La situation se débloque pour les artistes étrangers en attente de visas pour la France

12-07-2011  LIBRE
A la suite de notre article du 14-06-2011 intitulé : Visa pour artistes étrangers amateurs et festivals d'été, nous avons reçu plusieurs lettres d'associations qui connaissaient bien le problème traité, à savoir les difficultés que rencontrent les structures organisatrices des festivals de folklore.

En effet, elles se heurtent à des blocages pour la plupart juridico-administratifs (obtention des visas nécessaires au séjour de ces artistes amateurs), qui mettent en péril les échanges culturels, la vie de ces associations (qui impliquent de nombreux bénévoles) et la promotion des expressions traditionnelles et populaires par des acteurs issus de la pratique amateur.

L'obtention des visas nécessaires au séjour de ces artistes amateurs s'avère être aujourd'hui une difficulté majeure : l'action de ces groupes de folklore apparaît manifestement méconnue, tandis que les procédures en vigueur sont inadaptées à la pratique d'échanges avec des artistes amateurs, en tentant de tout ramener au droit du travail, ce qui ne semble pas devoir s'appliquer en la matière.

S'y ajoutent également les contraintes engendrées par les interprétations par l'administration fiscale et sociale de la prise en charge des frais de groupe, mais aussi les contraintes budgétaires que crée également la diminution des subventions pour ces associations.

Il semble bien que notre article a eu un écho, puisque le ministère de la culture vient d'adresser une réponse sans ambiguïté à un député (1).

Réponse du ministre de la culture publiée au JO le 05/07/2011
Le ministre de la culture et de la communication est très attaché à la circulation internationale des artistes car elle est indispensable à la vitalité de la création et à l'enrichissement des cultures.

Il y porte une attention particulière et permanente. Il est par ailleurs également très attentif à ce que les amateurs puissent exposer leur pratique devant un public.

Là aussi l'apport à ces pratiques des échanges et des rencontres, notamment entre jeunes de différents pays, est un facteur d'enrichissement réciproque et de meilleure compréhension entre les peuples.

À la suite des difficultés récemment rencontrées pour l'obtention de visas par les membres de groupes d'amateurs étrangers invités par des festivals de folklore, des réflexions ont été menées entre les ministères concernés, pour trouver les moyens de répondre concrètement aux problèmes posés, dans des conditions qui tiennent compte de la présomption de salariat.

Dans le spectacle s'applique en effet en France la présomption de salariat des artistes, principe fondateur, rappelé très clairement par la Cour de cassation en octobre 2010. Cette présomption s'applique indépendamment de la nationalité de l'artiste, du type de spectacle, vivant ou enregistré, et de la qualification juridique donnée par les parties à la situation.

Les difficultés évoquées relatives aux conditions d'obtention des visas sont en cours de règlement par le ministère chargé de l'immigration pour les groupes et festivals concernés.

En savoir plus
(1) Question posée par M. François Sauvadet à M. le ministre de la culture et de la communication

Visa pour artistes étrangers amateurs et festivals d'été - Lettrasso du 14-06-2011

Publicité



Depuis 1999 au service des associations

Inscrivez votre association dans l'Intranet et rejoignez les 29 059 associations inscrites

L'annuaire des 29 059 associations inscrites dans l'Intranet du site

Pour déposer gratuitement vos offres d'emploi ou bien les consulter

L'annuaire BlogAsso : 260 sites internet sélectionnés

Présentation de toutes les subventions allouées par l'Etat aux associations

Please enable / Bitte aktiviere JavaScript!
Veuillez activer / Por favor activa el Javascript! [ ? ]