08-10-2018  SOCIETE LIBRE

Quand la monnaie complémentaire prend Racine

Le dimanche 7 octobre 2018 a été une date importante pour les habitants de la vallée de la Chevreuse. La ferme de Beaurain, au Mesnil-Saint-Denis, a été le théâtre du lancement officiel de la monnaie locale : "la racine" (1). Cette monnaie qui reste, bien sûr, complémentaire à l'euro, sera utilisée sur tout le territoire du sud Yvelines et de l'ouest Essonne. Ce sont plus de 50 bénévoles, 200 adhérents et environ 700 personnes qui ont suivi toutes les étapes du projet. Une réussite qui a été fêtée autour d'un buffet.

L'utilisation d'une monnaie complémentaire fut une pratique courante tout au long de l'histoire et en particulier au Moyen Age où chaque ville avait sa monnaie en complément de la monnaie royale.

En France, il y a plus de 50 monnaies locales déployées sur tout le territoire et une soixantaine en projet. De l'Abeille en Lot & Garonne en passant par la Luciole en Rhône-Alpes jusqu'au Zeybu en Isère, c'est un florilège de noms et de citoyens qui ont tous peu ou prou les mêmes objectifs : le maintien de l'activité économique dans des villages vivants, le développement de filières courtes, le maintien de l'agriculture et la consommation éco-responsable.

Dans la plupart des cas, on trouve une association à la base du projet. Et des règles simples d'utilisation. En effet, épargner les billets de monnaie locale ne rapporte rien. Elle ne permet pas non plus une valorisation virtuelle. Et elle est toujours une contrepartie pour l'achat direct d'un bien ou d'un service. Ainsi, une monnaie locale repose sur des échanges réels constants sans aucun risque de fluctuations extérieures.

Au mois d'août 2018, une Convention tripartite a été signée entre la NEF (une banque solidaire), le Mouvement Sol et le MLCC (Monnaie Locale Complementaire Citoyenne). L'objectif de cette convention vise à favoriser l'utilisation de livrets NEF pour les associations porteuses de projets de monnaies locales qu'elles se réclament du mouvement SOL ou du réseau des MLCC (ou des deux). L'accès au livret NEF ne doit donc plus poser de problème, chaque association qui le souhaite pourra en ouvrir un et y déposer son fonds de garantie.

De son côté, la NEF s'engage à prêter au moins le double du fonds de garantie déposé par une association porteuse de projet de MLC aux entrepreneurs adhérents de cette association mais aussi à assurer la visibilité des prêts accordés dans ce contexte. Bref, un échange gagnant / gagnant entre partenaires naturellement proches. De quoi impulser fortement la création de monnaies locales.

Philosophiquement, une monnaie locale permet également de remettre LA monnaie à sa place qui n'est en aucun cas une richesse en soi. Ainsi l'utilisateur (re)découvre son rôle premier : être un facilitateur d'échanges qui favorise un esprit d'entraide et de solidarité entre citoyens et entreprises locales.

Enfin, la création d'une monnaie locale permet à une partie de notre argent de ne plus alimenter le circuit financier mondial pour contribuer à soutenir l'activité locale et l'intérêt collectif et écologique. Ce qui n'est pas le moindre de ses charmes.

En savoir plus
(1) Le site de l'association : la Racine

Le tribunal administratif de Pau, a confirmé, le 28 mars 2018, le droit pour la commune de Bayonne de payer en monnaie locale complémentaire, à savoir en Eusko, les élus, les associations ou les entreprises volontaires. Il a en effet rejeté la demande du préfet d'annuler la convention signée par la ville de Bayonne avec l'association "Euskal Moneta" en juillet 2017. Bien sûr, la ville n'a pas le droit de payer directement en Eusko. C'est le Trésorier payeur qui paiera l'association "Euskal Moneta" en euro et c'est cette dernière qui fera la conversion en Eusko et qui redistribuera la somme aux intéressés. Malheureusement, le juge des référés de la cour administrative d'appel de Bordeaux, par une décision provisoire du mois de mai 2018, annule l'ordonnance du juge des référés du tribunal administratif de Pau. A suivre...

Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller sans transformation dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Quand la monnaie complémentaire prend Racine 
Le dimanche 7 octobre 2018 a été une date importante pour les habitants de la vallée de la Chevreuse. La ferme de Beaurain, au Mesnil-Saint-Denis, a été le théâtre du lancement officiel de la monnaie locale : "la ...  <a href="https://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=2500" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

Découvrir 10 autres articles



Depuis 1999 au service des associations

Communic'Asso : pour communiquer auprès des associations

Logiciel comptable pour associations : Comptasso-win TXA

Votre site internet complet à un prix associatif

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]