L’emploi dans les associations de l’environnement

26-04-2011  LIBRE
Les associations sont, depuis longtemps, pourvoyeuses d'emplois très divers. Nous sommes bien placés pour le savoir car notre service emploi associatif fontionne sans relâche depuis 2002.

Il manquait une enquête sur l'emploi au sein des associations d'environnement, c'est chose faite avec le CNAR environnement.

En effet, les réseaux nationaux de l'environnement engagés au sein du CNAR Environnement ont ainsi décidé de mener une enquête(1) auprès des associations d'environnement de leurs réseaux pour disposer d'un état des lieux plus complet sur les besoins des associations de terrain concernant les métiers et compétences.

L'objectif est aussi d'identifier les pistes de développement de l'emploi associatif dans le secteur, en vue de favoriser une meilleure maîtrise des ressources et de mettre en oeuvre un programme de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences pour les associations de l'environnement.

Cette étude a mis à jour des questionnements qui préoccupent les associations en matière de métiers et compétences.

1. Niveau d'étude élevé
Le niveau d'étude majoritairement demandé pour l'ensemble des fonctions référencées est de niveau III, correspondant à un Bac +2, Bac +3, BTS, DUT.

C'est le niveau requis pour les postes d'animateurs. Le profil du chargé d'étude est en majorité un Bac +5 et plus, le profil du chargé de mission se répartit pour sa part entre Bac +3 et Bac +5.

2. Une expérience minimale est demandée par les employeurs :
- de 1 à 4 ans essentiellement (au moins 1 an pour les animateurs,
- de 1 à 4 ans pour les chargés de mission).

Plus les années d'expérience demandées sont grandes, plus le recrutement est difficile à pourvoir (très difficile pour 10 ans d'expérience par exemple).

Pour une part importante de postes, qu'ils soient techniques, administratifs ou de gestion, les associations attendent de la personne de la polyvalence dans ses fonctions. De plus en plus souvent, les associations tendent à intégrer dans les postes la recherche des financements nécessaires à la conduite des activités.

3. Les emplois aidés ne sont pas une solution
Face aux difficultés de financement des postes, les emplois aidés ne sont pas toujours une solution pour les associations. En effet, les emplois aidés ne permettent pas de couvrir leurs besoins car :
- les critères des emplois aidés ne sont pas adaptés à l'embauche de personnels qualifiés,
- ils ne permettent pas de pérenniser les postes.

4. Prévenir, s'adapter aux changements à venir
Une large majorité des associations enquêtées pressentent pour l'avenir une augmentation et une diversification des activités de l'association, plutôt qu'une diminution ou une spécialisation. Elles sont majoritaires à estimer que de nouveaux postes « classiques » vont se créer dans leur association et principalement des animateurs, des chargés de mission/projets/études, du personnel administratif.

Près de la moitié des associations envisagent toutefois l'apparition de nouveaux métiers dans leur structure. A minima, une majorité d'associations estime que les postes pourraient évoluer vers plus de polyvalence et de compétences dans la recherche de financements.

En savoir plus
(1) CNAR Environnement : Comité de Liaison Energies Renouvelables, France Nature Environnement, Réseau Ecole et Nature, Réseau Territoires Environnement Emplois, Union nationale des CPIE (structure porteuse du CNARE). 64 associations ont répondu à cette enquête.
www.cnarenvironnement.org



Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 059 associations inscrites

L'annuaire des 29 059 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 260 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations

Please enable / Bitte aktiviere JavaScript!
Veuillez activer / Por favor activa el Javascript! [ ? ]