Cyclone Stan 6 mois après

04-04-2006
Lors du passage du cyclone Stan au Guatemala, le 6 octobre 2005, 12 000 familles ont tout perdu. De nombreuses familles ont pu se réfugier chez des parents, mais à ce jour 58% d’entre elles vivent toujours dans les 4 000 abris temporaires installés par les autorités locales. Selon le gouvernement guatémaltèque, les autorités construisent actuellement 12 000 maisons mais il faudra attendre plusieurs mois pour que les travaux soient terminés.

Les départements les plus touchés par le Cyclone Stan sont San Marcos, Quetzatenango, et Solola. Ce dernier est situé dans la municipalité de Nahualà, où INTERVIDA intervient. L’association a réalisé un rapport sur la situation de 9 communautés autochtones vivant actuellement dans les abris temporaires. Ces abris sont construits en bois et en zinc. Ils mesurent 8m2 et accueillent une famille entière ! Selon le rapport, les services de base comme l’accès à l’eau potable et l’électricité ne couvrent pas les besoins élémentaires de la population. A Nahualà, seulement 2 communautés ont de l’électricité alors que 1 236 familles s’éclairent à l’aide de bougies et de lanternes.

Le rapport indique également que la municipalité enregistre un déficit notoire des infrastructures scolaires. La catastrophe naturelle a détruit de nombreuses productions agricoles et la population locale survit grâce à l’aide alimentaire des organisations internationales.

Les villages ruraux et autochtones sont toujours coupés du monde et on ne peut y accéder qu’à pied, sur des chemins délabrés devenus dangereux. La population locale s’inquiète de l’arrivée des prochaines pluies qui risquent de les isoler encore plus.

Pour conclure, le rapport insiste sur les troubles psychologiques que le cyclone Stan a provoqué, tout particulièrement sur les enfants qui font de nombreux cauchemars et les femmes ayant perdu leur famille, leur maison et ne savent pas comment s’en sortir.

INTERVIDA travaille activement auprès de ces communautés par le biais de programmes de réhabilitation des infrastructures scolaires en coordination avec le ministère de l’Education du Guatemala. INTERVIDA répare les systèmes d’acheminement des eaux potables et gère des programmes de sécurité alimentaire. INTERVIDA doit construire des maisons là où le gouvernement légalise des terrains. INTERVIDA était déjà intervenue dans l’urgence et avait distribué un total de 113 tonnes d’aide humanitaire dont 93 tonnes de nourritures comprenant du sucre, des haricots, du riz, du lait, du sel, du blé et du café ainsi que des biscuits et de l’eau potable.

INTERVIDA intervient au Guatemala depuis 1996 et mène des projets au bénéfice de 1,2 millions de personnes dans 1 764 communautés rurales du pays. Grâce à INTERVIDA, 333 000 enfants sont scolarisés dans les 1 825 écoles publiques. Tout ce travail titanesque est possible grâce aux 800 professionnels d’INTERVIDA dans le pays.

A PROPOS DU CYCLONE STAN :
Le cyclone Stan a frappé l’Amérique Centrale le 6 octobre 2005 causant la mort de 600 personnes au Guatemala et la disparition de 800 autres. 1 158 communautés ont été touchées et on déplore 3,5 millions de victimes. La Commission Economique et Politique pour l’Amérique Latine (CEPAL) estime que le montant des dégâts s’élève à près de 800 millions d’euros : maisons, routes, ponts, écoles, et les récoltes qui constituent la principale source alimentaire de ces familles.

En savoir plus
www.associationintervida.org
INTERVIDA 47/49 avenue du Docteur Arnold Netter – 75592 PARIS CEDEX 12



Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique

Please enable / Bitte aktiviere JavaScript!
Veuillez activer / Por favor activa el Javascript! [ ? ]