Enquête sur le secteur non-marchand

11-02-2003
Les employeurs du secteur non marchand ont pu faire usage au cours des dernières années de trois dispositifs de la politique de l’emploi : le programme ” nouveaux services - emplois jeunes ”, le contrat emploi-solidarité (CES) et le contrat emploi consolidé (CEC). La plupart des employeurs jugent que les emplois aidés sont nécessaires au bon fonctionnement de leur organisme et que leur disparition aurait pour conséquence de diminuer leur activité car il n’auraient pas toujours les moyens de les remplacer par d’autres types d’emploi. Les salariés en CES et en CEC réalisent des tâches traditionnelles où sont d’abord mobilisées des compétences d’ordre comportemental. Le programme ” nouveaux services - emplois jeunes ” correspond souvent à des emplois nécessitant autonomie et sens du contact avec l’usager. Les décisions d’embauche s’expliquent par des préocupations de gestion (accroître l’activité, reduire les coûts) et par des motivations sociales (insertion des publics en difficulté). Ces dernières sont essent ielles pour certains organismes, tels les associations d’aide à l’insertion.Mais leur importance varie sensiblement d’un organisme à l’autre et suivant la mesure utilisée.

Cependant, note l’étude, ces emplois ne se substituent pas à des emplois permanents du secteur marchand et il est difficile de conclure sur l’effet de substitution aux emplois permanents du secteur non marchand.

Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares). Février 2003 - N° 06.2. Vous pouvez télécharger la version Pdf de la synthèse complète de l’étude réalisée par la Darès dans Juriservice-téléchargement.



Depuis 1999 au service des associations

Communic'Asso : pour communiquer auprès des associations

Logiciel comptable pour associations : Comptasso-win TXA

Votre site internet complet à un prix associatif