L'affaire Apollonia : le procès de la défiscalisation ?

12-03-2013 SOCIETE LIBRE
Enfin, un procès rigolo... L'affaire Apollonia. Tous les ingrédients sont réunis pour nous tenir en haleine et pourtant on en parle si peu... D'un côté des acteurs financiers ont fait courir des risques inconsidérés dans des produits de défiscalisation, en prodiguant information et conseils trompeurs. De l'autre, des clients coupables de leur naïveté et de leur aveuglement cupide. S'enrichir sans travailler, sur le dos de personnes pauvres obligées de payer un loyer indécent pour trouver de quoi se loger.

Les acteurs sont en place, les 3 coups vont retentir : Mesdames et Messieurs voici l'affaire Apollonia !

C'est la justice marseillaise qui enquête... Les faits : la société immobilière d'Aix-en-Provence Apollonia, aurait vendu, de 1998 à 2009, 7.500 logements destinés à la location meublée à des fins de défiscalisation. Les revenus locatifs et avantages fiscaux liés à ce type d'investissement devaient autofinancer l'opération.

Mais les épargnants crédules se sont rapidement retrouvés surendettés et dans l'impossibilité de rembourser leur emprunt et les banques ont fait saisir leurs biens. Pire, il est apparu que les logements achetés étaient surpayés, de 2,5 à 6 fois leur prix, que les loyers prévisionnels étaient surévalués et ne trouvaient donc pas preneur, et que les taux de prêts accordés par les banques étaient dans certains cas majorés de 0,4%.

Il y aurait eu environ un millier de personnes flouées et le montant total du préjudice s'élèverait à 1 milliard d'euros. Chaque foyer aurait souscrit des emprunts hypothécaires allant de 600.000 euros à... 9 millions, soit 2 millions d'euros en moyenne afin d'acheter à crédit de nombreux biens destinés à la location meublée "sans risque".

Il est vrai que pour que l'escroquerie fonctionne, il faut le soutien des banques et l'aval des notaires... Ce qui était le cas. Par exemple, un couple du département de l'Isère a eu tellement confiance qu'il a acheté 17 appartements pour 3,3 millions d'euros aux quatre coins du pays. Vous avez dit crédule ??

Il s'agit de "la plus grande escroquerie immobilière et financière de France", a déclaré l'association nationale des victimes de l'immobilier (ANVI-asdevilm) dans un communiqué. Cette association regroupe un certain nombre des victimes de l'arnaque et sa plainte fut à l'origine de l'ouverture de l'information judiciaire.

A ce jour, 35 personnes physiques ont été mise en examen dans cette affaire. Outre les dirigeants et salariés d'Apollonia, il s'agit de notaires, de courtiers en crédit et de cadres bancaires, tous suspectés de complicité pour avoir prêté leur concours, technique ou financier, aux escroqueries présumées. Même certaines banques sont poursuivies. La justice leur reproche d'avoir violé la réglementation bancaire, notamment la loi Scrivener qui prévoit un délai de rétractation de 11 jours pour l'emprunteur, dans les prêts qu'ils ont accordé aux clients d'Apollonia. Elle note aussi que, n'ayant jamais rencontré leurs clients, ils n'ont pas pu exercer leur devoir de conseil. Enfin, elle souligne des dysfonctionnements au niveau de leur organe de contrôle interne des opérations.

Mais comme toujours, au final, les banques sont relaxées et seule la Banque Patrimoine et Immobilier (BPI), filiale du CIF (1), reste pour le moment mise en examen. On s'attend donc à ce que les lampistes paient...

Ce qu'il faut en déduire ?
Que l'affaire Apollonia pourrait être l'occasion de faire le procès de la défiscalisation, ce cancer de la finance qui autorise toutes les dérégulations. Mais il n'en sera rien. L'affaire sera chassée par une autre puis encore une autre... (2)

Et que dire des experts "économiques" qui déversent des flots d'articles de propagande souvent intitulés "C'est le moment d'acheter" (vous avez remarqué que c'est toujours le moment d'acheter...), et qui relaient, sans souci de conflit d'intérêt, la publicité de "gestionnaires de patrimoine" (quel titre ronflant) qui sont trop souvent de simples margoulins...

En savoir plus
(1) Chronique d'une mort annoncée : le Crédit immobilier de France

ASDEVILM-ANVI - Le site de l'association nationale des victimes de l'immobilier

(2) Selon une enquête du journal L'Equipe du lundi 18 février 2019, près de soixante joueurs professionnels de football, dont certains de l'OL ont été victimes d'une escroquerie sur des placements immobiliers. Le préjudice total est estimé à entre 40 et 100 millions d'euros. Ces joueurs, évoluant notamment à l'OL, au PSG, à l'AS Monaco, l'OM, Nantes, Troyes, Auxerre ou encore Nancy, et auraient, pour défiscaliser une partie de leur salaire, fait des placements dans la pierre au début des années 2010 via des intermédiaires ou des apporteurs d'affaires afin d'investir une partie de leurs salaires. Il semblerait que certains notaires et quelques banquiers aient fermé les yeux pendant plusieurs années, ce qui a facilité le tout... Des joueurs de l'OL victimes d'une escroquerie dans le milieu du football - Lyon Capitale du 18-02-2019



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Attention à la gestion désintéressée mais intéressante d'une association :

29-11-2022

Pour ne pas être soumis aux impôts commerciaux (TVA, impôt sur les sociétés et contribution économique territoriale), les associations doivent avoir une gestion désintéressée.

Panorama associatif numéro 52 : novembre 2022

29-11-2022

Le Panorama associatif de Loi1901 a pour objectif de vous détailler plusieurs mesures qui ne peuvent pas faire l'objet d'un article complet, à l'unité, car trop courtes. Au

Subvention communale et intérêt public local : du changement

29-11-2022

Selon l'article L. 2121-29 du Code général des collectivités territoriales (CGCT), "le conseil municipal règle par ses délibérations les affaires de la commune". De fait, une

Comment construire une relation entre une association et un auto-entrepreneur ?

22-11-2022

Dans les faits, rien n'interdit à une association d'avoir recours aux services d'un auto-entrepreneur. Mais, de nombreuses erreurs sont à éviter. La plus courante étant le fameux

La gestion associative s'apprend aussi avec le CFGA

22-11-2022

Instauré par le décret 2008-1013 du 1er octobre 2008 (1) par le ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative, le certificat de formation à la gestion

Panorama associatif numéro 51 : novembre 2022

22-11-2022

Notre Panorama associatif a pour objectif de vous détailler plusieurs mesures qui ne peuvent pas faire l'objet d'un article complet, à l'unité, car trop courtes. Au sommaire de ce

Chèque emploi associatif et avenant au temps partiel

15-11-2022

Le chèque emploi associatif est une offre de service gratuite du réseau Urssaf qui permet aux associations employant des salariés, à temps plein ou à temps partiel, de remplir

Devoir de réserve et réseaux sociaux

15-11-2022

Le devoir de réserve d'un salarié, vis à vis de son employeur, est une situation connue. Mais qu'en est-il lorsqu'un salarié s'exprime sur les réseaux sociaux, à titre personnel

Panorama associatif numéro 50 : Novembre 2022

15-11-2022

Notre Panorama associatif a pour objectif de vous détailler des mesures qui ne peuvent pas faire l'objet d'un article complet car trop courtes. Nous pouvons donc vous en présenter

Action en comblement de passif : nouvelle jurisprudence

08-11-2022

Actuellement les associations, comme les entreprises, traversent une zone de turbulence économique dont beaucoup ne se relèveront pas. La plupart de ces procédures touchent des

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Un décret autorise les dons de matériels informatiques réformés

29-11-2022

La loi du 21 février 2022 relative à la Différenciation, la Décentralisation et la Déconcentration dite "loi 3DS" (1) veut porter plusieurs mesures de simplification de l'action

Le HCVA se prononce sur le projet de statut associatif européen

22-11-2022

Le projet de statut associatif européen est l'une des plus belles "Arlésienne" de l'union européenne. Il en a été question, pour la première fois, en 1994. La Commission

Premier bilan de la loi Séparatisme par le ministère de l'intérieur

15-11-2022

Un an après sa publication, la loi dite "Séparatisme" du 24 août 2021, qui a pour objectif de conforter le respect des principes de la République, fait encore parler d'elle. Loi Ô

Participer à une manifestation non déclarée est possible

08-11-2022

Metz (Moselle), nous sommes le 3 mai 2020, à la sortie du premier confinement. De nombreux manifestants descendent dans la rue pour la défense du service public. Parmi eux, les

La pauvreté sous le regard aiguisé des Français

01-11-2022

C'est déjà le 16ème baromètre de la pauvreté et de la précarité que publie le Secours populaire en partenariat avec Ipsos. Une façon d'évaluer la perception des Français sur le

La vie associative dans le PLF2023

25-10-2022

Le gouvernement a présenté, le 26 septembre 2022, les projets de lois de finances (PLF2023) et de financement de la Sécurité sociale (PLFSS2023). La vie associative est-elle prise

Eva pour la vie

18-10-2022

Comment qualifier la douleur d'un parent qui a perdu un enfant ? Comment dire l'indicible ? Il n'existe pas de mot. Juste la cruelle et infinie affliction, l'incicatrisable

Le silence administratif attend le retour de l'écho

11-10-2022

Georges Elgozy, était écrivain et fonctionnaire de la haute administration. Il est l'auteur de cette pensée assez profonde sur l'administration : "Administration : mot féminin qui

Le festival international des idées de demain : octobre 2022

04-10-2022

Et maintenant ? C'est, je crois, la question que notre société se pose après une crise sanitaire qui a bouleversé le monde, la guerre en Ukraine et les nombreuses incertitudes

Le plan Pauvreté dépose son bilan

27-09-2022

Créée par décret le 24 octobre 2017, la délégation interministérielle à la prévention et à la lutte contre la pauvreté a été chargée d'une triple mission pour la période 2018-2022

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Une Charte de déontologie pour le mécénat d'entreprise ?

29-11-2022

Certains acteurs du monde associatif et de la générosité ont tenté de répondre à un rapport (1) de la Cour des Comptes (28 novembre 2018), qui relevait certaines pratiques

Nouvelle directive pour la jeunesse et les sports

22-11-2022

L'introduction de cette nouvelle directive pour l'année 2022-2023 débute ainsi : "La période de crise sanitaire des deux dernières années invite à placer les politiques de

Faut-il un certificat médical pour pratiquer un sport ?

15-11-2022

Visiblement, le trouble règne encore dans le domaine sportif en ce qui concerne l'obligation ou pas du certificat médical d'absence de contre-indication (CACI), pour exercer une

Comique : l'édition 2022 du baromètre DJEPVA sur la jeunesse

08-11-2022

Avant de lire l'édition 2022 du baromètre DJEPVA sur la jeunesse, je pensais que nos jeunes avaient du mal à se remettre des années 2020, 2021 et 2022. Visiblement, je ne

Comment faire comprendre que les associations existent ?

01-11-2022

Le 11 octobre 2022 le député Modem, Emmanuel Mandon, a posé une question écrite au ministère de la Transition énergétique. Il a demandé, de façon très factuelle, quelles mesures

La Cour des comptes se penche sur l'Agence nationale du sport

25-10-2022

La politique du sport présente, en France, toutes les caractéristiques d'une mission de service public fondée sur la notion d'intérêt général. Elle relève de ce fait de la

Le HCVA tente de siffler la fin de la récréation répressive

18-10-2022

Le Haut Conseil à la Vie Associative sort très rarement de sa ligne diplomatique habituelle. Mais, depuis l'entrée en vigueur du Contrat d'engagement

Le guide du financeur solidaire est sorti

11-10-2022

Certes, ce guide n'est pas le premier du genre. Les grands réseaux d'appui à la création d'entreprise, les structures d'ingénierie de l'économie sociale comme l'Avise, les Cress,

La situation du bénévolat en 2022

04-10-2022

Après deux années de pandémie et l'arrêt forcées des associations, il était temps de faire un point sur la situation du bénévolat dans le secteur associatif. Pour répondre à ces

Le CESE préconise la revalorisation du travail social

27-09-2022

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) est né, sous sa dénomination actuelle, par la loi organique du 28 juin 2010. Depuis cette date, il regroupe en son sein 140

Découvrir 10 autres articles
Abonnez-vous à Lettrasso+