60 000 contrats aidés pour les associations

03-07-2012  LIBRE
A peine nommé, le nouveau ministre du travail annonce la création de 80 000 contrats aidés, essentiellement dans le public. Il faut dire que les mauvais chiffres du chômage n'incitent pas à la rêverie... Il fallait réagir et vite.

Dans un courrier adressé aux préfets le 13 juin, le ministre du Travail, Michel Sapin, annonce vouloir mobiliser sans attendre un supplément de 80.000 contrats aidés (60 000 CUI-CAE - contrat d'accompagnement dans l'emploi - et 20 000 CUI-CIE - contrat initiative emploi).

Les 60 000 contrats CUI-CAE sont réservés au secteur non marchand.

Pour le ministre, il s'agit de rééquilibrer l'enveloppe de ces contrats sur l'ensemble de l'année. Alors que le budget 2012 avait prévu un contingent de 390.000 contrats, une circulaire du 19 décembre 2011 avait demandé d'en mobiliser la plus grande partie au premier trimestre (250.000).

"Le précédent gouvernement avait prévu pour le second semestre une enveloppe de contrats aidés inférieure de moitié à celle du premier semestre", précise Michel Sapin qui entend ainsi "éviter un effondrement de nos moyens d'action".

Alors que la durée des précédents contrats était de six mois, le ministre demande par ailleurs de porter cette moyenne à "près de neuf mois".

"Je souhaite que l'administration centrale tienne davantage compte de vos besoins sur chaque territoire", poursuit-il, appelant les préfets à "renforcer une relation de confiance avec les collectivités territoriales".

"Nous avons besoin de travailler avec les régions sur la formation des bénéficiaires de contrats aidés", détaille-t-il, tout en proposant un "partenariat renforcé" avec les conseils généraux pour l'accès des bénéficiaires du RSA.

Le ministre demande enfin aux préfets de faire très attention au respect des enveloppes financières qui dans le contexte actuel ne permet pas de dérapage financier.

Cependant, le courrier n'indique pas le montant précis de la mesure, mais il semble qu'elle devrait se monter à 400 millions d'euros supplémentaires.

Il est enfin précisé qu'une circulaire technique de la DGEFP (Délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle) donnera des instructions précises aux préfets très rapidement.

Mais, il faudra attendre la grande conférence sociale des 9 et 10 juillet 2012 pour connaître les nouveaux outils de la politique de l'emploi de ce nouveau gouvernement. Rien de nouveau sous le soleil en tout cas...

En savoir plus
La lettre du ministre



Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique

Please enable / Bitte aktiviere JavaScript!
Veuillez activer / Por favor activa el Javascript! [ ? ]