16-07-2019  SOCIETE LIBRE

Le CETA : la mondialisation débridée

Le CETA, est l'accord commercial global signé entre le Canada et l'Union Européenne, et qui en anglais se traduit par Canada-EU Trade Agreement. Négocié en douce depuis 2009, il a été conclu en 2013 et signé le 30 octobre 2016 par le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, et le président du Conseil européen Donald Tusk. Un accord de libre-échange pour permettre un commerce sans entrave entre le Canada et l'Europe.

Ce traité, qui s'inscrit dans un mouvement de libre échangisme hors contrôle, a été approuvé par le gouvernement en Conseil des Ministres le 3 Juillet 2019, par l'Assemblée le 10, et attend désormais sa ratification en séance plénière le 17 juillet.

Tous les économistes sérieux sont contre. La population française, dans son immense majorité, est contre. Comme elle est opposée aux privatisations des Aéroports de Paris, de la Française des Jeux, des barrages hydroélectriques, etc. Mais aujourd'hui, dans "l'extrême centre" macronien, on passe outre les voeux de la population. Ces gueux qui ne comprennent rien à rien. L'Etat ne vit plus pour ceux qu'il est censé servir : il vit pour lui-même, et n'a plus cas que de lui-même.

Or, le CETA est effectivement dangereux. Prenons un seul exemple pour illustrer ce qu'il va nous imposer. Avec le CETA une entreprise canadienne pourra importer de Chine un produit fabriqué dans les pires conditions et le réexpédier en France presque sans droits de douane. De fait, tout producteur peu scrupuleux pourra désormais exporter sans droits de douane vers le marché européen : il lui suffira de passer par un pays intermédiaire, tel le Canada, ayant signé un accord en bloc avec l'Union Européenne.

Je passe sur les bonnes grosses fumées toxiques des bons gros navires bourrés jusqu'à la gueule de containers et qui vont arpenter les océans pour livrer de la viande de porc élevée en Chine, puis envoyée au Canada pour revenir en France. Ce serait mesquin. Tout comme serait petit de demander que le gazole de ces bateaux soit taxé pour soulager les bourses de nos concitoyens qui doivent financer la "Transition écologique" à cause de leur pauvre voiture diesel.

Quand une petite centaine d'écologistes bloque, par un Sit-in non-violent, un pont à Paris pour demander un grand débat sur l'avenir du monde, on envoie la police qui les "gaze" avec tellement de zèle que le commandant des CRS en a fait un malaise. On ne débat pas du CETA, du réchauffement climatique qu'il va encore accentuer, des paysans français qu'il va ruiner, des usines qui vont fermer, des droits sociaux qui vont encore diminuer, etc. On ne débat pas.

Comme si ce que le CETA va entraîner ne nous concernait pas. Nous ne sommes rien, nous ne comprenons rien, ne sentons rien, ne voyons rien. Seul "l'extrême-centre" a raison. Raison contre tous, raison contre tout un pays, contre tout un peuple (sauf les 1% qui vont beaucoup gagner avec le CETA et qui ne mangeront jamais les produits détestables qui vont inonder les grandes surfaces). Des riens vous dis-je.

Aujourd'hui, dans notre pays, alors que la contestation sociale a atteint un niveau inégalé avec pratiquement toutes les corporations dans la rue ou en grève (même les pompiers), la seule réponse de "l'extrême-centre" est la répression, la réquisition, la perquisition des rédactions, l'enfermement sans motif, la garde-à-vue illégale et j'en passe.

Or, tous ces mouvements sociaux inédits qui font que le président est hué dans les stades ou sur les Champs Elysées (du jamais vu sous la Vème), qu'aucun ministre ne peut plus se déplacer sans être conspué par des manifestants (Agnès Buzyn aux Urgences de la Rochelle, Bruno Lemaire, etc.), ont une raison précise : lutter contre l'abaissement du niveau de vie et de la protection sociale. Et le CETA ne va rien arranger puisque le dumping social est le coeur même de sa raison d'être. De son côté, "l'extrême-centre" ne voit rien, n'entend rien, ne change rien.

En savoir plus
CETA : la droite, divisée sur le libre-échange, votera majoritairement contre le traité - Le Monde

Pour comprendre l'origine et la raison d'être de ces accords commerciaux globaux : "Quelque chose doit remplacer les gouvernements, et le pouvoir privé me semble l'entité adéquate pour le faire. La souveraineté supranationale d'une élite intellectuelle et de banquiers est préférable au principe d'autodétermination des peuples." Déclaration de David Rockefeller à Newsweek international en 1999. Cet homme est le fondateur du Groupe de Bilderberg. Article explicatif ci-dessous.
Connaissez-vous le Groupe de Bilderberg ?

Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller sans transformation dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Le CETA : la mondialisation débridée 
Le CETA, est l'accord commercial global signé entre le Canada et l'Union Européenne, et qui en anglais se traduit par Canada-EU Trade Agreement. Négocié en douce depuis 2009, il a été conclu en 2013 et signé le 30 ...  <a href="https://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=2539" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

Découvrir 10 autres articles



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Redressement judiciaire d'une association : ce qu'il faut savoir

Même s'il est souvent mal vécu, le redressement judiciaire n'est pas nécessairement négatif. Il a souvent le mérite de remettre les financeurs et les dirigeants de la structure

L'AAH sera-t-elle intégrée dans le futur revenu universel d'activité ?

La fusion de plusieurs aides sociales au sein du futur revenu universel d'activité (RUA) provoque une véritable inquiétude des associations et des bénéficiaires de l'allocation

PLF 2020 : Le mécénat s'oriente vers une défiscalisation à géométrie variable

C'est la loi Garrot (1) de 2016 qui oblige les grandes et moyennes surfaces à donner leurs invendus plutôt que de les jeter. Les donateurs bénéficient, en contrepartie, d'une

Comment mettre en place le nouveau règlement comptable des associations ?

C'est le dernier article sur ce sujet. Après vous avoir expliqué tous les changements intervenus dans le nouveau règlement comptable des associations (1), voici venu le temps

Etre trésorier d'une association : une obligation peu connue

La loi du 1er juillet 1901 n'impose aucune obligation en matière de comptabilité. Ce qui laisse supposer que la tenue d'une comptabilité n'est pas obligatoire. Le trésorier d'une

Dons aux associations : comment freiner la chute ?

Les chiffres de la Fondation de France sont sans appel : elle rapporte une baisse de 28 % des dons reçus en 2018 par rapport à 2017. La mise cause du remplacement de l'impôt de

Cadeaux aux bénévoles, encaissement des cotisations et autres éclairages associatifs

Le droit évolue par modifications ou ajustements successifs. Et ce qui était autorisé hier ne l'est plus aujourd'hui et inversement. Nous allons présenter 5 situations pour

Exclusion d'un membre d'une association : attention à l'exigence d'impartialité

L'exclusion d'un membre d'une association est une sanction souvent difficile à prendre. Mais une fois la décision prise, il faut non seulement respecter scrupuleusement les règles

Associations : le point juridique de la responsabilité civile et pénale en cas d'accident

Les associations sont, comme les autres personnes morales, soumises à des devoirs et à des obligations. Ceux-ci ne sont pas intangibles. Une jurisprudence nombreuse vient

Tenue d'une AG : les règles qui s'appliquent dans le silence des statuts

De très nombreuses associations construisent leurs statuts à partir de ceux qui sont fournis par les préfectures. Certes, l'essentiel y est. Mais le diable ne se cache-t-il pas

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

L'homme qui a vu l'homme qui a vu l'homme qui regarde le doigt

Quand le sage montre la lune, le sot regarde le doigt. Ce proverbe chinois illustre à merveille mon propos du jour. Comment ne pas voir, à défaut de bien comprendre, que

EuropaCity : une ZAD aux portes de Paris

Alors que la conscience de l'urgence climatique s'éveille peu à peu parmi nos concitoyens, une autre urgence pointe son nez aux portes de Paris : le projet EuropaCity. Urgence de

Rouen : une ville oubliée sous le nuage

Le nuage noir était impressionnant obscurcissant le ciel en quelques minutes. La belle ville de Rouen plongea alors dans une nuit mazoutée sous une pluie de suie. Je m'attendais à

Le revenu universel d'activité expliqué aux enfants

Nous allons bientôt pouvoir donner notre avis sur le revenu universel d'activité, RUA de son petit nom. C'est madame Agnès Buzyn, ministre de la Santé, qui a annoncé le lancement

Smart City : le rêve de Big Brother qui se réalise avec notre consentement

De la Quadrature du Net, association bien connue de nos lecteurs, à la Ligue des droits de l'Homme et la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE), l'inquiétude est de

Il était une fois 28 millions d'euros

Il y a des contes qui ne font pas le compte. A l'issue du grand débat national, le président de la République avait promis un grand plan pour soutenir les associations et

Bonne nuit les petits

Il est plus de minuit dans l'EHPAD Saint-Antoine de Lille, ce 31 août 2019. Tout est calme. Et dans le silence de cette nuit un peu fraîche, une âme légère et discrète s'envole

L'électricité verte est aussi écologique que le parti EELV

Pardonnez-nous ce titre un peu provocateur, surtout si vous êtes écologiste à EELV. Mais la fin des vacances ne passe pas et nous avons besoin de rire un peu. Nous avons eu droit

La grande Histoire dans une petite Courtine

Dans toutes les guerres il y a des histoires incroyables. En ce mois d'août 2019, il nous a semblé utile de vous raconter l'une des aventures les plus extraordinaires de la

Steve est mort

Depuis plus d'un mois fleurissaient sur les murs de la ville de Nantes 3 mots accolés : OùEstSteve. Il en était de même sur les réseaux sociaux et sur les pancartes des

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Les conséquences pour les associations, les communes et les départements de la suppression de la taxe d'habitation

La suppression de la taxe d'habitation représente une perte de ressources pour les communes estimée à plus de 26 milliards d'euros. C'est le rapport "Bur-Richard" (1) qui donne ce

Ils vont privatiser nos routes nationales

Au mois de juin, nous annoncions que la privatisation de nos barrages hydroélectriques était engagée (1). Il s'agit maintenant de privatiser les routes nationales. Un décret,

Budget des sports 2020 : une hausse qui cache mal une baisse

La ministre des sports, Roxana Maracineanu, a présenté le budget de son ministère le 27 septembre dernier. Et c'est avec fierté qu'elle a annoncé, dans le cadre du projet de loi

Pour les associations d'aide aux SDF, la côte d'alerte est dépassée

Elles sont toutes unanimes, les associations qui viennent en aide aux "sans domicile fixe". Le nombre de SDF dans les rues de nos villes a atteint des sommets jamais vus alors

La Bretagne est en deuil : En Envor n'est plus

L'association En Envor était LA plateforme de contenus culturels, scientifiques et éducatifs traitant de l'histoire contemporaine en Bretagne. Sur son site, on pouvait tout aussi

Selon France Générosités : la philanthropie est un projet de vie

France générosités est un syndicat qui représente le secteur de la philanthropie auprès de l'Etat afin de défendre les intérêts de ses membres. Ceux-ci sont, peu ou prou, les plus

Après les faux steaks hachés, les escalopes de poulets gavées d'eau

Après les 1436 tonnes de faux steaks hachés (1) dont 457 tonnes avaient déjà été distribuées aux bénéficiaires des aides sociales via les associations caritatives, ce ne sont pas

Féminicides à quoi va servir le Grenelle violences conjugales ?

Jusqu'en 1994, le meurtre d'une femme par son conjoint ou ex était nommé crime passionnel et bénéficiait d'une certaine mansuétude de la part des juges qui considéraient que la

L'économie de demain se fait son université d'été

Sous le mot dièse #NousSommesDemain se cache un collectif qui a pour projet d'obtenir l'engagement des entreprises à avancer vers la transition écologique et sociale. Vaste

Préconiser l'entrepreneuriat associatif : est-ce bien raisonnable ?

Depuis bien des années, notamment sous l'influence de la Fonda et autres "think tank" libéraux, on sent bien que le modèle associatif dérange. Cette vieille dame de 118 ans

Découvrir 10 autres articles