Lille possède une monnaie solidaire

23-07-2007
Depuis septembre 2006 (et jusqu’à la fin 2008), la ville de Lille est le terrain d’expérimentation de SOL, une monnaie à vocation écologique, sociale et solidaire qui vise à responsabiliser le consommateur.

L’idée était dans les tuyaux depuis 1999. C’est un appel à projets du Fonds social européen (FSE), lancé en 2005 dans le cadre du programme d’initiative communautaire ”Equal”, qui a donné l’opportunité de passer à l’acte. Le projet s’est donc construit autour de quatre acteurs de l’économie sociale et solidaire -la MAIF, la MACIF, le Crédit coopératif et Chèque déjeuner- et animé par le philosophe Patrick Viveret, magistrat à la Cour de comptes et auteur du rapport « reconsidérer la richesse ».

L’ambition affichée du SOL
1. Contribuer au développement d’une économie basée sur des valeurs écologiques et sociales.
2. Rendre visible et valoriser l’ensemble des richesses et capacités créatrices des activités humaines aujourd’hui invisibles ou dévalorisés.
3. Faciliter les échanges, créer des mécanismes de solidarité et de coopération entre différents acteurs, dans la perspective d’un développement humain soutenable.

Il y a même une carte à puces
Concrètement, le SOL se présente sous la forme d’une carte à puce qui se décline en trois instruments financiers différents. Pour le « SOL coopération », le porteur de la carte cumule, lors de ses achats en euro dans les structures de l’économie sociale et solidaire adhérentes, des points de fidélité qu’il peut dépenser dans d’autres enseignes partenaires. Le « SOL affecté » est lui un outil d’aide sociale. Ces SOLS peuvent être distribués par des mutuelles, des collectivités locales ou des comités d’entreprises. Ainsi, selon Luc Belval « un conseil général peut par exemple, en donner aux bénéficiaires du RMI pour que ceux –ci aient également accès aux modes de consommation alternatifs ». Enfin le « SOL engagement » permet de valoriser le militantisme et le bénévolat, il vise à développer les échanges et le lien social en les orientant vers des besoins sociaux comme l’accompagnement de personnes âgées ou handicapées, l’animation du temps extrascolaire…

Une expérience qui concerne trois régions en France
L’expérimentation qui court jusqu’à la fin de l’année concerne également la Bretagne (Rennes, Carhaix) et l’Ile-de-France (Fontenay-aux-Roses et quelques arrondissements parisiens).

En savoir plus
Région Bretagne : SCOP Initiatives Compétences – 02 99 67 09 18 - Pierre Yves Jan / Yann Clavreul
bretagne@sol.ouvaton.org

Région Ile-de-France
CEEFIA – 01 40 09 09 86
Nadia Benqué / Patricia Moulin Lemoine
ile-de-france@sol.ouvaton.org

Région Nord-Pas de Calais
E2I - 03 20 17 52 52 - Sophie Delebarre Lorens / Luc Belval
nord-pas-de-calais@sol.ouvaton.org

Coordination nationale : Celina Whitaker
contact@sol.ouvaton.org

Association SOL : Le site de l’association SOL



Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique