Les 50 ans du traité de Rome

05-03-2007
Alors que l’Europe est particulièrement absente de la campagne électorale française et que pas un seul média ne parle de cette jeune cinquantenaire, le 25 mars 2007, l’Union européenne fêtera les 50 ans du traité de Rome ! En 1957, qui aurait cru à une Communauté européenne à 27, dans une Europe en paix ? 50 ans plus tard, les Européens ont encore d’immenses défis à relever. Pour pouvoir agir dans le monde à venir et l’humaniser, ne faut-il pas faire le bilan de ce qui a été fait ? Sommes-nous fiers d’être Européens ? Dans quelle mesure ? Et demain, si nous devons nous projeter à l’horizon 2057, quelles seront les réalisations, les actions, les réussites dont nous serons fiers ? Ces questions, c’est à nous, citoyens, avec nos représentants, d’y répondre.

Un peu d’histoire
La Communauté économique européenne (CEE) et la Communauté européenne de l’énergie atomique (CEEA ou EURATOM) portant sur la recherche commune et l’utilisation civile de l’énergie nucléaire ont été instituées avec la signature, le 25 mars 1957, des Traités au Musée Capitolin (Musei Capitolini) à Rome.
Les deux traités sont entrés en vigueur le 1er janvier 1958 après leur ratification par les six États membres. La Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA) avait été déjà fondée auparavant avec succès (en 1952), alors que la Communauté européenne de défense (CED) avait échoué en 1954.
Cela ne signifiait pas pour autant la fin des plans d’intégration européenne. Dès 1956 fut présenté le projet de CEE que le ministre belge des Affaires étrangères Paul-Henri Spaak avait été chargé d’élaborer.
Le Traité de fusion de 1965 regroupe les institutions des trois Communautés. Depuis, on parle communément de la Communauté européenne (CE). Celle-ci est devenue partie intégrante de l’Union européenne (UE) en 1993. Alors que la CEE s’est développée avec succès depuis sa fondation, la CEEA a donné peu d’impulsions. Comme deux Traités instituant ces deux Communautés ont été signés à Rome, on emploie toujours le pluriel: les ”Traités de Rome”.


50 ans après...
Cependant, l’Europe, c’est bien plus que cela. L’Union européenne est une communauté de valeurs. L’intangibilité de la dignité de l’être humain, le droit à la vie et l’interdiction de la peine de mort, le droit à l’intégrité de la personne et l’interdiction de la torture, la liberté de pensée, de conscience et de religion, et bien d’autres choses encore: ce que les jeunes considèrent aujourd’hui comme tout naturel en Europe occidentale, les générations d’avant en étaient privées. Il a fallu parvenir à imposer le respect des droits fondamentaux après les douloureuses expériences du national-socialisme ou de la dictature communiste en Europe centrale et orientale.

Venez débattre avec de nombreux acteurs de la société civile française et européenne, du monde politique et de l’entreprise pour réfléchir ensemble et proposer des réponses concrètes.

En savoir plus
Les Etats Généraux de l’Europe, le 17 mars 2007 à Lille sont un projet commun d’EuropaNova, du Mouvement européen et de Notre Europe sur une idée d’EuropaNova. L’ARRI, le Cafecs, Sauvons l’Europe, la fondation pour l’innovation politique, la fondation Schuman… ont rejoint ces premiers Etats généraux.

Rendez-vous à Lille-Grand Palais (1, bd des Cités Unies, Lille-Euralille) samedi 17 mars 2007 à l’occasion des 1ers Etats généraux de l’Europe, pour célébrer le 50e anniversaire du Traité de Rome.
Inscription (gratuite) aux Etats Généraux de l’Europe



Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 068 associations inscrites

L'annuaire des 29 068 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 260 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations