Les associations sportives très inquiètes

22-09-2008
Les inquiétudes manifestées par les associations sportives face aux faibles crédits alloués pour développer la pratique du sport à l’école ou dans les quartiers défavorisés sont totalement justifiées.

Alors que le budget total du ministère chargé des sports, de la jeunesse et de la vie associative pour 2008, est en augmentation de 0,2 % en euros courants, (mais, dans les faits, en baisse de 1,4 % en euros constants, compte-tenu de l’inflation), reste, avec 782,46 millions d’euros, très loin, en réalité, des promesses électorales de Nicolas Sarkozy qui annonçait 3 % du budget de l’État, soit 8 milliards d’euros !

D’autant que, sur les 32,16 millions d’euros supplémentaires, 20 millions d’euros bénéficient au « plan national de développement du sport » tandis que, parallèlement, les crédits de la « promotion du sport pour le plus grand nombre » perdent 13,57 millions d’euros par rapport à 2007.

Ainsi, en 2008, on assiste à un véritable désengagement de l’État dans le domaine du sport périscolaire et les activités sportives des jeunes issus des quartiers en difficulté, avec un transfert vers le CNDS (Centre national pour le développement du sport) dont la vocation est avant tout de subventionner le fonctionnement des associations sportives, ainsi que les équipements sportifs, au niveau national et local.

Cette volonté de l’État de se décharger de ses missions sur le CNDS, à qui il reviendrait dès lors de pallier à la décision du Gouvernement de diminuer de près de 50 % les crédits destinés à la promotion du sport pour le plus grand nombre, a été clairement exprimée dans le discours du secrétaire d’État chargé du sport, le 17 avril 2008, lors du conseil d’administration du CNDS.

Une situation d’autant plus regrettable que le CNDS avait déjà du mal à répondre aux fortes demandes des collectivités locales, notamment en matière d’aide au financement d’équipements sportifs, et que, s’agissant de l’avenir de leurs ressources, le monde sportif est également préoccupé du risque de fragilisation qu’elles courraient, à court terme, du fait de la remise en cause du monopole de la Française des jeux, l’un de ses financeurs principaux au nom de la libre concurrence prônée par l’Union européenne.

M. Jean-Claude Viollet attire l’attention de M. le secrétaire d’État chargé des sports, de la jeunesse et de la vie associative sur cette situation pour le moins paradoxale et lui demande de bien vouloir lui indiquer quelles mesures le Gouvernement compte prendre pour développer la pratique sportive en milieu scolaire et dans les quartiers les plus défavorisés, et quels moyens pérennes il entend mettre à la disposition du CNDS, afin que celui-ci puisse remplir, dans de bonnes conditions, ses nouvelles missions.

Réponse publiée au JO le 16/09/2008
La création du Centre national pour le développement du sport (CNDS) en 2006 a concrétisé la volonté des pouvoirs publics d’assurer au sport la garantie d’un financement pérenne et de renforcer le principe de la reconnaissance de la complémentarité entre l’État et le mouvement sportif qui constitue l’esprit même du service public du sport en France.

La condition de la réalisation des missions qui sont confiées à cet établissement repose sur la définition très précise de son champ d’intervention de même que sur la pérennisation de ses moyens d’intervention.

Opérateur du programme sport de l’État et placé sous la tutelle du ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative, le CNDS contribue, à ce titre, aux objectifs prioritaires assignés au développement de l’activité sportive par le Gouvernement. La pratique sportive des enfants d’âge scolaire, vecteur essentiel de santé physique et mentale de même qu’outil éducatif au service de l’apprentissage de la vie en société, constitue l’une de ces priorités.

Le ministère de l’éducation nationale et le secrétariat d’État aux sports, à la jeunesse et à la vie associative sont associés dans l’élaboration du plan pour le développement de la pratique des activités physiques et sportives chez les jeunes d’âge scolaire. Ce plan prévoit notamment d’impliquer les éducateurs sportifs associatifs dans le développement de la pratique sportive des élèves et de réserver une place importante dans l’accompagnement éducatif qui sera proposé aux collégiens après les cours.

Si, durant l’année scolaire 2007-2008, l’accompagnement éducatif a concerné les collèges de l’éducation prioritaire (dont les collèges « Ambition réussite »), ce dispositif va s’étendre à l’ensemble des collèges à la rentrée de septembre 2008.

Le soutien apporté par le CNDS à l’activité sportive périscolaire dans le cadre de l’accompagnement éducatif revêt deux formes distinctes : d’une part, l’aide à la création, la rénovation ou l’aménagement d’équipements sportifs ou l’acquisition de matériels lourds permettant le développement des activités sportives des élèves en temps périscolaire, particulièrement au bénéfice de l’accueil des collégiens de 16 heures à 18 heures, et, d’autre part, l’aide aux associations sportives - scolaires ou non - qui interviennent en temps périscolaire auprès des élèves d’un collège, dans le cadre de l’accompagnement éducatif mis en place par l’établissement.

Le soutien aux activités sportives d’accompagnement éducatif s’inscrit dans une politique incitative visant à rendre la découverte de l’activité sportive attrayante pour les élèves en vue d’aboutir à une prise de licence ouvrant à une pratique régulière. Le développement de la pratique sportive dans les quartiers défavorisés figure, pour sa part, au nombre des actions gouvernementales inscrites au Plan Espoir banlieue (PEB) voulu par le Président de la République en faveur des quartiers en difficulté.

À ce titre, le secrétariat d’État aux sports, à la jeunesse et à la vie associative propose d’orienter plus particulièrement trois des mesures relevant de son action au profit des 215 quartiers concernés par ce plan d’action triennal : des moyens financiers importants du CNDS y seront consacrés ; les fédérations sportives agréées seront incitées à développer leur action dans ces quartiers ; les associations présentes dans ces mêmes quartiers seront activement accompagnées.

Pour ce qui concerne le CNDS, l’objectif du plan consiste à pérenniser 60 % des 330 emplois sportifs qualifiés déjà mis en place dans les quartiers sensibles (dits « emplois STAPS-quartiers »), à augmenter les subventions consacrées aux associations sportives actives dans ces quartiers intervenant en particulier auprès des jeunes scolarisés en zone prioritaire et à aider à la construction, à la rénovation et à l’aménagement d’équipements sportifs au bénéfice des quartiers populaires.

La contribution du CNDS à la réalisation du Plan Espoir banlieue se concrétisera dès l’année 2008 par l’augmentation à hauteur de 15 % du taux de ses crédits spécifiquement consacrés à l’accès au sport des habitants des quartiers en difficulté (ce taux était de 7,4 % en 2007) et par le doublement du taux de subventionnement des équipements sportifs lorsqu’ils sont situés dans ces quartiers, le portant ainsi à 15 %.

Conformément aux caractéristiques générales du plan, ces mesures seront maintenues jusqu’en 2011. Au travers de ces deux actions gouvernementales en faveur des jeunes d’âge scolaire et des quartiers défavorisés, le CNDS contribue, conformément à ses missions et aux orientations générales de son action fixées par son ministère de tutelle, au développement de la pratique sportive.

Dans l’attente des décisions qui seront prises au titre de la loi de finances pour l’année 2009, il est prématuré de commenter le niveau des moyens d’intervention dont disposera le CNDS pour continuer d’assumer l’intégralité de ses missions.

Néanmoins, le maintien des recettes de l’établissement provenant du prélèvement opéré sur le chiffre d’affaires de la Française des Jeux devrait être assuré par les dispositions qu’entend prendre le Gouvernement concernant la régulation du marché des paris en ligne, visant notamment à la protection de l’ordre public et de l’éthique sportive, ainsi que par le maintien du principe de l’affectation des recettes de l’État en provenance du secteur des jeux au sport, reconnu comme première cause d’intérêt général soutenue par ce secteur de l’activité économique.

Le modèle de fonctionnement représenté par le CNDS depuis sa création en 2006 devrait ainsi être conforté en 2009 par les évolutions budgétaires envisagées.



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Une association peut-elle faire démolir une construction illicite ?

26-10-2020

Une commune ou un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) peut solliciter du juge judiciaire la démolition ou la mise en conformité d'un ouvrage construit

Etat d'urgence sanitaire : nouveau panorama juridique

26-10-2020

L'état d'urgence sanitaire sur l'ensemble du territoire national a été déclaré par décret le 17 octobre 2020 à 0 heure, puis voté et adopté à l'Assemblée Nationale le 24 octobre.

Protection animale : encadrement réglementaire des associations sans refuge

26-10-2020

Chaque année, en France, plus de 100 000 animaux sont abandonnés. Devant l'énormité du chiffre et le manque de places dans les refuges, des associations se sont placées en

Associations : prêt à usage et perte de la chose prêtée, qui est responsable ?

19-10-2020

Le contrat de prêt à usage, plus connu sous le nom de commodat, est définit par l'article 1875 du Code Civil comme : "un contrat par lequel l'une des parties livre une chose à

Du changement au sein de la convention collective nationale du sport

19-10-2020

Une convention collective nationale est, suite à une négociation entre un syndicat de salariés et une organisation professionnelle d'employeurs, un accord signé qui s'applique

Aide à domicile : le point sur la prime promise par le Gouvernement

19-10-2020

Au mois de mai dernier, la cellule d'urgence de la caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (1) a considéré que les modalités d'attribution de la prime aux personnels du

Subvention ou commande publique : le flou et le droit

12-10-2020

Juridiquement, on peut différencier la subvention du marché public par la recherche de l'initiative de l'action. Dans le cadre d'un marché public, l'association agit conformément

Quel avenir pour l'Union Sportive de l'Enseignement du Premier degré ?

12-10-2020

Avec 13 Comités Régionaux, 104 Comités Départementaux, 8 860 associations d'école et 798 757 licencié(e)s, l'Union Sportive de l'Enseignement du Premier degré pèse d'un poids

Délégation de pouvoirs : à manier avec précaution

12-10-2020

Une délégation de pouvoirs est un contrat de mandat régi par les dispositions des articles 1984 et suivants du code civil (1). C'est donc un acte juridique par lequel le délégant,

Facebook peut-il être utilisé en cas de licenciement ?

05-10-2020

Jusqu'à présent, la réponse était catégorique : non il est interdit d'utiliser les données privées du Facebook d'un salarié pour justifier de son licenciement. Mais le droit

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Le lapsus en politique ou la politique du lapsus

27-10-2020

En cet automne de couvre-feu, étrangement calme, pourquoi ne pas faire une petite pause en se penchant sur les lapsus de nos politiques. Lapsus nous vient du latin "Labor" qui se

Une racine humaine

20-10-2020

Lieu de fouilles et musée à ciel ouvert, le site de Pompéi est aussi difficile à mettre au jour qu'à conserver sans l'abîmer. Massimo Osanna, directeur des fouilles de Pompéi,

Le Parti d'en rire

12-10-2020

L'un des principaux éléments du Schmilblick est la papsouille à turole d'admission qui laisse passer un certain volume de laplaxmol, lequel, comme chacun le sait, n'est autre

CoronaVirus ou CoronaCircus ?

05-10-2020

Si le titre de cet article est certes, volontairement provocateur, on peut tout de même s'interroger sur la stratégie choisie par le gouvernement pour lutter contre les effets

Sauvons les associations

28-09-2020

Nous recevons, chaque semaine, beaucoup de courrier. Des lettres de remerciements (très peu selon la théorie des trains qui arrivent à l'heure), des lettres de reproches pour des

Régulation et évolution des concessions autoroutières

21-09-2020

Le 14 août 2020, le soleil brillait sur toute la France. Nous étions, pour la plupart d'entre nous, en vacances. Une douce quiétude baignait le pays. Dans le ministère de la

La lutte contre le Covid menace-t-elle nos libertés ?

14-09-2020

Je ne suis pas qualifié pour me prononcer sur l'utilité du port du masque dans la rue (à l'intérieur, il ne peut y avoir de débats a priori), ni sur la fermeture des bars à 23

Quand le covid19 accélère la crise alimentaire

08-09-2020

Les associations d'aide alimentaire nous remontent des informations alarmantes. L'ampleur de la crise alimentaire qui frappe les plus démunis d'entre nous, et que le confinement

La Poste perd ses lettres de noblesse

31-08-2020

Que la distribution du courrier ne soit plus une priorité pour la Poste d'aujourd'hui peut tout à fait se comprendre. Le courriel a remplacé le courrier. Et l'ouverture à la

Est-ce que vous parlez l'administration ?

25-08-2020

En juin 2014, l'actuel ministre de la Justice, M. Eric Dupond-Moretti, confiait à un journaliste de Paris Normandie cette phrase qui ne manque pas de piquants : "La justice, c'est

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

L'Observatoire des libertés associatives publie son premier rapport

26-10-2020

L'Observatoire des libertés associatives est le fruit d'une collaboration entre le Mouvement associatif, l'Institut ALINSKY et un grand nombre de chercheurs et d'associations (1).

Trois propositions pour aider les associations

19-10-2020

Le gouvernement nous assure sur tous les tons que le budget 2021 sera celui de la relance. Dont acte. Mais la place des associations dans ce grand plan de relance ressemble

Trois initiatives pour envisager l'après crise sanitaire

12-10-2020

En ce mois d'octobre, alors que la menace épidémique n'est pas encore écartée, des initiatives intéressantes voient le jour. De quoi aider les dirigeants à passer cette difficile

Quand le reste à vivre quotidien est de moins de 20 euros par famille

05-10-2020

La France compte neuf millions de pauvres. Les grandes associations comme le secours populaire ont de plus en plus de mal à faire face. Comme le démontre la 14e édition du

Covid19 : Les dispositifs de soutien aux associations

28-09-2020

Sommes-nous à la veille d'une seconde vague annoncée par tous les médias depuis quelques semaines ? C'est possible. La lutte contre la propagation s'accompagne de son lot de

Qui n'a pas son Kit de sensibilisation à l'ESS ?

21-09-2020

Il était visiblement attendu le Kit de sensibilisation à l'ESS. Et il est arrivé. Publié par l'Avise (1), ce couteau Suisse du conférencier permet aux entrepreneurs sociaux, aux

Un plan de relance pour les associations et l'ESS

14-09-2020

Le 3 septembre 2020, le gouvernement a enfin dévoilé son fameux plan de relance de 100 milliards d'euros. Visiblement, il s'articule autour de 3 priorités : l'écologie, la

Scop : De reprises difficiles en surprises méritées

07-09-2020

Vous aimez les crèmes glacées et les belles histoires ? Alors voici celle du site de glaces industrielles Pilpa à Carcassonne. Cette belle odyssée commence en 1941 avec l'Union

L'association des victimes du Coronavirus Covid19-France

31-08-2020

L'Association victimes Coronavirus Covid-19 France / AVCCF / Stop Covid-19 (c'est son titre précis) a été créée le 09 mai 2020. Elle a pour objet de réunir, informer, soutenir,

Le Louvre a beaucoup d'amis

25-08-2020

C'est bientôt la rentrée. Difficile de prendre les fameuses résolutions que les vacances nous inspirent chaque année alors que l'incertitude reste de mise. Cependant, il en est

Découvrir 10 autres articles