Pour 2015, des contrats aidés comme s'il en pleuvait

30-03-2015 ESS LIBRE
Le gouvernement le martèle sur tous les tons : "l'élément essentiel de la politique de l'Etat en faveur de l'emploi est aujourd'hui, plus que jamais, le dispositif des contrats aidés".

Pour le premier semestre 2015, ce ne sont pas moins de 130 000 CUI-CAE pour le secteur non marchand, 38 000 emplois d'avenir hors emplois d'avenir professeur et 40 000 CUI-CIE pour le secteur marchand.

Ce sont effectivement des moyens financiers considérables qui sont ainsi dépensés

On ne peut donc nier l'investissement de l'Etat. Une circulaire (DGEFP 2015-02 du 29 janvier 2015) fixe les orientations et la cadence avec "points de vigilance spécifiques, comme l'accompagnement des publics en difficulté, par exemple les jeunes en emploi d'avenir."

Une attention particulière est portée aux situations les plus sensibles des demandeurs d'emploi :
- les demandeurs d'emploi de longue durée,
- les seniors,
- les personnes de plus de 60 ans bénéficiaires de l'allocation spécifique de solidarité (ASS),
- les personnes en situation de handicap,
- les jeunes peu ou pas qualifiés en recherche d'emploi, notamment ceux issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville.

La circulaire présente également une nouvelle expérimentation : "contrats aidés, structures apprenantes". En d'autres termes, le niveau de qualité d'un contrat aidé n'est plus seulement basé sur les critères traditionnels mais prend aussi en compte l'environnement professionnel des employeurs.

En savoir plus
Circulaire DGEFP 2015-02 du 29 janvier 2015

Tout savoir sur les contrats aidés



Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]