Lettrasso
Contact

Saisissez 2 lettres pour ouvrir la liste, faites votre sélection, puis validez avec la touche entrée. Vous pouvez également choisir vos propres mots clés. Recherche


 Abonnez-vous

87 185 abonnés au 01-11-2014

 Intranet loi 1901

28 659 utilisateurs au 01-11-2014

  Cet espace associatif libre et gratuit créé en mars 2000, permet à chaque association de disposer sur le net :
 d'un Site web complet,
 d'un Agendasso,
 d'une Gestion des membres,
 de ses Appels à projets,
 de ses Lotos associatifs,
 d'un Annuaire
 etc...,
Partenariat ++
 Services dédiés aux associations.

Inscrivez votre association




 Annuaire

  Saisissez les premières lettres du département désiré dans le CHAMP JAUNE du formulaire ci-dessous.

 Cliquez sur le département qui vous intéresse CHAMP BLEU dans la liste qui apparaîtra ci-dessous :

Inscription de votre association


 Petites annonces

Créez votre annonce


Un dirigeant associatif peut-il percevoir un salaire : enfin une réponse officielle
Un dirigeant associatif peut-il percevoir un salaire : enfin une réponse officielle
( 29-11-2011)
0
Publicité Google

Les 10 dernières brèves
Voir toutes les brèves...
On le sait : un dirigeant d'association peut percevoir une rémunération en application de l'article 261-7 du code général des impôts pour cette fonction. Mais, ce que l'on sait moins, c'est que trop souvent, ces émoluments sont requalifiés en contrat de travail avec cotisation, ce qui change tout.

Enfin, une réponse ministérielle qui apporte une argumentation solide à opposer aux agents de l'Etat qui trop souvent ignorent le droit applicable tant d'un point de vue fiscal que d'un point de vue social de l'article 261-7 du code général des impôts.

Réponse du ministère publiée au JO le 22/11/2011
Comme les autres organismes sans but lucratif, les associations visées par la loi de 1901 ne sont, en principe, pas soumises aux impôts commerciaux. Seul l'exercice d'une activité lucrative peut remettre en question le bénéfice de ces exonérations.

Le caractère lucratif d'un organisme est examiné au regard des principes énoncés par l'instruction 4 H-5-98 du 15 septembre 1998 et confirmés par le Conseil d'État.

La première étape consiste en l'examen du caractère intéressé ou non de la gestion de l'organisme.

Si le caractère intéressé de la gestion est avéré, l'organisme est soumis aux impôts commerciaux.

Toutefois, le principe de la gestion désintéressée et bénévole connaît deux exceptions. L'une d'elles réside dans la possibilité légale de rémunération - à laquelle fait référence la question posée - et codifiée à l'article 261-7 (1° d) du code général des impôts (CGI) depuis son adoption par la loi de finances pour 2002 (2).

L'association doit dans ce cas respecter des conditions de transparence financière, de fonctionnement démocratique et d'adéquation de la rémunération aux sujétions effectivement imposées aux dirigeants concernés.

La rémunération du dirigeant (y compris les avantages en nature éventuels) ne peut alors excéder trois fois le plafond de sécurité sociale fixé depuis 1er janvier 2011 à 2 946 euros par mois.

Le nombre de dirigeants pouvant être rémunérés (de 1 à 3) est fonction du montant des ressources privées (respectivement supérieur à 200 000 euros, à 500 000 euros ou à 1 Meuros).

L'alinéa 3 de l'article 80 du CGI (3) dispose que sont imposées comme des traitements et salaires les rémunérations perçues par les dirigeants d'organismes sans but lucratif, lorsque le versement des rémunérations s'effectue dans le respect des conditions prévues par les troisième à dixième alinéas du d du 1° du 7 de l'article 261 du CGI.

Ces conditions sont précisées dans l'instruction fiscale 4H du 18 décembre 2006 (4). Les dirigeants d'associations percevant une rémunération sont affiliés au régime général des salariés et, obligatoirement, aux assurances sociales du régime général en vertu des dispositions des articles L. 311-2, L. 311-3 22 et L. 412-2 du code de la sécurité sociale.

Ils bénéficient ainsi des prestations de sécurité sociale (couverture maladie-maternité-vieillesse) et d'accidents du travail moyennant le paiement de cotisations assises sur la rémunération mensuelle brute perçue au titre de leur mandat social.

En revanche, la rémunération des dirigeants d'associations ayant une gestion intéressée doit être soumise au régime social des non-salariés.

La Cour de cassation (5) a considéré en effet que la fonction de président d'une association constitue une activité non salariée (Cass. soc., 3 novembre 1994, pourvoi n° 92-20-007). L'intéressé ne peut alors prétendre aux prestations de sécurité sociale et d'accidents du travail acquises en qualité de mandataire social.

En savoir plus
(1) Question posée par M. Pierre Morel-A-L'Huissier (député UMP - Lozère) à M. le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative.

(2) Article 261 du code général des impôts modifié par LOI n°2011-525 du 17 mai 2011 - art. 119

(3) Article 80 duodecies du code général des impôts modifié par LOI n°2010-1657 du 29 décembre 2010 - art. 199 (V)

(4) instruction fiscale 4H du 18 décembre 2006 - Format PDF

(5) Le bulletin d'informations de la Cour de cassation

Publicité Google




Loi1901 est sur Twitter, suivez-nous pour ne rien rater...

Loi1901 est sur Google+, entrez dans le cercle...
Quizz associatif en 27 questions
De la plus facile à la très compliquée, 27 questions pour vous rafraîchir la mémoire ou, parfois, vous faire découvrir la "réalité juridique" des associations qui n'est pas toujours aussi simple qu'on pourrait le croire.

Bonne chance !
Vous tentez un Quizz ?


Un article aléatoire
Pour découvrir nos articles sans vraiment chercher, pour vous laisser aller dans cette masse d'informations, voici un mode de lecture aléatoire pour voyager dans nos 2164 articles
Lancer le lecteur aléatoire 


Une brève associative aléatoire
La brève est une information condensée de 15 à 30 lignes. Cette forme simple en fait le genre journalistique le plus lu. Nous avons 368 brèves associatives archivées.
Lancer le lecteur aléatoire 



 Sondage

Cliquez sur votre choix pour voter.

Il n'y a plus de ministre de la vie associative, pensez-vous qu'il soit indispensable ?
 Oui
 Non

Consultez les archives


 Créez votre association

Commandez vos statuts


 Publicité Google


 Forum juridique



Créé le 7 janvier 2000, le forum juridique de Loi1901.com est aujourd'hui la première assistance juridique, fiscale, sociale et comptable du secteur associatif sur Internet.

Posez votre question

Le Forum en quelques chiffres :


 Bio asso

Ucar
Cette association est inscrite dans l'intranet depuis le 21-10-2008 dans la catégorie Développement local Environnement. [en savoir plus]
33, avenue du général de gaulle 08500 Revin

Inscrivez votre association


 L'annuaire du site


 Espace emploi

Faire une recherche sur les 197 offres actuellement en base.

Déposez votre offre d'emploi


 Votre site Internet

Demandez votre devis


  Nous sommes le 01-11-2014   Il y a 87 185 abonnés à Lettrasso    28 659 associations sont utilisatrices de l'intranet   
On le sait : un dirigeant d'association peut percevoir une rémunération en application de l'article 261-7 du code général des impôts pour cette fonction. Mais, ce que l'on sait moins, c'est que trop souvent, ces émolumen
On le sait : un dirigeant d'association peut percevoir une rémunération en application de l'article 261-7 du code général des impôts pour cette fonction. Mais, ce que l'on sait moins, c'est que trop souvent, ces émoluments sont requalifiés en contrat de travail avec cotisation, ce qui change tout. Enfin, une réponse
Copyright : www.loi1901.com