02-01-2018  ESS LIBRE

Le délai de carence du CDD bientôt assoupli

Un CDD - contrat de travail à durée déterminée - ne doit pas avoir pour objet de pourvoir durablement un emploi lié à l'activité normale et permanente de l'association ou de l'entreprise. Autrement dit, le recours au CDD est exceptionnel ! Il ne peut être lié qu'à un besoin temporaire et ne doit pas correspondre à un fonctionnement permanent. C'est la raison de la mise en place du délai de carence entre deux contrats.

Mais, une des ordonnances (1) dites "Macron" du 22 septembre 2017, permet désormais aux partenaires sociaux de négocier la gestion des successions de contrats précaires par branches professionnelles.

Jusqu'à cette ordonnance, le Code du travail prévoyait, à l'échéance d'un contrat précaire, que l’employeur devait attendre un certain délai avant de pouvoir réembaucher le même salarié ou un autre salarié, sur le même poste, pour un nouveau CDD. Le délai de carence était calculé en fonction de la durée du contrat initial. Il était égal au tiers de la durée du contrat, si cette durée était égale ou supérieure à 14 jours calendaires (2), et à la moitié si cette durée était inférieure à 14 jours calendaires.

La nouvelle donne va modifier en profondeur le système du délai de carence. Il sera désormais possible de prévoir d’autres règles de calcul du délai de carence et d’autres exceptions, par accord de branche étendu (3). Même (et surtout) s’ils sont plus souples pour les employeurs, ces accords primeront désormais sur le Code du travail.
Par exemple, un accord de branche étendu pourra prévoir que le délai de carence sera calculé sur la base de 1/4 de la durée du CDD venu à expiration, voire beaucoup moins. Il sera également prévu de nouvelles exceptions permettant de ne pas appliquer ce délai. En revanche, les jours d’ouverture de l’entreprise seront toujours la base de calcul obligatoire pour le délai de carence.
Certes le mode de calcul du délai de carence était un véritable casse-tête et la simplification est la bienvenue. Mais cette forme moderne (et légale) de précarisation sociale va encore plonger de nombreux salariés dans une zone grise de "non-droit", que ce soit pour obtenir un logement ou un crédit. A moins que le législateur accepte enfin de comprendre que ce qui était l'exception est en train de devenir la règle. Il serait temps d'adapter notre droit afin qu'il devienne égal pour tous, que le citoyen soit sous contrat de travail CDD ou CDI.

En savoir plus
(1) Si cette ordonnance prévoit bien que la durée et le renouvellement du CDD pourront désormais être définis par des négociations de branche, le décret d'application reste à paraître... Ordonnance n° 2017-1387 du 22 septembre 2017 relative à la prévisibilité et la sécurisation des relations de travail

(2) Les jours calendaires s’entendent du lundi au dimanche, ce sont tous les jours de la semaine, travaillés ou non.

(3) Un accord de branche étendu est un accord collectif négocié entre des organisations syndicales d’employeurs et de salariés, au niveau des branches professionnelles, et qui a été étendu par le ministère du travail à l’ensemble des entreprises du secteur d’activité. Il a vocation à s’appliquer dans toutes les entreprises du secteur concerné. Sans accord de branche étendu, les règles du Code du travail continueront de primer sur la négociation.

Le site du Ministère du travail explique assez bien (c'est à dire avec simplicité) le principe complexe du calcul du délai de carence : Le contrat à durée déterminée (CDD) Ministère du travail

Brève en copie partielle autorisée
Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Le délai de carence du CDD bientôt assoupli 
Un CDD - contrat de travail à durée déterminée - ne doit pas avoir pour objet de pourvoir durablement un emploi lié à l'activité normale et permanente de l'association ou de l'entreprise. Autrement dit, le recours au <a href="https://www.loi1901.com/breves_associatives.php?moteur1=1146" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

D'autres articles de la rubrique : ESS

Bons d'achat et cadeaux aux salariés d'une association

Que ce soit pour la naissance du petit dernier, à l'occasion des fêtes de fin d'année, un départ en retraite ou un mariage, le cadeau fait par l'employeur à un salarié au sein d'une association est un moment de convivialité. Cela permet de resserrer les liens et de souder l'équipe. Mais même un cadeau (sauf si il est fait sur les deniers personnels de l'employeur) peut être soumis

Lire la suite...

Le parcours emploi compétence remplace le contrat aidé

Le mardi 16 janvier 2018, les préfets ont reçu une circulaire enterrant définitivement le contrat aidé remplacé désormais par le parcours emploi compétence (PEC). Nous devons cette astuce à Jean-Marc Borello président du directoire du Groupe SOS et délégué national d'En marche ! Un changement de nom qui cache mal la ressemblance entre les deux dispositifs. L'emploi créé, par

Lire la suite...

Impôt sur les sociétés, TVA, Service civique et volontariat associatif

Concomitamment aux soldes d'hiver, les revalorisations, augmentations et rares baisses fréquentent traditionnellement la même période. Serait-ce le fruit d'un sombre calcul misant sur une dissipation lente des brumes qui nappent nos pauvres cerveaux après les excès des fêtes ? Ou plus sûrement le début de l'année civile qui transporte avec elle l'inventaire nécessaire à l'Etat pour

Lire la suite...

ESS et création de valeur : un petit rapport pour une grande imposture

L'impact social est aujourd'hui un terme à la mode. Le mesurer est une occupation à plein temps. Le Conseil supérieur de l'ESS en donnait, en 2011, une définition passe partout du plus bel effet : "La capacité d'une organisation à anticiper des besoins pas ou mal satisfaits et à y répondre, via ses missions de prévention, réparation ou compensation." Cela rappelle curieusement ce

Lire la suite...

Les bonnes résolutions pour 2018 : si on créait une monnaie locale ?

Loin du Bitcoin et de sa bulle spéculative qui éclatera tôt ou tard, l'idée de créer une monnaie locale est beaucoup plus courante qu'on ne le pense. Il en existe déjà plus d'une quarantaine en circulation en France et une dizaine d'autres en projet. De l'Abeille de Villeneuve-sur-Lot à la Vendéo du département de la Vendée, l'alphabet de la monnaie locale devrait s'enrichir en

Lire la suite...
Si les brèves suivantes ne s'affichent pas, veuillez rafraîchir la page en cliquant sur Rafraîchir la page

Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique

A partir du 24 janvier 2018