22-10-2019  SOCIETE LIBRE

Seine Aval : quand le silence cache un désastre écologique absolu

Le 3 juillet 2019 est un jour de grand départ en vacances. Les automobilistes qui roulent sur l'A14 découvre un lourd panache de fumée noire avec à sa base, des flammes imposantes. Ils allument leur radio de bord pour en savoir plus. Mais visiblement, les journalistes sont occupés ailleurs. Seuls les réseaux sociaux, vidéos à l'appui, traitent du sujet. L'incendie s'est déclaré dans la plus grande station d'épuration des eaux usées d'Europe, site classé "Seveso seuil haut".

Seine Aval, tel est le nom de cette gigantesque usine de traitement des eaux usées qui, sous les yeux médusés des automobilistes, est la proie des flammes.

Le site internet du SIAAP (Syndicat Interdépartemental pour l'Assainissement de l'Agglomération Parisienne), qui est l'exploitant de l'usine, nous apprend qu'elle s'étale sur 3 communes (Achères, Maisons-Laffitte et Saint-Germain-en-Laye) et 600 ha. Elle traite 60 % des eaux usées de 9 millions de Franciliens. C'est un bâtiment de 6000 m² qui a pris feu. Une unité de "clarifloculation" des eaux usées (élimination des particules en suspension) qui abritait plusieurs cuves de chlorure ferrique, une substance hautement toxique et corrosive.

Située au début de la chaîne de retraitement, cette usine était parcourue de colonnes en plastique, dans lesquelles circulait le chlorure ferrique. Ce sont plus de 70 pompiers qui vont se battre quatre jours pour venir à bout de l'incendie. Il faut dire, à leur décharge, qu'ils n'avaient pas d'eau sur place. Car, dans un site classé "Seveso seuil haut", donc a priori hautement sécurisé, l'architecte avait cru bon de faire passer les conduites qui alimentent en eau les poteaux d'incendie sous le bâtiment en flammes. De ce fait, il n'y avait pas d'eau sur place.

Le temps de faire venir un bateau pompe, diverses motos pompes et la célèbre grande échelle utilisée pour l'incendie de Notre-Dame de Paris, le feu avait ravagé l'essentiel des installations. Les pompiers se sont donc battus essentiellement pour que les flammes n'atteignent pas la "zone Biogaz" qui aurait provoqué une explosion catastrophique pour les riverains. Quelques jours après l'incendie, les élus convoquent les responsable du SIAAP qui confirment une pollution de la seine par le déversement d'eaux usées non traitées.

Il faut dire qu'ils pouvaient difficilement nier l'évidence puisque des tonnes de poissons morts flottaient au fil d'une eau privée d'oxygène par abus de carbone, conséquence de la pollution. L'association écologique "Robin des Bois" a jeté un pavé dans le marigot en publiant un communiqué dans lequel elle affirmait que cet incendie était le onzième accident sur le site de Seine Aval depuis le 10 avril 2017 et que le SIAAP avait fait l'objet de quatre mises en demeure de la part du préfet pour non conformité des tuyauteries et soudures du site.

Le syndicat, qui avait sans doute d'autres chat à fouetter, avait cru bon de les ignorer. Le préfet lui infligea donc une astreinte financière quotidienne jusqu'à l'achèvement des réparations. L'association révélait également que des charges de poussières de plomb, résultat de l'incendie de la toiture de Notre-Dame de Paris (la célèbre pollution au plomb qui n'existe pas), se déversaient joyeusement dans les égouts de l'ouest parisien. Et que pour traiter tout ça en plus du reste, la disparition de l'usine n'allait pas arranger la situation.

L'alimentation d'une usine de traitement des eaux usées n'est pas à débit constant. En effet, en cas d'orage, le débit à traiter peut facilement tripler par l'arrivée massive d'énormes quantités d'eaux pluviales fortement polluées par le simple ruissellement des rues. Les orages de la fin du mois de juillet ont ainsi saturé le maillage du traitement des eaux usées (d'autres usines ont pris le relais de celle qui a brûlé) avec un débit de 38 m3 par seconde alors que la capacité était de 17 m3 par seconde. Devant l'impossibilité de traiter un tel afflux, la chaîne s'est contentée d'une simple décantation, laissant la Seine faire le tri.

L'usine ne sera pas reconstruite avant 2022. A l'heure actuelle, la capacité de traitement des eaux usées est de 1,45 million de m3/jour au lieu de 2,3 millions de m3. Le SIAAP se veut rassurant et déclare que les 2 millions de m3/jour seront accessibles dès le printemps 2020. Les habitants des communes environnantes sont, et on ne peut que le comprendre, très remontés. L'absence d'informations sérieuses sur les risques sanitaires encourus par la population rappelle curieusement l'incendie de l'usine Lubrizol de Rouen. Et dans ces deux cas, le silence des médias est assourdissant. Pourquoi ?

En savoir plus
Le site su SIAAP

Vous trouverez ci-dessous, le seul article très complet sur cette tragédie. Il émane de M. Marc Laimé, journaliste et sociologue et auteur (entre autre) du "Dossier de l'eau : Pénurie, pollution, corruption" Seuil, Paris, 2003. Omerta sur une catastrophe industrielle majeure aux portes de Paris. Il anime également un excellent blog : Les eaux glacées du calcul égoïste.

Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller sans transformation dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Seine Aval : quand le silence cache un désastre écologique absolu 
Le 3 juillet 2019 est un jour de grand départ en vacances. Les automobilistes qui roulent sur l'A14 découvre un lourd panache de fumée noire avec à sa base, des flammes imposantes. Ils allument leur radio de bord pour ...  <a href="https://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=2551" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

Découvrir 10 autres articles



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

La non-lucrativité d'une association : les bons critères pour l'estimer

En ces temps bousculés où le financement des associations se fait de plus en plus rare, de nombreux dirigeants se tournent vers des activités lucratives pour équilibrer les

Panorama législatif des associations pour février 2020

Nous avons décidé de faire un panorama législatif mensuel pour 2020. Certes, il y aura des mois plus creux que d'autres. Mais ce suivi vous permettra, à l'aide du simple mot clé

Le point sur le paiement obligatoire de la sécurisation des manifestations associatives

Depuis la circulaire du 15 mai 2018 (1) relative à l'indemnisation des services d'ordre lors de manifestations associatives, de nombreux clubs sportifs ou événements culturels se

Contrôle et audit d'une association subventionnée

La reconnaissance du rôle des associations dans la société passe nécessairement par une exigence de transparence, aussi bien pour la gestion interne de la structure que pour

Tout savoir sur les services de transport d'utilité sociale

La loi Grandguillaume du 29 décembre 2016 (1) prévoyait, dans son article 7, la création de "services de transport d'utilité sociale" assurés par des associations. Un service au

Le point sur la situation des accompagnants des élèves en situation de handicap

Anciennement appelés auxiliaires de vie scolaire (AVS), les accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH) assurent des missions d'aide à ces élèves. Ils sont sous la

Vers une extension du permis de détention aux animaux de compagnie ?

Les associations qui viennent en aide aux animaux abandonnés le demandent depuis longtemps. Et il semble bien que l'idée fasse son chemin. L'article L. 211-14 du code rural et de

Une association est-elle un professionnel, un consommateur ou les deux ?

En droit français, le consommateur bénéficie d'une législation plus protectrice que le professionnel. Le droit de la consommation donne une définition précise de ce qu'est un

Le point sur la situation fiscale des associations de radioamateurs

Le radioamateur est une personne qui a reçu l'autorisation officielle de communiquer par radio, avec d'autres personnes, elles aussi légalement autorisées. Les associations de

Exclusion d'un membre d'une association : le doute se cache dans les détails

Au mois d'octobre 2019, nous avons traité ici de l'exigence d'impartialité (1) qui doit être prise en compte lors de l'exclusion d'un membre d'une association en confrontant

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Mobilizon : une alternative aux événements et groupes Facebook

Framasoft est une association à but non lucratif créée en 2004, qui se consacre à l'éducation populaire et aux enjeux du numérique. Elle a lancé, en 2016, le projet Dégooglisons

Qu'est-ce qui se cache derrière la Cour multilatérale d'investissement ?

A partir du moment où un pays signe un accord commercial avec un autre pays, il faut, pour arbitrer un éventuel conflit entre les deux parties, une Cour spécifique dédiée au

Recrutement 2020 pour le Service National Universel

Selon la définition du dictionnaire, le mot universel se dit de ce qui peut s'appliquer à toutes et tous, qui peut être reconnu par le monde entier comme utilisable. Par exemple :

Le Sénat lance un site de pétitions en ligne

On a de la peine à imaginer M. Gérard Larcher, président du Sénat, en surfeur. Son embonpoint ne lui permettant pas de tâter de la vague ni de trouver une planche à sa mesure. Et

Le droit de manifester est-il toujours garanti en France ?

Des journaux comme Le Monde ou encore Libération, Le Parisien, etc. commencent à s'interroger : "Le droit de manifester est-il toujours garanti en France ?" Et cette question

Au secours, mon robot de cuisine a été piraté

Ce qui est bien avec mes concitoyens, c'est qu'il y a toujours matière à sourire. Même si parfois, ce sourire bienveillant se transforme en rire jaune. Vous souvenez-vous du

Loi de finances 2020 : quoi de neuf pour les associations ?

Le Mouvement associatif (1) avait, dès la parution du projet de loi de finances pour 2020, tenté de proposer des mesures en faveur des associations. Une demande qui ne pouvait que

Casser le thermomètre ne fait pas baisser la fièvre

Le Registre des Malformations en Rhône-Alpes (REMERA) est une association qui mène une double mission : de santé publique en décrivant l'incidence des malformations congénitales

Quand la ruche dit oui

La ruche qui dit oui est une entreprise commerciale française (Equanum SAS avec un agrément ESUS) issue de l'Économie collaborative au même titre que Uber, Rn&B et autres

Les Sentinelles de la Nature

L'idée est toute simple, encore fallait-il y penser. Nous avons presque tous un smartphone. Nous aimons tous nous promener dans la nature. Et nous sommes tous accablés de

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Je redresse la barre avant qu'il ne soit trop tard

France Active a décidé de publier, avec le Centre de ressources Financement du Dispositif local d'accompagnement (DLA), un guide à destination des dirigeants associatifs et de

Quel avenir pour l'allocation d'adulte handicapé ?

Le 4 février dernier, le journal Libération faisait paraître une tribune d'un certain nombre d'associations qui dénoncent, de façon assez virulente, le semblant de concertation

Pour une lucrativité associative assumée ?

Selon une enquête Ifop réalisée durant le mois de janvier pour le Mouvement associatif, neuf Français sur dix considèrent les associations comme des acteurs importants de la vie

Municipales 2020 : élection importante pour les associations

S'il y a une élection qui concerne les associations au premier chef, c'est bien l'élection municipale. En effet, le financement qu'apporte les communes représente 11,3% des

Que serait la France sans ses associations ?

La première qualité du secteur associatif, c'est sa pérennité, qu'il doit à son statut plus que centenaire (119 ans). Une qualité trop souvent moquée ou ringardisée dans une

Le CDD multi-remplacement : pourquoi faire ?

Le 18 décembre 2019 a été publié, au Journal Officiel, le décret n° 2019-1388 chargé de lister les secteurs d'activité autorisés à mettre en oeuvre l'expérimentation du CDD

La campagne 2020 du Fonds pour le développement de la vie associative est lancée

Depuis le décret 2018-460 du 8 juin 2018 relatif au fonds pour le développement de la vie associative, le FDVA se voit confier deux modalités de financement distinctes : le

Les Mutuelles de France appellent à manifester le 17 décembre

La Fédération des Mutuelles de France est née le 31 janvier 1986 d'une scission entre la Fédération Nationale des Mutuelles de Travailleurs et la Fédération Nationale de la

Le rôle des retraités dans les instances dirigeantes des associations

Alors que la réforme des retraites s'avance à pas de loup depuis que la contestation gagne du terrain, il est utile de s'intéresser au rôle des retraités dans les instances

La réforme des retraites : c'est François Fillon qui en parle le mieux

Vous vous demandez sans doute ce que vient faire François Fillon dans la réforme actuelle des retraites. Réforme qui risque bien de mettre des millions de Français dans la rue.

Découvrir 10 autres articles