Pourquoi - petit à petit - la solidarité remplace-t-elle la fraternité ?

13-05-2019 SOCIETE LIBRE
Pourquoi - petit à petit - la solidarité remplace-t-elle la fraternité ? La question mérite d'être posée. La fraternité n'est-elle pas l'une des trois composantes de la devise de la République française : "Liberté, Egalité, Fraternité" ? Que serait notre devise si elle devenait "Liberté, Egalité, Solidarité" ? Aurait-elle encore tout à fait le même sens ? Et pourtant, depuis environ 25 ans, le mot solidarité s'est imposé dans la société française.

Les associations s'en sont emparées sans trop réfléchir à son implication et surtout à son sens politique réel.

Et pourtant, ce glissement sémantique n'est pas le fruit du hasard. Il correspond bien à l'individualisation forcée d'une société et à la perte d'une valeur essentielle : la fraternité. Cette valeur qui, en France tout au moins, est donc une revendication publique de justice qui implique une juste répartition des richesses pour ne laisser personne au bord de la route.

C'est un concept révolutionnaire dans le sens de sursaut, de défense, de survie. Elle désigne le lien existant entre les citoyens d'un même pays, entre ceux qui partagent un même idéal ou qui ont combattu ou combattent pour une même cause. La solidarité n'est qu'une composante de la Fraternité, un aspect tout au plus.

Dans son acception la plus naturelle, la plus étendue, la solidarité a une connotation volontiers compassionnelle et de ce fait, une approche "segmentée" du lien social. La solidarité est une expression libre de la vie avec l'autre. Je donne quand je veux et à qui je veux.

Un citoyen solidaire peut donc être à la fois généreux et avare. Généreux par le don (1) qu'il accorde à une cause qu'il estime juste, avare dans le paiement de ses impôts (2) qui sont pourtant la base essentielle d'une fraternité sociale.

L'article 1 de la Déclaration universelle des Droits de l'homme précise :
"Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité."

Le mot solidarité n'existait-il pas le 10 décembre 1948 lorsque les 58 États Membres, qui constituaient alors l'Assemblée générale des Nations Unies, ont adopté la Déclaration universelle des droits de l'homme à Paris ? Pourquoi les auteurs ont-ils utilisé le mot fraternité plutôt que le mot solidarité ?

La réponse est contenue dans l'article 22 de la même Déclaration.
"Toute personne, en tant que membre de la société, a droit à la sécurité sociale ; elle est fondée à obtenir la satisfaction des droits économiques, sociaux et culturels indispensables à sa dignité et au libre développement de sa personnalité, grâce à l'effort national et à la coopération internationale, compte tenu de l'organisation et des ressources de chaque pays."

Le mot fraternité a donc bien une connotation politique et économique et son utilisation dans le cadre d'un Etat moderne comme le nôtre, procède bien de l'idée d'une redistribution des richesses, d'une plus juste répartition pour le plus grand bien de tous. Et pourtant, les associations, moteur évident du lien social, ont choisi le mot solidarité pour sigle : ESS pour Economie Sociale et Solidaire. Pourquoi ?

Prenons un exemple concret : Les Restos du Coeur.
Lorsque Coluche lance l'idée en 1986, c'est dans un but précis. Depuis 1984, le gouvernement socialiste de l'époque a pris le tournant de la rigueur. En deux ans, sous l'impulsion d'une politique dite de réduction des déficits, l'Etat s'est désengagé financièrement de l'idée même de justice sociale. Les premiers SDF font leur apparition, les rues se couvrent de cartons et de malheureux.

Coluche souhaite alors leur venir en aide et répondre à l'urgence. Les Restos du Coeur devaient tenir deux ans, cela fait 34 ans que cela dure.

La solidarité appliquée aux associations ne fait donc pas disparaître la raison même de son existence puisqu'elle ne revendique rien d'autre que le fait d'aider un secteur précis sans aucune approche politique globale. Répondre à l'urgence, c'est très bien. Mais revenir aux fondamentaux du rôle de l'Etat, c'est mieux.

L'évolution des paroles de la chanson des "enfoirés" nous en dit plus qu'un long discours :
1986 Moi je file un rancard à ceux qui n'ont plus rien, sans idéologie, discours ou baratin, on vous promettra pas les toujours du grand soir, mais juste pour l'hiver, à manger et à boire.
2010 Chaque année plus de gens secourus, mais chaque année plus encore à la rue, parfois je m'demande à quoi ça sert, espèce d'enfoiré, chante et espère...

Comme le dit très bien l'une des associations utilisatrices de notre Intranet : "Au delà de l'objectif de l'asso, il faut se demander pourquoi elle existe. Elle existe parce que le système actuel laisse beaucoup de gens au bord de la route. Donc si on ne combat pas le système, on remplit un panier percé."

L'utilisation du mot solidarité n'est donc pas le fruit du hasard, mais bien celui d'une politique. Le retrait de l'Etat de son rôle de régulateur de l'injustice sociale et l'arrivée tonitruante du marché comme seul "gestionnaire" des inégalités sont bien les deux faces d'une même pièce qui peut poursuivre tranquillement sa dérégulation puisque la solidarité est là pour palier à certains manques "sélectionnés".

La solidarité est un refus de la misère par l'aide financière segmentée, individualisée et surtout défiscalisée (essayez de retirer cet avantage à un donateur et vous verrez...). La fraternité est une approche globale de l'action publique par une redistribution équitable de la richesse par l'impôt avec le concours des élus. Le choix est aujourd'hui, visiblement fait en faveur de la première.

En savoir plus
(1) Généreux par le don : curieuse générosité qui consiste à demander un retour en échange par la défiscalisation. Une défiscalisation qui a coûté presque 2 milliards d'euros à l'Etat pour la seule année 2017. Un riche donateur fait donc un don à une cause avec une partie de nos impôts.

> Dons à des organismes d'intérêt général ou reconnu d'utilité publique
Les dons ouvrent droit à une réduction d'impôt sur le revenu égale à 66 % du montant versé dans la limite de 20 % du revenu imposable. Un don de 50 euros ouvre par exemple droit à une réduction d'impôt de 33 euros, un don de 100 euros à une réduction de 66 euros, etc.
> Dons à des organismes d'aide aux personnes en difficulté
La réduction d'impôt est de 75 % des versements retenus dans la limite de 537 euros. La fraction au-delà de 537 euros ouvre droit à une réduction d'impôt de 66 % dans la limite de 20 % du revenu imposable.
Cerise sur le gâteau : lorsque le montant des dons excède la limite de 20 % du revenu imposable, l'excédent est reporté sur les 5 années suivantes et ouvre droit à la réduction d'impôt dans les mêmes conditions, sauf cas particuliers.
(2) Avare dans le paiement de ses impôts : depuis 1986, les impôts ont été baissés fortement pour les plus riches de nos concitoyens qui continuent aujourd'hui à estimer qu'ils en paient encore trop, au point de préférer le climat de la Belgique à celui de la côte d'azur.

Les Cloches de Notre Dame de Paris



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Exclusion d'un membre : toute la jurisprudence

26-07-2022

Il y a plusieurs façons d'exclure un membre d'une association. Mais même pour des raisons graves et légitimes, ce qui peut constituer une mesure d'urgence, la procédure à mettre

Association non déclarée : attention à la responsabilité du dirigeant de fait

26-07-2022

Une association "non déclarée" est un groupement de personnes (physiques ou morales) qui n'a pas souhaité accomplir les formalités de déclaration. De ce fait, elle ne bénéficie

Relation salariée : délai de prescription pour la requalification

26-07-2022

Certains indépendants (nombreux) travaillent auprès d'associations. Il est de plus en plus fréquent, pour les tribunaux, qu'il s'agit en fait d'un salariat déguisé. Il est de

Peut-on transformer une association en société commerciale ?

19-07-2022

La transformation d'une association en société commerciale n'est prévue par aucun texte. L'article 251-18 du code de commerce (1) et la loi du 31 juillet 2014 (2) prévoient la

Panorama associatif numéro 44 : été 2022

19-07-2022

Au sommaire de ce Panorama associatif numéro 44, nous allons détailler le droits des stagiaires qui, n'ayant pas le statut de salariés, se voient appliquer des règles spécifiques

Que se passe-t-il si les statuts n'encadrent pas le rôle du président ?

19-07-2022

Le Forum Juridique du site permet aux utilisateurs d'obtenir des conseils sur des points de droit qui concernent le fonctionnement de leur association. La question la plus souvent

Associations de consommateurs : quel droit d'agir ?

12-07-2022

Les associations de consommateurs sont indépendantes des pouvoirs publics et leurs ressources proviennent en premier lieu des cotisations des adhérents, de ressources propres

Jurisprudence : Responsabilité en cas d'accident lors d'une compétition

12-07-2022

Depuis un arrêt du 16 Mai 2006 de la Cour de Cassation (1), l'organisateur d'une manifestation sportive a une obligation de "prudence et de diligence" allant au-delà du strict

Associations sportives : ce que va changer le contrat d'engagement républicain

12-07-2022

Le 10 juin 2022, un décret précisant les conditions d'attribution et de retrait de l'agrément des associations sportives a été publié. Son objet : impliquer les associations

Comment contrer le manque d'agrément pour une association ?

05-07-2022

Le droit des associations d'agir en justice afin d'assurer la défense d'un intérêt collectif a déjà une longue histoire. En effet pendant longtemps, sans doute en raison de la

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Associations : pourquoi ne pas opter pour le conseil personnalisé ?

26-07-2022

Pour une association, avec des services administratifs de plus en plus tatillons, le conseil personnalisé qui était encore hier, réservé aux structures moyennes et grandes,

La France est un pays INOUI

19-07-2022

En ce moment, une campagne de publicité vante les mérites des personnels de la SNCF à bord des TGV INOUI. Loin de moi l'idée de penser que les publicitaires ont exagéré. Mais nous

Se mobiliser contre le Contrat d'Engagement Républicain

12-07-2022

Le Contrat d'Engagement Républicain est entré en vigueur au 1er janvier 2022. Dénoncé par l'immense majorité des associations comme établissant un déséquilibre nouveau entre les

Zéro chômeur : l'agir en commun fonctionne

05-07-2022

Le dispositif Territoire zéro chômeur de longue durée a été porté dans sa phase de démarrage par ATD Quart Monde en partenariat avec le Secours catholique, Emmaüs France, Le Pacte

Dis moi où tu vis je te dirai comment tu vas

28-06-2022

Nous savons tous que les pesticides empoisonnent notre environnement. Mais ce que nous ignorons, c'est à quel point. Or, de cette mesure là dépend notre santé et celle de nos

Parcoursup : une génération sacrifiée ?

21-06-2022

L'une des raisons qui peut expliquer la défaite cinglante de Jean Michel Blanquer (éliminé dès le 1er tour) dans la 4ème circonscription du Loiret est sans nul doute ParcourSup.

Canal 16 : le podcast de la SNSM

14-06-2022

La Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) est une association régie par la Loi de 1901, reconnue d'utilité publique par décret du 30 avril 1970 et assumant une mission de

Piqure de rappel : Le congé d'engagement associatif

07-06-2022

Je vous rassure, pour cette piqure de rappel, aucune dose obligatoire ne vous sera exigée. Nous souhaitons simplement faire remonter à la surface un droit octroyé aux bénévoles

La gloire de l'incertitude

31-05-2022

Et maintenant ? C'est, je crois, la question que notre société se pose après une crise sanitaire qui a bouleversé le monde, la guerre en Ukraine et les nombreuses incertitudes

Sept engagements pour un député exemplaire

24-05-2022

L'association Anticor propose aux candidats à la députation un engagement en sept points pour exercer un mandat de député exemplaire. Et Anticor sait de quoi elle parle en la

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Rembrandt se sent bien au Mas

26-07-2022

La camionnette de location est venue doucement se garer devant la collégiale. Et comme libérés, de rue en rue, de l'écluse à l'auberge, du chemin de halage au lavoir de la

La crise sanitaire a-t-elle eu un impact sur le mécénat ?

19-07-2022

Les associations ont besoin des entreprises. Elles sont l'un des leviers de leur développement et de l'évolution de leurs modèles socio-économique. Mais les entreprises ont-elles

Pour quelles causes les français sont-ils généreux ?

12-07-2022

Le réseau social de l'association Altruwe (1) a fait appel au pôle Media & Digital pour réaliser une étude sur la situation actuelle et son impact sur l'engagement des français.

Marlène Schiappa est nommée secrétaire d'Etat chargée de l'ESS et vie associative

05-07-2022

Le Président de la République a été reconduit pour un deuxième mandat le soir du dimanche 24 Avril 2022. Il a semblé être conscient que la majorité des voix portées sur sa

L'apport de l'ESS à la société française

28-06-2022

Le lundi 4 juillet 2022, Le Mouvement associatif organise un événement important : Droit de Cité (1), à la cité internationale universitaire de Paris. Une grande journée pour

Au secours, un de mes salariés a été élu député

21-06-2022

On savait que ces législatives allaient proposer à la société civile une ouverture encore plus grande que les précédentes (2017). Du coup, de nombreuses associations ont vu

Construire ou modifier le projet associatif de votre association sportive

14-06-2022

L'environnement structurel du sport est de plus en plus complexe. De fait, les associations sportives sont dans l'obligation de s'adapter plus vite, de se structurer pour se

Rupture conventionnelle : attention au vice du consentement

07-06-2022

Une rupture conventionnelle individuelle permet à un employeur et son salarié en CDI, de convenir d'un commun accord des conditions de la rupture du contrat de travail qui les

La France bénévole en 2022 : perspectives et évolutions

31-05-2022

Après deux années de pandémie et l'arrêt forcées des associations, il était temps de faire un point sur la situation du bénévolat dans le secteur associatif. L'étude présentée

Gouvernement Elisabeth Borne : où sont les associations ?

24-05-2022

Conformément à la tradition, le secrétaire général de l'Élysée Alexis Kohler a dévoilé, le vendredi 20 mai, depuis le perron de l'Élysée, la composition du Gouvernement

Découvrir 10 autres articles
Abonnez-vous à Lettrasso+