10-10-2017  SOCIETE LIBRE

A horse! A horse! My kingdom for a horse!

Il était le roi des fantômes et un cavalier élégant. Mais il eut donné son royaume pour pouvoir remonter à cheval. Alors qui mieux que Shakespeare pour accompagner M. Rochefort dans sa dernière chevauchée. Richard III, lors de la bataille finale, alors que son cheval est tombé sous lui, hurle à la cantonade : "Un cheval ! Mon royaume pour un cheval !" et meurt sous les coups de Richmond. Ainsi nous quitte le plus Anglais des Français et le plus cavaleur des cavaliers.

Jean Rochefort était un homme qui mettait le monde à distance, il montait à cheval pour prendre de la hauteur. Et sa moustache, rideau hermétique et sombre, mettait la touche finale à sa panoplie de misanthrope cabotin.

Mais il était naturellement bien plus que cette apparence glacée, longuement travaillée, lorsqu'il laissait ses yeux nous conter ses rires intérieurs, son enfantine vision de la vie et sa détestation du "qu'en-dira-t-on". Comédien charmeur et malicieux, raffiné et affable, avec une aristocratie naturelle qui n'empêchait nullement la chaleur humaine.

Le spectateur ne se trompe pas, lorsqu'il choisit pour un aussi long moment, un acteur fétiche. Les français aiment Jean Rochefort. Depuis si longtemps qu'eux-mêmes ne s'en souviennent plus. Il a toujours été là ou presque. Ce long échalas, à la fois maladroit et racé, si loin de la beauté d'un Alain Delon, si loin de sa froideur aussi. Beaucoup plus proche de nous qu'il n'y paraissait, il avait l'avantage de choisir le moment du partage.

On ne tapait pas sur l'épaule de M Jean, alors qu'il lui arrivait de mettre des petites tapes sèches et amicales sur la tête de ceux qu'il aimait. Les cinéastes pouvaient faire tomber Rochefort dans une eau saumâtre, en ressortir avec une feuille de nénuphar sur la tête et de la boue sur le corps, jamais l'homme ne perdait sa dignité.

Il était à la fois l'imperturbable légèreté de l'être et son insondable mélancolie.

Pour n'avoir pu terminer le film "Don Quichotte" que voulait réaliser le cinéaste Terry Gilliam à cause d'une double hernie discale, nous lui offrons, comme un guide de voyage, du dernier, les paroles de la chanson que Jacques Brel avait écrite pour la comédie musicale : "L'homme de la Mancha". L'hommage d'un Don Quichotte à un autre Don Quichotte, ces frères de l'amour à la triste figure.

"Brûle encore, bien qu'ayant tout brûlé
Brûle encore, même trop, même mal
Pour atteindre à s'en écarteler
Pour atteindre l'inaccessible étoile.
"
La Quête : Jacque Brel

On le savait malade et hospitalisé depuis le mois d'août. Jean Rochefort s'est éteint à l'hôpital de la Salpêtrière à l'âge de 87 ans. Au revoir Monsieur.

Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller sans transformation dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
A horse! A horse! My kingdom for a horse! 
Il était le roi des fantômes et un cavalier élégant. Mais il eut donné son royaume pour pouvoir remonter à cheval. Alors qui mieux que Shakespeare pour accompagner M. Rochefort dans sa dernière chevauchée. Richard III, ...  <a href="https://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=2448" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

D'autres articles de la rubrique : SOCIETE

Un pont trop loin

Si j'emprunte à Richard Attenborough le titre de cet article (1), ce n'est pas pour illustrer un fait de guerre malheureux, mais pour vous parler de ce mois de mai ensoleillé et lourdement "ponté". J'en ai bien sûr profité pour prendre la tangente. Et je n'étais pas le seul. Un ami, dont la fiche de paie ne dépend pas d'un rassurant CDI, mais de la visite (ou pas) de clients, m'a

Lire la suite...

De quoi avoir le bourdon pour longtemps

"Se posant par cent et par mille sur les fleurs qui s'ouvrent à peine, elles butinent leur pistil pour en extraire le pollen, bzz, bzz, bzz, bzz, bzz, bzz les abeilles !" Bourvil se retournerait dans sa tombe s'il savait ce qui arrive aux bzz, bzz, bzz abeilles. A la fin du mois d'avril, à l'ouverture des ruches après la saison hivernale, les apiculteurs ont pu, cette année encore,

Lire la suite...
Si les articles suivants ne s'affichent pas, veuillez rafraîchir la page en cliquant sur Rafraîchir la page

Depuis 1999 au service des associations

Communic'Asso : pour communiquer auprès des associations

Logiciel comptable pour associations : Comptasso-win TXA

Votre site internet complet à un prix associatif

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]