23-04-2013   LIBRE

Illettrisme : et si on se donnait les moyens enfin ?

La semaine dernière, nous avons écrit un article sur la situation désastreuse de beaucoup d'associations qui s'occupent de l'illettrisme en France et elles sont nombreuses. Situation d'autant plus étonnante que l'année 2013 a été déclarée grande cause nationale de lutte contre l'illettrisme.

Cet article a eu un important lectorat. Parmi nos lecteurs, l'Agence Nationale de Lutte Contre l'Illettrisme. L'ANLCI s'est sentie attaquée par l'association que nous avons interviewée pour étayer notre article. Comme il se doit, nous avons donné à l'ANLCI un droit de réponse qui a été publié à la suite de notre article du 16-04-2013. (1)

Mais nous avons estimé juste de diffuser auprès des associations qui nous font confiance, la réponse de l'ANLCI à notre article. L'une d'entre elle a souhaité à son tour, répondre à l'Agence.

Loi1901 : Pourquoi cette réponse à la réponse ?
En aucune façon pour polémiquer, simplement dans un esprit de conciliation. Avec l'idée sans doute utopique, d'aider l'ANLCI à mettre en place un réel soutien aux acteurs de terrain et ainsi élargir les chances de lutter efficacement contre ce fléau qu'est l'illettrisme.

Loi1901 : que pensez-vous de la réponse de l'ANLCI à notre article ?
Cette réponse est pleine de bons sentiments certes, mais qui amènent quelles actions concrètes ? Lorsque l'agence répond : "valoriser le travail des salariés et des bénévoles des associations et des organismes qui agissent chaque jour auprès des personnes en situation", je pense que ce ne sont pas des mots qui feront vivre une association, mais des subventions !

Valoriser le travail des salariés c'est bien, mais quand ces mêmes salariés ne savent pas si les bénévoles qui gèrent l'association trouveront de quoi les payer le mois suivant, ce ne sont pas de très bonnes conditions de travail. Valoriser le travail des bénévoles responsables ce serait peut-être simplement les soutenir concrètement dans la recherche de subventions.


Loi1901 : tout de même, l'agence offre un espace médiatique aux associations pour faire connaître les actions mises en place
Offrir un espace médiatique pour quoi faire ? Pour sensibiliser des éventuels prescripteurs qui adresseront aux organismes ou aux associations des personnes qu'elles ne pourront pas accueillir correctement car elles n'ont pas les moyens de payer suffisamment de personnel compétent. Les bénévoles, très actifs dans notre association, ne peuvent pas tout. En ce qui concerne notre territoire, la sensibilisation est très bien faite et la collaboration avec les prescripteurs de très bonne qualité.

Loi1901 : l'ANLCI a mis au point un programme important de diffusion des bonnes pratiques qui a bénéficié à tous les acteurs engagés dans la lutte contre l'illettrisme. On ne peut nier que les outils créés sont bien destinés aux associations de terrain aussi bien pour agir que pour se professionnaliser.
J'ai participé à ce programme, et les kits ont été faits effectivement par des acteurs de la lutte contre l'illettrisme. Cette réalisation a mobilisé de gros moyens financiers. L'impact de ces kits a-t-il été évalué ?

Je suis un peu sceptique sur l'utilité d'un kit. Par expérience, la seule méthode valable à mes yeux est la formation, de base pour commencer, puis continue tout au long de l'activité, faite par des professionnels, qui permet à chacun de s'approprier progressivement la pédagogie adaptée au public de la structure.


Loi1901 : Vous avez voulu commenter cette phrase contenue dans la réponse de l'agence, pourquoi ? Cette méthode de travail peut dérouter car elle ne repose ni sur une vision théorique et descendante de la résolution des problèmes, ni sur la création d'un fonds exceptionnel qui serait dédié à la lutte contre l'illettrisme, sorte de guichet unique qui saupoudrerait des subventions.
Ne pas avoir de vision descendante de la résolution des problèmes, c'est bien l'essence même de ma critique. Quelle est l'utilité de cerner un problème si l'objectif n'est pas la résolution de ce problème ? Comme un médecin qui ferait un diagnostic mais pas d'ordonnance pour guérir la maladie détectée.

Quand l'Agence dit : "... Elle repose au contraire sur l'idée que les moyens consacrés à la lutte contre l'illettrisme sont plus importants lorsque tous ceux qui disposent des compétences pour agir (Etat, Collectivités locales et partenaires sociaux pour la formation professionnelle) prennent bien en compte les situations d'illettrisme dans leurs priorités, dans leurs programmes d'action et lorsque tous ceux qui se demandent comment faire pour agir ont accès aux méthodes et aux outils qui fonctionnent., cela me fait penser à quelqu'un qui voudrait construire une maison : la personne a un très beau plan de maison, des outils mais pas les matériaux…. 

Quant à ceux qui ont des compétences pour agir : Etat, Collectivités locales et partenaires sociaux pour la formation professionnelle, il faut savoir que les collectivités territoriales sont les seules à s'engager de façon significative (Conseil régional, Conseil général, communautés de communes, mairies dans la mesure de leurs moyens). Les partenaires sociaux n'apportent aucune contribution.


Loi1901 : Tout de même, il semble que la méthode de travail de l'ANCLI a permis de faire baisser le taux d'illettrisme de 2 points comme le confirme le directeur de l'agence.
Tout à fait, mais quid du rôle des organismes et des associations dans cette baisse ? Peut-être que les structures comme les nôtres ont aussi participé à la baisse du taux d'illettrisme? C'est une drôle de façon de ramener la couverture à lui, non ?

Loi1901 : Quel message souhaitez-vous faire passer à l'ANLCI ?
Avant tout je tiens encore à préciser que ces petites réflexions ne recherchent en aucune façon la polémique.

J'ai l'espoir qu'elles seront lues dans un esprit de collaboration pour défendre une cause à laquelle nous tenons tous, acteurs de terrains que nous sommes depuis des années, profondément.

J'ai l'espoir que ces quelques réflexions permettront à l'agence de comprendre qu'il y a urgence d'élargir les moyens mis en œuvre actuellement pour la lutte contre l'illettrisme.

Enfin, j'ai l'espoir qu'un jour l'ANLCI sera à nos côtés sur le terrain avec d'autres moyens que des préconisations.


En savoir plus
Nous tenons à préciser à nos lecteurs que les associations qui nous ont aidé pour écrire ces deux articles ont tenu à conserver l'anonymat. Mais, si l'ANLCI souhaite entrer en contact avec elles pour amorcer un débat constructif, elles y sont tout à fait prêtes.

(1) Retrouvez l'article Illettrisme grande cause nationale et abandon local du 16-04-2013. Il contient également le droit de réponse laissé à l'ANLCI.

Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller sans transformation dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Illettrisme : et si on se donnait les moyens enfin ? 
La semaine dernière, nous avons écrit un article sur la situation désastreuse de beaucoup d'associations qui s'occupent de l'illettrisme en France et elles sont nombreuses. Situation d'autant plus étonnante que l'année ...  <a href="https://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=2007" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

Découvrir 10 autres articles



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Le toilettage du régime des entrepreneurs de spectacles vivants : les nouvelles règles

La loi ESSOC (1), dite loi du droit à l'erreur, du mois d'août 2018 prévoyait la réforme actuelle. C'est l'article 63 qui instaurait une gestion par ordonnances du droit des

La mise en sommeil d'une association : vers une dissolution automatique ?

La décision de mettre une association en sommeil peut intervenir alors que la poursuite de l'activité semble impossible dans l'immédiat. La raréfaction des bénévoles, le manque de

Les maires et les associations s'inquiètent des prochaines municipales ?

De très nombreux maires se demandent pourquoi ils n'ont pas reçu, officiellement, les dates des prochaines élections municipales. Certes, le site Service Public les a publiées

Quelles associations sportives relèvent de la convention collective nationale du sport ?

La Convention collective nationale du sport a été publiée le 07 juillet 2005 et étendue par l'arrêté 2511 du 21 novembre 2006. Bien sûr, le code NAF devrait permettre d'identifier

Le point sur le Revenu Universel d'Activité

Suite à notre article "Le revenu universel d'activité ou comment rendre illégitime un concept" (1), de nombreuses associations nous ont demandé de faire le point sur l'avancée de

Les menaces qui pèsent sur les centres sociaux associatifs

Ils sont implantés au coeur des quartiers, dans les villes et en milieu rural. Bien souvent derniers vestiges d'un maillage autrefois très important, les centres sociaux sont des

Le point sur le dispositif Territoire zéro chômeur de longue durée

Le dispositif Territoire zéro chômeur de longue durée a été porté dans sa phase de démarrage par ATD Quart Monde en partenariat avec le Secours catholique, Emmaüs France, Le Pacte

Associations : comment bien préparer l'arrivée du nouveau plan comptable ?

Nous avons écrit plusieurs articles sur le sujet (1). Nous allons, dans celui-ci, vous expliquer comment vous préparer à la mise en place de ce nouveau règlement comptable. Il

Les Associations Intermédiaires sont soumises aux mêmes règles que les autres

Les Associations Intermédiaires sont des structures d'insertion par l'activité économique dont la mise en place date de 1987. Une association intermédiaire est conventionnée par

Que se passe-t-il avec l'Office National des Forêts ?

De très nombreuses associations de défense de l'environnement ou de groupements forestiers ou même d'organisations syndicales des personnels de l'ONF se mobilisent depuis de longs

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

La grande Histoire dans une petite Courtine

Dans toutes les guerres il y a des histoires incroyables. En ce mois d'août 2019, il nous a semblé utile de vous raconter l'une des aventures les plus extraordinaires de la

Steve est mort

Depuis plus d'un mois fleurissaient sur les murs de la ville de Nantes 3 mots accolés : OùEstSteve. Il en était de même sur les réseaux sociaux et sur les pancartes des

Alicem : il ne faut plus se voiler la face

Alicem, quel joli nom qui cache une réalité moins prosaïque puisque ce sigle veut dire : "Authentification en ligne certifiée sur mobile". En d'autres termes, il s'agit d'une

Le CETA : la mondialisation débridée

Le CETA, est l'accord commercial global signé entre le Canada et l'Union Européenne, et qui en anglais se traduit par Canada-EU Trade Agreement. Négocié en douce depuis 2009, il a

Le Guide de défense du journaliste

J'arrive à un âge, qui sans être déjà canonique, me permet d'avoir le recul nécessaire sur la société française. J'ai vu passé quelques présidents, quelques partis politiques et

CyberHaine : un étrange projet de loi

De très nombreuses associations dont La Quadrature du Net et même le Conseil national du numérique (CNNum) s'inquiètent de la dangereuse dérive que porte en elle la proposition de

La défaite de la musique

La fête de la musique est née le 21 juin 1982, jour symbolique du solstice d'été, le plus long de l'année dans l'hémisphère Nord. Maurice Fleuret, directeur de la musique et de la

Vente des Aéroports de Paris : comme un avion sans aile

De très nombreuses associations nous ont demandé de nous prononcer sur la proposition de loi référendaire intitulée : "Proposition de loi visant à affirmer le caractère de service

Elles ferment sans crier gare

Au début, parce qu'il y a toujours un début à tout, les trains ne s'arrêtent presque plus. Un au petit matin, parfois encore un à midi et puis celui du soir. Difficile alors d'y

Les lapsus des femmes et des hommes politiques

En ce printemps étrangement agité, il est peut-être temps de faire une pause en se penchant sur les lapsus de nos politiques. Le mot d'abord, qui nous vient du latin Labor qui

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Préconiser l'entrepreneuriat associatif : est-ce bien raisonnable ?

Depuis bien des années, notamment sous l'influence de la Fonda et autres "think tank" libéraux, on sent bien que le modèle associatif dérange. Cette vieille dame de 118 ans

L'affaire des faux steaks hachés donne le vertige aux associations

La majorité LREM vient de ratifier le CETA (1) en nous promettant des contrôles tellement sévères que la population n'aura pas à craindre d'ingérer, dans les produits canadiens,

Les associations de taille intermédiaire pourraient disparaître en France

Nous annoncions un plan social de 40 000 emplois dans le secteur associatif dès 2014 (1). Et c'est peu dire que les sourires condescendants ont fusé autour de nous. Nous avons été

Comment lutter contre la déshumanisation des services publics ?

Le Défenseur des droits, Jacques Toubon, a souligné dans son rapport annuel (1) un fait étonnant : sur 140 000 réclamations reçues, 94 % portaient sur la relation des usagers avec

La bonne image des associations auprès des Français

On s'en doutait et les remontées de terrain nous assuraient d'une large adhésion. Mais le lire dans les résultats d'un grand sondage (1) fait du bien. Oui, les Français ont une

Service National Universel : premiers pas et premiers doutes

Dès l'année 2018, de très nombreuses organisations de jeunesse (Fage, Unef, JOC, Animafac, etc.) (1) ont pris position contre le Service National Universel (SNU). Pour ces

Lutte contre l'illettrisme : une urgence absolue dans une société de plus en plus numérique

De l'illettrisme, qui est l'incapacité pour un individu de déchiffrer un texte simple, à l'illectronisme qui désigne les personnes qui sont dans l'incapacité d'utiliser les outils

Quand les assemblées générales deviennent généreuses

Depuis 2009, le site HelloAsso s'est imposé peu à peu dans le paysage associatif français. De la gestion des billetteries à celles des adhésions en passant par le financement

En route vers un coopérativisme de plateforme ?

Comment répondre à la déshumanisation de nos échanges ? Comment contrer les visions destructrices de l'avenir ? Comment échapper au "tous contre tous" pour le profit de quelques

Le Haut-commissaire à l'ESS qui n'aime pas les associations

Il y a visiblement une constante avec les membres de ce gouvernement. Ils n'aiment pas celles et ceux qui osent résister. C'est actuellement le cas avec les enseignants qui ont

Découvrir 10 autres articles