Le marié était trop belle

15-01-2013  LIBRE
De très nombreuses associations nous ont demandé de prendre position sur le mariage pour tous. Nous avons jusqu'à présent refusé pour des raisons de principe. La sphère privée ne nous concerne pas. Et puis soyons juste, il n'y a pas de position à adopter face à ce mariage pour tous.

C'est pour nous simplement une évidence. Si les couples homosexuels souhaitent se marier pour légitimer leur union et assurer une filiation aux enfants adoptés, nous n'y voyons aucun problème. La loi doit être la même pour tous. Un homosexuel paie autant d'impôts qu'un hétérosexuel, il n'y a donc pas à faire de différence sur le reste.

En revanche, ce qui nous gêne, c'est l'utilisation qui est faite par la gauche de ce problème sociétal. Le gouvernement avait la possibilité de faire passer cette loi dès l'été. Les textes étaient prêts et les Français avaient donné une majorité évidente à ce nouveau président. La proposition "ouvrir le droit au mariage et à l'adoption aux couples homosexuels" avait été clairement présentée par le candidat et n'avait soulevé aucune protestation.

Mais le nouveau pouvoir a choisi de repousser le vote de la loi à la fin janvier 2013 en parfaite connaissance de cause. Ce sont les 6 premiers mois d'un pouvoir qui compte. Les socialistes savaient ne pas pouvoir (vouloir ?) mettre en pratique les promesses économiques et sociales du candidat. Garder en réserve la loi du mariage pour tous afin de se racheter une "conduite de gauche" auprès des ses électeurs est un calcul qui laisse beaucoup à désirer sur les véritables intentions de ce nouveau pouvoir...

Car lorsque la gauche n'est plus la gauche, c'est à dire lorsqu'elle a renoncé à toutes les valeurs qui font sa différence avec la droite, la gauche nous fait du sociétal.

Le mariage pour tous est la seule façon que la gauche ait trouvé pour se différencier de la droite. Un bon sujet bien clivant histoire de montrer que les deux approches sont radicalement différentes.

Or, le PS aujourd'hui au pouvoir mène la même politique économique et sociale que l'UMP sous Sarkozy. Pour trouver des différences, il faut chercher beaucoup et se contenter de peu.

Le mariage pour tous est un cache sexe bien pratique pour un gouvernement qui souhaite faire oublier ses renoncements, et encore à la condition de croire que ce dernier ait été obligé de renoncer. On peut aussi très bien imaginer qu'il n'a jamais eu l'intention de tenir la moindre de ses promesses aussi petites fussent-elles. Ce ne serait pas la première fois...

Alors ne nous laissons pas berner par un mariage pour tous qui sous prétexte de clivage n'est rien d'autre que de la poudre aux yeux...

Car dans le même temps, que se passe-t-il en France d'important, rien ?

1. La négociation sur la sécurisation de l'emploi entre partenaires sociaux
Démarrée le 4 octobre 2012, la négociation sur la sécurisation de l'emploi s'est achevée le vendredi 11 janvier sur un projet de texte qui devrait recueillir les signatures de trois syndicats minoritaires : CFDT, CFTC et CGC. Au final, un projet de texte qui propose plus de précarité et plus de liberté pour licencier contre une majoration de 3% de la cotisation d'assurance-chômage des contrats à durée déterminée. On est loin de la "grande négociation" sur l'avenir du travail en France dont les socialistes se vantaient.

2. La menace directe qui pèse sur l'existence du SMIC (voir notre article Le RSA va remplacer le SMIC).

3. L'enterrement de première classe de la fameuse "séparation en deux entités des activités des banques" qui est pourtant une promesse de campagne du candidat Hollande. Le projet de loi qui a été présenté en Conseil des Ministres le 19 décembre 2012 est risible. Alors que tous les économistes s'accordent sur le fait que la crise est l'enfant naturel et donc non reconnu des banques et de leurs jeux de hasard à nos frais, le gouvernement français, sans concertation propose une filialisation microscopique et inutile des opérations dites à risque des banques. Ce projet est donc une règle Volcker (1) ultra-légère, ne concernant qu'une fraction infime de l'activité de la banque (environ 0,5 % d'après un Directeur de BNP-Paribas).

Le projet précise même que la filiale d'investissement peut être une filiale directe de la banque de dépôt, ce qui, en cas de faillite de la première, ne peut qu'imputer automatiquement les fonds propres de la seconde et entraîner sa faillite… (2).

4. La guerre au Mali qui a commencé véritablement depuis le samedi 12 janvier. Guerre visiblement mal préparée qui ne semble pas à ce jour être celle de quelques pauvres soudards à bord de Toyota avec quelques armes. L'ennemi est bien armé contrairement aux attentes des officiers français. Et la résistance s'annonce beaucoup plus difficile à gérer que prévue.

5. La baisse de la rémunération du livret A qui concerne des millions de français. En effet, le taux de rémunération du Livret A va être abaissé à 1,75% au 1er février, contre 2,25% actuellement. L'effet recherché semble être celui de pousser vers les banques et les produits financiers "particuliers", des milliers de français déçus du taux de rémunération. Or, l'épargne du livret A sert essentiellement à la construction de logements sociaux...

6. L'hiver est là, le nombre de places disponibles dans les centres d'hébergement d'urgence n'a pas bougé. Selon le 115, une demande d'hébergement sur deux ne trouve pas de solution. Les fameuses réquisitions ne se feront qu'au compte gouttes. Le choix du gouvernement de s'appuyer sur la loi du 29 juillet 1998 plutôt que sur l'ordonnance du 11 octobre 1945 est une erreur qui risque d'être fatale à de très nombreux SDF. (3)

On continue ?

En savoir plus
(1) La règle Volcker vise à limiter les investissements spéculatifs des banques, considérés comme ayant joué un rôle central dans l'éclatement de la crise financière, et à empêcher les conflits d'intérêts pouvant toucher les banques d'investissement, conseillant à la fois leurs clients et investissant parfois sur leurs fonds propres contre l'intérêt de leurs clients. Paul Volcker, est ex-secrétaire général de la Réserve fédérale américaine.

(2) Les conséquences de ce genre de filialisation sont dramatiques. L'assureur américain AIG, premier assureur mondial (110 Md$ de chiffre d'affaires en 2007, 74 millions de clients dans 130 pays, employant plus de 116 000 salariés), a coulé en 2008 à cause de sa micro-filiale de trading à Londres.

Consulter l'excellent site monadversairecestlafinance.fr pour en savoir plus

(3) Le Dal, citant des chiffres de l'Insee, évalue à 2,39 millions le nombre de logements et locaux vacants dans l'hexagone fin 2012.



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Le Livret de Développement est Durable mais pas vraiment Solidaire

06-07-2020

En 1983 était créé le Codevi, un produit d'épargne totalement défiscalisé. En 2007, il est remplacé par le Livret de Développement Durable (LDD) avec comme objectif le financement

Licenciement : l'obligation de reclassement pour une association

06-07-2020

Il faut le répéter encore et encore : les associations, en matière de droit du travail, et quel que soit leur objet, sont soumises aux mêmes règles qu'une entreprise commerciale

Gestion d'une association : le président est solidairement comptable de fait

06-07-2020

La définition d'une gestion de fait se traduit comme le maniement non autorisé de deniers publics ou assimilés. En d'autres termes, toute personne, qui n'a pas la qualité de

Covid19 : Le point sur les subventions publiques

29-06-2020

Depuis la circulaire du 6 mai 2020, les doutes qui subsistaient autour du maintien ou pas des subventions publiques ont été levés. En revanche, les conditions d'exécution de

Liquidation judiciaire : procédure dangereuse en pleine crise sanitaire

29-06-2020

Bien qu'étant personne morale, l'association est responsable de ses engagements financiers. Et comme ceux-ci n'ont pu être pris que par ses représentants légaux, les dirigeants

Covid19 : Pour une reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle

29-06-2020

Alors que la crise économique remplace petit à petit la crise sanitaire et que les associations comme les entreprises doivent y faire face, la Fédération française des assureurs

Déficit et subvention : mariage possible ?

22-06-2020

Oscar Wilde estimait que "Quelque grief qu'on ait contre le mariage, on ne saurait lui refuser d'être une expérience." Peut-on marier le déficit budgétaire d'une association avec

Covid19 : Mise à jour du panorama juridique du déconfinement pour les associations

22-06-2020

Toujours pour faire face aux conséquences de la propagation de l'épidémie de Covid19, le gouvernement continue, par voie d'ordonnance, à légiférer. Une pratique qui devra, du

L'honorabilité devra être la règle dans les associations sportives

22-06-2020

Le 11 mai 2020, nous avions publié un article intitulé : "Les violences sexuelles dans le sport amateur : comment les combattre ?" (1). Suite aux révélations des scandales

Changement de majorité municipale : quid du renouvellement des subventions ?

15-06-2020

Alors que le deuxième tour des élections municipales se profile à l'horizon, de nombreuses associations découvrent que les conseils municipaux, élus dès le premier tour,

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Comme un itinéraire que l'on emprunte sans se hâter

07-07-2020

En ces temps de remaniements ministériels où la communication l'emporte sur le politique, il faut se faire du bien. Voici, exhumée des limbes du temps, une lettre qu'un président

La sangsue : une petite bête qui monte qui monte

30-06-2020

Depuis plus de 2000 ans, l'hirudothérapie est une approche thérapeutique qui utilise des sangsues en médecine. Ces petites bêtes sont une sous-classe de l'embranchement des

Du réchauffement climatique à l'épistémé

23-06-2020

Personne ne connaissait le village russe de Verkhoïansk, il y a encore une semaine. Depuis, cette commune située au nord-est de la Sibérie, sur le fleuve Iana, près du Cercle

Une histoire au doigt mouillé

15-06-2020

Alors que le confinement pèse encore sur nos esprits chagrins et que le déconfinement peine à nous remplir de joie, voici une petite histoire propre à vous faire rire un peu.

Quand Camus est utilisé pour penser le post-confinement

02-06-2020

Albert Camus est l'auteur de "La Peste". Ce qui lui vaut d'être présenté, voire utilisé, par certains penseurs comme étant aujourd'hui l'homme de la situation. Ce roman publié en

Quand des associations proposent un plan de sortie de crise

26-05-2020

Cela fait des mois que des débats profonds agitent organisations associatives, syndicales et ONG. Des mois que l'idée de changer de système économique et social circule sans pour

Après le manque de masques, le manque de tests Covid19 : pourquoi ?

19-05-2020

Après l'Arlésienne des masques, voici la fable des tests sérologiques du Covid19. Souvenez-vous de notre premier ministre qui annonçait fièrement que dès le 11 mai, la France

Quatre guides pour aider à la reprise des activités physiques post-confinement

12-05-2020

Alors que s'ouvre une première phase de déconfinement depuis le 11 mai, les Français peuvent-ils à nouveau pratiquer des activités physiques et sportives ? Oui, répond le

Quand chante le coeur des soignants

05-05-2020

Ils ont été méprisés par la ministre de la Santé et battus par les CRS lors de leurs manifestations. Depuis le début du mois de mars, ils sont devenus des héros. Ils n'en

StopCovid : les apprentis sorciers de nos libertés

28-04-2020

Pour lutter contre la pandémie, le gouvernement a pris de très nombreuses mesures dont beaucoup ont eu pour effet de favoriser de graves entorses au Code du Travail, au bénéfice

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Voler en grand et restituer en petit, c'est la philanthropie

06-07-2020

Nous empruntons ce titre à une citation de Paul Lafargue qui, bien que né à Santiago de Cuba en 1842, était un homme politique français. Mais il savait aussi écrire et son essai

Dix mesures urgentes pour sauver les associations

29-06-2020

Nous avons publié, la semaine dernière, un article intitulé : "L'après Covid19 : comment vont les associations ?" (1). Il s'agissait d'une analyse de la deuxième grande enquête

L'après Covid19 : comment vont les associations ?

22-06-2020

Réalisée du 18 mai au 15 juin 2020, la seconde enquête (1) du Mouvement associatif et du Réseau national des maisons des associations a recueilli 13 500 réponses, ce qui prouve

Connaissez-vous Les Licoornes ?

15-06-2020

Il y a la licorne, créature légendaire à corne unique, et Les Licoornes qui sont des sociétés coopératives d'intérêt collectif opérant sur un marché de masse. L'objectif affiché

Pour une extension rapide du dispositif territoire zéro chômeur de longue durée

08-06-2020

Depuis la parution de l'Arrêté du 11 février 2020 (1) qui fixe le montant de la participation de l'Etat à l'expérimentation du dispositif territoire zéro chômeur de longue durée,

ESS : En Marche pour une économie du bien commun ?

01-06-2020

Christophe Itier est Haut-Commissaire à l'Economie Sociale et Solidaire et à l'Innovation Sociale. Ceci pour ceux qui ne connaîtraient pas l'homme. Placé auprès du ministre

Déconfinement : où en sont les associations ?

25-05-2020

Après le succès de la première enquête "COVID19 : Quels impacts sur votre association" (1) à laquelle plus de 20 000 associations ont répondu, voici la deuxième édition,

Covid19 : le secteur associatif français est-il en danger ?

18-05-2020

Poser la question, c'est hélas y répondre en grande partie. Le tissu associatif, qui n'était déjà pas au mieux de sa forme avant la pandémie, risque de payer un lourd tribu

Circulaire sur les mesures d'adaptation des subventions publiques

11-05-2020

Elle était attendue cette circulaire sur les mesures d'adaptation des règles de procédures et d'exécution des subventions publiques. Nous arrive-t-elle avec tous les espoirs que

Covid19 : Quel avenir pour les subventions accordées par l'Etat aux associations ?

04-05-2020

Le mardi 21 avril 2020, a eu lieu à l'assemblée nationale la séance des questions orales au gouvernement. Confinement oblige, le nombre de députés présents était volontairement

Découvrir 10 autres articles