02-10-2017  ESS LIBRE

Le service civique au secours du manque généré par la suppression des contrats aidés

Contrats aidés suite... Depuis le début du mois de septembre, certaines municipalités nous remontaient des situations alarmantes sur le devenir du service civique. En effet, il semble que les préfectures aient reçu des consignes strictes de la part du ministère du travail afin que le service civique vienne aider à boucher les trous laissés par la suppression des contrats aidés. Curieuse et illégale méthode en vérité.

Le service civique est en effet, par la loi, destiné à favoriser l’engagement des jeunes, et en aucun cas à pourvoir des emplois qui ne peuvent être financés.

C'est lors du Conseil des ministres du 6 septembre 2017 que la ministre du Travail, qui est décidément en première ligne sur tous les fronts, a laissé volontairement fuiter une information envoyée en direction des préfets : "la ministre du travail a rappelé que les préfets disposent désormais d'une souplesse de gestion accrue dans l'utilisation des crédits : adaptabilité des taux de prise en charge et des durées, fongibilité, mobilisation du service civique."

De fait, la ministre et les préfets vont se mettre hors la loi puisque le remplacement d'un salarié (ce qui est le cas d'un contrat aidé) par un volontaire du service civique est illégal. Mais la ministre n'en a cure et ne s’embarrasse pas de considérations vaseuses. Le mouvement associatif a fait entendre sa voix afin de rappeler à la ministre les devoirs de sa charge, à commencer par le respect des lois de la république.

L'article 120-7 du code du service national dispose que le contrat de Service Civique "organise une collaboration exclusive de tout lien de subordination entre le volontaire et l'organisme qui l'accueille". Toujours dans le même article, il est précisé que : "les missions confiées au volontaire ne doivent pas avoir été exercées par un salarié ou un agent public de la structure d'accueil moins d'un an avant la signature du contrat de Service Civique".

Rappelons enfin à notre ministre du travail que l'article L.120-1 du Code du Service National précise que les missions de volontariat en service civique "sont complémentaires des activités confiées aux salariés ou aux agents publics et ne peuvent se substituer ni à un emploi ni à un stage".

Nous imaginons qu'il n'est pas non plus utile de lui rappeler qu'un salarié doit bénéficier du SMIC et des protections sociales essentielles, ce qui n'est bien sûr pas le cas des volontaires en service civique, dont l'indemnisation est de 50% inférieure au SMIC.

En savoir plus
Référentiel des missions de Service Civique

Compte rendu du Conseil des ministres du 6 septembre 2017

Brève en copie partielle autorisée
Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Le service civique au secours du manque généré par la suppression des contrats aidés 
Contrats aidés suite... Depuis le début du mois de septembre, certaines municipalités nous remontaient des situations alarmantes sur le devenir du service civique. En effet, il semble que les préfectures aient reçu des <a href="https://www.loi1901.com/breves_associatives.php?moteur1=1087" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

D'autres articles de la rubrique : ESS

Impôt sur les sociétés, TVA, Service civique et volontariat associatif

Concomitamment aux soldes d'hiver, les revalorisations, augmentations et rares baisses fréquentent traditionnellement la même période. Serait-ce le fruit d'un sombre calcul misant sur une dissipation lente des brumes qui nappent nos pauvres cerveaux après les excès des fêtes ? Ou plus sûrement le début de l'année civile qui transporte avec elle l'inventaire nécessaire à l'Etat pour

Lire la suite...

ESS et création de valeur : un petit rapport pour une grande imposture

L'impact social est aujourd'hui un terme à la mode. Le mesurer est une occupation à plein temps. Le Conseil supérieur de l'ESS en donnait, en 2011, une définition passe partout du plus bel effet : "La capacité d'une organisation à anticiper des besoins pas ou mal satisfaits et à y répondre, via ses missions de prévention, réparation ou compensation." Cela rappelle curieusement ce

Lire la suite...

Les bonnes résolutions pour 2018 : si on créait une monnaie locale ?

Loin du Bitcoin et de sa bulle spéculative qui éclatera tôt ou tard, l'idée de créer une monnaie locale est beaucoup plus courante qu'on ne le pense. Il en existe déjà plus d'une quarantaine en circulation en France et une dizaine d'autres en projet. De l'Abeille de Villeneuve-sur-Lot à la Vendéo du département de la Vendée, l'alphabet de la monnaie locale devrait s'enrichir en

Lire la suite...

Le délai de carence du CDD bientôt assoupli

Un CDD - contrat de travail à durée déterminée - ne doit pas avoir pour objet de pourvoir durablement un emploi lié à l'activité normale et permanente de l'association ou de l'entreprise. Autrement dit, le recours au CDD est exceptionnel ! Il ne peut être lié qu'à un besoin temporaire et ne doit pas correspondre à un fonctionnement permanent. C'est la raison de la mise en place du

Lire la suite...

Hausse du smic et diverses mesures à partir du 1er janvier 2018

Le premier jour de l'année est traditionnellement lié à diverses décisions gouvernementales. Cette année ne fait pas exception à la règle. Le cadeau supplémentaire concerne les associations et entreprises qui emploient des salariés dont la rémunération est inférieure à 1,6 Smic. En effet, ces dernières ont droit à une réduction générale des cotisations patronales et quelques autres

Lire la suite...
Si les brèves suivantes ne s'affichent pas, veuillez rafraîchir la page en cliquant sur Rafraîchir la page

Depuis 1999 au service des associations

Communic'Asso : pour communiquer auprès des associations

Logiciel comptable pour associations : Comptasso-win TXA

Votre site internet complet à un prix associatif