08-01-2018  ESS LIBRE

ESS et création de valeur : un petit rapport pour une grande imposture

L'impact social est aujourd'hui un terme à la mode. Le mesurer est une occupation à plein temps. Le Conseil supérieur de l'ESS en donnait, en 2011, une définition passe partout du plus bel effet : "La capacité d'une organisation à anticiper des besoins pas ou mal satisfaits et à y répondre, via ses missions de prévention, réparation ou compensation." Cela rappelle curieusement ce que font les associations depuis l'origine. Le "sens de la mesure" en moins.

L'évaluation d'un objectif associatif est chose normale. Il faut bien connaître les effets de l'aide apportée, même si dans certains cas, et bien sûr au niveau local, le résultat est tellement voyant qu'il est en lui même le malade et le thermomètre.

C'est à la Fonda (1) que nous devons l'import, dans notre pays, d'une pratique très courante dans les pays anglo-saxons où tout se mesure, se soupèse, s'évalue. Plus étonnant, l'Avise (2) a suivi, puis enfin de nombreuses autres officines, à leur tour contaminées. A tel point qu'aujourd'hui, des "responsables associations" de certaines collectivités locales, demandent à des présidents d'associations sidérés, une "mesure d'impact social" de leurs actions de terrain pour accorder ou pas une subvention. La mode on la suit ou on la fuit..

Pour notre part, nous avons assez rapidement fait le lien entre le besoin de mesurer "l'impact social" des actions associatives et l'arrivée dans notre pays d'une autre mode anglo-saxonne : le "Social Impact Bonds" (3).

Pour mémoire, en voici le principe :
L'Etat confie à une association une action sociale précise, par exemple ouvrir l'accès à l'emploi pour des adolescents sans diplôme. Une convention est signée, qui fixe des objectifs de résultats nécessairement meilleurs que les résultats actuels. Des investisseurs privés peuvent alors investir sur la base des objectifs à atteindre. S'ils sont atteints, les investisseurs percevront un certain taux de retour sur leur investissement. S'il est dépassé, cette rémunération sera encore augmentée. Si, en revanche, il n'est pas atteint, les investisseurs ne toucheront rien: ils auront alors effectué un simple don caritatif.

Et c'est là que nous retrouvons l'utilité de mesurer l'impact social... Comment en effet savoir si le "Social Impact Bonds" a bien atteint ses objectifs ? Avec une étude sur l'impact social des actions menées. Sauf que ce n'est pas aussi simple que de calculer la surface d'un parking de supermarché. Cela suppose des instruments de mesure précis et incontestables. Alors, raison de plus pour aligner études et rapports qui laissent supposer qu'existe une approche "scientifique" de ce type de mesure.

Et surtout une façon d'habituer les acteurs et décideurs de terrain, que le résultat d'une action associative se mesure, que l'impact social est quantifiable, que la "performance sociale" est une course au succès, le tout avec une précision aussi mensongère que l'était le ministère de la planification en URSS. La novlangue est prête : "causalité", "raisonnements contrefactuels", "contexte sociétal", "exercice de prospective", "performance sociale", "pilotage de l'action", "ruptures globales significatives", "stratégie de distinction ou d'accountability", "visée améliorative", etc.

Un jargon d'entreprises hors sol pour faire rêver les décideurs locaux qui n'y comprennent absolument rien. Et c'est bien le but recherché. Noyer le poisson dans un verbiage qui se veut très "professionnel". Le propre d'un jargon, c'est de réserver aux seuls initiés la compréhension du discours. Et pour ne pas paraître idiot, que ne ferait-on pas ? Alors, on applaudit à l'intervention de l'artiste afin ne pas passer aux yeux des collègues, qui eux aussi font semblant de comprendre, pour l'imbécile de service.

Le professeur d'une grande école de commerce expliquait à ses élèves un des principes de base du "savoir-vendre" par une maxime aussi simple que rigolote : "Plus la voiture que tu dois vendre est merdique, plus ta cravate doit être belle." Qui va mesurer la cravate de ces imposteurs ?

Pour vous faire votre propre opinion, nous vous proposons la lecture du rapport sur l'étude "ESS et création de valeur : une approche prospective de la mesure d'impact social" (4).

Le Labo de l’ESS, partenaire de cette étude avec la Fonda et l'Avise, nous en fait une présentation tellement caricaturale que l'on ne peut résister au plaisir de vous la faire partager (nous n'avons pas changé un seul mot) : "L'étude prospective 2017-2018 comporte trois étapes : une caractérisation des démarches évaluatives existantes, une cartographie des domaines d'innovation dans la mesure d'impact et une proposition de pistes d'actions pour une expérimentation de ce nouveau référentiel." Une bonne façon de commencer cette nouvelle année en rigolant un bon coup.

En savoir plus
(1) La Fonda est un think tank néolibéral qui a choisi, comme cheval de bataille, le secteur associatif. Sans la Fonda, pas de "mode de gouvernance" ni de "performance sociale" (comment oser accoler ces deux mots ensemble...). Aujourd'hui, la Fonda s'est rebaptisée "fabrique associative". Un glissement sémantique du plus haut intérêt La Fonda

(2) Mais que vient faire l'Avise dans cette galère ? Tout simplement parce que son président d'honneur n'est autre que M. Hugues Sibille qui est aussi président du Labo ESS, président de la Fondation du Crédit Coopératif, président du Comité Français sur l'investissement à impact social (Social Impact Bonds) et j'en passe. Parmi les administrateurs de l'Avise, on retrouve Yannick Blanc qui est président de... la Fonda. Lire, à ce propos, le fabuleux rapport d'une neutralité exemplaire du même Comité Français sur l'investissement à impact social : Comment et pourquoi favoriser des investissements à impact social ? Tout un petit monde qui pense en rond sans aucun intérêt particulier à défendre...

(3) Social Impact Bonds : Casino Royale ou Dangereusement vôtre ?

(4) La présentation, par Le Labo ESS du rapport ou comment utiliser un argumentaire... et le fameux rapport : ESS et création de valeur : une approche prospective de la mesure d’impact social

Brève en copie partielle autorisée
Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
ESS et création de valeur : un petit rapport pour une grande imposture 
L'impact social est aujourd'hui un terme à la mode. Le mesurer est une occupation à plein temps. Le Conseil supérieur de l'ESS en donnait, en 2011, une définition passe partout du plus bel effet : "La capacité d'une <a href="https://www.loi1901.com/breves_associatives.php?moteur1=1151" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

Découvrir 10 autres articles



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Redressement judiciaire d'une association : ce qu'il faut savoir

Même s'il est souvent mal vécu, le redressement judiciaire n'est pas nécessairement négatif. Il a souvent le mérite de remettre les financeurs et les dirigeants de la structure

L'AAH sera-t-elle intégrée dans le futur revenu universel d'activité ?

La fusion de plusieurs aides sociales au sein du futur revenu universel d'activité (RUA) provoque une véritable inquiétude des associations et des bénéficiaires de l'allocation

PLF 2020 : Le mécénat s'oriente vers une défiscalisation à géométrie variable

C'est la loi Garrot (1) de 2016 qui oblige les grandes et moyennes surfaces à donner leurs invendus plutôt que de les jeter. Les donateurs bénéficient, en contrepartie, d'une

Comment mettre en place le nouveau règlement comptable des associations ?

C'est le dernier article sur ce sujet. Après vous avoir expliqué tous les changements intervenus dans le nouveau règlement comptable des associations (1), voici venu le temps

Etre trésorier d'une association : une obligation peu connue

La loi du 1er juillet 1901 n'impose aucune obligation en matière de comptabilité. Ce qui laisse supposer que la tenue d'une comptabilité n'est pas obligatoire. Le trésorier d'une

Dons aux associations : comment freiner la chute ?

Les chiffres de la Fondation de France sont sans appel : elle rapporte une baisse de 28 % des dons reçus en 2018 par rapport à 2017. La mise cause du remplacement de l'impôt de

Cadeaux aux bénévoles, encaissement des cotisations et autres éclairages associatifs

Le droit évolue par modifications ou ajustements successifs. Et ce qui était autorisé hier ne l'est plus aujourd'hui et inversement. Nous allons présenter 5 situations pour

Exclusion d'un membre d'une association : attention à l'exigence d'impartialité

L'exclusion d'un membre d'une association est une sanction souvent difficile à prendre. Mais une fois la décision prise, il faut non seulement respecter scrupuleusement les règles

Associations : le point juridique de la responsabilité civile et pénale en cas d'accident

Les associations sont, comme les autres personnes morales, soumises à des devoirs et à des obligations. Ceux-ci ne sont pas intangibles. Une jurisprudence nombreuse vient

Tenue d'une AG : les règles qui s'appliquent dans le silence des statuts

De très nombreuses associations construisent leurs statuts à partir de ceux qui sont fournis par les préfectures. Certes, l'essentiel y est. Mais le diable ne se cache-t-il pas

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Seine Aval : quand le silence cache un désastre écologique absolu

Le 3 juillet 2019 est un jour de grand départ en vacances. Les automobilistes qui roulent sur l'A14 découvre un lourd panache de fumée noire avec à sa base, des flammes

L'homme qui a vu l'homme qui a vu l'homme qui regarde le doigt

Quand le sage montre la lune, le sot regarde le doigt. Ce proverbe chinois illustre à merveille mon propos du jour. Comment ne pas voir, à défaut de bien comprendre, que

EuropaCity : une ZAD aux portes de Paris

Alors que la conscience de l'urgence climatique s'éveille peu à peu parmi nos concitoyens, une autre urgence pointe son nez aux portes de Paris : le projet EuropaCity. Urgence de

Rouen : une ville oubliée sous le nuage

Le nuage noir était impressionnant obscurcissant le ciel en quelques minutes. La belle ville de Rouen plongea alors dans une nuit mazoutée sous une pluie de suie. Je m'attendais à

Le revenu universel d'activité expliqué aux enfants

Nous allons bientôt pouvoir donner notre avis sur le revenu universel d'activité, RUA de son petit nom. C'est madame Agnès Buzyn, ministre de la Santé, qui a annoncé le lancement

Smart City : le rêve de Big Brother qui se réalise avec notre consentement

De la Quadrature du Net, association bien connue de nos lecteurs, à la Ligue des droits de l'Homme et la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE), l'inquiétude est de

Il était une fois 28 millions d'euros

Il y a des contes qui ne font pas le compte. A l'issue du grand débat national, le président de la République avait promis un grand plan pour soutenir les associations et

Bonne nuit les petits

Il est plus de minuit dans l'EHPAD Saint-Antoine de Lille, ce 31 août 2019. Tout est calme. Et dans le silence de cette nuit un peu fraîche, une âme légère et discrète s'envole

L'électricité verte est aussi écologique que le parti EELV

Pardonnez-nous ce titre un peu provocateur, surtout si vous êtes écologiste à EELV. Mais la fin des vacances ne passe pas et nous avons besoin de rire un peu. Nous avons eu droit

La grande Histoire dans une petite Courtine

Dans toutes les guerres il y a des histoires incroyables. En ce mois d'août 2019, il nous a semblé utile de vous raconter l'une des aventures les plus extraordinaires de la

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Les conséquences pour les associations, les communes et les départements de la suppression de la taxe d'habitation

La suppression de la taxe d'habitation représente une perte de ressources pour les communes estimée à plus de 26 milliards d'euros. C'est le rapport "Bur-Richard" (1) qui donne ce

Ils vont privatiser nos routes nationales

Au mois de juin, nous annoncions que la privatisation de nos barrages hydroélectriques était engagée (1). Il s'agit maintenant de privatiser les routes nationales. Un décret,

Budget des sports 2020 : une hausse qui cache mal une baisse

La ministre des sports, Roxana Maracineanu, a présenté le budget de son ministère le 27 septembre dernier. Et c'est avec fierté qu'elle a annoncé, dans le cadre du projet de loi

Pour les associations d'aide aux SDF, la côte d'alerte est dépassée

Elles sont toutes unanimes, les associations qui viennent en aide aux "sans domicile fixe". Le nombre de SDF dans les rues de nos villes a atteint des sommets jamais vus alors

La Bretagne est en deuil : En Envor n'est plus

L'association En Envor était LA plateforme de contenus culturels, scientifiques et éducatifs traitant de l'histoire contemporaine en Bretagne. Sur son site, on pouvait tout aussi

Selon France Générosités : la philanthropie est un projet de vie

France générosités est un syndicat qui représente le secteur de la philanthropie auprès de l'Etat afin de défendre les intérêts de ses membres. Ceux-ci sont, peu ou prou, les plus

Après les faux steaks hachés, les escalopes de poulets gavées d'eau

Après les 1436 tonnes de faux steaks hachés (1) dont 457 tonnes avaient déjà été distribuées aux bénéficiaires des aides sociales via les associations caritatives, ce ne sont pas

Féminicides à quoi va servir le Grenelle violences conjugales ?

Jusqu'en 1994, le meurtre d'une femme par son conjoint ou ex était nommé crime passionnel et bénéficiait d'une certaine mansuétude de la part des juges qui considéraient que la

L'économie de demain se fait son université d'été

Sous le mot dièse #NousSommesDemain se cache un collectif qui a pour projet d'obtenir l'engagement des entreprises à avancer vers la transition écologique et sociale. Vaste

Préconiser l'entrepreneuriat associatif : est-ce bien raisonnable ?

Depuis bien des années, notamment sous l'influence de la Fonda et autres "think tank" libéraux, on sent bien que le modèle associatif dérange. Cette vieille dame de 118 ans

Découvrir 10 autres articles