Les retraités doivent-ils être sages ?

08-04-2019 SOCIETE LIBRE
Le président de la République a demandé à Mme Geneviève Legay (1), porte-parole d'Attac gravement blessée par une charge de policiers à Nice le 23 mars dernier, de faire preuve d'un peu plus de sagesse. Nonobstant l'indélicatesse du propos, mais nous y sommes habitués, si les retraités devenaient sages, la France se porterait bien mal. Que seraient les associations sans eux ? Et nos mairies ? Sans oublier les aides qu'ils apportent à leurs enfants et petits enfants.

Les mots sage et sagesse qui apparaissent dans la langue française vers la fin du XIème siècle dérivent du latin populaire sapius que l'on peut traduire par "qui a du goût, de la saveur".

Cette sagesse, qui serait donc naturellement acquise avec l'âge, quelle est-elle ? De quel type de sagesse est-il question ? Pour Descartes, la sagesse consiste a bien juger pour bien faire. Pour Epicure, c'est la sagesse du plaisir ; chez les stoïciens, celle de la volonté ; pour les sceptiques celle du silence ; Spinoza prône la connaissance de l'amour et Kant celle du devoir et de l'espérance. De quelle sagesse parlait donc notre président qui se targuait d'avoir été le secrétaire du philosophe Paul Ricoeur ?

On peut assez facilement penser que M. Macron est un président sophiste. Une approche philosophique qui repose sur "une argumentation à la logique fallacieuse enrobée d'un raisonnement qui cherche à paraître rigoureux mais qui n'est en réalité pas valide au sens de la logique". Notre président emprunterait-il à la philosophie pour séduire l'auditoire du moment ? Serait-il homme à adopter la tactique du pagure (ou bernard l'hermite) ? Se permettrait-il de rentrer dans les concepts de ses adversaires pour les vider de leur signification et s'installer tranquillement dans la coquille vide ? (2)

On ne peut que constater que rarement les mots auront été aussi éloignés de leur sens original que dans ses discours politiques. Les exemples ne manquent pas : on le sait fédéraliste, il fait l'éloge de la souveraineté ; il se rengorge du grand récit national tout en vantant la force des identités plurielles ; il ne croit pas du tout à la nation mais trempe sa plume dans un nationalisme à peine éthéré. Le "en même temps" qui lui permet d'utiliser le vocabulaire de ses adversaires contre ses adversaires. Tactique qui lui a permis de conquérir le pouvoir. Mais qui lui retire, dans son exercice, la clarté de vue et la sincérité dans l'action.

Beaucoup ont pu croire, après son élection, que le jeune président était porteur d'une vision éclairée du monde, d'une approche philosophique de l'action politique, d'une pensée à la fois mystérieuse, spirituelle, complexe et profonde. Et puis, de petites phrases méprisantes en dérapages honteux, le masque est assez vite tombé.

Et le pays se retrouve avec un président d'une confondante banalité et qui exerce son mandat avec la pensée moyenne d'un élève de l'ENA (3). Il enfile les poncifs comme des perles : la France est un pays difficile à réformer ; notre modèle social est à bout de souffle ; les conservatismes bloquent l'évolution de la société ; la flexibilité doit s'accompagner de sécurité et le toujours drôle : il faut relancer l'Union Européenne.

Pour ne pas désespérer de la philosophie et toujours espérer de la politique, citons un véritable philosophe stoïcien (4) qui fut également empereur et grand homme d'Etat : Marc Aurèle (121 - 180) : "Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre."

En savoir plus
(1) Le procureur de la République de Nice a confié l'enquête préliminaire sur l'origine des blessures de Geneviève Legay à la compagne du commissaire Rabah Souchi qui était le responsable du maintien des opérations le 23 mars et donc le supérieur du policier soupçonné d'avoir bousculé la militante d'Attac, grièvement blessée dans sa chute. France Info - l'enquêtrice est la compagne du commissaire en charge du maintien de l'ordre le jour de la manifestation à Nice

(2) Lire, pour comprendre la tactique du bernard l'hermite adoptée par le président : Le revenu universel d'activité ou comment rendre illégitime un concept

(3) Emmanuel Macron est issu de la promotion Léopold Sédar Senghor (2004) de l'ENA. Le classement final de cette promotion a été annulé par le Conseil d'Etat à la suite d'un vice de forme. Une annulation du classement final qui lui a permis de rejoindre la prestigieuse Inspection générale des finances.

(4) Le stoïcisme est un courant philosophique qui a pour finalité le bonheur de l'existence humaine basé sur une vison rationnelle de l'ordre du monde et de son évolution. Un stoïcien fait la distinction entre ce qui dépend de nous et que nous devons résoudre et ce qui ne dépend pas de nous et qu'il faut accepter.

Vous pouvez télécharger l'ensemble des données du Vrai Débat organisé par un collectif de Gilets Jaunes du 30 janvier au 15 mars 2019. La synthèse proposée est digne d'intérêt.

Aujourd'hui 9 avril 2019, une quinzaine d'associations d'aide aux migrants ont décidé de suspendre leurs activités pour protester contre une situation qui ne cesse de se dégrader dans les campements parisiens.



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Exclure un membre d'une association : toute la jurisprudence

Il y a plusieurs façons d'exclure un membre d'une association. Mais même pour des raisons graves et légitimes, ce qui peut constituer une mesure d'urgence, la procédure à mettre

L'évolution du mécénat d'entreprise

Tous les deux ans, Admical publie son baromètre (1) du mécénat d'entreprise en France. Si les entreprises mécènes sont de plus en plus nombreuses, 82 000 environ, et généreuses

La certification unique des organismes de formation : c'est parti

C'est la loi Avenir professionnel du 5 septembre 2018 (1) qui porte en elle une réforme en profondeur du secteur de la formation. Secteur dans lequel les associations sont

Loi NOTRe : un frein pour l'avenir des subventions ?

La loi NOTRe (Nouvelle organisation territoriale de la République) a entraîné des transferts de compétences des communes vers des communautés de communes et d'agglomérations, a

Dons aux associations : attention aux moyens de paiements utilisés

Les moyens techniques mis à la disposition des donateurs augmentent sans cesse. De Facebook à Whatsapp en passant par Signal, Telegram, Paypal et bien d'autres, les plateformes

Une SARL membre d'une association : quelles sont les règles à respecter ?

Pour des raisons diverses et pas toujours tout à fait légales, de plus en plus d'entreprises petites ou moyennes se retrouvent membres d'associations. Comment articuler cette

Bénévolat : va-t-on remplacer la déduction fiscale par un crédit d'impôt ?

Conscients de l'importance du bénévolat associatif, tous les gouvernements ont cherché à l'encourager. Ils ont par exemple mis en place un système de déduction fiscale des frais

Chronique d'une mort annoncée : les Missions Locales ?

Nous avons écrit, en novembre 2018, un article intitulé : "Les missions locales nouvelle cible du gouvernement ?" (1). Ce que nous avions, hélas prévu, est en train de se dérouler

Affaire Apollonia : l'étrange bilan judiciaire d'une bien étrange affaire

Suite à la parution de notre article en mars 2013 : "L'affaire Apollonia : le procès de la défiscalisation ?" (1), nous avons été profondément surpris de son succès. Nous avons

Réduction d'impôt mécénat : le piège pour les petites associations

Les petites associations peinent à boucler leur budget, ce n'est pas une surprise. La tentation de faire des appels aux dons est grande, même si le résultat reste aléatoire.

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

La défaite de la musique

La fête de la musique est née le 21 juin 1982, jour symbolique du solstice d'été, le plus long de l'année dans l'hémisphère Nord. Maurice Fleuret, directeur de la musique et de la

Vente des Aéroports de Paris : comme un avion sans aile

De très nombreuses associations nous ont demandé de nous prononcer sur la proposition de loi référendaire intitulée : "Proposition de loi visant à affirmer le caractère de service

Elles ferment sans crier gare

Au début, parce qu'il y a toujours un début à tout, les trains ne s'arrêtent presque plus. Un au petit matin, parfois encore un à midi et puis celui du soir. Difficile alors d'y

Les lapsus des femmes et des hommes politiques

En ce printemps étrangement agité, il est peut-être temps de faire une pause en se penchant sur les lapsus de nos politiques. Le mot d'abord, qui nous vient du latin Labor qui

Quand le nom de ma commune fait rire

Quand on arrive à Vatan (36 150), on peut craindre un accueil polaire. Mais est-ce que la vie est plus drôle à Marans (17 230), plus sexy à Corps Nuds (35 150), plus tendre à

L'Eurovision : une vision de l'Europe ?

J'ai l'âge d'avoir assisté à la retransmission du Grand Prix de l'Eurovision qui a vu la française Marie Myriam l'emporter avec sa chanson "L'oiseau et l'enfant" en 1977. Et je

Pourquoi - petit à petit - la solidarité remplace-t-elle la fraternité ?

Pourquoi - petit à petit - la solidarité remplace-t-elle la fraternité ? La question mérite d'être posée. La fraternité n'est-elle pas l'une des trois composantes de la devise de

Un déroulé de la France depuis la fenêtre d'un train

Prendre un TGV tôt le matin sous un ciel gris et bas, avec des traces de nuit qui flottent encore sur les quais encombrés d'une France embrumée. Paris, capitale du pays ? Et

Quand Victor Hugo nous parlait de la France

L'endroit sent l'humidité et la terre mouillée. Dans les arbres, un vent tenace lance ses griffes acérées sur les lourdes feuilles des tilleuls centenaires. Sur le mur, comme à

Une si douce France

Pour les lecteurs plus proches de la soixantaine, vous vous souvenez sans doute de l'affiche électorale de François Mitterrand en 1981. On y voyait le visage marmoréen du

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Service National Universel : premiers pas et premiers doutes

Dès l'année 2018, de très nombreuses organisations de jeunesse (Fage, Unef, JOC, Animafac, etc.) (1) ont pris position contre le Service National Universel (SNU). Pour ces

Lutte contre l'illettrisme : une urgence absolue dans une société de plus en plus numérique

De l'illettrisme, qui est l'incapacité pour un individu de déchiffrer un texte simple, à l'illectronisme qui désigne les personnes qui sont dans l'incapacité d'utiliser les outils

Quand les assemblées générales deviennent généreuses

Depuis 2009, le site HelloAsso s'est imposé peu à peu dans le paysage associatif français. De la gestion des billetteries à celles des adhésions en passant par le financement

En route vers un coopérativisme de plateforme ?

Comment répondre à la déshumanisation de nos échanges ? Comment contrer les visions destructrices de l'avenir ? Comment échapper au "tous contre tous" pour le profit de quelques

Le Haut-commissaire à l'ESS qui n'aime pas les associations

Il y a visiblement une constante avec les membres de ce gouvernement. Ils n'aiment pas celles et ceux qui osent résister. C'est actuellement le cas avec les enseignants qui ont

Le bénévolat : évolution et tendances fortes 2010 2019

Depuis l'année 2010, France bénévolat (1) nous propose son baromètre de l'évolution du bénévolat (pour les années 2010, 2013, 2016 et 2019). Une réalisation confiée à l'IFOP avec

Et la Nef va : une coopérative qui fait du bien à l'Economie Sociale et Solidaire

Alors que la gouvernance d'une mutuelle comme la Macif pose question (1) tant les rémunérations des dirigeants et administrateurs du groupe ont explosées, il y a des coopératives

Vers une remise en cause des frais bancaires appliqués par les banques ?

Au mois de février dernier, une étude menée par l'association 60 millions de consommateurs et par l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF), a révélé la mise en place

La reconstruction de Notre Dame passe en vitesse accélérée

Le monde entier a vécu l'incendie de Notre Dame de Paris comme une énorme catastrophe. De tous les pays sont venus des témoignages de solidarité avec la ville de Paris et sa

Une Agence Nationale du Sport : pour quoi faire exactement ?

L'arrêté du 20 avril 2019 porte approbation de la convention constitutive du groupement d'intérêt public dénommé "Agence nationale du sport" (1). Et ce malgré l'avis défavorable

Découvrir 10 autres articles