Modification de la loi Informatique et liberté

28-06-2004
La Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) a été instituée par la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés qui la qualifie d’autorité administrative indépendante. Le budget de la CNIL est imputé sur le budget de l’État. Les agents de la CNIL sont des agents contractuels de l’État. Les décisions de la CNIL peuvent faire l’objet de recours devant la juridiction administrative.

Le 24 octobre 1995, l’Union européenne a adopté la directive 95/46/CE relative à la protection des données personnelles et à la libre circulation de ces données. Cette directive vise à réduire les divergences entre les législations nationales sur la protection des données afin de lever tout obstacle à la libre circulation des données personnelles à l’intérieur de l’Union européenne. Le 29 avril 2004
l’Assemblée nationale a adopté en deuxième lecture le projet de loi relatif au traitement des données à caractère personnel.

Réforme de la loi de 1978 : principaux amendements adoptés par l’Assemblée nationale
Les modifications les plus significatives apportées à la loi ”informatique et libertés” en deuxième lecture par l’Assemblée nationale portent sur les traitements d’infractions, les correspondants à la protection des données, la biométrie, les services secrets et les sanctions prononcées par la CNIL.

1. Les traitements d’infractions (article 9 de la nouvelle loi de 1978)
L’article 30 de la loi du 6 janvier 1978 réservait le droit de mettre en œuvre des traitements automatisés concernant des infractions, condamnations ou mesures de sûreté aux juridictions et autorités publiques ainsi qu’aux personnes morales gérant un service public. L’Assemblée nationale a accordé ce droit aux personnes morales mentionnées aux articles L.321-1 et L. 331-1 du code de la propriété intellectuelle, c’est à dire aux sociétés de perception et de répartition des droits d’auteur qui assurent la gestion et la défense des droits de propriété intellectuelle attachés aux œuvres de l’esprit (musique, films,…). Les traitements informatisés qui pourront être mis en œuvre concerneront notamment les infractions prévues à l’article L.335-2 du code de la propriété intellectuelle, à savoir les actes de contrefaçon. L’article 25-I 3° de la nouvelle loi soumet néanmoins ce type de traitements à autorisation de la CNIL afin qu’elle puisse s’assurer qu’ils sont assortis de garanties appropriées et spécifiques.

2. Les correspondants à la protection des données (article 22 de la nouvelle loi de 1978)
Les organismes publics ou privés qui désigneront un correspondant à la protection des données seront dispensés de déclarer à la CNIL leurs traitements informatiques. L’Assemblée nationale a établi clairement que la dispense ne concernait que les déclarations et déclarations simplifiées. Lorsque le traitement est soumis à autorisation ou à avis de la CNIL, la désignation d’un correspondant ne change rien. L’Assemblée nationale a précisé que le correspondant exerce ses fonctions de manière indépendante et qu’il devra bénéficier des qualifications requises pour exercer sa mission, qualifications qui seront définies par décret.

3. La biométrie dans les traitements de l’Etat (article 27 de la nouvelle loi de 1978)
Une des innovations de la nouvelle loi est de soumettre à autorisation de la CNIL tous les traitements automatisés, publics ou privés, comportant des données biométriques nécessaires au contrôle de l’identité des personnes. L’Assemblée nationale a introduit une exception à cette règle : les traitements biométriques opérés pour le compte de l’Etat feront l’objet non d’une autorisation mais d’un avis de la CNIL qui sera rendu public.

4. Le contrôle des services secrets (article 44 de la nouvelle loi de 1978)
L’article 44 de la loi confère à la CNIL le pouvoir de contrôler sur place des traitements informatiques, même en cas d’opposition du responsable du traitement. Sur proposition du Gouvernement, l’Assemblée nationale a décidé que ce pouvoir ne s’appliquerait pas à certains traitements intéressant la sûreté de l’Etat, par exemple ceux de la direction de la surveillance du territoire (DST) ou de la direction générale de la sécurité extérieure (DGSE). Il est à noter que cette restriction n’a d’effet ni sur la compétence de la CNIL d’émettre un avis - dont le sens est publié - sur la création ou la modification de ces traitements, ni sur l’exercice du droit d’accès indirect à ces fichiers par les magistrats membres de la CNIL.

5. Les sanctions prononcées par la CNIL (articles 45 et 46 de la nouvelle loi de 1978)
La CNIL aura la possibilité d’infliger une amende à un responsable de traitement qui ne respecte pas la loi. Le Sénat avait limité cette possibilité aux cas où des profits ou avantages économiques étaient tirés de la mise en œuvre du traitement. L’Assemblée nationale a précisé que seul l’Etat ne pouvait être frappé par ce type de sanction qui pourra donc concerner aussi bien des entreprises que des organismes à but non lucratif ou des collectivités publiques. Ont aussi été revues les règles de publicité des sanctions, puisque le Sénat avait prévu que toute sanction prononcée par la CNIL, pécuniaire ou non, ne pouvait être rendue publique qu‘en cas de mauvaise foi du responsable du traitement. L’Assemblée nationale a considéré que la CNIL pourrait, dans tous les cas, rendre publics ses avertissements. La publicité des autres sanctions reste subordonnée à la mauvaise foi mais si celle-ci est établie, la CNIL peut prescrire une publicité dans différents journaux et supports aux frais de la personne sanctionnée.

Sources : La CNIL
Le site : www.cnil.fr



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Porter plainte et faire un procès en diffamation

01-03-2021

La plainte en diffamation a remplacé le duel. Le dernier duel à l'épée, connu en France, aura lieu en 1967 entre deux députés, Gaston Defferre et René Ribière suite à une insulte

Activité d'intérêt général : choisir une association ou une entreprise à mission ?

01-03-2021

C'est la fameuse loi Pacte du 22 mai 2019 (1) qui a introduit la qualité de société à mission. En d'autres termes, une structure commerciale peut se mettre au service de l'intérêt

Mise en place d'un accompagnement d'urgence pour aider nos étudiants

01-03-2021

La France possède l'un des taux de suicide les plus élevés d'Europe, avec 9 000 décès par an. Un décès par suicide survient toutes les heures et une tentative de suicide toutes

Fonds de pérennité : une structure hybride entre projets économiques et causes d'intérêt général

22-02-2021

C'est la loi Pacte du 22 mai 2019 qui a impulsé le fonds de pérennité. Il est constitué par l'apport gratuit et irrévocable des titres de capital ou de parts sociales d'une ou de

Le droit disciplinaire au sein des associations sportives

22-02-2021

Sanctionner un adhérent, au sein d'une association sportive, n'est pas nécessairement simple. Avant toute prise de décision, il est très important de relire attentivement les

Vendre les produits transformés issus de dons aux associations

22-02-2021

Chaque année, les entreprises sont encouragées à faire don de leurs invendus à des associations. Et ce n'est pas rien. La seule Fédération des Banques alimentaires récupère ainsi

L'obligation de non concurrence du dirigeant

15-02-2021

Que l'on soit dirigeant d'une association ou d'une entreprise, l'obligation de non concurrence du dirigeant n'est pas encadrée par la législation, mais par la jurisprudence. Cette

La situation des intermittents du spectacle en lien avec le GUSO

15-02-2021

Le GUSO est un dispositif de simplification administrative (un peu comme le chèque emploi associatif) qui permet d'effectuer les déclarations et le paiement des cotisations

Le point sur les aides en direction des associations

15-02-2021

L'année 2021, en son deuxième mois, ne commence pas au mieux pour les associations. Des aides ont été promises. Certaines sont arrivées, d'autres sont attendues. Il est temps de

Insuffisance d'actif : une faute de gestion qui peut coûter cher

08-02-2021

La clôture des opérations de liquidation judiciaire intervient, soit pour l'extinction du passif, soit pour l'insuffisance d'actif. La jurisprudence (très abondante en la matière)

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

La Cour multilatérale d'investissement : cachez moi ce tribunal

02-03-2021

Le Conseil européen a autorisé, le 20 mars 2018, la Commission européenne à négocier, au nom de l'UE, une convention instituant un tribunal multilatéral chargé du règlement des

Avoir faim en France en 2021

22-02-2021

La première vidéo était très parlante. Sur des centaines de mètres, des jeunes faisaient la queue sous la pluie, dans une rue de Paris. Et ce n'était pas pour acquérir le dernier

La Saint-Valentin du scoubidou

16-02-2021

La Saint-Valentin nous vient d'Angleterre. Dès le XIVème siècle, dans une Albion encore catholique, le 14 février était déjà fêté comme la fête des amoureux, car on pensait, à

Anticor : une association qui dérange

08-02-2021

Le 12 janvier dernier (1), nous expliquions les problèmes que rencontrait l'association Anticor avec son agrément. La réponse quant à son renouvellement ou pas devait être donnée

LOKALERO aide les associations à collecter des dons

26-01-2021

La situation difficile que traverse le pays affecte tous les secteurs de la société. Les associations, qui sont en première ligne, souffrent elles aussi de problèmes de

Loi contre le séparatisme : les associations sous surveillance

19-01-2021

Rarement un projet de loi n'aura aussi souvent changé de nom. Contre le séparatisme à ses débuts, il est devenu "projet de loi renforçant la laïcité et les principes

L'association Anticor attend toujours son agrément

12-01-2021

Pour assurer sa lutte contre la corruption, l'association Anticor a besoin d'un agrément qui lui permet de saisir un juge d'instruction. Depuis sa création en 2002, cette petite

Une disparition inquiétante

05-01-2021

C'est le premier article de l'année 2021. Bien sûr, à cette occasion, nous vous souhaitons une très bonne année. Voeu pieux s'il en est tant cette nouvelle année commence comme

Marcheprime : Station Radio Lafayette

21-12-2020

Le 21 août 1920 à 14h00, un étrange message radio est envoyé depuis un ancien aérodrome abandonné situé à Croix d'Hins près de Marcheprime sur la route de Bordeaux à Arcachon.

Gallica : quand Gutenberg a découvert le numérique

15-12-2020

Gutenberg était un imprimeur qui inventa le principe des caractères métalliques mobiles. Une invention qui rangea la plume des moines copistes au rayon des antiquités et qui, par

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Enquête sur les responsabilités du dirigeant bénévole

01-03-2021

Les dirigeants bénévoles d'association sont les mandataires de celle-ci selon l'article 1984 du code civil datant de 1804 : "Le mandat ou procuration est un acte par lequel une

Covid19 : une enquête sur le regard que portent les bénévoles sur la vaccination

22-02-2021

Réalisée entre le 14 et le 21 janvier 2021 auprès d'un échantillon de 1650 bénévoles au plan national, cette enquête apporte un regard très intéressant sur la position des

Association Victimes Coronavirus Covid-19 France

15-02-2021

Dans chaque secteur de la société et à chaque problème qui se pose, une association propose son aide et son expérience. Cette réactivité est la preuve du dynamisme de la société

La Convention Citoyenne Pour Le Climat victime des industriels

08-02-2021

Au mois de juin 2020, la Convention citoyenne pour le climat présentait 149 propositions concrètes pour que la France atteigne véritablement ses objectifs climatiques. Au mois de

Crimes sexuels sur mineurs : 33 associations se mobilisent

25-01-2021

Le jeudi 21 janvier dernier, le Sénat, en première lecture, a adopté une proposition de loi déposée par la sénatrice centriste Mme Annick Billon (1). Cette proposition de loi vise

Un Secret Défense à géométrie variable

18-01-2021

Ils sont venus, ils sont tous là. Tous ceux qui comptent dans le monde très particulier de l'Histoire et des archives, depuis l'Association Josette et Maurice Audin jusqu'à

Bénévolat : l'engagement bénévole a-t-il un genre ?

11-01-2021

Au mois de juin 2020, une étude menée par le réseau des chambres régionales de l'économie sociale et solidaire (CN CRESS) et le Laboratoire d'Economie et de Management

Le musée du sourire

04-01-2021

Alors que 2021 commence comme s'est terminée l'année 2020, c'est à dire avec un masque sur le visage, il nous est apparu judicieux de vous faire découvrir le musée du sourire.

La question de la responsabilité des dirigeants associatifs se pose

21-12-2020

Une association, en tant que personne morale, engage sa responsabilité. Mais, les dirigeants aussi dans le cadre de leurs activités associatives. Qu'ils soient membres du conseil

Comment identifier toutes les aides disponibles pour l'ESS ?

14-12-2020

Une plateforme interactive vient d'être mise en ligne par le Ministère de l'Economie via le Secrétariat d'État à l'Économie sociale, solidaire et responsable avec la collaboration

Découvrir 10 autres articles