L'Europe sauve les banques mais laisse tomber les pauvres

23-10-2012  LIBRE
Le PEAD - Programme européen d'aide aux plus démunis - est un programme créé en 1987 sous l'impulsion de Coluche et avec l'aide de Jacques Delors, alors président de la Commission européenne. Ce programme utilise les stocks d'invendus issus de la Politique agricole commune - PAC - en les redistribuant à des associations caritatives agrées, comme la Banque Alimentaire, les Restos du Cœur, le Secours populaire français, etc.

A titre d'exemple, le PEAD a distribué en 2011 une aide alimentaire à plus de 13 millions de personnes dans 19 des 27 États de l'Union européenne, en particulier en France, en Pologne et en Italie.

Depuis le 13 avril 2011, sous l'impulsion de l'Allemagne soutenue par la Suède, la pérennité du programme et son budget ne sont plus assurés (1).

Pour "sauver" le PEAD, une réunion de la "dernière chance" s'est tenue le 14 novembre 2011 entre la France et l'Allemagne. L'accord obtenu par Bruno Lemaire, alors ministre de l'agriculture, prévoit une prolongation pour les deux prochaines années - 2012 et 2013 - en échange d'un abandon de ce programme à partir de 2014.

Avec la fin annoncée du PEAD, les associations caritatives risquent fort de perdre quelque 500 millions d'euros annuels qui permettent la distribution de repas à 18 millions de personnes en Europe.

Interrogé par le Nouvel Observateur, Julien Lauprêtre, le président du Secours populaire, a jugé cet abandon comme le symbole de "l'odieux qui se mêle au ridicule. L'odieux d'une Europe où grandit le chacun pour soi. Le ridicule de ce que coûte le PEAD : 1 euro par an et par Européen, ce qui est dérisoire".

Le PEAD représente en France près d'un tiers de l'aide alimentaire pour des organisations comme les Restos du Cœur, le Secours populaire ou la Croix Rouge.

L'accord obtenu par la France l'an dernier arrive à son terme et le nouveau programme, qui doit être voté avant décembre 2012, est rejeté par sept pays dont l'Allemagne.

Olivier Berthe, président des Restaurants du Cœur ne mâche pas ses mots : "Ce n'est tout simplement pas possible de dire que, pour sauver les banques, l'Europe doit être solidaire mais que pour aider les plus pauvres, ce n'est pas la peine. Et dire que l'Europe vient d'obtenir le Nobel de la Paix...". L'Europe affiche le projet ambitieux de réduire d'un quart la pauvreté d'ici à 2020 ce qui fait dire à Olivier Berthe : "C'est difficile de commencer en cassant les dispositifs qui fonctionnent".

Pour remplacer le PEAD, l'Europe envisage la création du programme "Europe Against Poverty" qui serait doté de 2,5 milliards d'euros sur sept ans. Le problème, comme le font remarquer les associations caritatives, c'est qu'il faudrait 3,5 milliards pour simplement maintenir l'aide à son niveau actuel. Dans une Europe où la crise fait exploser la pauvreté, les besoins sont estimés à 4,5 milliards d'euros.

En savoir plus
(1) En décembre 2008, l'Allemagne, soutenue par la Suède, avait déposé un recours contre la Commission européenne tendant à l'annulation du règlement annuel financier du PEAD pour l'année 2009. Le 12 avril dernier, le tribunal de première instance de l'Union européenne a rendu son arrêt, en faveur de l'Allemagne, annulant le règlement financier, au motif que le budget annuel du PEAD doit avant tout être construit en utilisant les stocks d'intervention disponibles, ce qui n'était pas le cas pour le programme 2009 du PEAD. Cet arrêt du tribunal ne demande pas le remboursement des sommes perçues par les associations en 2009. Cependant, l'exécution de l'arrêt du Tribunal pose des difficultés pratiques. Dans l'état actuel du droit, la Commission, en présentant son budget annuel, a tiré les conséquences de l'arrêt. Le budget global du PEAD qui était de 500 millions d'euros ces dernières années est ainsi passé pour 2012 à 113 millions d'euros.

Pour sensibiliser l'opinion et créer un véritable mouvement à l'échelle européenne The Air Food Project est une action de solidarité pour obtenir le maintien de l'aide alimentaire européenne.



Depuis 1999 au service des associations

Abonnez-vous à LettrassoPlus

Abonnez-vous au Forum Juridique

Le pack Lettrasso + et Forum Juridique

Veuillez activer Javascript sur votre navigateur. [ ? ]