Vente des Aéroports de Paris : comme un avion sans aile

18-06-2019 SOCIETE LIBRE
De très nombreuses associations nous ont demandé de nous prononcer sur la proposition de loi référendaire intitulée : "Proposition de loi visant à affirmer le caractère de service public national de l'exploitation des aérodromes de Paris" (1). C'est sans surprise que nous appelons nos abonnés à signer la pétition qui doit recueillir 4 717 396 millions de signatures, soit 10% du corps électoral.

Cet article n'a pas pour objet de vous expliquer nos raisons que nous avons largement développées dans deux articles intitulés : L'étrange obstination à vouloir vendre nos bijoux de famille et Ils vont privatiser nos barrages hydroélectriques

Nous souhaitons simplement expliquer les deux procédures qui permettront, à ceux qui le souhaitent, de signer à leur tour. En effet, toute la rédaction de Lettrasso a signé et le moins que l'on puisse dire, c'est que la tâche n'est pas facile. Or, dans l'ensemble, nous sommes plutôt aguerris à l'utilisation d'internet. On sent bien que le gouvernement n'a pas souhaité rendre la chose aisée.

Et entre des bugs grossiers, des erreurs 404, une base de données si tatillonne qu'elle ne trouve pas des électeurs qui viennent pourtant juste de voter aux européennes, ce n'est pas simple. C'est de bonne guerre, me direz-vous. Pas tant que ça à bien y réfléchir, mais c'est une autre histoire qui fera sûrement l'objet d'un autre article.

Pour commencer vous devez, avant de vous rendre sur le site, préparer votre carte d'identité ou votre passeport. C'est en effet avec les renseignements qui y figurent que vous allez remplir le formulaire. Ensuite, vous devez vous rendre sur ce site : Correspondance Code INSEE. En effet, ce n'est pas le code postal de votre commune mais son code INSEE qu'il faut renseigner. Vous le trouverez facilement.
Normalement, lorsque vous renseignerez votre commune dans le formulaire, le site va vous proposer le code INSEE automatiquement. Mais, cela fait partie de la panoplie de bugs, dans mon cas, ce code était faux et bien sûr, aucune explication ne m'était donnée.
Vous êtes prêt, alors respirez un grand coup et cliquez sur le site internet dédié mis en place par le gouvernement afin de récolter les signatures des Référendums d'Initiative Partagée (R.I.P.).
Ce site est volontairement compliqué à utiliser et il est certains que beaucoup vont abandonner.
- En cas d'erreur 404, réactualisez avec la touche F5 de votre clavier.
- En cas d'erreur du code de vérification (Captcha volontairement illisible), persévérez en cliquant sur "Autre Image" jusqu'à obtenir une image lisible.
- Désactivez votre bloqueur de publicités (il n'y en a pas sur le site).

Vous êtes arrivé sur le site :
Etape 1 Cochez simplement la case "Je soutiens" et cliquez sur "Suivant".

Etape 2 Remplir toutes les cases puis cliquer sur "Suivant".
Indiquez tous les prénoms inscrits sur votre carte d'identité en les séparant par un espace et en les faisant commencer par une majuscule. Faites particulièrement attention aux accents et aux tirets si il y en a dans vos noms ou prénoms. Pour les femmes mariées : utilisez le nom de naissance uniquement.
Etape 3 Remplir toutes les cases puis cliquer sur "Valider votre soutien".
Si vous utilisez votre carte d'identité : le numéro de votre carte d'identité est inscrit en haut de votre carte, juste sous la "République Française". La date et le département de délivrance sont inscrits au dos de votre carte. Si vous utilisez votre passeport : le numéro de passeport est en haut à droite sur la page d'information où se trouve la photo, il est composé de 9 caractères (2 chiffres, 2 lettres, 5 chiffres). La date de délivrance se trouve sur la même page.
Etape 4 Un tableau récapitulatif affiche toutes les informations que vous avez saisies. Veuillez vérifier puis cliquer sur "Oui, confirmer mon soutien".
Attention, il faut saisir le code de vérification (Captcha) en respectant les majuscules et les minuscules. Si vous n'arrivez pas à lire votre code (ce qui était mon cas, code illisible), vous pouvez en demander un autre en cliquant sur "Autre Image" jusqu'à obtenir une image lisible.
Etape 5 Bravo, vous avez réussi ! Et surtout, n'oubliez pas de télécharger le récépissé et de le garder précieusement.
Vous êtes définitivement allergique à internet ou bien le site vous oppose trop de résistance (c'est bien le mot), vous pouvez déposer votre soutien sur un formulaire papier au guichet de la commune la plus peuplée du canton, d'une circonscription administrative équivalente ou du consulat si vous résidez à l'étranger. Voici le formulaire à télécharger, imprimer et remplir. Et voici le lien vers le site gouvernemental qui vous indiquera toutes les modalités de dépôt d'un soutien sur un formulaire papier ainsi que le lieu où le déposer.

Témoignage :
"J'ai rempli le formulaire le 13 juin sans problème. Les services du ministère de l'intérieur disposent d'un délai de 5 jours après l'enregistrement sur internet pour vérifier la validité du soutien avant de le valider. Nous sommes le 22 juin, je viens de vérifier : mon soutien n'est toujours pas validé. Comme je n'avais pas téléchargé le récépissé, je n'ai pas de possibilité de réclamations. Donc je viens de renouveler la démarche avec, cette fois-ci, le récépissé téléchargé en bonne et due forme."

Conclusion : n'oubliez pas de télécharger ou d'imprimer le récépissé, puis de vérifier une semaine après que votre nom est bien dans la liste des soutiens. Si ce n'est pas le cas, vous pourrez alors suivre la procédure de recours.

En savoir plus
(1) Proposition de loi visant à affirmer le caractère de service public national de l'exploitation des aérodromes de Paris

Le président de la République veut absolument privatiser Aéroport de Paris, la Française des Jeux, céder ce qui reste du capital d'Engie et NOS barrages. Pour justifier ces privatisations, il nous explique que cela servira à financer un fonds pour l'innovation à hauteur de 10 milliards d'euros et le reste au désendettement de l'Etat.

En réalité, ces 10 milliards ne seront pas investis dans des projets. Ils seront placés sur les marchés financiers pour viser un "rapport" de 250 millions d'euros par an. Et c'est ce "rapport" (aléatoire par nature) qui sera investi dans l'innovation.

Incohérence de ces privatisations : rien qu'en 2017, les dividendes de l'Etat pour Aéroport de Paris, la Française des Jeux et Engie ont rapporté plus de 750 millions d'euros. Pourquoi ne pas les conserver et en investir une partie dans l'innovation ?
N'oublions pas le scandale des concessions d'autoroutes où l'État a perdu des milliards au profit de Vinci qui, de son côté, engrange des milliards sur le dos des automobilistes que nous sommes.
La privatisation de la Française des Jeux : c'est le sport qui en souffrira le plus. En 2017, les "taxes affectées" ont rapporté un maximum historique : 270 millions d'euros. Or la FDJ est aujourd'hui le premier contributeur au financement du sport pour tous. Quelle sera l'attitude des actionnaires privés quand ils seront dans le capital de la Française des Jeux ? Vous pensez qu'ils vont se soucier d'investir une partie des bénéfices dans le sport pour tous ? Je crois que la réponse est contenue dans la question.





Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Reconnaissance de dette pour une association : que dit la loi ?

18-06-2024

Une reconnaissance de dette est un document attestant la nature d'un prêt entre deux particuliers. C'est un acte à travers lequel un individu s'engage à confirmer le fait qu'il

Action humanitaire internationale : le financement public en question

18-06-2024

La coopération internationale de l'aide humanitaire, englobe toutes les activités des organisations qui soutiennent les personnes en détresse et encouragent le développement

Panorama associatif numéro 104 : juin 2024

18-06-2024

Le Panorama associatif de Loi1901 a pour objectif de vous détailler plusieurs mesures qui ne peuvent pas faire l'objet d'un article complet, à l'unité, car trop courtes. Au

Panorama associatif numéro 103 : début juin 2024

11-06-2024

Le Panorama associatif de Loi1901 a pour objectif de vous détailler plusieurs mesures qui ne peuvent pas faire l'objet d'un article complet, à l'unité, car trop courtes. Au

Licenciement d'un salarié protégé au sein d'une association

11-06-2024

Le licenciement d'un salarié protégé, au sein d'une association comme dans une entreprise, suppose la délivrance préalable d'une autorisation administrative par l'inspection du

Tout savoir sur la déclaration des bénéficiaires effectifs des associations

11-06-2024

Depuis la loi du 10 avril 2024 (1), dite loi "DDADUE" (Diverses Dispositions d'Adaptation au Droit de l'Union Européenne en matière d'économie, de finances, de transition

Gestion de fait : comment éviter la faute ?

04-06-2024

La définition d'une gestion de fait se traduit comme le maniement non autorisé de deniers publics ou assimilés. En d'autres termes, toute personne, qui n'a pas la qualité de

Motif économique de licenciement : quid de la non lucrativité ?

04-06-2024

En matière de licenciement économique, les difficultés invoquées par l'employeur doivent être réelles et sérieuses pour constituer un motif économique légitime de licenciement. Il

Activité d'intérêt général, quelle structure choisir : association ou société à mission ?

04-06-2024

Une société à mission est une "qualité" attribuée aux sociétés qui intègrent des objectifs sociaux dans leurs statuts (loi Pacte du 22 mai 2019). La société à mission se donne

Panorama associatif numéro 102 : fin mai 2024

28-05-2024

Le Panorama associatif de Loi1901 a pour objectif de vous détailler plusieurs mesures qui ne peuvent pas faire l'objet d'un article complet, à l'unité, car trop courtes. Au

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Peut-on encore s'inscrire sur les listes électorales pour les législatives 2024 ?

18-06-2024

Les 30 juin et 7 juillet prochain auront lieu les élections législatives. Le délai extrêmement court entre la parution du décret 2024-527 du 9 juin 2024 portant convocation des

La dite solution d'une dissolution

11-06-2024

Nous recevons beaucoup de courriers de nos lecteurs. Souvent, il faut bien le reconnaître, c'est pour nous morigéner sur certaines de nos prises de position. Parfois, on nous

1 an de nettoyage social avant les Jeux Olympiques de Paris 2024

04-06-2024

Le 31 octobre 2023, nous avons publié un article intitulé : "Le revers de la médaille". Il s'agissait alors de relayer le cri d'alarme lancé par Médecins du Monde et plus de 70

Dérives sectaires : le renforcement du rôle des associations

28-05-2024

La loi n° 2024-420 du 10 mai 2024 (1) visant à renforcer la lutte contre les dérives sectaires et à améliorer l'accompagnement des victimes, a été publiée au Journal Officiel le

C'est pour la bonne cause

21-05-2024

Le sociologue Simon Cottin-Marx a publié, en septembre 2021, un livre au titre évocateur : "C'est pour la bonne cause" (1). Un ouvrage destiné à penser le travail associatif avec

Protection de l'enfance : hébergement, mentorat, parrainage et mensonges

14-05-2024

Depuis l'entrée en vigueur de la loi du 7 février 2022, dite loi "Taquet", le parrainage et le mentorat sont enfin reconnus et font maintenant partie intégrante du dispositif de

Transition écologique : le HCVA s'adresse aux associations

07-05-2024

Le Haut Conseil à la vie associative (HCVA) est une instance de consultation placée auprès du Premier ministre. Il est saisi de tous les projets de lois et de décrets concernant

Cour des comptes : plus de transparence dans la générosité publique

30-04-2024

Le contrôle de la Cour des comptes est principalement fondé sur le fait que les donateurs aux organismes concernés bénéficient d'un avantage fiscal, que celui-ci soit obtenu dans

La Défenseure des droits est inquiète de l'état de notre démocratie

23-04-2024

Dans son rapport annuel (1) d'activité 2023, la Défenseure des droits se montre très inquiète de la banalisation des atteintes aux droits et libertés. Elle constate une hausse

Pour faire des économies, allez au bistrot

16-04-2024

Faire des économies en allant au comptoir de votre bistrot préféré ? C'est possible grâce au concept du club-épargne en Moselle. Le club d'épargne est une association régie par

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Cautionnement associatif : les recours possibles

18-06-2024

Une association peut-elle se porter caution ? Oui, une personne morale peut aussi se porter caution. Par exemple, une association d'aide aux locataires peut se porter garant en

Financement des associations : le cri d'alarme du CESE

11-06-2024

Le 28 mai 2024, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a adopté à l'unanimité un avis qui alerte (c'est un euphémisme) sur la situation critique des associations.

Certificat de formation à la gestion associative : l'indispensable Sésame

04-06-2024

C'est en 2005, que l'ex Conseil National de la Jeunesse devenu aujourd'hui Conseil d'orientation des politiques de jeunesse (COJ) a souhaité mettre en place une formation

Association syndicale libre : le respect des statuts avant tout

28-05-2024

Bien qu'elles répondent aux mêmes objets que les autres associations syndicales de propriétaires, les associations syndicales libres (ASL) ont un régime de déclaration très proche

La finance solidaire au service des associations

21-05-2024

Qu'est-ce que c'est que la "Finance Solidaire" ? La finance solidaire relie les épargnants qui cherchent à donner du sens à leur argent à des entreprises et associations dont

Faut-il partager la valeur dans les structures de l'ESS ?

14-05-2024

La loi 2023-1107 du 29 novembre 2023 transpose l'accord national interprofessionnel (ANI) sur le partage de la valeur en entreprise (conclu en février 2023 entre les syndicats et

Un guide mécénat pour prévenir les risques de corruption

07-05-2024

L'Agence française anticorruption (AFA) est un service à compétence nationale créé par la loi du 9 décembre 2016 relative à la transparence, à la lutte contre la corruption et à

CESE : Evolution des modèles de financement des associations

30-04-2024

La commission Economie Finances du CESE s'est saisie d'un projet d'avis sur le financement du modèle associatif. Dans ce cadre a été lancé un questionnaire à l'attention des

Une nouvelle loi sur la vie associative en toute discrétion

23-04-2024

Au mois de décembre 2022 avait été mise en ligne une plateforme chargée de recueillir les doléances des responsables associatifs dans le cadre d'une "Grande consultation

Panorama de l'accès à l'emploi en France

16-04-2024

Selon l'INSEE, les personnes en emploi au sens du Bureau international du travail (BIT) (actifs occupés) sont celles âgées de 15 ans ou plus ayant travaillé (ne serait‑ce

Découvrir 10 autres articles
Abonnez-vous à Lettrasso+