lettrasso-plus.php


10-12-2018  ESS LIBRE

Illettrisme et illectronisme, le revers de la médaille d'une société numérique

Si l'illettrisme est l'incapacité de déchiffrer un texte simple, l'illectronisme désigne les personnes qui sont dans l'incapacité d'utiliser les outils numériques. En France, l'illectronisme touche environ 14 millions de personnes dont 9 millions sont déclarées illettrées. Une situation qui ne peut que s'aggraver, du fait de la transformation numérique des services rendus par l'administration et de l'évolution technique des emplois proposés.

Les associations qui luttent contre ces fléaux se trouvent de plus en plus démunies face à la baisse continue des subventions de l'Etat, alors que ce même Etat ne cesse de proclamer qu'il s'agit d'une grande cause nationale.

Les administrations concernées, nationales ou locales, expliquent à longueur de réunions, aux responsables associatifs "convoqués", que c'est le fait d'employer des salariés qui plombe leur budget. Et de prôner l'utilisation massive de bénévoles pour "aider les apprenants à comprendre les rudiments de la langue".

Et les associations d'expliquer, encore et encore, que c'est la professionnalisation des professeurs qui permet d'appliquer, avec toute la rigueur nécessaire, les méthodes recommandées. Malgré toute la bonne volonté des bénévoles, apprendre à lire et à écrire à un illettré doit être le fait d'un professionnel. Pourrions-nous confier le rôle d'une assistante sociale à une bénévole ?

Et si l'argument fait mouche, il suffit rarement à maintenir la subvention indispensable à l'équilibre financier des associations de lutte contre l'illettrisme. Et c'est ainsi que des structures, pourtant fortes d'une expérience irremplaçable, disparaissent à cause de l'incurie d'administrations qui ne comprennent pas, qu'au 21ème siècle, la dame patronnesse n'a plus sa place dans notre paysage associatif.

Interrogé par une députée (1) qui demande au Gouvernement ce qu'il entend mettre en oeuvre afin de lutter efficacement tout à la fois contre l'illettrisme et l'illectronisme, le Premier ministre a fait une réponse de...circonstance.

Dans ce contexte, il convient d'abord de rappeler que la lutte contre l'illettrisme est une compétence partagée avec de nombreux acteurs. Elle repose aussi sur l'action conjointe de l'État, des collectivités territoriales, notamment des régions, des entreprises et des acteurs de la société civile comme les associations et les fondations.

S'agissant de l'action du gouvernement, plusieurs initiatives importantes ont déjà été prises pour lutter contre l'illettrisme à tous les âges de la vie. En matière de prévention, l'Education nationale joue un rôle essentiel pour les enfants et, plus largement, pour les familles, en termes d'apprentissage de la langue, de partage de nos valeurs et de socialisation. Ainsi, le dédoublement des petites classes en réseaux d'éducation prioritaire favorisera les premiers apprentissages.

Pour les élèves allophones nouvellement arrivés en France, l'apprentissage de la langue française est soutenu par la mise en place dans les écoles d'unités pédagogiques pour élèves allophones, dans lesquelles l'objectif de maîtrise du français est primordial. Outre les enfants, les parents étrangers allophones peuvent suivre des cours de français à l'école. Le dispositif "Ouvrir l'école aux parents" a été créé en 2008 par les ministères de l'Intérieur et de l'Éducation nationale.

Ce dispositif a bénéficié à 6 762 parents en 2016 dans 435 ateliers dans 70 départements (soit une moyenne de 16 personnes par atelier), et concerne pour une large part un public féminin (82 % des publics) qui va au-delà des primo-arrivants (les primo-arrivants représentent 48 % des publics). En ce qui concerne les publics adultes, le Gouvernement a lancé, le 25 septembre 2017, un Grand plan d'investissement qui vise l'accélération de la transformation numérique et écologique de la France.

Il énonce l'objectif de construire une société des compétences et propose un Plan d'investissement dans les Compétences (PIC), en vue de former et d'accompagner un million de demandeurs d'emploi et un million de jeunes peu qualifiés et éloignés du marché du travail. Il s'agit d'un effort sans précédent dans la formation qui sera déployé sur cinq années.

Ainsi, en vertu des dispositions de l'article 34 de la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel, le Plan d'investissement dans les compétences comportera un important volet de lutte contre l'illettrisme. Cet article précise en effet que le déploiement de ce Plan devra s'opérer "en insistant en priorité sur les personnes en situation d'illettrisme avec ou sans activité professionnelle".

Concernant l'illettrisme numérique, environ 13 millions de nos concitoyens demeurent éloignés du numérique : ils n'utilisent pas ou peu internet, et se sentent en difficulté avec les usages des technologies numériques. Le secrétaire d'Etat au numérique, Mounir Mahjoubi, a présenté le 13 septembre dernier, dans le cadre des Rencontres nationales de la médiation numérique à Nantes, le dispositif opérationnel du plan d'aide aux exclus du numérique.

Ce Plan prévoit, d'abord, un ensemble d'actions destinées à faciliter la détection des publics en difficulté, mieux encadrer les aidants qui accompagnent les usagers dans leurs démarches, ou encore renforcer les structures de médiation. Il prévoit également le lancement de l'expérimentation d'un "pass numérique" qui va contribuer à structurer les réseaux de la médiation. Ce pass fonctionnera sur le principe des chèques culture. Remis de manière ciblée aux personnes en difficulté, il donnera accès à des formations et à des ateliers dans des lieux de médiation et d'accompagnement numériques agréés.

Le 27 septembre dernier, Mme la députée Béatrice Piron, Présidente du groupe d'études sur l'illettrisme, et M. Thierry LEPAON, Délégué interministériel à la langue française pour la cohésion sociale, ont organisé conjointement à l'Assemblée nationale un colloque portant sur la lutte contre l'illettrisme et l'illectronisme.

Ce colloque a réuni des apprenants, des élus, des représentants des services de l'Etat, des collectivités territoriales, des fondations, des réseaux associatifs, des partenaires sociaux ou des acteurs de l'entreprise qui ont prouvé leur engagement à faire vivre ce qui a été reconnu en 2013 comme "grande cause nationale".

Le gouvernement restera attentif à ce que les personnes les plus fragiles retrouvent leur autonomie et leur dignité à travers l'accès aux savoirs de base. La lutte contre l'illettrisme et l'illectronisme est un devoir de justice sociale.


Selon la responsable d'une importante association de lutte contre l'illettrisme, si la réponse du Premier ministre est séduisante, elle reste hors sol en ce qui concerne les financements. De plus, les administrations ne comprennent pas que dans une famille d'illettrés, il faut aussi bien travailler avec les enfants qu'avec les parents. Sans cela, ces derniers seront en incapacité de suivre la scolarité de leurs enfants. Or, ce point est constamment nié par l'Etat et les fondations. Il manque une vision globale de la situation.

Pour ce qui concerne la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel, "le Plan d'investissement dans les compétences comportera un important volet de lutte contre l'illettrisme", mais cette loi sera-t-elle appliquée ? Où sont les décrets d'application ? Le Pôle emploi n'a aucun financement pour ce sujet et pourtant il nous envoie un quart de nos apprenants.

Actuellement, le financement de la lutte contre l'illettrisme repose presque exclusivement sur les collectivités territoriales qui manquent cruellement de moyens. Enfin, je suis heureuse d'apprendre qu'un colloque portant sur la lutte contre l'illettrisme et l'illectronisme a été organisé à l'Assemblée nationale. Mais, le CLAP Sud-Ouest (Comité de Liaison des Acteurs de la Promotion) qui est le réseau régional d'associations et de personnes qualifiées dans la lutte contre l'illettrisme dans notre région, n'en a jamais été informé.

En savoir plus
(1) Question 12187 de Mme Marielle de Sarnez (députée Mouvement Démocrate et apparentés - Paris)

Agence Nationale de Lutte Contre l'Illettrisme

Agir ensemble contre l'illettrisme : un voeu pieux

Bonnet d'âne pour l'Agence Nationale de Lutte contre l'Illettrisme ?

Brève en copie partielle autorisée
Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
Illettrisme et illectronisme, le revers de la médaille d'une société numérique 
Si l'illettrisme est l'incapacité de déchiffrer un texte simple, l'illectronisme désigne les personnes qui sont dans l'incapacité d'utiliser les outils numériques. En France, l'illectronisme touche environ 14 millions <a href="https://www.loi1901.com/breves_associatives.php?moteur1=1372" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

Découvrir 10 autres articles



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Commande publique ou appel à projets ?

06-12-2021

L'appel à projets a un caractère particulièrement séduisant. Mais, il ne faut jamais perdre de vue qu'il existe des risques de requalification importants sur le terrain de la

Opération de fusion de scission ou d'apport partiel d'actif entre associations

06-12-2021

Depuis la loi ESS du 31 juillet 2014, la fusion, la scission et l'apport partiel d'actif entre associations possèdent un cadre juridique. Celui-ci est encadré par l'article 71 de

Panorama juridique décembre 2021 - suite

06-12-2021

La semaine dernière, nous avons traité, dans notre dernier panorama juridique, du droit du travail, de la procédure de sortie de crise, de l'annonce de nouvelles subventions ainsi

Droits du président dans l'intérêt de l'association

29-11-2021

De nombreuses associations, au moment de la création, utilisent les statuts de type "Préfecture", c'est à dire qui proposent un certain nombre d'articles à retravailler.

Panorama juridique décembre 2021 : Droit du travail - Sortie de crise - Subventions - Dons

29-11-2021

Après notre dernier article du 15 novembre 2021 intitulé "Panorama juridique, social et fiscal pour les associations : novembre 2021", nous poursuivons notre veille en la matière.

Faciliter la résiliation d'un contrat d'assurance pour les petites associations

29-11-2021

La loi 2014-344 du 17 mars 2014 relative à la consommation dite "loi Hamon" (1) vise à favoriser la mise en concurrence du marché de l'assurance. Pour cela elle prévoit la

Association et société : couplage possible ?

22-11-2021

Rapprocher une association d'une entreprise, voire coupler les deux structures, est-ce possible ? Juridiquement, rien ne s'y oppose si ce n'est que rien ne l'autorise non plus.

Mesure de soutien à l'emploi artistique pour aider le spectacle occasionnel

22-11-2021

Dans les différentes aides allouées à la Culture, le spectacle occasionnel faisait, jusqu'alors, figure de parent pauvre. Visiblement, l'oubli est réparé. Certes, ces nouvelles

Rupture conventionnelle collective : attention à certaines incompatibilités

22-11-2021

La situation financière de certaines associations les conduit à envisager une rupture conventionnelle collective pour empêcher le naufrage complet de la structure. Ce mode de

Exclusion d'un membre : respect de la procédure disciplinaire

15-11-2021

La procédure d'exclusion d'un membre est en principe déterminée par les statuts. Dans ce cas, elle doit être suivie avec une parfaite rigueur pour éviter toute contestation. Mais

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Noël est en retard cette année

07-12-2021

"La solution aux problèmes de notre temps requiert une approche impitoyablement cynique, sans s'embarrasser d'une quelconque valeur." Cette phrase est attribuée à M. Lyle Hartford

Les larmes des Bourgeois de Calais

29-11-2021

"Si c'était ton fils, tu remplirais la mer de navires de n'importe quel drapeau. Mais ne t'inquiète pas, il n'est pas ton fils. Tu peux dormir paisiblement. Ce n'est qu'un fils de

Le phare de Tévennec ou la porte de l'enfer

22-11-2021

Pourquoi et par qui, un phare serait-il hanté ? Construit à partir de 1869 sur le modèle d'une maison-phare et achevé en 1874, le phare de Tévennec a été comme posé sur un rocher

Le silence endort

16-11-2021

"La justice, c'est une administration à laquelle on a donné le nom d'une vertu. Ça n'est rien d'autre que cela. Elle a les qualités et les défauts d'une administration. Moi, je ne

Sur le zinc de Moresnet neutre

08-11-2021

Quant un minuscule point de 3 km² sur la carte de l'Europe incite les grandes puissances qui l'entourent à s'y intéresser, c'est que son sous sol est riche. Et c'est le cas de

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la finance solidaire

02-11-2021

La finance solidaire est, depuis plus de 25 ans, une innovation française. Elle trouve sa spécificité en reliant le souhait d'un épargnant, de placer son argent dans un produit

Analyses et propositions sur le bénévolat du HCVA

25-10-2021

Depuis de nombreuses années, des appréciations font état de la baisse du nombre de bénévoles, parallèlement à une montée de l'égoïsme et du repli sur soi. Or, de nombreuses études

Comment vont les associations en 2021 ?

18-10-2021

Dans sa 19ème étude sur "la France associative en mouvement", l'association Recherches & Solidarités propose les derniers chiffres récents ainsi que des analyses détaillées. Dans

Le constat alarmant de la pauvreté et de la précarité

11-10-2021

Alors que les ministres se succèdent sur les plateaux de télévision pour vanter le bilan social du quinquennat du président de la République, les chiffres tombent les uns après

Boire ou fumer, il faut choisir

05-10-2021

La première fois que j'ai réagi, c'est lorsque les autorités américaines demandèrent la suppression de la cigarette dans les albums de Lucky Luke à partir de 1984. Voir le héros

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

Faire reculer l'exclusion numérique et sociale

06-12-2021

Emmaüs Connect agit depuis 2013 avec pour objectif de permettre aux personnes en situation de précarité sociale et numérique d'accéder aux outils en ligne devenus indispensables.

Le rapport annuel du Secours catholique : explosion de la misère

29-11-2021

Loin des tableurs Excel qui mettent la misère et la pauvreté en colonnes bien rangées, les grandes associations caritatives sont confrontées à la réalité. Que ce soit le Secours

La France associative : les chiffres 2020-2021

22-11-2021

L'association Recherches & Solidarités publie, pour la 19ème fois, "La France associative en mouvement". Cette mouture a été réalisée avec le soutien de l'organisation

Les Waldeck : les prix 2021 du mouvement associatif

15-11-2021

Les associations ont beaucoup changé depuis 1901. Elles se sont adaptées à chaque période de notre histoire et le font toujours aujourd'hui, parfois contraintes, souvent forcées.

La Fraternité parle aux Français

08-11-2021

Selon le dictionnaire, la fraternité est "un lien existant entre personnes considérées comme membres de la famille humaine avec un sentiment profond de ce lien". Le dictionnaire a

Mobilité sociale et enquêtes d'utilité publique pour les associations

02-11-2021

Alors que l'ambiance est à la morosité (avec de bonnes raisons), nous avons décidé d'ouvrir une fenêtre pour profiter des bonnes nouvelles, car il y en a. Nous allons vous faire

Mesurer l'Impact social des associations : pour quoi faire ?

25-10-2021

L'impact social est un anglicisme qui veut désigner toutes les conséquences d'une activité sur ceux qui en bénéficient ainsi que plus largement sur la société. Ce sont les acteurs

Bilan de la période 2019-2020 de la vie associative par le HCVA

18-10-2021

Le Haut Conseil à la vie associative (HCVA) est une instance de consultation présidée par le Premier ministre. Créée par le décret du 28 juin 2011, elle a été introduite dans la

Le rapport du HCVA pointe l'impact négatif de la concurrence lucrative

11-10-2021

Le Haut Conseil à la vie associative s'est beaucoup penché sur le modèle économique des associations confronté à la concurrence lucrative. Ce que nous dénoncions en 2012 est

Le financement public des Think Tanks en question

04-10-2021

L'activité principale d'un think tank (laboratoire d'idées) est de produire des études et d'élaborer des propositions, le plus souvent dans le domaine des politiques publiques.

Découvrir 10 autres articles
Abonnez-vous à Lettrasso+