Le bénévolat comme réponse aux restrictions budgétaires des communes ?

19-10-2015 BENEVOLAT LIBRE
Comme pour les petites associations, la baisse des dotations de l'État se fait cruellement ressentir dans les mairies des petites communes rurales. Les maires s'arrachent les cheveux sur les budgets. La mairie n'a bien souvent que deux solutions : augmenter la fiscalité, ou rogner encore et toujours sur les dépenses de fonctionnement. Dans ce marasme annoncé, certains édiles ont trouvé une troisième voie : le bénévolat.

L'un des postes les plus importants dans un budget communal est celui de la voirie. Entre les trottoirs qui s'éventrent, les barrières de sécurité à la sortie de l'école qu'il faut repeindre et le chauffage de l'église qui ressemble à un frigo, le travail ne manque pas.

En matière de dépenses, les travaux de voirie représentent un puits sans fond et sans fonds... Alors pourquoi ne pas réquisitionner des bénévoles pour effectuer les travaux qui demandent le moins de savoir-faire ?

Situé dans le département des Hautes-Pyrénées, le village de Ferrières se niche dans le val d'Azun sur la partie haute de la vallée de l'Ouzom. Avec ses 104 habitants (recensement 2012), le budget communal est très serré. Alors, sans attendre les diminutions des dotations de l'État, la mairie depuis 1993 utilise les bonnes volontés bénévoles pour pallier au manque de moyens.

Et cela fonctionne plutôt bien. Chaque année, sous l'autorité bienveillante du seul employé communal (Michou), une équipe de bénévoles réalise les travaux de la voirie communale. Et si en 1993, seuls les habitants des quartiers concernés répondaient à l'appel de la mairie, ce n'est plus le cas aujourd'hui puisque durant quatre jours, les bénévoles ont entretenu le réseau communal malmené par les intempéries de l'hiver.

La convivialité est de mise et chaque matinée de travail se termine immanquablement par le repas préparé par d'autres bénévoles. La mairie fait appel aux bonnes volontés pour une dizaine de journées tout le long de l'année. Et les Ferrièrois, sous la houlette de leur maire Katty Brognoli, semblent tout à fait disposés à remettre ça l'année d'après.

Le bénévolat comme réponse aux restrictions budgétaires des communes ?
L'exemple de Ferrières n'est pas un cas isolé. Le bénévolat est-il la bonne réponse aux problèmes budgétaires que rencontrent les petites mairies rurales ? La question mérite d'être posée...

En savoir plus
Ferrières : un petit village français

Publicité



Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 059 associations inscrites

L'annuaire des 29 059 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 260 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations

Please enable / Bitte aktiviere JavaScript!
Veuillez activer / Por favor activa el Javascript! [ ? ]