25-04-2016  SOCIETE LIBRE

Quand la mémoire fait défaut, l'Histoire s'affole

La mémoire... Il n'est question que de cela aujourd'hui. Entre le devoir de mémoire et le travail de mémoire, elle est partout et en même temps, elle s'assèche. On parle toujours de ce qui nous manque le plus. Et quand la chose fait défaut, le mot fait florès. Sans mémoire, il n'y a pas de ligne : rien n'est vrai, rien n'est faux, tout se confond. Du moment que ça rapporte...

En 3 petits cas, faisons le tour de ce qui tourneboule notre pays. Trois petits cas de rien du tout, de ceux qui passent inaperçus, qui ne font pas le buzz sur Twitter et aucune ouverture de JT. Trois glissements qui ouvrent pourtant devant nous, un gouffre d'incertitude...

1. A Sciences-po, le voile a le vent en poupe
Au sein de cette vénérable institution, véritable moule à fabriquer nos élites, un groupe d'étudiants inspirés par les thèses des "Indigènes de la République" (1) a eu l'idée étrange de créer une "Journée de découverte du hijab". On attend avec impatience la "Journée de la lapidation"... En attendant ce jour béni, le "Hijab Day" (c'est tout de même mieux en anglais) a invité les femmes à se recouvrir d'un voile afin de démontrer qu'elles "disposent de leur corps comme elles l'entendent".

Musulmanes ou pas, les femmes étaient invitées à tester le grand frisson, dernier tabou à la mode dans les têtes vides. Etrangement, les hommes ne pouvaient pas se voiler. Sans doute ne sont-ils pas propriétaires de leur corps. Du coup, indisponibles à la joie de s'affubler d'un attribut religieux conçu pour rappeler aux porteuses, le statut enviable d'une position sociale de l'ombre, ils se sont contentés de faire les affiches... A Sciences-po, on enfonce les portes ouvertes pour faire croire qu'elles sont fermées...

2. L'UEFA prévoit d'encaisser 1,9 milliard d'euros
Pour offrir au public le bonheur de voir des hommes en short courir après un ballon, que ne ferait-on pas. L'Euro2016 va débarquer sur nos stades et nos écrans. La France est le pays accueillant et accueillant, il l'est. L'UEFA est une association à but non lucratif dont le siège social est basé en Suisse, pays européen comme chacun le sait. Cette association pratique le chantage comme personne. Il faut dire que c'est elle qui décide dans quel pays l'Euro de football se jouera. Alors, pour amadouer la belle, les gouvernements européens se livrent à une terrible guerre du "mieux-disant fiscal". Et c'est la France qui a gagné !

Patrick Kanner notre inénarrable ministre des sports etc. est l'homme du dossier : "Dans un contexte de concurrence très vive entre les nations, la France doit se doter des meilleurs atouts pour renforcer sa compétitivité et ainsi obtenir l'organisation de compétitions sportives internationales".

En un mois de compétition, la petite association Suisse va encaisser 1,9 milliard d'euros dont 1 milliard de droits télévisés, 500 millions de billetterie et 400 millions de sponsors, tout ça royalement défiscalisé sans doute pour ne pas faire peur au côté "à but non lucratif" de cette structure désintéressée.

Le Kanner ministre ne s'est pas arrêté en si bon chemin... On ne change pas une équipe qui perd autant. Cerise sur le gâteau, le sinistre des sports a rajouté dans la balance 6500 "volontaires" (bénévoles en langage associatif suisse ou pas). En échange, l'UEFA devrait (conditionnel de rigueur) verser une compensation de 20 millions d'euros. On en pleure de rage...

Naturellement, tout, vraiment tout (sécurité, réfection des stades, etc.) est à la charge du pays accueillant. Selon le journal Sud-ouest, la facture totale pour le Trésor public sera d'environ 2,5 milliards d'euros dont 350 millions pour la seule ville de Bordeaux.

3. Le programme de la droite affole les associations
Sur Internet, quand c'est gratuit, c'est que le visiteur du site est Le produit. Cet axiome va servir de base à notre petite histoire. Dans son programme économique, la droite prévoit de supprimer l'ISF. C'est, comme on dit, un marqueur de droite comme le "cancer de l'assistanat", la "baisse des impôts pour les plus riches" et "la fin des 35 heures". Il faut bien se différencier de la gauche... Ce qui est de moins en moins facile par ces temps de "macronite aiguë".

Cette droite de posture a donc choisi de supprimer l'ISF. L'impôt de solidarité sur la fortune a succédé à l'impôt sur les grandes fortunes (IGF) créé en 1982 par le gouvernement Mauroy sous François Mitterrand. Impôt créé à l'époque pour financer le revenu minimum d'insertion (RMI). Comme tout cela semble loin...

Signe des temps, ce ne sont pas les travailleurs qui descendent dans la rue pour hurler à l'imposture, mais les associations. Que viennent donc faire ces structures de l'impossible dans cette galère ? Chaque année, les plus grosses (Croix-rouge, Secours populaire, etc.) perçoivent environ 200 millions d'euros de dons de la part des contribuables assujettis à l'ISF qui voient ainsi leur impôts diminué de 75% des sommes "données" si généreusement. On ne peut que s'étonner de penser que les associations crèvent de trouille à l'idée de l'abandon de l'ISF. Comme si la générosité des donateurs ne pouvait s'expliquer que par l'optimisation fiscale qui en découle. C'est vraiment faire fi des valeurs humanistes qui les animent...

Et la boucle est bouclée...
Mitterrand aura mis deux ans pour "trahir" le programme sur lequel il avait été élu. Au moins aura-t-il essayé... Hollande n'a même pas eu cette ambition. La gauche a définitivement perdu le peuple. Ironie de l'Histoire, c'est dans une salle François Mitterrand que Marine Lepen a réuni ses troupes, il y a quelques mois, pour préparer les régionales...

En savoir plus
(1) Indigènes de la République est le nom générique d'un appel, d'une association puis d'un mouvement politique, apparus en 2005 en France, qui se définit comme un mouvement de protestation anti-colonialiste. Ses fondateurs affirment avoir comme objectif la lutte contre les discriminations, en particulier fondées sur la religion, et se déclarent "antisionistes". Leurs actions et leurs propos ont suscité des controverses et des reproches de racisme et de communautarisme. Les Indigènes de la République

Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller sans transformation dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Quand la mémoire fait défaut, l'Histoire s'affole 
La mémoire... Il n'est question que de cela aujourd'hui. Entre le devoir de mémoire et le travail de mémoire, elle est partout et en même temps, elle s'assèche. On parle toujours de ce qui nous manque le plus. Et quand ...  <a href="https://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=2368" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

Découvrir 10 autres articles



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

La non-lucrativité d'une association : les bons critères pour l'estimer

En ces temps bousculés où le financement des associations se fait de plus en plus rare, de nombreux dirigeants se tournent vers des activités lucratives pour équilibrer les

Panorama législatif des associations pour février 2020

Nous avons décidé de faire un panorama législatif mensuel pour 2020. Certes, il y aura des mois plus creux que d'autres. Mais ce suivi vous permettra, à l'aide du simple mot clé

Le point sur le paiement obligatoire de la sécurisation des manifestations associatives

Depuis la circulaire du 15 mai 2018 (1) relative à l'indemnisation des services d'ordre lors de manifestations associatives, de nombreux clubs sportifs ou événements culturels se

Contrôle et audit d'une association subventionnée

La reconnaissance du rôle des associations dans la société passe nécessairement par une exigence de transparence, aussi bien pour la gestion interne de la structure que pour

Tout savoir sur les services de transport d'utilité sociale

La loi Grandguillaume du 29 décembre 2016 (1) prévoyait, dans son article 7, la création de "services de transport d'utilité sociale" assurés par des associations. Un service au

Le point sur la situation des accompagnants des élèves en situation de handicap

Anciennement appelés auxiliaires de vie scolaire (AVS), les accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH) assurent des missions d'aide à ces élèves. Ils sont sous la

Vers une extension du permis de détention aux animaux de compagnie ?

Les associations qui viennent en aide aux animaux abandonnés le demandent depuis longtemps. Et il semble bien que l'idée fasse son chemin. L'article L. 211-14 du code rural et de

Une association est-elle un professionnel, un consommateur ou les deux ?

En droit français, le consommateur bénéficie d'une législation plus protectrice que le professionnel. Le droit de la consommation donne une définition précise de ce qu'est un

Le point sur la situation fiscale des associations de radioamateurs

Le radioamateur est une personne qui a reçu l'autorisation officielle de communiquer par radio, avec d'autres personnes, elles aussi légalement autorisées. Les associations de

Exclusion d'un membre d'une association : le doute se cache dans les détails

Au mois d'octobre 2019, nous avons traité ici de l'exigence d'impartialité (1) qui doit être prise en compte lors de l'exclusion d'un membre d'une association en confrontant

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Mobilizon : une alternative aux événements et groupes Facebook

Framasoft est une association à but non lucratif créée en 2004, qui se consacre à l'éducation populaire et aux enjeux du numérique. Elle a lancé, en 2016, le projet Dégooglisons

Qu'est-ce qui se cache derrière la Cour multilatérale d'investissement ?

A partir du moment où un pays signe un accord commercial avec un autre pays, il faut, pour arbitrer un éventuel conflit entre les deux parties, une Cour spécifique dédiée au

Recrutement 2020 pour le Service National Universel

Selon la définition du dictionnaire, le mot universel se dit de ce qui peut s'appliquer à toutes et tous, qui peut être reconnu par le monde entier comme utilisable. Par exemple :

Le Sénat lance un site de pétitions en ligne

On a de la peine à imaginer M. Gérard Larcher, président du Sénat, en surfeur. Son embonpoint ne lui permettant pas de tâter de la vague ni de trouver une planche à sa mesure. Et

Le droit de manifester est-il toujours garanti en France ?

Des journaux comme Le Monde ou encore Libération, Le Parisien, etc. commencent à s'interroger : "Le droit de manifester est-il toujours garanti en France ?" Et cette question

Au secours, mon robot de cuisine a été piraté

Ce qui est bien avec mes concitoyens, c'est qu'il y a toujours matière à sourire. Même si parfois, ce sourire bienveillant se transforme en rire jaune. Vous souvenez-vous du

Loi de finances 2020 : quoi de neuf pour les associations ?

Le Mouvement associatif (1) avait, dès la parution du projet de loi de finances pour 2020, tenté de proposer des mesures en faveur des associations. Une demande qui ne pouvait que

Casser le thermomètre ne fait pas baisser la fièvre

Le Registre des Malformations en Rhône-Alpes (REMERA) est une association qui mène une double mission : de santé publique en décrivant l'incidence des malformations congénitales

Quand la ruche dit oui

La ruche qui dit oui est une entreprise commerciale française (Equanum SAS avec un agrément ESUS) issue de l'Économie collaborative au même titre que Uber, Rn&B et autres

Les Sentinelles de la Nature

L'idée est toute simple, encore fallait-il y penser. Nous avons presque tous un smartphone. Nous aimons tous nous promener dans la nature. Et nous sommes tous accablés de

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Je redresse la barre avant qu'il ne soit trop tard

France Active a décidé de publier, avec le Centre de ressources Financement du Dispositif local d'accompagnement (DLA), un guide à destination des dirigeants associatifs et de

Quel avenir pour l'allocation d'adulte handicapé ?

Le 4 février dernier, le journal Libération faisait paraître une tribune d'un certain nombre d'associations qui dénoncent, de façon assez virulente, le semblant de concertation

Pour une lucrativité associative assumée ?

Selon une enquête Ifop réalisée durant le mois de janvier pour le Mouvement associatif, neuf Français sur dix considèrent les associations comme des acteurs importants de la vie

Municipales 2020 : élection importante pour les associations

S'il y a une élection qui concerne les associations au premier chef, c'est bien l'élection municipale. En effet, le financement qu'apporte les communes représente 11,3% des

Que serait la France sans ses associations ?

La première qualité du secteur associatif, c'est sa pérennité, qu'il doit à son statut plus que centenaire (119 ans). Une qualité trop souvent moquée ou ringardisée dans une

Le CDD multi-remplacement : pourquoi faire ?

Le 18 décembre 2019 a été publié, au Journal Officiel, le décret n° 2019-1388 chargé de lister les secteurs d'activité autorisés à mettre en oeuvre l'expérimentation du CDD

La campagne 2020 du Fonds pour le développement de la vie associative est lancée

Depuis le décret 2018-460 du 8 juin 2018 relatif au fonds pour le développement de la vie associative, le FDVA se voit confier deux modalités de financement distinctes : le

Les Mutuelles de France appellent à manifester le 17 décembre

La Fédération des Mutuelles de France est née le 31 janvier 1986 d'une scission entre la Fédération Nationale des Mutuelles de Travailleurs et la Fédération Nationale de la

Le rôle des retraités dans les instances dirigeantes des associations

Alors que la réforme des retraites s'avance à pas de loup depuis que la contestation gagne du terrain, il est utile de s'intéresser au rôle des retraités dans les instances

La réforme des retraites : c'est François Fillon qui en parle le mieux

Vous vous demandez sans doute ce que vient faire François Fillon dans la réforme actuelle des retraites. Réforme qui risque bien de mettre des millions de Français dans la rue.

Découvrir 10 autres articles