04-04-2017  ESS LIBRE

Entrepreneurs : créez une association pour mieux défiscaliser

"Juxtaposer une association à son offre donne des facilités économiques et fiscales trop méconnues et trop peu usitées. Les associations loi 1901 permettent un univers de possibilités inimaginables, irréalisables en sociétés commerciales ou sociétés de services." Non rassurez-vous amis lecteurs nous n'avons pas tourné notre veste bien que ce soit pourtant la bonne période pour le faire.

Nous avons reçu, de la part d'un lecteur, la lettre d'informations économiques "Defisc et des Lettres". Comme son nom l'indique, il s'agit d'optimisation fiscale, doux euphémisme pour éviter les accusation de fraude fiscale...

C'est l'article "Entrepreneurs, défiscalisez en créant une association" signé Yann Vasseur qui a attiré l'attention de notre ami lecteur. Et effectivement, la lecture de cet "objet journalistique non identifié" laisse pantois... Jugez plutôt :
Les facultés des associations loi 1901 sont très peu usitées car elles demandent des compétences croisées de cadres dirigeants en matière associative et des compétences en matière fiscale. Les deux ne pouvant se passer de compétences juridiques. Hormis les systèmes ou cela fonctionne mécaniquement depuis longtemps, comme dans les clubs de foot, peu de gens osent exploiter les associations loi 1901.
M. Vasseur a raison pour les clubs de foot ainsi que pour certaines "officines" associatives créées spécialement pour tester un marché. Pour le reste, il oublie tout simplement le principal : une association n'est jamais créée pour pervertir l'objet même de sa raison d'exister.

Mais poursuivons vite cette intéressante lecture....
Votre société peut produire plus pour donner à une association caritative. Le don que votre société effectue n'entre pas dans vos recettes. En échange, l'association fait votre promotion, votre publicité, vous valorise en tant que sponsor ou mécène (même si vous ne pourrez pas dans tous les cas défiscaliser les dons).

Ce type d'activité fait vivre une petite économie de bénévoles (jeunes, précaires, étudiants) que vous pourrez aussi mettre au service de votre quartier, de votre ville, dans un contexte humanitaire, ou de bienfaisance, voire politique. Il existe des allègements fiscaux pour rétribuer les dirigeants d'association assez exceptionnels !

L'homme ne doute de rien. C'est même à cela que certains se reconnaissent parait-il. Mais celui-là est même au delà de la caricature. Une vraie tête de vainqueur ! Tout comme l'univers la bêtise n'a, semble-t-il, pas de limites... C'est pour cette raison que nous allons lui laisser le soin de conclure dans cette langue fleurie qui n'appartient qu'à lui.
Abracadabra, vous avez compris que vous pouvez créer une structure que vous pouvez diriger, tout en étant salarié ou non, mais en tous les cas, échapper au RSI, par exemple.

Tout n'est que privilège dans une association loi 1901, mêmes les dépenses courantes reviennent moins chères : les frais bancaires sont moins élevés, les assurances le sont souvent également.

Attention a certains aspects légaux comme l'acquisition ou la gestion de bâtiments appartenant a l'association, c'est très spécifique. Il y a même certains statuts associatifs dans l'économie solidaire qui permettent encore plus de largesses afin de croiser les activités des entreprises lucratives avec les associations désintéressée.


En savoir plus
Entrepreneurs, défiscalisez en créant une association : le texte complet (attention, c'est un véritable collector)

Brève en copie partielle autorisée
Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Entrepreneurs : créez une association pour mieux défiscaliser 
"Juxtaposer une association à son offre donne des facilités économiques et fiscales trop méconnues et trop peu usitées. Les associations loi 1901 permettent un univers de possibilités inimaginables, irréalisables en <a href="https://www.loi1901.com/breves_associatives.php?moteur1=959" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

D'autres articles de la rubrique : ESS

Le FDVA touche 25 millions d'euros pour soutenir les projets innovants des associations

L'information est d'importance ! Le Fonds de développement de la vie associative va recevoir 25 millions d'euros pour soutenir les projets innovants des associations, en plus de la formation des bénévoles (1). Mazette, il y a de quoi oublier de se relever la nuit pour sa Danette au chocolat. Cette somme provient de la défunte "réserve parlementaire" (2) qui tire encore des larmes à

Lire la suite...

Quand la Cour des comptes critique ouvertement les contrats aidés et le financement du service civique

Le rapport annuel de la cour des comptes est toujours un moment particulier dans l'actualité politique de notre pays. Chargée de contrôler la régularité des comptes publics et de vérifier le bon emploi des fonds publics, cette noble institution a été créée en 1807. Mais, depuis la réforme constitutionnelle de 2008, la Cour montre une tendance à vouloir orienter la politique

Lire la suite...

Une étude statistique sur le secteur des activités sportives et le métier d'éducateur sportif

Le Céreq est un établissement public sous tutelle du ministère de l'Éducation nationale et ministère de l'Emploi. En tant qu'expert de ces domaines, il produit des études et collabore à de nombreux travaux aux côtés des acteurs de l'éducation et de l'emploi afin d'éclairer les politiques dans ces domaines. C'est donc tout naturellement que la réalisation d'un portrait statistique

Lire la suite...

Bons d'achat et cadeaux aux salariés d'une association

Que ce soit pour la naissance du petit dernier, à l'occasion des fêtes de fin d'année, un départ en retraite ou un mariage, le cadeau fait par l'employeur à un salarié au sein d'une association est un moment de convivialité. Cela permet de resserrer les liens et de souder l'équipe. Mais même un cadeau (sauf si il est fait sur les deniers personnels de l'employeur) peut être soumis

Lire la suite...

Le parcours emploi compétence remplace le contrat aidé

Le mardi 16 janvier 2018, les préfets ont reçu une circulaire enterrant définitivement le contrat aidé remplacé désormais par le parcours emploi compétence (PEC). Nous devons cette astuce à Jean-Marc Borello président du directoire du Groupe SOS et délégué national d'En marche ! Un changement de nom qui cache mal la ressemblance entre les deux dispositifs. L'emploi créé, par

Lire la suite...
Si les brèves suivantes ne s'affichent pas, veuillez rafraîchir la page en cliquant sur Rafraîchir la page

Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique