Tous nos meilleurs voeux pour 2019

Veille en cours


13-03-2018  SOCIETE LIBRE

On rencontre sa destinée souvent par les chemins qu'on prend pour l'éviter

Quand le corbeau séduit la fourmi pour manger la cigale, Jean de La Fontaine n'est pas loin. Mais l'auteur des fables était surtout un philosophe, ce que prouve le titre de l'article que nous lui empruntons. C'était aussi un résistant aux croyances stupides de son temps. Un anti "fake news" en quelque sorte. Sa lutte contre les charlatans de tout poil, qu'ils soient de noblesse ou de cour ou les deux, devrait lui conférer aujourd'hui une place de choix, loin des fables de notre enfance.

"Un Père eut pour toute lignée / Un fils qu'il aima trop, jusques à consulter / Sur le sort de sa géniture / Les Diseurs de bonne aventure." Ainsi commence l'Horoscope (la fable 16 du livre 8 - 1678) dans laquelle, avec beaucoup d'humour, La Fontaine décrit les "faiseurs d'horoscope" comme des charlatans.

Or, critiquer les astrologues sous le règne du Roi Soleil, c'était prendre beaucoup de risques. En effet, l'astrologie était parfaitement intégrée et favorisée de plus par l'insécurité et l'ignorance des temps. On ne sait pas encore que la Terre tourne et les destinées se déroulent dans un système de pensée magique, coincées entre religion et astrologie. "Un de ces gens lui dit, que des Lions surtout / Il éloignât l'enfant jusques à certain âge / Jusqu'à vingt ans, point davantage."

Naturellement, aujourd'hui, nous n'en sommes plus là. La Terre tourne, on le sait tous et l'astrologie a totalement disparue. Qui pourrait encore croire à ces fadaises ? Quant aux religions, elles ne font plus recette depuis belle lurette. L'Homme moderne est lavé de tout soupçon de croyances ineptes. "Le Père pour venir à bout / D'une précaution sur qui roulait la vie / De celui qu'il aimait, défendit que jamais / On lui laissât passer le seuil de son palais."

Difficile ainsi d'imaginer qu'à l'époque de La Fontaine, on chassait les protestants de France, ces braves Huguenots qui iront, pour la plupart, enrichir d'autres pays d'un savoir-faire à nul autre pareil. Certains parviendront même jusqu'à la Nouvelle France (Acadie, Canada, Louisiane et Terre-Neuve) et d'autres seront à l'origine de la création de New York. "Il pouvait sans sortir contenter son envie / Avec ses compagnons tout le jour badiner / Sauter, courir, se promener."

On en comptera plus de 100 000 au moment de la révolution américaine (sur une population de 1 500 000). Et Franklin Delano Roosevelt fut tout aussi bon président que fier Huguenot. "Quand il fut en l'âge où la chasse / Plaît le plus aux jeunes esprits / Cet exercice avec mépris / Lui fut dépeint ; mais, quoi qu'on fasse / Propos, conseil, enseignement / Rien ne change un tempérament."

Pourrait-on imaginer qu'aujourd'hui pareille infamie soit possible ? Que l'on refuse sur notre sol la présence nécessaire de cerveaux différents des nôtres ? Et sans doute plus riches par d'astucieux mélanges et des sangs et des corps ? Pourrait-on croire aujourd'hui que le mahométan est l'ennemi du chrétien et la Croix l'avenir du blanc ? "Il savait le sujet des fatales défenses / Et comme ce logis plein de magnificences / Abondait partout en tableaux / En cet endroit des animaux / En cet autre des personnages / Le jeune homme s'émut, voyant peint un Lion."

Non bien sûr, notre monde actuel est propre de toute scorie paresseuse et de croyances nuisibles. Nul aujourd'hui ne s'en revendique. Nous pensons par nous mêmes, débarrassés des tuteurs d'antan, des faiseurs de miracles et autres coachs tutélaires. Et la femme libérée du patriarcat peut arpenter la rue sans être prise pour une grue. Et c'est heureux. "Ah ! monstre, cria-t-il, c'est toi qui me fais vivre / Dans l'ombre et dans les fers. A ces mots, il se livre / Aux transports violents de l'indignation / Porte le poing sur l'innocente bête."

Si Jean de La Fontaine avait vécu de nos jours, nul doute que jamais le brave homme, une ligne n'écrivit, n'ayant nul sujet pour exercer sa rage, nul obstacle pour avancer en âge, nul courroux pour nous moquer. Car on sait bien que c'est la censure qui aide le poète à écarter les murs. Quand tout peut-être dit, il est mieux de se taire, dirait La Fontaine devant l'oiseau Twitter. Car ce qu'on peut y lire est à tomber par terre. "Sous la tapisserie un clou se rencontra / Ce clou le blesse ; il pénétra / Jusqu'aux ressorts de l'âme ; et cette chère tête / Pour qui l'art d'Esculape en vain fit ce qu'il put / Dut sa perte à ces soins qu'on prit pour son salut."

En savoir plus
Lire la fable complète dont la suite est aussi savoureuse. La mésaventure qui surprend le brave Eschyle est l'exemple suivant dont La Fontaine s'empare pour philosopher avec une puissance rare.
L'excellent site de l'association pour le musée Jean de La Fontaine

Voici le tag Internet à sélectionner, à copier et à coller sans transformation dans la page du site où vous allez utiliser cet article. D'avance merci.

Sélection du texte ci-dessous
On rencontre sa destinée souvent par les chemins qu'on prend pour l'éviter 
Quand le corbeau séduit la fourmi pour manger la cigale, Jean de La Fontaine n'est pas loin. Mais l'auteur des fables était surtout un philosophe, ce que prouve le titre de l'article que nous lui empruntons. C'était ...  <a href="https://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=2470" target="_blank">Lire la suite sur Loi1901.com</a>

Découvrir 10 autres articles



Depuis 1999 au service des associations
Jurisprudence, décrets, lois, etc.

Action de groupe et associations : du nouveau peut-être ?

C'est la loi du 17 mars 2014 relative à la consommation (1) qui a institué l'action de groupe en France. Cela a constitué une avancée incontestable pour le respect des droits des

L'avenir controversé de la taxe sur les salaires pour les associations employeurs

Au mois d'octobre 2018, la Cour des comptes a dénoncé, dans un référé (1), la vétusté des règles de la taxe sur les salaires qui affecte les activités à but non lucratif pour les

Associations, taxe foncière et bail emphytéotique

L'emphytéose est un droit de jouissance sur le bien d'autrui, accordé par un bail de longue durée - de 18 à 99 ans - moyennant le paiement d'une faible redevance. Un bail

Prime exceptionnelle défiscalisée : conditions et versements au sein d'une association

Autant la nouvelle prime d'activité, en place depuis le début du mois de janvier, ne concerne pas les employeurs associatifs (c'est la Caisse d'allocations familiales qui en a la

Associations : votre CA peut-il rendre ses décisions par email ou par téléphone ?

Le fonctionnement du Conseil d'administration d'une association est soumis au principe de liberté contractuelle. Cela autorise une association à décider elle-même, dans ses

Réaffectation d'une partie des excédents d'une association au bénéfice d'un tiers : est-ce possible ?

On sait déjà, suite à une décision du Conseil constitutionnel (1), qu'une personne publique ne peut céder un bien à une association, même chargée d'une mission de service public,

Une association déficitaire peut-elle être subventionnée ?

La réponse à cette bonne question pourrait être tout à fait normande : peut-être bien que oui, peut-être bien que non. En fait, la réponse est beaucoup plus complexe qu'il n'y

Vide-grenier, brocante, marché aux puces : les droits d'une association face à sa commune

Vide-grenier, brocante, marché aux puces sont, lorsqu'ils sont organisés par une association, considérés comme une vente au déballage. De ce fait, la manifestation doit faire

Associations : les risques du cofinancement de projets

Pour le dirigeant d'une association, obtenir le cofinancement d'un projet est souvent mission difficile, voire impossible. Surtout si la commune, le département et la région ne

Est-il possible de dénoncer son président auprès de la justice ?

Que faire en cas de découvertes de malversations de la part du président de son association ? Ne rien dire ? Difficile et dangereux. Les dénoncer ? Oui, mais comment ? Déposer

Découvrir 10 autres articles
La société dans tous ses états

Va-t-on vers la fin des enquêtes d'utilité publique dans le domaine environnemental ?

Simplifier, c'est le maître mot. La loi dite Confiance ou Essoc, publiée définitivement le 11 août 2018, a introduit nombre de simplifications en droit de l'urbanisme et de

Les associations : les oubliées du Grand Débat National

C'est une constante chez le président de la République, sa difficulté à appréhender les corps intermédiaires dont les associations sont partie intégrante. La lecture de sa "Lettre

Le glissement sémantique du politiquement correct des voeux pour 2019

Nous avons des lecteurs formidables. Nous avons reçu, le 2 janvier 2019, un email qu'un abonné nous a envoyé pour nous souhaiter ses meilleurs voeux pour la nouvelle année. Nous

La pétition l'Affaire du Siècle est elle une si bonne affaire ?

Lancer une pétition sur une plateforme spécialisée comme change.org, ou d'autres comme MesOpinions.com, Avaaz.org, etc, permet au pétitionnaire d'assurer à ses signataires la

Qui croire en 2018 ?

Selon la dernière enquête (1), les médias sont l'institution envers laquelle le public international a le plus de défiance. Et c'est bien dommage, car la démocratie ne peut vivre

Dire que tout a commencé avec une promotion sur le Nutella

Au début de l'année 2018, les journaux télévisés ouvraient tous sur des échauffourées, des bousculades et autres mouvements de foule, occasionnés par une promotion sur les pots de

Jaune jaune jaune le gilet, jaune jaune jaune il est

La cinquième République a pris l'habitude de laisser aux manifestations populaires, un triangle compris entre Bastille, Nation et République. Une façon de parquer la colère dans

Pour sept minutes de terreur

Ce lundi 26 novembre à 20 heures 54, la Nasa va essayer de poser l'atterrisseur InSight dans la plaine d'Elysium sur la planète Mars. La descente à travers l'atmosphère durera six

L'effet papillon ou la théorie du chaos

L'effet papillon est une théorie, développée par le météorologue Edward Lorenz, selon laquelle un battement d'ailes de papillon au Brésil peut provoquer une tempête au Texas. En

La mystérieuse disparition de Majorana

Étienne Klein est un philosophe des sciences. Il est aussi directeur du laboratoire de recherche sur les sciences de la matière du Commissariat à l'énergie atomique. Il est

Découvrir 10 autres articles
Un peu d'ESS dans nos associations

La maraude de l'association Le Barreau des Rues

L'association Le Barreau des Rues est née en novembre 2017. C'est sous l'impulsion de l'avocate Anne-Sophie Laguens que l'idée s'est transformée en réalité. Une jeune mère, qui

Formation des bénévoles : lancement de la campagne nationale FDVA 2019

Comme chaque année depuis 2011, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) lance l'appel à projets national au titre de la formation des bénévoles tournée vers le

Le compte personnel de formation comptabilisé en euros depuis le 1er janvier 2019

Vous êtes salarié dans une association ou une entreprise ? Alors vous avez sans aucun doute un CPF (compte personnel de formation). Il remplace le DIF (droit individuel à la

La commande publique : bientôt le seul financeur des associations ?

Le 1er avril 2019 entrera en vigueur le nouveau code de la commande publique afin de simplifier et moderniser cette dernière. Basé sur quelques 30 textes utilisés quotidiennement

Le Jaune Budgétaire 2019 en faveur des associations est sorti

Déposées par le Gouvernement auprès du Parlement, et en complément du projet de loi de finances, les annexes générales destinées à l'information et à l'action de contrôle du

Pacte de croissance de l'ESS : des mesurettes pour les associations

Ils sont venus, ils sont tous là pour libérer les énergies des entreprises de l'ESS. François de Rugy, ministre de la Transition écologique et son ombre, Christophe Itier,

Illettrisme et illectronisme, le revers de la médaille d'une société numérique

Si l'illettrisme est l'incapacité de déchiffrer un texte simple, l'illectronisme désigne les personnes qui sont dans l'incapacité d'utiliser les outils numériques. En France,

Gabriel Attal : un Bébé Cadum au chevet des associations

D'un côté, une vieille dame indigne de 117 ans, bougonne et râleuse, mais encore bon pied bon oeil, la loi de 1901. De l'autre côté, un jeune homme de 29 ans, véritable publicité

La vie associative dans les départements

Chaque année, depuis 2015, le Ministère de l'Education Nationale et l'association Recherches et Solidarités publient les principales données chiffrées sur la vie associative de

Mettre en place un mécénat de compétences : le guide

Le mécénat de compétences consiste à mettre à disposition des associations, des collaborateurs sur leur temps de travail pour réaliser des actions d'intérêt général. Un

Découvrir 10 autres articles

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]