25-06-2018  SOCIETE LIBRE

Le musée numérique de la Sacem nous ouvre gratuitement les portes de ses trésors

La Société des Auteurs, Compositeurs et Éditeurs de Musique (Sacem) a été créée en 1851. Depuis cette date, chaque chanson, poème, partition y fait l'objet d'un dépôt afin de pouvoir assurer la collecte et la répartition des droits afférents. En 2018, la Sacem recense plus de 164 000 membres et gère près de 120 millions d'oeuvres du monde entier. On imagine sans peine les rayonnages nécessaires pour archiver tout ça. Il y en a exactement 30 kilomètres.

Alors, l'idée de créer un musée numérique pour nous donner accès aux trésors déposés au fil des années est une excellente nouvelle.

Pour le moment, seules 3 200 archives ont été numérisées. Des documents uniques qui nous révèlent des créateurs et des éditeurs connus ou moins connus. Et qui nous dévoilent également les relations des membres de la Sacem avec leur société et avec certains de leurs pairs. Parmi ces pépites, on peut trouver la demande d'adhésion d'Igor Stravinsky en qualité d'auteur-compositeur, l'examen d'entrée à la Sacem d'Henri Salvador, le bulletin de déclaration de la chanson "Les anarchistes" de Léo Ferré, etc.

Mais le musée propose également la genèse de certaines chansons. Ainsi le "Bal des Laze" composé par Michel Polnareff sur des paroles de Pierre Delanoë. Une mélodie au pas ample et élégant, le dialogue de l'orgue classique et de la basse électrique dans le décor d'une Angleterre fantasmée. Polnareff, qui estime que cette chanson est son chef d'oeuvre, veut absolument un lancement réussi. Hélas pour lui, nous sommes en 1968 et une chanson qui démarre par "Je serai pendu demain matin" n'a aucune chance de passer à la radio.

Pour l'audiovisuel de 1968, c'est d'une crudité inadmissible. Un homme condamné à mort pour avoir assassiné le fiancé de la femme qu'il aime, ce n'est pas un héros pour la radio des années De Gaulle. Finalement, le 45 tours sera un flop retentissant sauf que... il y a une face B.

Et celle-ci comprend une chanson des plus légères sur une petite musique pimpante et ludique et un texte absurde signé par l'incontournable Pierre Delanoë : "Y a qu'un ch'veu sur la tête à Mathieu / Il n'y a qu'une dent, il n'y a qu'une dent / Y a qu'un ch'veu sur la tête à Mathieu / Y a qu'une dent dans la mâchoire à Jean." Et le cheveu de Mathieu évitera à Polnareff de s'arracher les siens. Aujourd'hui, le "Bal des Laze" est considérée comme la meilleure chanson de l'année 1968.

Il en est de même pour de très nombreuses face B devenues des succès inattendus. Ainsi la magnifique chanson de Laurent Voulzy et Alain Souchon "Belle-Île-en-Mer" n'était qu'une face B, le tube prévu devait être "Les Nuits sans Kim Wilde" qui fit un flop malgré la présence de la chanteuse dans le clip.

La chanson est une mémoire universelle, hors du temps. Elle s'enrobe de nos souvenirs et semble s'échapper à jamais. Il suffit pourtant qu'un ouvrier sur un chantier siffle quelques notes pour qu'un torrent de larmes s'invite à nos yeux étonnés. Et c'est ainsi qu'un jour, j'ai pleuré sur l'air de "Viens, viens" que chantait en 1973, la magnifique Marie Laforet. La mémoire est une mélodie.




En savoir plus
Le musée numérique de la Sacem

Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller sans transformation dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Le musée numérique de la Sacem nous ouvre gratuitement les portes de ses trésors 
La Société des Auteurs, Compositeurs et Éditeurs de Musique (Sacem) a été créée en 1851. Depuis cette date, chaque chanson, poème, partition y fait l'objet d'un dépôt afin de pouvoir assurer la collecte et la ...  <a href="https://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=2485" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

Découvrir 10 autres articles



Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]