Les associations sportives très inquiètes

22-09-2008
Les inquiétudes manifestées par les associations sportives face aux faibles crédits alloués pour développer la pratique du sport à l’école ou dans les quartiers défavorisés sont totalement justifiées.

Alors que le budget total du ministère chargé des sports, de la jeunesse et de la vie associative pour 2008, est en augmentation de 0,2 % en euros courants, (mais, dans les faits, en baisse de 1,4 % en euros constants, compte-tenu de l’inflation), reste, avec 782,46 millions d’euros, très loin, en réalité, des promesses électorales de Nicolas Sarkozy qui annonçait 3 % du budget de l’État, soit 8 milliards d’euros !

D’autant que, sur les 32,16 millions d’euros supplémentaires, 20 millions d’euros bénéficient au « plan national de développement du sport » tandis que, parallèlement, les crédits de la « promotion du sport pour le plus grand nombre » perdent 13,57 millions d’euros par rapport à 2007.

Ainsi, en 2008, on assiste à un véritable désengagement de l’État dans le domaine du sport périscolaire et les activités sportives des jeunes issus des quartiers en difficulté, avec un transfert vers le CNDS (Centre national pour le développement du sport) dont la vocation est avant tout de subventionner le fonctionnement des associations sportives, ainsi que les équipements sportifs, au niveau national et local.

Cette volonté de l’État de se décharger de ses missions sur le CNDS, à qui il reviendrait dès lors de pallier à la décision du Gouvernement de diminuer de près de 50 % les crédits destinés à la promotion du sport pour le plus grand nombre, a été clairement exprimée dans le discours du secrétaire d’État chargé du sport, le 17 avril 2008, lors du conseil d’administration du CNDS.

Une situation d’autant plus regrettable que le CNDS avait déjà du mal à répondre aux fortes demandes des collectivités locales, notamment en matière d’aide au financement d’équipements sportifs, et que, s’agissant de l’avenir de leurs ressources, le monde sportif est également préoccupé du risque de fragilisation qu’elles courraient, à court terme, du fait de la remise en cause du monopole de la Française des jeux, l’un de ses financeurs principaux au nom de la libre concurrence prônée par l’Union européenne.

M. Jean-Claude Viollet attire l’attention de M. le secrétaire d’État chargé des sports, de la jeunesse et de la vie associative sur cette situation pour le moins paradoxale et lui demande de bien vouloir lui indiquer quelles mesures le Gouvernement compte prendre pour développer la pratique sportive en milieu scolaire et dans les quartiers les plus défavorisés, et quels moyens pérennes il entend mettre à la disposition du CNDS, afin que celui-ci puisse remplir, dans de bonnes conditions, ses nouvelles missions.

Réponse publiée au JO le 16/09/2008
La création du Centre national pour le développement du sport (CNDS) en 2006 a concrétisé la volonté des pouvoirs publics d’assurer au sport la garantie d’un financement pérenne et de renforcer le principe de la reconnaissance de la complémentarité entre l’État et le mouvement sportif qui constitue l’esprit même du service public du sport en France.

La condition de la réalisation des missions qui sont confiées à cet établissement repose sur la définition très précise de son champ d’intervention de même que sur la pérennisation de ses moyens d’intervention.

Opérateur du programme sport de l’État et placé sous la tutelle du ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative, le CNDS contribue, à ce titre, aux objectifs prioritaires assignés au développement de l’activité sportive par le Gouvernement. La pratique sportive des enfants d’âge scolaire, vecteur essentiel de santé physique et mentale de même qu’outil éducatif au service de l’apprentissage de la vie en société, constitue l’une de ces priorités.

Le ministère de l’éducation nationale et le secrétariat d’État aux sports, à la jeunesse et à la vie associative sont associés dans l’élaboration du plan pour le développement de la pratique des activités physiques et sportives chez les jeunes d’âge scolaire. Ce plan prévoit notamment d’impliquer les éducateurs sportifs associatifs dans le développement de la pratique sportive des élèves et de réserver une place importante dans l’accompagnement éducatif qui sera proposé aux collégiens après les cours.

Si, durant l’année scolaire 2007-2008, l’accompagnement éducatif a concerné les collèges de l’éducation prioritaire (dont les collèges « Ambition réussite »), ce dispositif va s’étendre à l’ensemble des collèges à la rentrée de septembre 2008.

Le soutien apporté par le CNDS à l’activité sportive périscolaire dans le cadre de l’accompagnement éducatif revêt deux formes distinctes : d’une part, l’aide à la création, la rénovation ou l’aménagement d’équipements sportifs ou l’acquisition de matériels lourds permettant le développement des activités sportives des élèves en temps périscolaire, particulièrement au bénéfice de l’accueil des collégiens de 16 heures à 18 heures, et, d’autre part, l’aide aux associations sportives - scolaires ou non - qui interviennent en temps périscolaire auprès des élèves d’un collège, dans le cadre de l’accompagnement éducatif mis en place par l’établissement.

Le soutien aux activités sportives d’accompagnement éducatif s’inscrit dans une politique incitative visant à rendre la découverte de l’activité sportive attrayante pour les élèves en vue d’aboutir à une prise de licence ouvrant à une pratique régulière. Le développement de la pratique sportive dans les quartiers défavorisés figure, pour sa part, au nombre des actions gouvernementales inscrites au Plan Espoir banlieue (PEB) voulu par le Président de la République en faveur des quartiers en difficulté.

À ce titre, le secrétariat d’État aux sports, à la jeunesse et à la vie associative propose d’orienter plus particulièrement trois des mesures relevant de son action au profit des 215 quartiers concernés par ce plan d’action triennal : des moyens financiers importants du CNDS y seront consacrés ; les fédérations sportives agréées seront incitées à développer leur action dans ces quartiers ; les associations présentes dans ces mêmes quartiers seront activement accompagnées.

Pour ce qui concerne le CNDS, l’objectif du plan consiste à pérenniser 60 % des 330 emplois sportifs qualifiés déjà mis en place dans les quartiers sensibles (dits « emplois STAPS-quartiers »), à augmenter les subventions consacrées aux associations sportives actives dans ces quartiers intervenant en particulier auprès des jeunes scolarisés en zone prioritaire et à aider à la construction, à la rénovation et à l’aménagement d’équipements sportifs au bénéfice des quartiers populaires.

La contribution du CNDS à la réalisation du Plan Espoir banlieue se concrétisera dès l’année 2008 par l’augmentation à hauteur de 15 % du taux de ses crédits spécifiquement consacrés à l’accès au sport des habitants des quartiers en difficulté (ce taux était de 7,4 % en 2007) et par le doublement du taux de subventionnement des équipements sportifs lorsqu’ils sont situés dans ces quartiers, le portant ainsi à 15 %.

Conformément aux caractéristiques générales du plan, ces mesures seront maintenues jusqu’en 2011. Au travers de ces deux actions gouvernementales en faveur des jeunes d’âge scolaire et des quartiers défavorisés, le CNDS contribue, conformément à ses missions et aux orientations générales de son action fixées par son ministère de tutelle, au développement de la pratique sportive.

Dans l’attente des décisions qui seront prises au titre de la loi de finances pour l’année 2009, il est prématuré de commenter le niveau des moyens d’intervention dont disposera le CNDS pour continuer d’assumer l’intégralité de ses missions.

Néanmoins, le maintien des recettes de l’établissement provenant du prélèvement opéré sur le chiffre d’affaires de la Française des Jeux devrait être assuré par les dispositions qu’entend prendre le Gouvernement concernant la régulation du marché des paris en ligne, visant notamment à la protection de l’ordre public et de l’éthique sportive, ainsi que par le maintien du principe de l’affectation des recettes de l’État en provenance du secteur des jeux au sport, reconnu comme première cause d’intérêt général soutenue par ce secteur de l’activité économique.

Le modèle de fonctionnement représenté par le CNDS depuis sa création en 2006 devrait ainsi être conforté en 2009 par les évolutions budgétaires envisagées.



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Associations et impôt sur les sociétés : la frontière est floue

28-06-2022

Une association avec une gestion réellement désintéressée qui commercialise des produits ou services qui n'entrent pas en concurrence avec les mêmes produits ou services

Panorama associatif numéro 43 : été 2022

28-06-2022

Au sommaire de ce Panorama associatif numéro 43, nous allons détailler le double jugement de la Cour de cassation qui met fin aux débats qui concernaient le plafonnement des

Rupture d'une convention par une collectivité : droit et devoirs

28-06-2022

Une collectivité peut-elle rompre unilatéralement une convention d'objectifs et de moyens qui se révèle à l'usage préjudiciable pour les deniers publics sans verser d'indemnité au

Faux et usage de faux au sein d'une association

21-06-2022

Fabriquer et utiliser un faux document est un délit de faux et d'usage de faux puni par la loi. La détention de faux documents (sans utilisation), la rédaction de fausses

Les pouvoirs du président d'une association doivent-ils être précisés ?

21-06-2022

Bien que la loi du 1er juillet 1901 ne le précise pas, il est généralement admis que les dirigeants d'une association soient les mandataires du groupement. A ce titre, ils

Recherche en responsabilité entre une commune et une association

21-06-2022

Lorsqu'une association organise une manifestation sportive sur le territoire d'une commune et qu'un accident survient, qui est responsable ? L'organisateur ? La victime ? La

Panorama associatif numéro 42 : juin 2022

14-06-2022

Au sommaire de ce Panorama associatif numéro 42, nous allons détailler un décret qui concerne les entreprises adaptées, la surveillance de grands événements qui rassemblent plus

Subventions : est-il possible de devoir les rembourser ?

14-06-2022

Une subvention est un montant fourni par un organisme public sans aucune obligation de remboursement. Pour autant, une subvention n'est pas une opération "gratuite". Pour

Comblement de passif : une nouvelle jurisprudence intéressante

14-06-2022

L'action en comblement de passif engage la responsabilité des dirigeants de personnes morales (entreprises ou associations) ayant fait l'objet d'une liquidation judiciaire pour

Panorama associatif numéro 41 : juin 2022

07-06-2022

Au sommaire de ce Panorama numéro 41, nous allons détailler l'intérêt à agir des associations de protection de l'environnement après un arrêt du Conseil d'État. Nous vous

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Dis moi où tu vis je te dirai comment tu vas

28-06-2022

Nous savons tous que les pesticides empoisonnent notre environnement. Mais ce que nous ignorons, c'est à quel point. Or, de cette mesure là dépend notre santé et celle de nos

Parcoursup : une génération sacrifiée ?

21-06-2022

L'une des raisons qui peut expliquer la défaite cinglante de Jean Michel Blanquer (éliminé dès le 1er tour) dans la 4ème circonscription du Loiret est sans nul doute ParcourSup.

Canal 16 : le podcast de la SNSM

14-06-2022

La Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) est une association régie par la Loi de 1901, reconnue d'utilité publique par décret du 30 avril 1970 et assumant une mission de

Piqure de rappel : Le congé d'engagement associatif

07-06-2022

Je vous rassure, pour cette piqure de rappel, aucune dose obligatoire ne vous sera exigée. Nous souhaitons simplement faire remonter à la surface un droit octroyé aux bénévoles

La gloire de l'incertitude

31-05-2022

Et maintenant ? C'est, je crois, la question que notre société se pose après une crise sanitaire qui a bouleversé le monde, la guerre en Ukraine et les nombreuses incertitudes

Sept engagements pour un député exemplaire

24-05-2022

L'association Anticor propose aux candidats à la députation un engagement en sept points pour exercer un mandat de député exemplaire. Et Anticor sait de quoi elle parle en la

L'électricité verte comme une pastèque

17-05-2022

L'objectif d'une pastèque est, outre d'être délicieuse, de tromper son monde. Oh, bien malgré elle. Mais Citrullus lanatus (son petit nom), une espèce de plantes herbacées de la

Les racines du ciel italien

10-05-2022

Les Racines du ciel est un roman de Romain Gary qui a été publié en 1956 aux éditions Gallimard. Ce roman obtint le prix Goncourt la même année. L'histoire raconte la lutte du

La VAE en REVA-t-elle ?

03-05-2022

La VAE pour Validation des acquis de l'expérience a fêté ses 20 ans le 17 janvier 2022. Une belle idée qui permet à une personne de prétendre à la VAE, quel que soit son âge, sa

Le temps de cerveau humain disponible

26-04-2022

En 2004, Patrick Le Lay était président-directeur général du groupe TF1. Pressé par un journaliste qui lui demandait quel était le rôle exact de sa chaîne de télévision, il

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

L'apport de l'ESS à la société française

28-06-2022

Le lundi 4 juillet 2022, Le Mouvement associatif organise un événement important : Droit de Cité (1), à la cité internationale universitaire de Paris. Une grande journée pour

Au secours, un de mes salariés a été élu député

21-06-2022

On savait que ces législatives allaient proposer à la société civile une ouverture encore plus grande que les précédentes (2017). Du coup, de nombreuses associations ont vu

Construire ou modifier le projet associatif de votre association sportive

14-06-2022

L'environnement structurel du sport est de plus en plus complexe. De fait, les associations sportives sont dans l'obligation de s'adapter plus vite, de se structurer pour se

Rupture conventionnelle : attention au vice du consentement

07-06-2022

Une rupture conventionnelle individuelle permet à un employeur et son salarié en CDI, de convenir d'un commun accord des conditions de la rupture du contrat de travail qui les

La France bénévole en 2022 : perspectives et évolutions

31-05-2022

Après deux années de pandémie et l'arrêt forcées des associations, il était temps de faire un point sur la situation du bénévolat dans le secteur associatif. L'étude présentée

Gouvernement Elisabeth Borne : où sont les associations ?

24-05-2022

Conformément à la tradition, le secrétaire général de l'Élysée Alexis Kohler a dévoilé, le vendredi 20 mai, depuis le perron de l'Élysée, la composition du Gouvernement

4ème étude nationale sur la situation des associations et le numérique

17-05-2022

L'association Recherches & Solidarités, en partenariat avec le Mouvement Associatif et le Dispositif Local d'Accompagnement (DLA), lancent la 4ème étude nationale sur la situation

Droit au compte et frais bancaires pour les petites associations

10-05-2022

Avec la situation très difficile que traverse le pays, les petites associations se retrouvent confrontées à des difficultés financières qui vont bien au-delà des crises

Evaluation des actions associatives : l'impact social caché

03-05-2022

C'est la Secrétaire d'État chargée de la Jeunesse et de l'Engagement, Sarah El Haïry, qui est à l'origine de ce rapport sur l'évaluation des actions associatives. Ce rapport veut

Associations cherchent bénévoles désespérément

26-04-2022

Personne ne peut nier l'impact de la crise sanitaire sur le bénévolat dans le secteur associatif courant (sports, loisirs, culture, etc.). Mais les chiffres, plus encore, nous

Découvrir 10 autres articles
Abonnez-vous à Lettrasso+