qui est laissé à la discrétion de quelqu'un ou bien qui confère à quelqu'un le pouvoir de décider". Il est logique et légitime

Associations : à double casquette, double risque d'abus de confiance

A partir du moment où les budgets de nos associations se compriment, il devient urgent de trouver d'autres sources de financement. Certes, nous entendons ce "mantra" à longueur de

Comment réussir la mise en sommeil d'une association ?

La mise en sommeil d'une association n'est en aucun cas une dissolution. Pour commencer, la mise en sommeil ne nécessite pas de liquidateur et le patrimoine est naturellement

Associations : salariés versus Conseil d'Administration

Peut-on sanctionner un salarié lorsqu'il se permet de perturber gravement le bon déroulement d'un conseil d'administration, alors même qu'il n'y a pas été invité ? La réponse

Qui fixe le contrat de travail d'un fonctionnaire mis à disposition d'une association ?

La mise à disposition d'un fonctionnaire au service d'une association, est un problème rarement soulevé. Et pourtant, c'est une pratique qui tend à se répandre de plus en plus.

L'inégalité salariale entre homme et femme est-elle une discrimination ?

L'article L3221-2 du code du travail (1) précise que "tout employeur assure, pour un même travail ou pour un travail de valeur égale, l'égalité de rémunération entre les femmes et

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Qui croire en 2018 ?

Selon la dernière enquête (1), les médias sont l'institution envers laquelle le public international a le plus de défiance. Et c'est bien dommage, car la démocratie ne peut vivre

Dire que tout a commencé avec une promotion sur le Nutella

Au début de l'année 2018, les journaux télévisés ouvraient tous sur des échauffourées, des bousculades et autres mouvements de foule, occasionnés par une promotion sur les pots de

Jaune jaune jaune le gilet, jaune jaune jaune il est

La cinquième République a pris l'habitude de laisser aux manifestations populaires, un triangle compris entre Bastille, Nation et République. Une façon de parquer la colère dans

Pour sept minutes de terreur

Ce lundi 26 novembre à 20 heures 54, la Nasa va essayer de poser l'atterrisseur InSight dans la plaine d'Elysium sur la planète Mars. La descente à travers l'atmosphère durera six

L'effet papillon ou la théorie du chaos

L'effet papillon est une théorie, développée par le météorologue Edward Lorenz, selon laquelle un battement d'ailes de papillon au Brésil peut provoquer une tempête au Texas. En

La mystérieuse disparition de Majorana

Étienne Klein est un philosophe des sciences. Il est aussi directeur du laboratoire de recherche sur les sciences de la matière du Commissariat à l'énergie atomique. Il est

Une petite histoire des villages morts pour la France

Il existe des maires qui ne font jamais campagne et pour cause : ils n'ont pas d'électeurs. Ils sont pourtant maires mais nommés par le préfet. Leur rôle ? Faire vivre et

Associations : faire beaucoup plus avec vraiment moins

Parce que la grande pauvreté augmente, parce que l'illettrisme progresse, parce que les inégalités se creusent, les associations doivent encore faire plus et mieux. Hélas, cette

Les fusillés pour l'exemple : une histoire française

Alors que nous allons fêter le centenaire de l'armistice de 1918, il y a dans notre mémoire collective, une empreinte indélébile, comme une tâche, comme l'oeil regardant Caïn dans

Où va l'argent du Livret de Développement Durable et Solidaire ?

Anciennement Codevi, le LDDS est un produit d'épargne rémunéré. Les fonds affectés à ce livret financent principalement des projets en faveur du logement social, des collectivités

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Le Jaune Budgétaire 2019 en faveur des associations est sorti

Déposées par le Gouvernement auprès du Parlement, et en complément du projet de loi de finances, les annexes générales destinées à l'information et à l'action de contrôle du

Pacte de croissance de l'ESS : des mesurettes pour les associations

Ils sont venus, ils sont tous là pour libérer les énergies des entreprises de l'ESS. François de Rugy, ministre de la Transition écologique et son ombre, Christophe Itier,

Illettrisme et illectronisme, le revers de la médaille d'une société numérique

Si l'illettrisme est l'incapacité de déchiffrer un texte simple, l'illectronisme désigne les personnes qui sont dans l'incapacité d'utiliser les outils numériques. En France,

Gabriel Attal : un Bébé Cadum au chevet des associations

D'un côté, une vieille dame indigne de 117 ans, bougonne et râleuse, mais encore bon pied bon oeil, la loi de 1901. De l'autre côté, un jeune homme de 29 ans, véritable publicité

La vie associative dans les départements

Chaque année, depuis 2015, le Ministère de l'Education Nationale et l'association Recherches et Solidarités publient les principales données chiffrées sur la vie associative de

Mettre en place un mécénat de compétences : le guide

Le mécénat de compétences consiste à mettre à disposition des associations, des collaborateurs sur leur temps de travail pour réaliser des actions d'intérêt général. Un

Quel avenir pour le Fonds européen d'aide aux plus démunis ?

Le Fonds européen d'aide aux plus démunis (FEAD) est destiné à apporter une assistance matérielle à ceux qui en ont besoin. Il a bénéficié d'un budget de 3,8 milliards d'euros

Deux études inédites : bénévolat et associations, état des lieux et évolutions

L'association pour le développement des données sur l'économie sociale (ADDES) nous propose deux études inédites : "Les associations : état des lieux et évolutions. Vers quel

Le Genepi veut absolument retourner en prison

A l'origine, des jeunes gens de bonnes familles, un peu boy-scouts, un peu "chrétiens de gauche" venaient dans les prisons visiter les malheureux détenus. Aujourd'hui, cette

Les missions locales : nouvelle cible du gouvernement ?

Avec plus de 6500 sites, les 445 missions locales sont présentes sur l'ensemble du territoire national. Un maillage associatif qui exerce une mission de service public de

Découvrir 10 autres articles

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]